Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Fred Vargas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Steven
Zen littéraire
avatar

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 45
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Fred Vargas   Mer 6 Fév 2008 - 18:09



Citation :
Née en 1957 à Paris d'une mère chimiste et d'un père intellectuel qui n'a jamais publié ses ouvrages, la petite Fred (diminutif de Fréderique) est vite marquée par la dualité de cet héritage génétique. Elle doit en effet à sa mère son esprit mathématique tandis que ses aptitudes artistiques ont été développées auprès de son père, une "encyclopédie humaniste", selon elle. La jeune fille grandit auprès de sa soeur jumelle, Joëlle, et entreprend après son bac des études d'histoire. Tout cela la mène à devenir une brillante archéozoologue, branche archéologique désignant les chercheurs collectant des informations sur les sociétés passées à partir d'ossements d'animaux. Elle se spécialise sur la vie villageoise dans l'Europe Moyennageuse.

Pourtant, cette brillante scientifique ressent le besoin de réveiller sa fibre paternelle et se lance dans la bande dessinée, puis l'accordéon. Mais ne se trouvant pas assez bonne musicienne, Fred Vargas pense qu'elle trouverait "amusant" d'écrire un roman policier. Elle signe sous le nom de Fred Vargas en reprenant le pseudonyme porté par sa soeur, peintre de son état (Jo Vargas, qui a elle-même emprunté ce nom au personnage joué par Ava Gardner dans La Comtesse aux pieds nus de Joseph L. Mankiewicz). Mais bien qu'elle renie aujourd'hui ce livre ("nul de chez nul", dira-t-elle), sa première tentative est un coup de maître : en 1986, Les Jeux de l'amour et de la mort remporte le prix du Roman policier du Festival de Cognac, et se voit publié aux Editions du Masque.

Son deuxième roman marque également sa carrière, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, c'est le premier publié aux Editions Viviane Hamy, une jeune maison auprès de qui elle restera fidèle. C'est également la première fois qu'apparaît sous sa plume son personnage fétiche, le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg, dont elle décrit les enquêtes depuis maintenant douze ans. Si les ventes ne sont pas encore exceptionnelles, Viviane Hamy lui fait confiance et l'archéologue poursuit sa double activité.

Pour concilier ses deux métiers, la jeune femme a une technique de travail bien à elle. Ses idées principales prennent forme dans sa tête pendant un an, sa mémoire sélectionne les meilleures, et dès que l'histoire est suffisamment ancrée dans ses souvenirs, elle restitue d'une seule traite tout le roman en trois semaines, pendant ses vacances. Vient ensuite tout le travail de correction, qu'elle n'aime pas particulièrement en raison de son obsession pour le détail. Un mot, une phrase, une assonance qui ne convient pas, et c'est tout une page qui peut s'en retrouver modifiée.

Une fois le texte avancé, Fred le fait lire à son double, sa soeur jumelle Jo, qui lui écrit quelques annotations : des sourires quand elle aime et des vagues pour souligner un passage plus hasardeux. Mais le sens du détail, une qualité essentielle dans son métier d'archéozoologue, continue de la poursuivre dans ses relectures,
jusqu'à ce que Viviane Hamy lui rappelle que le script doit bientôt partir chez l'imprimeur...

Ses "rompols'" (comme elle aime à les désigner) se suivent et se vendent de plus en plus. Debout les morts (1995, prix Mystère de la critique), L'Homme à l'envers (1999, prix du Roman policier du festival de Cognac), une incursion dans la bande dessinée avec Les Quatre fleuves (2000), mettant toujours en scène le commissaire Adamsberg... En 2001, Pars vite et reviens tard, son neuvième roman, reste pendant près d'un an parmi les meilleures ventes françaises.

Sous les vents de Neptune se vend également très bien. Devant ce succès grandissant, l'auteur se fait de plus en plus rare, fuyant tout ce qui peut de près ou de loin ressembler à une mondanité. Elle cultive sa simplicité et consacre les rares heures de temps libre qui lui reste à sa famille : son fils, maintenant lycéen, et sa soeur, qu'elle considère comme sa moitié.

Je trouve intéressante cette façon de créer. Et j'aime bien cet auteure de roman policier que je trouve atypique.


Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

1986 : Les Jeux de l'amour et de la mort
1991 : L'homme aux cercles bleus pages 2 , 4 , 8  
1994 : Ceux qui vont mourir te saluent pages 2 , 8  
1995 : Debout les morts page 1
1996 : Un peu plus loin sur la droite pages 1 , 4  
1997 : Sans feu ni lieu page 8
1999 : L'homme à l'envers pages 2 , 4,  9
2000 : Les Quatre fleuves page 8, 10
2001 : Pars vite et reviens tard pages 1 , 3 , 6
2002 : Coule la Seine
2004 : Sous les vents de Neptune pages 1 , 3 , 5  
2006 : Dans les bois éternels pages 5 , 7  
2008 : Un lieu incertain pages 2 , 4 , 7, 10
2011 : L'Armée furieuse page 7
2015 : Temps glaciaires pages 8, 9, 10


Citation :
mise à jour le 11/03/2016 page 10

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
avatar

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 45
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Fred Vargas   Mer 6 Fév 2008 - 18:29

Petite présentation des romans, dans l'ordre où je les ai lu.



C'est ce roman qui m'a fait découvrir Vargas. Le personnage principal est Kehlweiler dit "l'Allemand". Il est enquêteur parmi d'autres occupations. Il mène différentes enquêtes et parfois tombe sur un os. C'est un os digéré, mélé aux excréments d'un chien, justement qui va l'amener sur la piste d'un meurtre. Un os humain trouvé au pied d'un arbre où il faisait le pied de grue.
En compagnie de son fidèle compagnon Bufo, il va suivre cette piste pour trouver la piste d'un cadavre puis d'un meurtre.

On retrouve les éléments traditionnels des romans policiers, mais revisités. Vargas y apporte sa touche ; les intrigues ont parfois un lien avec l'archéologie, l'histoire... Et les personnages principaux de ses romans ont quand même des traits de caractère assez surprenant et un environnement particulier. (ici, par exemple, le fidèle Bufo est un crapaud qui vit dans la poche de Kehlweiler). Alors bien sûr, l'énigme est résolue, souvent en passant par des détours assez déstabilisants. ET les personnages secondaires (qui peuvent être récurrents d'un roman à l'autre) sont souvent très forts et plus intéressants que l'énigme à proprement parler.
Je trouve en plus que Vargas maitrise très bien l'art du dialogue. Les échanges entre les acteurs de ses romans sont souvent savoureux.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
avatar

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 45
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Fred Vargas   Mar 12 Fév 2008 - 20:50

Deuxième livre que j'ai lu de Fred Vargas : Debout les morts



Dans ce roman, les personnages principaux forment une maisonnée assez surprenante et hétéroclite. Ils sont trois, trois historiens qui vivotent et décident de mettre ensemble leurs bouts de misères pour acheter une baraque pourrie de la rue Chasle, à Paris.. Ils vont occuper cette maison, la retaper et se la répartir suivant les étages et suivant la chronologie. Avec eux, l'oncle de l'un deux qui les affublent de noms : Saint Luc, Saint-Marc et Saint-Matthieu :
Au premier étage, on trouve Mathias Delamarre, dit "Saint Matthieu" : prototype du chasseur-cueilleur, il est historien spécialiste de la préhistoire. Il a des cheveux blonds incoiffables, des yeux bleus, de grandes mains. Il porte des sandales en cuir, aime se promener nu. Il est très intelligent, silencieux, n’a ni travail, ni femme.
Au deuxième étage, Marc Vandoosler, dit "Saint Marc" : il est médiéviste. De taille moyenne, excessivement mince, avec un corps et un visage anguleux, des mains maigres et longues, il a des cheveux noirs et raides. Élégant, il porte quatre grosses bagues en argent d’origine africaine et carolingienne. Il est habillé en noir et porte une ceinture en argent un peu clinquante. Il est orgueilleux, gracile, défaitiste, pessimiste, un peu austère, « dans la merde » depuis 2 ans, divorcé, au chômage. Il donne une impression de grande intelligence.
Au troisième étage nous trouvons Lucien Devernois, dit "Saint Luc" : il est historien de la Grande Guerre, un "contemporanéiste". Les joues blêmes, la mèche de cheveux bruns retombant sans cesse sur les yeux, il a toujours la cravate serrée, la veste grise et les chaussures de cuir éculées mais anglaises. Il est très bavard. Il a une seule passion, les archives se rapportant à la grande guerre ; parfois, il lui arrive de trop boire.
Au grenier, Armand Vandoosler : il est le parrain et l’oncle de Marc. 68 ans, se tenant droit et haut, surveille et observe beaucoup, aime dire son avis, est intelligent, brillant, d’une beauté dégradée, des lignes franches, un nez busqué. Les lèvres irrégulières, l’œil triangulaire, le regard séduisant. Faisait partie de la brigade des stupéfiants mais a été renvoyé parce qu’il a aidé un criminel à s’échapper.
Ces jeunes gens, intelligents au-dessus de la moyenne, vont être emmenés dans une enquête par l'apparition inattendue d'un arbre dans le jardin de Sophia, ex-cantatrice célèbre. Que veut dire cet arbre ? Est-ce un avertissement, est-ce un cadeau ? Intriguée, Sophia paye les trois "évangélistes" pour creuser sous l'arbre pour voir s'il n'y a rien d'enterrer à son pied. Et surtout, il ne faut rien dire à son mari. Ils creusent et ne trouvent rien. Mais Sophia disparait ! Fugue ? Mort ? Aventure extra-conjugale ? Ils vont enquêter, mettant leurs connaissances historiques (notamment dans le domaine des fouilles historiques), secondés par le "parrain" de Marc. Bien sûr, ils vont résoudre cette intrigue, mais la construction de ce roman m'est apparu sortir des constructions classiques des romans policiers. Et là encore, les personnages, leurs parcours est aussi important que l'intrigue.
Ces personnages sont présents dans d'autres romans de Vargas où ils jouent un rôle, parfois secondaire, parfois important.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
avatar

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 45
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Fred Vargas   Ven 15 Fév 2008 - 23:13



Troisième roman de Vargas que j'ai lu. C'est dans ce roman qu'apparait, pour moi, le commissaire Jean-Baptiste Asamberg ainsi que son adjoint Danglard.
L'intrigue commence sur une petite place de Paris, place Edgar Quinet, où Joss Le guern remet au goût du jour un métier disparu : crieur. Tous les jours, trois fois, Joss fais sa criée : annonce pour vendre, pour acheter, pour annoncer, pour crier son dégoût.... Et aussi depuis quelques jours des annonces étranges en vieux Français qui intriguent Decambrais, érudit de la place, futur logeur de Joss. Ces annonces semblent prévenir de l'arrivée d'une catastrophe. Au même moment, Adamsberg, pelleteux des nuages, est confronté à une affaire étrange : un fou a peint des 4 inversés sur toutes les portes d'un immeuble. Le forfait est signé CLT. Adamsberg contre toute attente va sentir cette affaire, il va subodorer un petit quelque chose. Les deux voies se rejoindront lorsque Decambrais, flanqué de Joss ira trouve le commissaire pour lui exposer l'affaire des Annonces spéciales. Avec l'aide de Marc Vandoosler, historien médiéviste, Adamsberg va trouver ce qu'annoncent les spéciales : la peste, le fléau de dieu... Il va trouver également la signification des 4 inversés. Ils jouent le rôle de talisman protecteur de la peste. ET CLT donne le seul remède efficace face à la peste : Cito, longe fugeas et tarde redeas. C'est à dire, pars vite et reviens tard. Un fou croit-il vraiment détenir la puissance du fléau ?
Or, un habitant d'un immeuble tagué est retrouvé mort, le corps noir. Sa porte n'était pas marqué du talisman... Adamsberg mettra le temps, il y aura d'autres morts, mais il dénouera l'énigme, s'appuyant sur une incroyable bévue, que l'auteur des spéciales - fin connaisseur de l'histoire de la peste - n'aurait pas du commettre....
Ce roman m'a énormément plu. Notamment par le couple que forme Adamsberg, rêveur sans méthode, pelleteux des nuages qui ne peut rester assis qui a besoin d'aller marcher, de voir la Seine... qui semble récolter les idées que sème le vent. Et Danglard, son adjoint cartésien qui profondément sent la supériorité du commissaire... Mais que cette supériorité exaspère tant elle ne semble reposer sur rien. Un roman révé pour découvrir l'oeuvre de Vargas.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fred Vargas   Sam 16 Fév 2008 - 0:11

Au départ j'étais réfractaire à l'univers et à l'écriture de Vargas, j'avais même abandonné la lecture de Sous les vents de Neptune.
Et puis j'ai complètement changé d'avis, et j'adore ses polars à la fois réalistes et irrationnels, l'humour des dialogues, la façon dont l'intrigue devient de plus en plus fantaisiste (surtout notable dans ses derniers romans) et cette irrésistible galerie de personnages, que l'on prend plaisir à retrouver de livre en livre.
Tu as lu L'homme à l'envers? J'ai beaucoup aimé cette histoire de loup-garou...
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Zen littéraire
avatar

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 45
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Fred Vargas   Sam 16 Fév 2008 - 9:46

Oui, j'ai lu L'homme à l'envers. J'avais aimé également. Le personnage de Camille est insondable et attachant (moins peut-être que celui de sa mère, qu'on rencontre dans un autre roman "L'homme aux cercles bleus" - La reine Mathilde). Et le duo Le veilleux et Soliman, à bord de leur bétaillère, a fait mon bonheur !

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fred Vargas   Sam 16 Fév 2008 - 10:22

Ah oui, la reine Mathilde! Dommage que ce personnage n'apparaisse pas plus fréquemment...

Je n'ai pas encore lu Debout les morts et je vois que c'est dans celui-là quel les historiens/saints apparaissent pour la première fois. Ils jouent un rôle dans le dernier, si je me souviens bien, et je ne comprenais pas trop d'où Adamsberg les connaissait...
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Zen littéraire
avatar

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 45
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Fred Vargas   Sam 16 Fév 2008 - 10:29

Nezumi a écrit:
Ah oui, la reine Mathilde! Dommage que ce personnage n'apparaisse pas plus fréquemment...

Je n'ai pas encore lu Debout les morts et je vois que c'est dans celui-là quel les historiens/saints apparaissent pour la première fois. Ils jouent un rôle dans le dernier, si je me souviens bien, et je ne comprenais pas trop d'où Adamsberg les connaissait...

Marc Vandoosler est un ami de Camille qui les met en contact pou résoudre l'énigme CTL dans "Pars vite et reviens tard".

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fred Vargas   Sam 16 Fév 2008 - 10:33

Je commence à mélanger les romans, je crois! Il me semblait qu'il lui prêtait aussi plus récemment un coup de main pour une exhumation dans un cimetière scratch .
Revenir en haut Aller en bas
lekhan
Main aguerrie
avatar

Messages : 324
Inscription le : 20/08/2007
Age : 28
Localisation : Poitiers-Biarritz

MessageSujet: Re: Fred Vargas   Sam 16 Fév 2008 - 11:45

En tout cas c'est chez une bien belle maison d'édition :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Fred Vargas   Sam 16 Fév 2008 - 12:51

J'ai lu L'homme à l'envers, le souvenir est flou et un peu mitigé : je me souviens d'une certaine atmosphère, de suspens et de ne pas avoir été complètement emballé. je ne sais pas pourquoi. Peut être le collage de personnages étranges ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Fred Vargas   Sam 16 Fév 2008 - 13:48

J'ai lu "Sous les vents de Neptune".....Très très belle lecture avec ce qu'il faut d'humour et de culture. j'adore le personnege de Danglar, le père de 5 enfants, alcoolique notoire qui "boit pour espérer"!!!
Vous saviez que France 2 diffusait un téléfilm en 2 parties de ce roman? Le premier épisode était diffusé hier! Un vrai régal! La suite vendredi prochain même chaîne même heure (20h55)

Pour les inconditionnels, ce polar de Vargas est un régal.
Son commissaire est digne parfois d'un Pepe Carvahlo. L'intrigue est très bien menée et l'auteur nous fourvoie avec délice dans de fausses pistes. La rencontre des policiers français avec leurs collègues québécois est pleine de joyeusetés linguistiques et stylistiques. Le meurtrier en série est d'une noirceur sans nom et d'une logique effrayante. On se laisse porter sur les vagues neptuniennes avec joie. La croisière s'amuse certes mais les lames de fond sont cruelles. Un bel ouvrage littéraire.
Merci Madame Vargas.

....à l'époque , je ne tenais pas de blog et ne participais pas à un forum littéraire, donc mes chroniques étaient plutôt courtes Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Steven
Zen littéraire
avatar

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 45
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Fred Vargas   Sam 16 Fév 2008 - 23:17

lekhan a écrit:
En tout cas c'est chez une bien belle maison d'édition :)

Oui, je trouve également. Les livres sont beaux, avec des couvertures sobres et une police de caractère agréable.
Editions Viviane Hamy, collection Chemins Nocturnes.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Fred Vargas   Sam 16 Fév 2008 - 23:27

Je confirme aussi....ces livres sont de très beaux objets à manipuler!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Cachemire
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Téléfilm "Sous les vents de Neptune"   Dim 17 Fév 2008 - 12:10

Je suis d'accord avec toi Chatperlipoppette le téléfilm de vendredi dernier sur France 2 est une adaptation très réussie du polar de Vargas. J'adore le jeu de Jean-Hugues Anglade qui rend bien le personnage complexe d'Adamsberg (peut-être un peu rapide néanmoins par moment...). C'est très troublant de retrouver sur mon écran les images que j'avais eues dans la tête lors de ma lecture. Comme si un rêve se materialisait.... colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fred Vargas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fred Vargas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» FRED VARGAS
» fred Vargas, affaire Battisti
» L'Armée furieuse - de Fred Vargas
» Fred Vargas
» A bas Fred Farrugia!! (post de râlage)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: