Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Vladimir Nabokov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Romane
Envolée postale
avatar

Messages : 111
Inscription le : 02/02/2008
Age : 30

MessageSujet: Vladimir Nabokov   Dim 10 Fév 2008 - 18:07



Citation :
Vladimir Nabokov
Ecrivain américain d’origine russe

Né à Saint-Pétersbourg le 23 avril 1899
Décédé à Montreux le 02 juillet 1977

Biographie de Vladimir Nabokov

Issu d'une famille aristocratique, cultivée et libérale, Vladimir Nabokov apprend de ses gouvernantes et de ses précepteurs les langues étrangères. Le jeune homme étudie à Tenichev, un lycée d'avant-garde.
Son père, opposant au régime tsariste, meurt assassiné. Mais, protégé par sa mère, Nabokov mène une enfance heureuse et se découvre une passion pour la littérature. Pourtant, la révolution russe met un terme à son adolescence dorée et sa famille doit quitter Saint-Pétersbourg et se réfugier à Londres. Vladimir commence alors des études de Lettres. Il publie des critiques littéraires, des poèmes et un premier roman, 'Machenka', qui lui vaut une petite renommée, parmi la communauté russe de Londres : on voit en lui le plus grand espoir de sa génération. 'Roi, dame, Valet', parut en 1928, accroît sa réputation. Lorsque l'URSS l'invite à retourner dans son pays natal, il refuse et part enseigner la littérature russe dans les meilleures universités des États-Unis. Naturalisé américain en 1945, il n'obtient la reconnaissance du milieu littéraire américain qu'en 1951, lorsqu'il publie 'Parle', le récit de ses souvenirs d'enfance. Sa notoriété devient mondiale en 1958 avec la publication de 'Lolita', qui provoque un scandale, mais où la critique s'accorde à reconnaître un chef-d' oeuvre. En 1959, il s'installe à Montreux, où il écrit son chef-d' oeuvre, 'Ada' (1969). C'est dans ce lieu qu'il terminera sa vie.

Ses livres: http://www.evene.fr/celebre/biographie/vladimir-nabokov-2343.php?livres

Vladimir Nabokov entame sa carrière d'écrivain sous le pseudonyme de Sirine, un prénom féminin.

Bibliographie

Romans écrits en russe

1926 Machenka, Pages 4
1928 Roi, dame, valet
1930 La Défense Loujine, Pages 2, 4,  
1930 Le Guetteur ou L'Aguet
1932 L'Exploit,
1932 Rire dans la nuit ou Chambre Obscure
1934 La Méprise, Pages 4
1938 Invitation au supplice
1938 Le Don,Pages  4
1939 L'Enchanteur

Romans écrits en anglais

1941 La Vraie Vie de Sebastian Knight
1947 Brisure à senestre
1955 Lolita, Pages 1, 3, 4
1957 Pnine
1962 Feu pâle
1969 Ada ou l'Ardeur, Pages 3, 6,
1972 La Transparence des choses
1974 Regarde, regarde les arlequins !
2009 L'Original de Laura ; roman posthume inachevé

Recueils et nouvelles

1923 La Vénitienne et autres nouvelles,Pages  5
1923-1940 Une beauté russe
1958 Mademoiselle O
1924-1939 L'Extermination des tyrans
1924- 1935 Détails d'un coucher de soleil, Pages 5

Autour de Vladimir Nabokov

Maurice Couturier, Nabokov ou la tentation française, Pages5

Citation :
index mis à jour le 10/02/2016 page 6



Citation :
Présentation de l'éditeur
" Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois reprises, contre les dents. Lo. Lii. Ta.
Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre quarante-six et son unique chaussette. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l'école. Elle était Dolorès sur les pointillés. Mais dans mes bras, elle était toujours Lolita. "



Lolita a été porté à l'écran par Stanley Kubrick (1962), avec Peter Sellers, Shelley Winters et Sue Lyon, puis par Adrian Lyne (1997), avec Jeremy Irons, Melanie Griffith et Dominique Swain.

L'histoire:
Un quadragénaire hanté par le souvenir d'un amour d'enfance, tombe amoureux de Dolores, la fille de sa logeuse. Pour être à ses côtés, il épouse sa mère, qui par chance décède accidentellement. Humbert devient alors le protecteur de la jeune orpheline, et se livre à des orgies d'adorateur-voyeur. Provocante et diabolique, Lolita devient sa maîtresse. Dans un paysage de drugstores, d'autoroutes et de motels, le quadragénaire sportif et cultivé tente alors de faire durer cet étrange couple en jouant à la fois le rôle du protecteur sévère et paternel et celui de l'amoureux docile. Mais c'est la nymphette qui aura le dernier mot.

(source:http://www.evene.fr/celebre/biographie/vladimir-nabokov-2343.php)

je vous fais deux copier/coller.

Une oeuvre a l'apogée de l'esthétique pour d'autre à la limite de l'éthique!! Un pur chef d'œuvre. Humbert tombe amoureux de Dolores une "nymphette",tout est suggéré, certain le verrons comme un encouragement à la pédophilie mais tout son génie est dans le style! Ne vous fiez pas aux apparences! Ce roman culte est FA-SCI-NANT!!!!

J'ai trouvé ce livre certes troublant au début,un peu déstabilisant mais vraiment fascinant!

Un bijoux dentsblanches


Une merveille dentsblanches dentsblanches

Un chef d'œuvre dentsblanches dentsblanches dentsblanches

Bon je vais m'arrêter là. lol

Il y a des livres ou le ressenti intérieur est tellement fort que je n'arrive pas à le retranscrire en mots. Et bien c'est exactement ça pour Lolita.



Extrait vidéo ("Lolita"d'Adrian Lyne (1997))

Je n'ai jamais vu aucun des deux films malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melle-pauline.tk/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Dim 10 Fév 2008 - 18:18

Je n'en reviens pas, nous n'avions pas encore ouvert un fil sur Nabokov ?
Merci d'avoir corrigé cette absence Romane What a Face

Pour ma part, je n'ai pas vraiment été convaincue par ce roman mais je ne suis pas non plus très portée sur le thème des lolitas jypeurien

En complément à ton post, tu trouveras sur ce lien quelques critiques à propos du film Lolita réalisé par Kubrick : cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Dim 10 Fév 2008 - 19:16

sentinelle a écrit:
Je n'en reviens pas, nous n'avions pas encore ouvert un fil sur Nabokov ?

Ah oui?...Il me semblait que nous avions déjà parlé de Nabokov...Pas assez...
Je reviendrai par ici...content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Dim 10 Fév 2008 - 19:24

coline a écrit:
Je reviendrai par ici...content
Moi probablement aussi parce qu'il y a une certaine Coline qui a parlé du bien des récits de Nabokov et j'attends ce livre pour commencer la lecture Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Envolée postale
avatar

Messages : 111
Inscription le : 02/02/2008
Age : 30

MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Lun 11 Fév 2008 - 9:39

Je voulais commencer Feu pâle que j'ai acheté récemment mais je vais attendre d'avoir plus de temps , il a l'air très compliqué! Avec pas mal de références. (J'ai les explications à la fin du livre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melle-pauline.tk/
Slayeras
Posteur en quête
avatar

Messages : 93
Inscription le : 26/02/2008
Age : 39

MessageSujet: Vladimir Nabokov   Mar 26 Fév 2008 - 14:42

J'ai lu de lui dernièrement : Chambre obscure. J'ai trouvé ça pas mal. L'histoire n'est très originale. C'est un mari qui trompe sa femme. Mais la façon de raconter, elle, est bien marquée. On reconnaît tout de suite le style de l'auteur.

Comme il était synesthète (il voyait les lettres en couleur), il s'amusait dans ces romans à mettre des phrases qui combinaient plusieurs couleurs. Pour plus d'info. sur la synésthésie, j'avais écrit un article sur mon blog, mais je ne vais pas faire ma pub ici, donc : ci-joint l'adresse bien connue

Le plus connu de ses ouvrages est : LOLITA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecrivain-en-sursis.com/
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Jeu 28 Fév 2008 - 22:31

J'ai emprunté l'ouvrage Partis-Pris, qui est un compte-rendu d'entrevues et de textes réalisés avec/par Nabokov.

Pour ma part, Nabokov est un oracle. Je n'ai pas encore lu ce qu'il a écrit, mais comme c'est un des maîtres-à-penser d'Hubert Aquin... Le monde n'aura plus jamais été le même avec Lolita.

J'ai écrit hier : "Quand les Nabokov de ce monde écrivent les arrêts sur image, l'histoire n'est plus à faire." en tenant compte qu'il y a également un gardien de but au hockey qui se nomme Evgeni Nabokov, d'où la tournure de pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Ven 29 Fév 2008 - 0:35

C'était aussi un grand chasseur et collectionneur de papillons..

La photo est célèbre...et il a donné son nom au Nabokov's blue

En fait, c'est le Madeleinea vokoban , je crois, mais dans les papillons Madeleinea, il y a aussi un Lolita.. C'est passionnant, ce que je raconte...

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: nabokov   Ven 29 Fév 2008 - 1:06

J'ai aimé Lolita et L'enchanteur et certains recueils de nouvelles de Nabokov, mais je suis loin de penser que son ouvre entière est bonne
ou réussie...

C'est pourquoi, quand lui meme juge très sévèrement et Dostoievski,
et Kazantzaki, et Lawrence et Thomas Wolfe et Orwell.

Quand il écrit que Hemingway et Conrad sont des écrivains pour "petits garçons", je suis partagé entre l'amusement et l'irritation et je me demande
comment cet écrivain suffisant et dédaigneux n'est pas conscient des insuffisances ou des imperfections de sa propre oeuvre...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Ven 29 Fév 2008 - 10:19

Je l'ai racheté récemment, et il m'attend sagement 'Lolita', mes souvenirs étant bien trop lointains, voire inexistants. Je pense aussi que j' l'avais lu alors que l'étais trop jeune. Avec les années, vient le temps de la relecture....

Mais c'est drôle je l'aurais plutôt mis dans les écrivains américains, puisque sa carrière littéraire est essentiellement américaine et qu'il a toujours écrit (je crois) en anglais américain. En ce qui me concerne, j'aurais en toute bonne foi crée un fil 'doublon' dans les auteurs américains si j'avais du faire un post. Est-ce que je me trompe ? Mais bon, parfois il est dur de trancher.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Ven 29 Fév 2008 - 14:38

Marie a écrit:
C'était aussi un grand chasseur et collectionneur de papillons..

La photo est célèbre...et il a donné son nom au Nabokov's blue


Nabokov est fier d'avoir donné son nom à un papillon, le « Nabokov's blue », de l'avoir associé à « Lolita », et il tient à inclure dans ses bibliographies la liste complète de ses articles sur les lépidoptères.
Cette passion lui a pourtant valu toutes sortes d'ennuis : dans « Autres rivages », Nabokov raconte ses mésaventures de chasseur de papillons, pires encore en Amérique :
« Des fermiers sévères ont attiré mon attention sur des écriteaux portant : No Fishing (Pêche interdite) ; d'autocars me dépassant sur la route ont jailli de frénétiques huées moqueuses ; des chiens somnolents, qui ne prêtaient pas attention au pire vagabond, ont dressé les oreilles et sont venus à moi en grondant ; des marmots m'ont montré du doigt à leurs mamans perplexes ; des personnes en vacances à l'esprit large m'ont demandé si j'attrapais des insectes pour en faire des appâts ; et un matin, dans une lande toute illuminée de hauts yuccas en fleurs près de Santa Fe, une grosse jument noire m'a suivi pendant plus d'un kilomètre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Ven 29 Fév 2008 - 14:42

Nabokov à Apostrophes (1975).
Vidéo Archives de l'INA: cliquez ici les amateurs de NabokovWink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Sam 1 Mar 2008 - 22:00

Nabokov aurait beau ne pas être un écrivain de génie, j'aime sa personnalité, sa façon de répondre aux médias. Me fait penser à un Bukowski. De plus, j'apprenais qu'il était mort la même année qu'Hubert Aquin. De plus en plus d'éléments biographiques de plusieurs écrivains se recoupent, pour donner une génèse à mon oeuvre à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Sam 1 Mar 2008 - 23:35

domreader a écrit:
Mais c'est drôle je l'aurais plutôt mis dans les écrivains américains, puisque sa carrière littéraire est essentiellement américaine et qu'il a toujours écrit (je crois) en anglais américain. En ce qui me concerne, j'aurais en toute bonne foi crée un fil 'doublon' dans les auteurs américains si j'avais du faire un post. Est-ce que je me trompe ? Mais bon, parfois il est dur de trancher.

Ah non, ses premiers textes étaient écrits en Russe (exemple : Machenka, joli roman).
Ensuite, il a un peu écrit en français, il me semble, au moins une nouvelle. Il aurait pu devenir un écrivain français.

Le problème de la France, pour les émigrés Russes, c'est qu'ils ne peuvent pas enseigner : il faut des diplômes (on a le culte des diplômes en France).
Du coup, hop, au lieu de gagner leur vie en faisant le taxi, un grand nombre d'émigrés russes sont partis pour les USA, où là on est moins chichiteux (en plus, bon, vivre en France au début des années 40 pour un Russe... bof bof).
Ainsi, Nabokov a écrit en anglais.
Mais il n'a pas écrit en Allemand, je crois.

Au bout du compte, il n'était pas un écrivain Russe, ni Américain, mais bien international (occidental ; d'ailleurs, son monde russo-américano-européen se retrouve dans Ada, son chef-d'oeuvre, largement au-dessus de Lolita, je trouve).
A partir du moment où il a quitté l'Allemagne, il n'a jamais eu de maison à lui : aux USA, il logeait dans des maisons dont les propriétaires universitaires s'étaient absentés pour plusieurs mois (pour cause d'enseignement ailleurs), puis quand il a eu de l'argent, il a toujours vécu dans des hôtels, que ce soit aux USA ou en Suisse.


Quant à sa désaffection pour Dostoïevski, il faut quand même dire que Nabokov est obsédé par le style, ce qui n'était pas tout à fait le cas de Dosto qui écrivait souvent à l'arrache.
Nabokov explique très bien ce qu'il en pense dans Littérature, tome 2 (excellent livre ; il parle de Gogol, Tolstoï..., ainsi que du problème de la traduction en général).
Il est extrême dans ses admirations et ses détestations, ce qui fait que ses commentaires littéraires sont toujours très intéressants et amusants à lire, que l'on partage ses opinions ou non. Je l'ai largement préféré au volume 1 (littérature anglaise), qui relève plus de l'exercice obligé (sur Jane Austen, notamment).
Curieusement, son étude sur Cervantes n'est plus disponible, c'est dommage (je ne l'ai pas lu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Isidore Ducasse
Envolée postale
avatar

Messages : 166
Inscription le : 17/08/2007
Age : 27

MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   Ven 14 Mar 2008 - 18:51

Merci, son rassociement aux papillons m'explique un légers mystère... dans Jocond jusqu'à cent, d'Hervé Le Tellier, il fait une version Nabokov, et elle consiste en plusieurs dessins de papillions, je ne comprenais pas.

J'ai lu Lolita, qui, évidement, ma beaucoup troublé, c'est un livre magnifique, mais je suis peu douée pour décrire avec beaucoup d'intensité mon avis sur un livre.
J'ai vu la version de Kubrick, et bien que j'aime beaucoup ce réalisateur, je n'ai pas vraiment adoré le, film. Lolita est trop vieille et trop agicheuse, pas assez garçonne, Humbert Humbert plus vieux aussi, et puis en général, j'ai été un peu déçue, sans vouloir donner un jugement objectif.

J'ai aussi lu "La transparence des choses", qui était aussi pas maldu tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vladimir Nabokov   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vladimir Nabokov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [15] Cantal
» avis prenom
» Magasin Luxe At Home
» Arrivée de Vladimir Goutchkov
» En Crimée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: