Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sean Penn

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Sean Penn - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sean Penn   Sean Penn - Page 5 Icon_minitimeJeu 19 Fév 2009 - 0:39

Il pouvait traverser un peu plus haut, mais n'avait pas pris de carte...
Quant à la note finale , le bonheur n'est vrai que quand il est partagé, ce qu'il a écrit peu de temps avant de mourir d'un empoisonnement à la swainsonine ( on apprend tout, dans ce livre!!), qui fait un peu morale à deux sous sentencieuse dans le film, il l'a écrit à la suite de la lecture d'un passage qu'il a entouré dans Le docteur Jivago :

Oh, comme on souhaite parfois échapper à l'absurde monotonie de l'éloquence humaine, à toutes ces périodes sublimes, pour se réfugier dans la nature, si muette en apparence, ou dans un long et épuisant labeur sans paroles, dans un sommeil profond, dans une musique véritable, ou encore dans une compréhension humaine rendue silencieuse par l'émotion!..
Et ainsi il apparut que seule une vie semblable à la vie de ceux qui nous entourent, unie à elle sans un accroc , est la vie véritable, et que le bonheur non partagé n'est pas le bonheur..et c'était cela qui était le plus contrariant.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Sean Penn - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sean Penn   Sean Penn - Page 5 Icon_minitimeJeu 19 Fév 2009 - 9:45

Marie a écrit:

Oh, comme on souhaite parfois échapper à l'absurde monotonie de l'éloquence humaine, à toutes ces périodes sublimes, pour se réfugier dans la nature, si muette en apparence, ou dans un long et épuisant labeur sans paroles, dans un sommeil profond, dans une musique véritable, ou encore dans une compréhension humaine rendue silencieuse par l'émotion!..
Et ainsi il apparut que seule une vie semblable à la vie de ceux qui nous entourent, unie à elle sans un accroc , est la vie véritable, et que le bonheur non partagé n'est pas le bonheur..et c'était cela qui était le plus contrariant.

Dans le livre on trouve tout ce qu'il a écrit dans son carnet et dans l'épave?

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Sean Penn - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sean Penn   Sean Penn - Page 5 Icon_minitimeVen 20 Fév 2009 - 1:13

Citation :
Dans le livre on trouve tout ce qu'il a écrit dans son carnet et dans l'épave?
Pas tout, mais beaucoup plus de données. Et les extraits littéraires, dont j'ai recopié certains, qu'il a entourés. Et du courrier.
Je ne suis pas mécontente de l'avoir lu, je comprends un peu mieux le personnage que dans le film, où je trouvais un peu simplifiée la culpabilité des parents entrainant le départ etc.. Je ne sais pas pourquoi Sean Penn a transformé des détails, par exemple la conduite du père. Ca n'a pas grande importance, mais j'aime bien comprendre !

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menyne
Agilité postale
Menyne

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 48
Localisation : dis z'y mieux !

Sean Penn - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sean Penn   Sean Penn - Page 5 Icon_minitimeMar 21 Juil 2009 - 11:29

J'ai adoré le film et je viens de terminer le livre.
Je me rappelle qu'après la séance, j'étais toute remuée ! J'ai été envoûtée par ce besoin de nature, de liberté jusqu'à l'extrême.
Le livre nous dévoile un autre aspect.
L'auteur fait un parallèle avec de nombreux jeunes qui sont eux aussi allés jusqu'au bout de leur rêve.
Ce qui ressort surtout, c'est que Christopher Mc Candless n'avait rien d'un déprimé ou d'un suicidaire. Il était jeune, brillant, révolté contre sa famille, certainement très insouciant ou inconscient mais surtout sûr de lui. Il voulait réussir à se débrouiller seul, ne compter que sur lui.
Il souhaitait couper temporairement tout lien avec sa famille et tenter une expérience extrême.
Il se serait empoisonné, non pas parce qu'il aurait confondu deux plantes ...mais parce que les graines ingérées alors qu'il était dénutri l'ont peu à peu empoisonné.
Je rejoins donc l'avis de Marie:
Marie a écrit:

Et bien après avoir lu le livre de Jon Krakauer, je n'en suis pas si sûre!
Ce n'était pas trop tard, il voulait rentrer et aurait parfaitement pu le faire s'il avait eu simplement une carte..
Quant à ce qui m'a un peu déplu dans le film, l'éternelle référence aux parents, c'est très accentué par Sean Penn! ce qui est intéressant dans le livre, c'est que Krakauer compare avec sa propre expérience ( la même chose, l'attente paternelle, la constatation des failles parentales qui ont un impact important sur des personnalités comme les leurs) et la conclusion qu'en fait c'est une répétition ou une tentative d'accomplissement de tu seras le meilleur mon fils, sans qu'ils en aient conscience.
Il insiste sur l'importance de la nature pour ces esprits romantiques aux Etats Unis, avec beaucoup d'extraits littéraires.
Est ce que romantisme=dépression? Je ne pense pas..

C'est une histoire qui ne peut laisser indifférent.
Et pour conclure, la petite phrase de mon mari à la fin du film : 'Ah! Quel con. Elle est nulle cette mort !'

J'ajoute que le livre n'est pas un roman. Il se présente davantage sous la forme d'une enquête journalistique (avec parfois quelques longueurs). J'ai trouvé intéressante l'évocation d'autres cas plus ou moins tragiques d'hommes qui ont essayé, à leur manière de tester leurs limites.
J'ai d'ailleurs très envie de découvrir certains de leurs écrits.
byebye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Sean Penn - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sean Penn   Sean Penn - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sean Penn
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Moulinets Penn
» avis sur matériel pour pêche thon atlantique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: