Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Seppo Lappalainen [Finlande]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Seppo Lappalainen [Finlande]   Lun 4 Fév 2008 - 22:47


Seppo Lappalainen (1936-2001)

L'éditeur écrit, en quatrième de couverture :
Citation :
"Homme d'un terroir, fils de petit paysan, Seppo Lappalainen vient de la Carélie du Nord, province septentrionale à la frontière de la Russie. Né en 1936, Lappalainen commence par aider son père à la ferme avant de se tourner vers le journalisme et l'écriture. En 1964 il publie son premier roman Les Cacheurs d'armes (Asekätkijät) sur la guerre civile de 1919-1920, puis Les Emeutiers sur la Seconde Guerre mondiale, suivi de Jeu de Paradis (Paratiisileikki) en 1967. Entre cette date et 1980 il publie une quinzaine d'ouvrages, surtout des romans et des nouvelles, avant d'écrire Une certaine histoire d'amour, qui le révèle à un très large public."


Une certaine histoire d'amour. Roman traduit par Pierre-Alain Gendre. Phare. Esprit ouvert. 117 pages.
Ce roman a obtenu le fameux prix littéraire Pohjois-Karjalan Läänin taidepalkinto (*) en 1978.

Pour ceux que ça intéresse, et les autres aussi d'ailleurs, la couverture est de Pekka Halonen : Avannolla (Lessive sur Glace).

Sauli est un homme qui revient dans son village. Il arrive devant la ferme de ses parentes décédés avec un ancien camarade d'école, qui l'a emmené en traîneau.
Citation :
"Eh bien, qu'en penses-tu ? demanda-t-il.
Sauli désigna la maison du doigt, et dit :
- Pendant que j'étais au loin, je l'imaginais beaucoup plus petite.
- Oui, dit Hiltuninen avec un petit rire. Quand on est au loin, tout paraît plus petit.
Puis il monta dans le traîneau, fit claquer les rênes et s'en alla." (page 10)
Il ne voulait pas faire comme ses parents, vivre dans un endroit paumé, il voulait voir le monde. Il écrit, dans une lettre :
la lettre a écrit:
"Les gens me demandent, comme l'a fait ton mari, pourquoi je suis parti, et, comme le font les voisins, pourquoi je suis venu ici. Je ne le savais pas exactement moi-même lorsque je suis arrivé. J'y ai été forcé. Je voulais, avant que tout fût fini, me tenir encore une fois debout sur cette terre vieille de millions d'années, aspirer dans mes poumons ses parfums incomparables, me remplir les yeux et les oreilles des formes et des voix de la nature qui nous entoure. C'est en comblant cette aspiration que je remarquai combien, quand on travaille dans les bois, on oublie d'un seul coup un grand nombre de choses qui nous ont préoccupées longuement et inutilement, et combien après cela on se sent longtemps heureux et serein." (page46).

Il ne dit pas tout dans la lettre quant à ses motivations... Je m'en abstiendrai pareillement.

Une certaine histoire d'amour est une histoire simple.

Prenez Paasilinna, enlevez les explosions, pas mal de biture, le mouvement, et vous aurez Une Certaine histoire d'amour. En fait, comme chez Paasilinna (notamment) on a ici un homme qui cherche à construire quelque chose, qui rejette les excès de la société, mais il fait calmement.
Pas mal, pas long. Pas génial, pas nul.

(*) en fait, je ne sais pas s'il est fameux, ce prix. Comme quoi, il ne faut pas croire tout ce qu'on lit Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Seppo Lappalainen [Finlande]   Lun 4 Fév 2008 - 22:55

Je ne sens pas un franc enthousiasme dans ta critique, au moins un auteur que ne ne vais pas noter, et quand au fameux prix littéraire Pohjois-Karjalan Läänin taidepalkinto, je ne suis pas sûre qu'il suffise à me convaincre Laughing

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Seppo Lappalainen [Finlande]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En Finlande...
» [Presse] En Finlande, la quête d’une école égalitaire
» Un article sur l'école en Finlande ...
» Carnage dans un lycée : la finlande sous le choc
» Noël en Laponie et ailleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: