Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 José Carlos Llop [Espagne]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitimeDim 4 Mai 2008 - 18:41

Le Bibliomane a écrit:
Un grand merci à Kenavo qui a mis ce roman au cerclage et qui m'a ainsi permis de découvrir cet auteur.
Mais c'est un plaisir pour moi et d'autant plus j'aime lire tous vos commentaires - bien que vous semblez tous vous retrouver (n'importe quel livre) dans la même situation - il ne va pas au delà de certaines allusions.. il vous laisse un peu dans le vague..
Peut être je me suis réjouie trop de son écriture poétique pour le remarquer Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitimeSam 21 Nov 2009 - 16:23

Le rapport Stein



Un nouvel élève arrive au collège en milieu d’année. Son allure, façon de s’habiller ne ressemble pas à celle des autres. Il semble plus libre, plus dégagé de l’endoctrinement ambiant que ses camarades, qu’il fascine, tout en provoquant un rejet, parce qu’il remet en cause les valeurs qui semblent communément acceptées. Le narrateur en particulier est attiré, par ce jeune homme atypique. Il découvrira grâce à cette arrivée des éléments concernant son histoire familiale qu’il ignorait jusque là.

Une jolie écriture, une façon de créer une ambiance, tout en maintenant la plus grande partie des faits dans le flou. Je trouve que cette façon de faire convient bien au format de la longue nouvelle (100 toutes petites pages) de ce récit. J’ai été plus convaincu que par Parle moi du troisième homme, du même auteur. Un texte subtil et prenant, une ambiance, un climat étouffant bien rendu. Pas de véritable progression du récit, mais j’ai la sensation que ce n’est pas le point fort de l’auteur. Mais peut être Le messager d’Alger va me faire changer d’avis.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitimeSam 21 Nov 2009 - 17:25

Merci pour ton commentaire,

Arabella a écrit:
Un texte subtil et prenant, une ambiance, un climat étouffant bien rendu. Pas de véritable progression du récit, mais j’ai la sensation que ce n’est pas le point fort de l’auteur.
après tout ce temps depuis que j'ai ouvert le fil, je dois dire que je retiens surtout l'atmosphère de ses livres.. je sais que cela ne suffit pas à tout les coups pour faire une lecture.. mais comme souvent chez moi, je me laisse emporter par des petits bouts.. et je pense que cet auteur est un de ceux là Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitimeSam 21 Nov 2009 - 18:07

Arabella a écrit:
Une jolie écriture, une façon de créer une ambiance, tout en maintenant la plus grande partie des faits dans le flou. Je trouve que cette façon de faire convient bien au format de la longue nouvelle (100 toutes petites pages) de ce récit. J’ai été plus convaincu que par Parle moi du troisième homme, du même auteur. Un texte subtil et prenant, une ambiance, un climat étouffant bien rendu. Pas de véritable progression du récit, mais j’ai la sensation que ce n’est pas le point fort de l’auteur. Mais peut être Le messager d’Alger va me faire changer d’avis.
Tu nous diras Arabella!
Perso, je me souviens avoir eu la même impression lors de ma lecture de ce Messager d'Alger. Atmosphère vaporeuse, bribes de souvenirs, un flou aussi un peu angoissant au final.

L 'écriture était subtile, oui, mais m'avait laissée un peu en déroute ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 22:21

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Aaaa115
Paris : suite 1940
Citation :
Présentation de l'éditeur
César Gonzâles Ruano, correspondant de presse espagnol, quitte Berlin en 1940. Pourquoi décide-t-il de s'installer à Paris où, prétend-il, il se sent libre malgré l'Occupation ? Où trouve-t-il l'argent pour vivre la luxueuse vie nocturne de Montparnasse et disposer de quatre appartements, sinon dans les biens achetés ou volés aux Juifs ? Pourquoi, protégé par le très nazi ambassadeur d'Espagne à Berlin, est-il arrêté par la Gestapo ? Et comment expliquer qu'on trouve alors sur lui non seulement un gros diamant et des dollars, mais aussi un passeport vierge signé par Porfirio Rubirosa, l'ambassadeur play-boy de la République dominicaine ? Avec le talent qu'on lui connaît pour évoquer les époques troublées et les zones d'ombre propres aux hommes qui y ont trempé, José Carlos Llop reconstruit l'itinéraire d'un dandy qui se vit comme un personnage de roman et refuse de juger ses actes autrement qu'à l'aune d'une esthétique nihiliste.
Cela fait quelques jours que j’hésite de vous parler de ce livre.. et en fin de compte, j’y vais quand même.
Quand je pense qu’on avait annoncé ce livre comme « un des premiers Modiano ».. je pense que celui qui a écrit cela a confondu le fait que José Carlos Llop cite à deux reprises Modiano et son roman Les boulevards de ceinture ce qui n’est pas tout à fait « écrire un roman comme Modiano »
Surtout la grande différence : le personnage dont José Carlos Llop a fait le héros de son livre est un personnage pas sympathique, caractère infecte et surtout politiquement à mes yeux plus que redoutable. Je n’aime pas les gens qui orientent leurs convictions selon les puissants.. Les personnages principaux chez Modiano ont toujours quelques choses d’attachants..

Est-ce que je n’arrive pas à apprécier un livre pour son style, son écriture, n’importe le personnage ? Hm.. probablement non.. mais surtout pas quand il s’agit d’un personnage réel et que je trouve très honnêtement même pas assez intéressant pour un message d’une page.
Et en plus je suis sortie assez énervée de cette lecture parce que j’ai l’impression qu’aucun des points d’interrogation de la 4e de couverture n’a été résolu – alors à quoi bon tout cela ?

Avis très mitigé.. même si j’aime vraiment cet auteur et que je suis sûre que je vais poursuivre avec lui.,,

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Jan 2010 - 11:42

Paris: suite 1940

J'ai tout à fait le même ressenti que toi, kenavo.

Ce texte, mené comme une enquête, trace les années de l’écrivain espagnol César Gonzáles Ruano à Paris lors de la seconde guerre mondiale. Je vais être honnête : je n’ai jamais lu cet auteur et je ne connais ni son œuvre, ni sa vie. Donc je n’ai pas de recul pour savoir si le récit est authentique, romancé ou les deux.
Il en ressort, pour moi, néanmoins, que le personnage de Paris suite 1940 m’est franchement antipathique. Faisant mine d’aider les juifs pour mieux les dénoncer et s’emparer de leurs biens… Proche d’une certaine mafia et de toutes les manières, proche de gens peu fréquentables… Je ne suis pas très à l’aise avec ce type de personnalité…Je n’ai pas eu de problème avec l’écriture de Llop, limpide et efficace… Mais qu’est-ce que je fais de Ruano ?
Est-ce un travail de mémoire pour nous rappeler les pratiques de la fange humaine ?
En tous les cas, le Ruano de Llop a ponctué ma lecture de nausées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Jan 2010 - 17:03

Nathria a écrit:
Mais qu’est-ce que je fais de Ruano ?
Est-ce un travail de mémoire pour nous rappeler les pratiques de la fange humaine ?
un peu de même.. je n'a pas tout à fait compris l'intérêt de l'auteur pour ce personnage jypeurien
Nathria a écrit:
En tous les cas, le Ruano de Llop a ponctué ma lecture de nausées.
oui

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitimeLun 7 Fév 2011 - 11:11

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 A67
La ville d'ambre
Citation :
Présentation de l'éditeur
Comme l'ambre est capable de conserver intactes une fourmi ou une araignée mortes depuis des siècles, le souvenir sait garder intacts des instants du passé, pris dans la même lumière orangée. C'est ce que constate le héros de La Ville d'ambre, retrouvant tant d'années après la ville insulaire où il a grandi et le salon désormais déserté de l'oncle qui l'a élevé. Un bien curieux personnage, ce dandy sur le retour, collectionneur peu regardant sur la provenance des oeuvres, photographe mondain, autrefois célèbre, réduit à la compagnie de faux aristocrates mais vrais aventuriers et de comtesses un peu trop voyantes pour le titre qu'elles portent. Avec la grâce nostalgique qu'on lui connaît, Llop nous raconte en demi-teinte l'enfance peu commune du héros, entre un oncle aussi flamboyant qu'énigmatique et une servante au grand coeur qui lui apprend la vie. Ce roman plein de charme ravira les lecteurs enthousiastes du Rapport Stein.

Première déception pour cette année.
Le flou, les mystères, son écriture, tout ce qui m'a enthousiasmé lors des premiers romans de lui, me laisse dans le plan ici.
Il mélange autant de personnes différentes, parle pendant des pages et des pages de secrets mais on se perd dans un labyrinthe de mots qui ne donnent ni solution, ni plaisir..
Une rencontre qui ne s'est pas faite..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitimeMer 14 Sep 2016 - 6:20

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 A51
Solstice
Citation :
Présentation de l’éditeur
Chaque été, une Simca cerise conduit la famille du narrateur sur une côte sauvage de Majorque. Alors commence les liturgies quotidiennes des vacances : les bains, les promenades en montagne, la présence biblique des chèvres, les lectures, l'observation des étoiles. Du souvenir de ces étés surgit la figure du père et un territoire vital pour l'univers de l'écrivain Llop.

Si vous voulez prolonger vos vacances, je ne peux que recommander ce livre.

Des jours innocents pleins de soleil, sous la bonne plume, cela peut devenir un joli récit.

José Carlo Llop emmène son lecteur sur cette île pour partager quelques étés de jeunesse.

Ses mots sont imprégnés de chaleur, couleurs, goûts des mets servis par sa mère.

C’est tellement reposant et agréable, on passe un très bon moment en sa compagnie.

J’ai beaucoup aimé !

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 A52

Betlem, Majorque

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitimeMer 14 Sep 2016 - 8:34

Il semble qu'il n'y avait pas trop de monde en ce temps ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitimeMer 14 Sep 2016 - 14:02

Bédoulène a écrit:
Il semble qu'il n'y avait pas trop de monde en ce temps ?
il reste encore de nos temps des endroits sur cette île qui sont plus calme... mais en effet, cela a certainement changé depuis la jeunesse de José Carlos Llop Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: José Carlos Llop [Espagne]   José Carlos Llop [Espagne] - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
José Carlos Llop [Espagne]
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Barcelone (Espagne)
» Lentilles au chorizo(espagne)
» Espagne
» Chats errants en Espagne
» Carlos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Espagne et du Portugal (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: