Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean Echenoz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63602
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mar 6 Jan 2009 - 14:33

aériale a écrit:
Je suis déjà très surprise que cet écrivain Lauréat du Goncourt en 1999(pour Je m'en vais )
depuis l'arrivée de Chris elle m'en a parlé de ce livre, que je n'ai toujours pas lu honte
Je pense qu'il va remonter dans ma PAL Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire


Messages : 5354
Inscription le : 17/07/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mar 6 Jan 2009 - 16:41

Coline a écrit:
Citation :
le sujet, Zatopek, ne m'intéresse guère...

Franchement moi non plus. J'ai lu ce livre avant tout parce que j'aime le style d'Echenoz et j'ai découvert une histoire intéressante et qui, comme je le disais dans mon commentaire, dépasse l'histoire individuelle.
C'est vraiment a essayer. Il se lit tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
chrisdusud
Sage de la littérature


Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 48
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mar 6 Jan 2009 - 18:17

aériale a écrit:




En fait l'intrigue toute labyrinthique et décalée qu'elle soit importe peu. Ce qui donne la saveur à ce roman c'est la façon peu académique dont Echenoz bouscule les genres, malmène la syntaxe et nous surprend toujours tout en mêlant le banal à l'extraordinaire. Il s'amuse et nous avec, et on ressort de cette pseudo catastrophe comme les deux héros sortis de leur ascenseur après ce raz de marée. Ebouriffés et avides de la suite...

Je dois dire, j'adore l'humour née du décalage. Ici l'auteur nous gratifie d'une écriture enlevée très pointilleuse pourtant sur les détails.
j'en redemande cheers


Les grandes blondes est dans la même lignée : tu vas te régaler!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chrisdusud
Sage de la littérature


Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 48
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mar 6 Jan 2009 - 18:27

kenavo a écrit:
aériale a écrit:
Je suis déjà très surprise que cet écrivain Lauréat du Goncourt en 1999(pour Je m'en vais )
depuis l'arrivée de Chris elle m'en a parlé de ce livre, que je n'ai toujours pas lu honte
Je pense qu'il va remonter dans ma PAL Wink

Je te conseille également "les grands blondes" pour son coté léger, original mais surtout très travaillé.

A la fin d'un de ses bouquin on trouve un entretien qu'il a donné. Il raconte comment il écrit :

Citation :
Je commence à rédiger. J'écris le livre une première fois. J'imprime mes pages, je les pose un peu plus loin, et je les réecris. Je les réecris entierement, sans faire de corrections à l'écran. Je retape tout, quatre ou cinq fois....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mar 6 Jan 2009 - 19:24

chrisdusud a écrit:
Les grandes blondes est dans la même lignée : tu vas te régaler!
J'ai pensé à ce que tu me disais sur le fil "lectures du mois" Chris mais Les grandes blondes n'était pas à la Bibli, alors j'ai pris celui-ci -Je m'en vais- et l'ai commencé directo woohoo

Chui accro...ça fait longtemps que ça ne m'était plus arrivé docteur...honte


chrisdusud a écrit:
les grands blondes" pour son coté léger, original mais surtout très travaillé
Ce que tu dis sur cet aspect à la fois léger et travaillé se retrouve partout j'ai l'impression. Il y a toujours un immense travail de recherche. Parfois cela plombe un peu -très peu Wink - comme dans Ravel mais son humour est toujours unique!

L'auteur dit aussi
Citation :
Le travail romanesque passe par la contrainte. C'est un peu comme faire des gammes de piano pour accéder à l'excellence du métier"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen


Messages : 14256
Inscription le : 05/03/2008
Age : 56
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 7 Jan 2009 - 0:37

aériale a écrit:
Nous trois -
En un mot Nous trois m'a redonné le goût de ce style si particulier à l'auteur: brillant, léger et un peu cynique. Une écriture qui pétille et qui décape, un peu comme des bulles de champagne...

j'en redemande cheers
Waouh ! ton commentaire est pétillant aussi Aériale, il me donne bien envie de découvrir Echenoz !

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 7 Jan 2009 - 9:29

Epi a écrit:
Waouh ! ton commentaire est pétillant aussi Aériale, il me donne bien envie de découvrir Echenoz !
Wa! là tu me fais très plaisir Epi swing

Lisez-le...Lisez-le...Lisez-le! bon sang de bonsoir rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63602
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 7 Jan 2009 - 13:30

chrisdusud a écrit:
Je te conseille également "les grands blondes" pour son coté léger, original mais surtout très travaillé.
Merci
je vais le noter - pour l'instant il me reste deux autres livres de lui dans ma PAL.. mais si je vais être aussi enthousiasmée qu'Aériale.. qui sait Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 21 Jan 2009 - 14:09

-Je m'en vais-

Ferrer, le personnage principal, est ici un homme dont la vie sentimentale est cahotique. Un ancien sclupteur reconverti dans le commerce de l'art et sujet à des disparitions sans raisons valables.
Il fait partie de ces personnes détachées, jamais concernées par les choses qui les entourent, qui se contentent d'observer, totalement libres et souvent seules au final. Une distance qui intrigue mais séduit tout autant. Ses compagnes se succèdent ainsi à l'envie...

J'ai retouvé dans ce roman ce qui m'a charmée dans le précédent! La dérision, la distance qui permet tant. A travers son héros, Echenoz nous décrit l'insolite sous les traits du quotidien. Il va encore nous balader entre Paris et Biarritz, après une expédition dans le Pôle Nord à bord d'un brise-glace. L'histoire est menée un peu comme un polar, entrecoupée de rebondissements, de changements de plans et de récits parallèles, mais il ne perd jamais de vue le lecteur, bien au contraire. Comme dans Nous trois, l'auteur s'adresse à nous, s'interroge, s'amuse à nous surprendre, créant cette complicité joyeuse dont il a le secret.
Là réside le vrai talent de l'écrivain: Parvenir à nous rendre attachants à la fois ce héros désabusé et un peu bizarre, qui semble éloigné de tout, et cohérent ce récit improbable d'un trésor inuit disparu dont il a perdu la trace. C'est irréaliste, un peu nonchalant et très désinvolte, mais d'un humour ravageur.

J'ai beaucoup ri dans ce roman où chaque description est un pur moment de bonheur. Ses personnages lui ressemblent forcément: pris entre les turbulences d'un monde tour à tour léger et dérisoire, sur lequel il ne veut pas s'apesantir mais qui le ramène toujours à une solitude profonde.
Ferrer nous quitte comme il nous a abordés, par cette phrase laconique: Je m'en vais...

Et puis toujours ce style élégant, subtil qui manie la langue avec bonheur pour cet amoureux des mots qu'est Jean Echenoz. Son but est de nous divertir...et il y parvient amplement: La classe, ce monsieur! cheers

Un extrait désopilant lors d'un enterrement
Citation :
L'appariteur lui tendant le goupillon, Ferrer s'en empare sans être sûr de le saisir dans le bon sens puis se met à l'agiter inconsidérément. Sans vouloir dessiner de figures particulières dans l'air, pourtant il forme quelques cercles et barres, un triangle, une croix de Saint André, marchant en rond tout autour du cercueil sous les yeux étonnés du monde, sans savoir quand ni comment s'arrêter jusqu'à ce que le monde commence à produire des murmures et que, sobrement mais fermement, l'appariteur l'arrime par une manche pour le rapatrier vers sa chaise du premier rang. Or en cet instant, surpris par la poigne apparitrice, Ferrer brandissant toujours l'aspergès le lâche: l'objet s'en va cogner le cercueil qui sonne creux sous le choc.

Et quelques réflexions qui se dégustent telles de petites perles glissées en douce
Citation :
... Accommodé avec un regard et un sourire appropriés, le silence peut donner d’excellents résultats

Citation :
...Le XVI éme dont la froideur apparente n'est qu'un truc des riches pour qu'on les laisse tranquilles, entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 21 Jan 2009 - 14:19

aériale a écrit:
-Je m'en vais-


Un extrait désopilant lors d'un enterrement
Citation :
L'appariteur lui tendant le goupillon, Ferrer s'en empare sans être sûr de le saisir dans le bon sens puis se met à l'agiter inconsidérément. Sans vouloir dessiner de figures particulières dans l'air, pourtant il forme quelques cercles et barres, un triangle, une croix de Saint André, marchant en rond tout autour du cercueil sous les yeux étonnés du monde, sans savoir quand ni comment s'arrêter jusqu'à ce que le monde commence à produire des murmures et que, sobrement mais fermement, l'appariteur l'arrime par une manche pour le rapatrier vers sa chaise du premier rang. Or en cet instant, surpris par la poigne apparitruice, Ferrer brandissant toiujours l'aspergès le lâche: l'objet s'en va cogner le cercueil qui sonne creux sous le choc.


laugh

On n'est pas très loin de ce qui se passe dans les enterrements...Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas que le goupillon sert à faire le signe de la croix et qui le balancent dans tous les sens...Ou alors ils le font exprès... Very Happy ...Mais ça me donne toujours envie de (sou)rire (intérieurement bien sûr)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63602
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 21 Jan 2009 - 14:24

Merci Aériale, comme toujours, je me retrouve dans tes commentaires ou tu me donnes envie de lire ce livre miammiam
je l'ai ressorti de ma PAL depuis que tu en as parlé..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 21 Jan 2009 - 14:32

kenavo a écrit:
Merci Aériale, comme toujours, je me retrouve dans tes commentaires ou tu me donnes envie de lire ce livre miammiam
je l'ai ressorti de ma PAL depuis que tu en as parlé..
Oh oui, fais le Kena, sitoplé...
Tu vas te régaler, je t'assure Very Happy
Et il faut reparler de cet auteur qui a obtenu le Goncourt en 1999 avec ce roman miammiam


coline a écrit:
On n'est pas très loin de ce qui se passe dans les enterrements...Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas que le goupillon sert à faire le signe de la croix et qui le balancent dans tous les sens...Ou alors ils le font exprès... Very Happy
C'est vrai qu'on n'est pas entraîné et Dieu merci sourire

Mais ce passage est à la fois un des plus drôles et un des plus révélateurs (dans les deux sens) Je suis sûre que tu aimerais Coline aussi!
Il y a un peu de tout ce que j'aime dans cet écrivain: l'humour, le dérisoire de la vie, la finesse d'écriture, et le ton attachant caché derrière une forme d'humilité. Peut-être celle de ne pas se révéler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 21 Jan 2009 - 14:34

aériale a écrit:
ce passage est à la fois un des plus drôles et un des plus révélateurs (dans les deux sens) Je suis sûre que tu aimerais Coline aussi!
Il y a un peu de tout ce que j'aime dans cet écrivain: l'humour, le dérisoire de la vie, la finesse d'écriture, et le ton attachant caché derrière une forme d'humilité.
Peut-être celle de ne pas se révéler...

Mais c'est tout bien noté dans ma petite tête... Wink ... et je vais de ce pas le noter aussi dans mon petit carnet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen


Messages : 14256
Inscription le : 05/03/2008
Age : 56
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 21 Jan 2009 - 15:35

Je n'ose plus lire tes commentaires Ariale, ils me donnent envie direct d'acheter le livre Laughing
Donc, c'est noté, je vais justement aller me lâcher un peu ce soir swing

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 21 Jan 2009 - 17:42

Epi a écrit:
Je n'ose plus lire tes commentaires Ariale, ils me donnent envie direct d'acheter le livre Laughing
Donc, c'est noté, je vais justement aller me lâcher un peu ce soir swing
Yessssssss!
Et de trois les filles! j'aimerais tant que vous l'appréciez autant que moi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Aujourd'hui à 21:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Echenoz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» intervention de Jean Lassalle
» Saint-Jean-de-la-Neuville
» Saint Jean de Folleville - LEGER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: