Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean Echenoz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
zazy
Sage de la littérature


Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 67
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Lun 9 Avr 2012 - 21:43

FrançoisG a écrit:
Et Le méridien de Greenwich ou L'équipée malaise, personne ne les a lus ?

bonjour
Ce serait sympa de nous faire part de tes commentaires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
FrançoisG
Envolée postale


Messages : 281
Inscription le : 29/09/2009
Localisation : Au calme dans ma maison

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mar 10 Avr 2012 - 2:45

Je ne les ai pas lus bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Jeu 8 Nov 2012 - 10:42



14
Citation :
Cinq hommes sont partis à la guerre, une femme attend le retour de deux d’entre eux. Reste à savoir s’ils vont revenir. Quand. Et dans quel état.

Le début de 14 est du pur Echenoz. Un homme à bicyclette qui entend au loin le tocsin de son village vendéen. Signal de la mobilisation générale. Fin de la quiétude, place à l'inquiétude. On y retrouve le style inimitable de l'auteur : vif, précis, cocasse ... Avec quelques termes rares, un imparfait du subjonctif par ci, par là, et un usage étonnant des adverbes lesquels, loin d'alourdir le texte, lui donnent une profondeur qui contraste avec la rapidité de l'écriture. Après une série de biographies très particulières et réjouissantes (Ravel, Zatopek, Tesla), quelle gageure de s'attaquer à la première guerre mondiale et de lui régler son sort en 125 pages compactes, alors que d'autres y ont consacré des pavés entiers. Pourtant, tout y est : la boue, les poux, les rats, la mort qui fauche au hasard. Et puis la peur, l'insouciance, l'ennui, et l'attente pour la jeune femme qui a vu partir ses amis au front. Comme toujours, Echenoz cavale et, parfois, s'attarde un moment, comme pour figer des scènes hautement symboliques. Avec ce sens de la dérision qui est sa marque de fabrique. Il faudrait aussi évoquer la dernière page du livre. Tendre, drôle, naturelle. La vie continue et Echenoz nous régale toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Noémie
Sage de la littérature


Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Ven 9 Nov 2012 - 13:10

14

Je l'ai lu et pour moi, cela a été la découverte de Jean Echenoz et quelle découverte !! Le style est tellement différent, la façon de traiter le sujet, tout autant, on a l'impression de voir des clichés photographiques au début de chaque chapitre. Photographie qui s'anime sous la plume de l'auteur.
une merveille de livre, pourtant sur un sujet qui n'est pas facile.
Ce n'est pas un livre où l'on apprend des choses, mais comme le dit Traversay, tout y est.

D'après ce que tu dis,Traversay, j'ai encore de grandes joies de lectures qui m'attendent si "14 est du pur Echenoz",comme tu le dis, je devrais être heureuse avec les autres écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Ven 9 Nov 2012 - 13:26

Oui, Noémie. Plein de bonnes lectures à venir cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Madame B.
Zen littéraire


Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Lun 12 Nov 2012 - 16:14

14 est un magnifique Echenoz avec son style dépourvu de sentiments (surtout pour décrire la mort des personnages comme à la page 57), sec, quelquefois documentaire. Il nous donne à voir le destin de cinq hommes pendant la Grande Guerre et pendant 120 pages. Du grand art (même si j'ai été un peu frustrée par ce format court) tout en suggestion et en ironie.


Régale-toi Noémie avec tous les livres d'Echenoz qu'il te reste à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Noémie
Sage de la littérature


Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Lun 12 Nov 2012 - 16:47

Madame B. a écrit:



Régale-toi Noémie avec tous les livres d'Echenoz qu'il te reste à lire.

Oh, oui , merci Madame B !! Je retrouve en ce moment l' enthousiasme rencontré lors de mon inscription sur Parfum !!! C'est fabuleux !!

Tant de "beaux" livres m'attendent.......... impatient content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire


Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Lun 12 Nov 2012 - 16:50

Noémie a écrit:
Madame B. a écrit:



Régale-toi Noémie avec tous les livres d'Echenoz qu'il te reste à lire.

Oh, oui , merci Madame B !! Je retrouve en ce moment l' enthousiasme rencontré lors de mon inscription sur Parfum !!! C'est fabuleux !!

Tant de "beaux" livres m'attendent.......... impatient content


Une telle joie fait plaisir à voir. sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
zazy
Sage de la littérature


Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 67
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Jeu 15 Nov 2012 - 14:18

Je l'ai acheté et.... très envie de le lire. Lire Echenoz est toujours, pour moi, synonyme de très très grand plaisir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
mimi54
Zen littéraire


Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Jeu 22 Nov 2012 - 12:21

14

Quelques mots de présentation au dos d’un livre ; l’essentiel, rien de plus, rien de trop. Ce roman, est à l’image de sa présentation : court, précis, ciselé, sans bla-bla.
Je fais connaissance avec 14 du style Echenoz, sa plume si fine, ses phrases aux tournures un peu à l’ancienne mêlant le subjonctif, et les beaux mots choisis. Pas de grandes descriptions pompeuses, ni remplissage intempestif. Jean Echenoz s’approprie de la grande guerre avec minimaliste *, l’exécute avec la même vélocité que ses 5 personnages ont endossé le costume du bon soldat.
Il faut du talent pour dire autant au lecteur en aussi peu, et aussi bien sans le frustrer. Il fallait de l’audace pour parler du carnage avec autant de dérision, et sous une apparente nonchalance.

* lire minimalisme....
Et surtout pour comprendre l'éclat de rire de Traversay dans le post suivant innocent innocent


Dernière édition par mimi54 le Jeu 22 Nov 2012 - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
traversay
Flâneur mélancolique


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Jeu 22 Nov 2012 - 13:22

C'est bien le mimimalisme ! mdr2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
mimi54
Zen littéraire


Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Jeu 22 Nov 2012 - 13:25

traversay a écrit:
C'est bien le mimimalisme ! mdr2

Traversay qui ne rate pas une occasion de se moquer ( gentiment ) de mes étourderies....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
tom léo
Sage de la littérature


Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 53
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Jeu 22 Nov 2012 - 22:49

Je partage vos très bonnes impressions! Un regal. Donc, je ne vais pas redire la même chose encore une fois.

Ce qui, entre autre, m'a très plus c'est la lente (vu la brièveté du récit: la rapide?!) montée de la conscience du danger:

- au début - si j'ai bien compris - le tocsin même pas audible, mais visible par le mouvement des cloches dans le clocher au loin! (Génial!)

- la joie à la mobilisation: oui, une affaire de quelques jours! On sera de retour en automne!

- les premiers exercise ont quelque chose d'anécdotique

- puis l'approche du front, les premiers échanges et... morts! Eh bien: tout cela se passe pour de vrai alors?

et je m'en passe des autres stades, mais je trouve cela très bien décrit et, comme vous le disiez, avec peu de paroles. Il faut le faire!

Les différentes personnages du livre: les cinq partants, Blanche, son père etc., peuvent dans un certain sens aussi représenter une certaine façon de vivre, faire la guerre (ou en mourir). Chacun exprime par son destin une facette de ce qui s'est passé avec des milliers, des millions de vies.

Bref: à lire! Cela ne devrait pas être une question de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire


Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 41
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 28 Nov 2012 - 15:41

14

A bicyclette, Anthime entend tout à coup le tocsin qui sonne à tous les clochers des environs. C'est la mobilisation générale. Après avoir déposé son engin chez lui, il retrouve ses amis au poste de recrutement : Padioleau, Boisis et Arcenel. Et Charles, son frère aîné. Tous les cinq embarquent pour le front dans leur bel uniforme plus ou moins bien ajusté, alors que Blanche reste sur le quai à les regarder partir, inquiète.
Insouciance initiale, on plaisante, on rit. Envie d'en découdre, de faire rapidement plier l'ennemi et de rentrer chez soi tout aussi vite. Arrivée dans les Ardennes, marches forcées, premières escarmouches, avancées, reculs. Les premiers blessés. Les premiers morts. Et une guerre qui devient subitement beaucoup plus réelle. On réalise alors dans quoi on est embarqué. Puis l'enlisement dans les tranchées. Balles, grenades, gaz moutarde, ennui, peur, terreur, les rats, les poux, les chevaux, les vaches et autres moutons redevenus sauvages et que plus aucun paysan ne garde. La mort qui frappe au hasard.
Jean Echenoz réussi le tout de force de faire entrer toute la guerre de 14 dans ces 124 pages. Rien ne manque. Tout y est. Dans un style savoureux, cocasse et léger, l'auteur décrit le conflit avec distance, sans aucun sentiment et avec la prescience de celui qui connait l'avenir, donnant lieu à des commentaires pertinents et drôles. Une écriture très riche avec des mots savants, des imparfaits du subjonctif. Un texte court et rythmé des plus plaisants ! Mon premier Echenoz : une grande découverte.
Un bijou !

Il apparaîtra dans mes gros coups de coeur 2012 !
aime

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
chrisdusud
Sage de la littérature


Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 48
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Mer 28 Nov 2012 - 19:44

J'adore Echenoz ! Il faut que je lise 14 , vous m'en donnez vraiment envie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Echenoz   Aujourd'hui à 0:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Echenoz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» intervention de Jean Lassalle
» Saint-Jean-de-la-Neuville
» Saint Jean de Folleville - LEGER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: