Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Ian McEwan

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Ian McEwan Empty
MessageSujet: Ian McEwan   Ian McEwan Icon_minitimeDim 10 Fév 2008 - 19:21

Ian McEwan Mcewan10

Ian McEwan possède déjà un fil dans le forum littérature britannique, mais je tenais à poster ici pour que des lecteurs à la recherche de littérature jeunesse ne passent pas à côté du Rêveur (The Daydreamer), roman pour enfants (à partir de 8 ans) paru en 1994. Espérons qu'il y en aura d'autres pour garnir ce fil, car c'est une vraie réussite!

Ian McEwan 51y8y412


En lisant Le Jardin de Ciment et Expiation, j'avais pu apprécier la finesse et la justesse avec lesquelles McEwan évoquait la vie intérieure des enfants.
J'ai donc adoré Le Rêveur. Peter Fortune, son héros, a dix ans et semble être un petit garçon tout à fait comme les autres, peut être un peu trop tranquille et silencieux. En fait Peter n'aime rien mieux que s'isoler dans sa chambre ou aller au parc, se coucher sur le dos, mâcher un brin d'herbe en regardant le ciel, et rêver en plein jour. Par la force de son imagination, Peter vit quotidiennement des aventures extraordinaires. Ce qui n'est pas toujours bien compris par les adultes et les professeurs (et l'amène à oublier sa petite soeur dans le bus) mais qui nous enchante, évidemment.
Peter va ainsi être attaqué par une armée de poupées en colère, faire disparaître toute sa famille à l'aide d'une "crème évanescente" trouvée au fond d'un tiroir en désordre, tenter de piéger un invincible cambrioleur amateur de savonnettes parfumées...
En exergue du roman, nous pouvons lire la première phrase des Métamorphoses, d'Ovide "J'ai formé le dessein de conter des êtres en des formes nouvelles". Car ce que Peter aime le mieux, c'est se glisser, littéralement, dans une autre peau. L'espace d'une journée, il devient William, le vieux chat de la maison, ou bien Kenneth, l'exaspérant bébé de sa tante, ou bien encore lui même devenu adulte. Ces métamorphoses, racontées avec un mélange de sérieux, de drôlerie et de fantaisie, l'amènent aussi à mieux comprendre les autres, et tout doucement, à bien grandir.
En lisant Le Rêveur , on réalise ainsi la nécessité, et les propriétés créatrices, d'un certain désoeuvrement chez l'enfant.

Que ce soit en anglais ou en français (il est publié chez Folio Junior), ne ratez pas ce petit bijou!
Si vous avez des bases en anglais, essayez de le lire en VO. C'est un roman pour enfants, donc plutôt accessible question vocabulaire, et vous pourrez ainsi pleinement apprécier l'écriture si fluide de McEwan.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Ian McEwan Empty
MessageSujet: Re: Ian McEwan   Ian McEwan Icon_minitimeLun 20 Oct 2008 - 1:45

Merci du conseil Nezumi! C'est vrai que le personnage de Briony dans Expiation est formidable. Un peu comme la Maisie d'Henri james. Je vais découvrir Peter maintenant...

On ne regarde pas assez du côté de la littérature "enfantine" alors qu'il y a pas mal de grands auteurs qui s'y sont essayés... Et ils n'abandonnent pas leur exigence littéraire pour autant...

Je prends!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Ian McEwan Empty
MessageSujet: Re: Ian McEwan   Ian McEwan Icon_minitimeLun 20 Oct 2008 - 12:44

Comme je viens d'être enchantée par la lecture de Sur la plage de Chesil, je suis plus attentive à ce qui s'écrit ici sur cet auteur...Voilà comment, par magie, les fils que l'on croit oubliés remontent... content

J'espère que Little Devil verra aussi ce commentaire Nezumi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Ian McEwan Empty
MessageSujet: Re: Ian McEwan   Ian McEwan Icon_minitimeLun 20 Oct 2008 - 15:12

Oui, merci d'avoir fait remonter ce fil, Markofr! bonjour

C'est un des meilleurs romans jeunesse que j'aie lus, à mettre entre toutes les mains, grandes ou petites.
J'aurais adoré le découvrir à l'âge de Little Devil, ou même avant!
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Ian McEwan Empty
MessageSujet: Re: Ian McEwan   Ian McEwan Icon_minitimeVen 28 Nov 2008 - 12:48

J'avais posté ceci dans la partie adulte, mais on peut aussi en faire profiter les petits nenfants :

le Rêveur. Folio Junior. 123 pages.

Le livre s'ouvre sur une citation d'Ovide, extraite des Métamorphoses. Des métamorphoses, il va y en avoir plusieurs.

Notre héros s'appelle Thomas Fortune. Il a dix ans au début de l'histoire, ou plus précisément du recueil d'"aventures étranges" (page 17).

Citation :
"A l'école, il lui arrivait souvent de laisser son corps assis à son pupitre pendant que son esprit partait vagabonder. Et, même à la maison, ses rêveries pouvaient parfois lui causer des ennuis." (Page 9).

Après une présentation de notre héros, nous lisons les aventures, qui montrent en même temps que le temps passe, et que Peter grandit.
Chaque aventure est sans doute une rêverie, mais peut aussi être lue comme une histoire fantastique, au choix.

La première nouvelle ("Le Poupées") traite des poupées de la petite sœur. Elles s'animent, tout ça… pas très original. Peter reste encore centré sur lui-même.

La suite va le faire grandir en l'obligeant à se mettre à la place des autres… après les objets inanimés, nous passons au règne animal.
Ainsi, la deuxième nouvelle, "Le chat", est nettement meilleure, et même vraiment très bien, notamment dans la façon dont Peter échange son corps avec celui du vieux chat, et tout ce qui lui arrive par la suite, la fin un peu nostalgique…
Le chat s'appelle Guillaume. C'est un vieux chat. Le matin, toute la maisonnée se prépare en hâte, qui pour aller travailler, qui pour aller à l'école (travailler… ou rêver).
Citation :
"C'est toujours Guillaume que Peter apercevait lorsqu'il saisissait son cartable en jetant un dernier coup d'oeil derrière lui avant de se précipiter hors de la maison. Une patte sous sa tête en guise d'oreiller, il laissait l'autre pendre avec désinvolture par-dessus le bord de l'étagère, barbottant dans la chaleur qui s'élève doucement dans la pièce. A présent que ces idiots d'humains s'en allaient, un chat pouvait enfin s'offrir un sérieux petit roupillon. Quand il sortait de la maison dans la bise glacée, Peter était hanté par l'image du chat assoupi." (pages 35-36).

Dans "Crème évanescente", Thomas cède à la tentation de se débarrasser de toute sa famille.
Nouvelle pas mal faite, mais d'ambitions assez modestes. La famille, ça peut gonfler, ça peut aussi être rassurant surtout pour un petit garçon qui a peur des monstres.

Après avoir percé la psychologie des chats, Thomas perce celle de ses petits camarades d'écoles dans "Le Tyran". C'est très bien fait, d'autant que son histoire se construit presque sur les mêmes bases que le terrifiant "Rien", le livre de Janne Teller (pour enfants ??). Grâce à un postulat quasi-nihiliste (rien n'existe, pourquoi s'en faire), il arrive à vaincre un méchant… mais c'est de sa volonté propre quil reconstruit des relations. Une nouvelle étape dans sa croissance.
On est arrivé à un niveau d'abstraction largement plus important que la première nouvelle du recueil, qui se contentait d'animer des poupées.

Dans "Le Cambrioleur", nous avons une enquête policière, avec notre héros qui mène l'enquête. De mystérieux cambriolages ont lieu dans les maisons de sa rue… Il va mettre au point un plan très ingénieux pour coincer le cambrioleur…
Peter grandit, prend de l'assurance.
Très agréable à lire, cette aventure est quand même un peu moins réussie que les autres.

Dans "Le bébé", Peter ne supporte pas le bébé Kenneth, son cousin.
Citation :
"Kenneth était partout à la fois. C'était un de ces bébés qui rampent si efficacement qu'ils n'ont rien à gagner à essayer de marcher. Il traversait le tapis, lourdement, mais avec une rapidité déconcertante, comme un tank militaire. [note de moi-même : y a-t-il des tanks qui ne soient pas militaires ?] Il était du genre bébé Cadum, avec une énorme mâchoire carrée dans un visage rebondi et couvert de bave, d'une roseur éclatante ; il avait des yeux vifs et décidés et il écartait les narines à la manière d'un lutteur de sumo dès qu'il n'obtenait pas immédiatement ce qu'il désirait". (Page 95).
Bien sûr, selon la bonne logique du livre (le système ?), Peter et le bébé échangent de corps, et c'est vraiment très bien écrit et très drôle : tout lui paraît nouveau, les couleurs éclatent, les goûts nouveaux explosent dans sa bouche, tout cela est très déconcertant…
Excellente aventure !

Finalement, dans "Les Grands", Peter se met à la place... d'un grand.
La plus nostalgique des nouvelles, car l'enfance et ses jeux ne vont plus durer longtemps.
Très belle nouvelle...


Au final : très bon recueil.

Du côté de la traduction, on peut se demander s'il n'y aurait pas une erreur lorsque l'on lit "Ses lunettes magnifiaient ses yeux" (page 70). Magnify, en anglais, c'est "agrandir", pas magnifier.
Enfin, je crois.

Ah, j'oubliais le plaisir pervers qu'il y a à brandir un Folio Junior dans le RER direction La Défense-Nanterre. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Ian McEwan Empty
MessageSujet: Ian McEwan   Ian McEwan Icon_minitimeVen 28 Nov 2008 - 14:06

Tiens, il a un jumeau McEwan. Tout pareil : meme oeuvre meme bibliographie, meme nom...
Après les nain, les jumeaux : ni vu ni connu je t'embrouille. Mais que fait la police ?
Ou alors c'est moi qui vois double Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Ian McEwan Empty
MessageSujet: Re: Ian McEwan   Ian McEwan Icon_minitimeVen 28 Nov 2008 - 14:12

c'est pour faire sombrer les jeunes dans les livres (et d'autres encore) conciliabule

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Ian McEwan Empty
MessageSujet: Re: Ian McEwan   Ian McEwan Icon_minitimeMer 27 Jan 2010 - 11:36

Livre qui n'était plus disponible, vient de paraître en folio:

Ian McEwan Aaaaa12

Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Ian McEwan Empty
MessageSujet: Re: Ian McEwan   Ian McEwan Icon_minitimeMer 27 Jan 2010 - 12:16

kenavo a écrit:
Livre qui n'était plus disponible, vient de paraître en folio:
Very Happy

ah bon, je ne savais pas qu'il n'était plus disponible. C'est une bonne nouvelle. Merci d'attirer l'attention des parfumés sur ce délicieux petit livre, Kena!
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Ian McEwan Empty
MessageSujet: Re: Ian McEwan   Ian McEwan Icon_minitimeMer 27 Jan 2010 - 16:41

Nezumi a écrit:
Merci d'attirer l'attention des parfumés sur ce délicieux petit livre, Kena!
si tu vas dire que c'est une version de Replay pour la jeunesse, je suis sûre que ce livre va avoir un succès fou Razz

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Ian McEwan Empty
MessageSujet: Re: Ian McEwan   Ian McEwan Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ian McEwan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature jeunesse (par auteur, illustrateur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: