Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Indiens d'Amérique du Nord et du Sud

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 20:18

L'histoire des Occidentaux confrontés aux peuples "primitifs" et notamment aux Indiens d'Amérique, est d'une grande monotonie, et pourrait se
résumer en deux mots : massacres et endoctrinement.
Pénétrés de leur supériorité morale, raciale et technologique, les Européens vainquirent les Indiens sans trop se préocuper de convaincre ;
sans faire preuve de curiosité amicale. Si l'on excepte Las Casas (pour les
Indiens du Paraguay).
Mais Dieu était à leur coté et aussi la force des armes, face à des etres vivants. Vivants certes, mais humains, c'était moins sur. Avaient ils une ame seulement ?
Les théologiens et les pretres se posaient la question parfois. Les militaires
jamais. Que ces etres sans statut aient pu avoir une vision du monde, de l'etre, de la vie, était une absurdité. A part pour Montaigne, qui avait de ces intuitions !
En tout cas cela ne concernait pas ceux qui disposaient d'arguments
aussi irréfutables que définitifs.
S'opposer à eux, c'était s'opposer à Dieu. Le vrai ! ("celui qui est dans l'annuaire"). les blancs savaient de quoi ils parlaient, eux qui l'avaient inventé à leur image.
L'histoire des Indiens d'Amérique du Nord est une histoire tragique. Elle faillit se solder par un anéantissement total, non seulement à cause du pouvoir des armes, mais aussi des maladies, l'acculturation et le massacre
délibéré des bisons, dont les Indiens dépendaient pour presque tout...
Saluons au passage le célèbre Bufalo Bill, que le cinéaste Robert Altman
a ridiculisé dans un de ses films...

Les Indiens n'ont pas totalement disparu, mais ils ont failli le faire. Et c'est
presque un miracle qu'ils aient inversé la tendance...
Aujourd'hui,ils errent encore comme des ombres et des fantomes de la mauvaise conscience américaine...
Au moment où l'on parle enfin des menaces écologiques qui planent sur notre planète, l'exemple des Indiens et de leur mode de vie est bien autre
chose qu'une défaite ou un simple rappel nostalgique des faits. C'est une
histoire toujours vivante. Souvenons nous...

colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Re: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 20:24

Les Indiens d'Amérique du NOrd ne sont aps un peuple qui m'intéresse, c'est comme ça, on ne peut aps s'intéresser à tout.
Et pourtant, j'ai été passionnée par le roman de Joseph Boyden, qui parle de ce peuple, Le chemin des âmes.
Comme quoi, un rien ou presque suffit à découvrir des choses a priori pas dans nos centres d'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Re: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 20:27

bix229 a écrit:
Au moment où l'on parle enfin des menaces écologiques qui planent sur notre planète, l'exemple des Indiens et de leur mode de vie est bien autre
chose qu'une défaite ou un simple rappel nostalgique des faits. C'est une
histoire toujours vivante. Souvenons nous...
« Quand le dernier arbre aura été coupé,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été attrapé,
Seulement alors,
l'Homme se rendra compte que l'argent ne se mange pas... »
Prophétie indienne

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Re: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 20:29

Les Amérindiens m'intéressent, mais tant d'autres choses aussi, et je n'ai jamais pris le temps d'en apprendre plus sur eux.

Il y a des années qu'on m'a offert Enterre mon coeur à Wounded Knee, de Dee Brown, et je ne l'ai pas encore ouvert... honte
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Indiens d'Amérique du Nord   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 20:56

J'ai choisi quelques textes réunis dans un livre, Pieds nus sur la terre sacrée (texte de Terri McLuhan, photos d'Edward S. Curtis) pour saluer
les Indiens d'Amérique du Nord.
Ce sont des textes émouvants et beaux. Emouvants, parceque, alors que leur univers physique et mental est en passe d'etre anéanti, ils adressent des suppliques désespérées aux Blancs pour essayer d'expliquer leur différence, leur identité...
Mais ils ne seront pas entendus...

"Au début des temps
Il n'y avait pas de différence
Entre l'homme et les animaux
Toutes les créatures vivaient sur la terre
Un homme pouvait se transformer en animal
S'il le désirait
Et un animal pouvait devenir un etre humain
Il n'y avait pas de différence
Les créatures étaient parfois des animaux
Et parfois des hommes
En ce temps là les mots étaient magie
Et l'esprit possédait des pouvoirs mystérieux
Un mot prononcé au hasard
Pouvait avoir d'étranges conséquences
Il devenait brusquement vivant
Et les désirs se réalisaient
Il suffisait de les exprimer
On ne pouvait pas donner d'explication
C'était comme ça."

"L'homme blanc ne s'est jamais soucié de la terre, du daim ou de l'ours.
Lorsqu'un indien tue un animal, il le mange sans laisser de reste.
Lorsqu'il creuse le sol à la recherche de racines, il ne fait qu'un petit trou...
Il secoue l'arbre pour prendre des glands ou des noix, mais il ne l'abat pas.
Il ne se sert que de bois mort.
L'homme blanc retourne le sol, déracine les arbres, tue toutes choses...
L'homme blanc détruit tout.
Il fait sauter les rochers, et les disperse sur le sol...
Comment l'Esprit de la Terre pourrait il aimer l'homme blanc ?
Tout ce que l'homme blanc touche est malheureux."
Vieille femme Wintu

"Lorque le dernier indien disparaitra
Lorsque la mémoire de mon peuple ne sera plus qu'un mythe chez l'homme blanc
Nos morts peupleront ces rives de leurs ombres
Et les enfants de vos enfants ne seront jamais seuls
La nuit les rues silencieuses de vos villes
Paraitront désertes
Mais les morts de mon peuple
Viendront revoir les terres
Qu'ils habitaient autrefois
Et qu'ils n'ont jamais cessé d'aimer
Ils reviendront
Et l'homme blanc ne sera jamais seul
L'homme blanc devrait traiter mon peuple avec justice et honneteté
Car les morts ne sont pas sans pouvoir
Les morts ...
Il n'y a pas de mort
Rien que le passage d'un monde à l'autre"
Chef Seattle

Références bibliographiques :

-Pieds nus sur la terre sacrée : Terri McLuhan. Photos de Edward Curtis.

-Scènes de la vie indienne en Amérique du Nord : Photos d'Edward Curtis

-Les Indiens d'Amérique du Nord : Clark Wissler (R. Laffont). Et beaucoup d'autres...

colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Re: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 21:02

J'ai eu la chance de suivre un cours d'ethnologie que j'avais vraiment beaucoup aimé.
Il y avait quelques lectures obligatoires, dont celui-ci : De mémoire indienne de Tahca Ushte et Richard Erdoes, dans la collection Terre Humaine.
C'est l'histoire d'un medecin men (comme on dit en Amérique - nous dirions quant à nous un chamane).

Citation :
Son itinéraire, sa quête du savoir, dans ce "Tristes Tropiques" sioux, passent par les montagnes sacrées où la parole du Grand Esprit Wakan Tanka est inscrite dans le roc, telles les tables de la Loi. Le voyant-guérisseur décèle les aberrations de la société occidentale et raille la médiocrité des temps nouveaux, symbolisés par le dollar, cette "peau de grenouille verte".
Initiés au plus profond du sacré, aux rites, à la voyance, au nombre d’or, à la médecine, les Indiens, affirme Tahca Ushte, de la naissance à la mort, sont pris dans les plis des symboles comme dans une couverture. Tahca Ushte n’écrit pas seulement un livre du passé. Il nous confie ici des Mémoires d’avenir, un livre de vie et de sagesse puisé aux sources résurgentes de la tradition amérindienne.

Concernant le chamanisme, je vous conseille également le livre suivant qui est une vraie merveille et une mine d'informations vraiment drunken : Les chamanes de Jean Malaurie (Postface), Piers Vitebsky (Auteur), Patrick Carré (Traduction).
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Re: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 21:07

Comme enfant j'ai découvert les indiens avec Karl May (je crois que c'est un phénomène plutôt allemand.. ou est-ce que vus connaissez Winnetou et Old Shatterhand??).
Le monsieur n'était jamais en dehors de l'Europe au moment ou il écrivait sur les indiens.. mais il l'a fait tellement bien qu'encore aujourd'hui il range parmi les livres préférées de certains amis littéraires Very Happy
Moi je l'ai abandonné assez vite quand j'ai réalisé que la vie de ces peuples était un peu différent que lui les décrivait Very Happy

Ensuite j'ai découvert Louise Erdrich qui a écrit beaucoup de romans qui se consacrent sur la vie des indiens en Amérique du Nord.
Et après une longe absence, la voix indienne m'est revenu l'an dernier avec David Treuer et son Hiawatha drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Indiens d'Amérique du Nord   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 21:20

Sentinelle a très bien fait de parler de De mémoire indienne qui est un livre magnifique. Et la Collection Terre humaine (dont on ne dira jamais assez de bien), compte d'autres documents de base :

- Soleil hopi : Don Talayesva
- Ishi -Testament du dernier indien sauvage- : Theodora Kroeber
- Piegan -Chronique de la mort lente : Richard Lancaster

J'ajoute un autre témoignage clé :

- Elan noir : Mémoires d'un Sioux : John Neihardt (Stock)

colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Re: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeJeu 14 Fév 2008 - 1:23

bix229 a écrit:
- Soleil hopi : Don Talayesva

colibri

Coïncidence...Je n'avais jamais entendu parler de ce livre Soleil Hopi: Don Talayesva...et je viens de lire Dans l'or du temps de Claudie Gallay que m'a prêté Kenavo...Il y est beaucoup question de ce livre et de cet Indien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Re: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeJeu 14 Fév 2008 - 1:32

De David Treuer, jeune Indien Ojibwa, né dans la réserve de Leech Lake dans le Minnesota, j'ai lu Little , l'enfant muet.
Et de Louise Erdrich, j'ai dans mon AAL La chorale des maîtres bouchers.., mais je crois qu'il faut tout lire!

Citation :
Pour explorer le territoire de la jeune littérature indienne d'outre-Atlantique, il y a bien sûr la piste Sherman Alexie et il y a aussi la piste Louise Erdrich. Encore trop discrète, parsemée d'enchantements, cette piste-là sera bientôt une voie royale car on découvre peu à peu que l'auteur de La chorale des maîtres bouchers est aux Indiens d'Amérique du Nord ce que Toni Morrison est aux Noirs: une colporteuse d'espérance qui réinvente l'âme et les mythes de tout un peuple. Si Louise Erdrich écrit, c'est pour rabouter les fils épars de la mémoire, pour ravauder l'identité déchirée de ces communautés qui, au pays de Sitting Bull, vivent sur les décombres d'un passé légendaire. Pour la romancière, la littérature n'est donc pas un divertissement égotiste, mais un exercice spirituel. Une providentielle catharsis, qui lui permet de rallumer les feux vacillants d'un monde dont les rêves ont été sauvagement scalpés par le glaive de la Conquête. «Je pense que nous sommes en train d'assister au renouveau des cultures autochtones en Amérique du Nord, dit Louise Erdrich. A la fin du XIXe siècle, les Indiens étaient considérés comme des moribonds. Mais ils sont toujours là aujourd'hui, aussi surprenant que cela puisse paraître. J'ai des relations très régulières avec eux, je constate qu'ils sont encore résistants et solides. Je suis très fière de mon appartenance à cette communauté-là.»

Fille d'une Indienne Ojibwa, née en 1954 à Little Falls (Minnesota) dans une famille de sept enfants, Louise Erdrich vit aujourd'hui à Minneapolis, où elle tient une librairie. Mais elle a aussi passé quelques années au Dakota du Nord, une région dans laquelle elle situe tous ses romans. En jouant de la plume comme son grand-père paternel - exilé d'Allemagne - maniait les couteaux de boucher: une prose acérée, alerte, dansante, née de la rencontre du conte merveilleux et du réalisme magique cher aux Latinos. «Mon but est toujours le même, non pas faire de l'ethnographie, mais raconter des histoires, découvrir le fabuleux sous le réel», explique Louise Erdrich. Et elle ajoute: «On me perçoit comme une Indienne, certes, mais c'est une définition trop étroite car j'ai la chance d'avoir deux origines culturelles très riches. Ma mère n'est pas seulement Ojibwa, elle est aussi française par ses racines, puisqu'elle a des ancêtres canadiens. Quant à mon père, il m'a rendue particulièrement sensible à la tradition allemande et à notre héritage d'immigrants sur le sol américain. Je suis donc le fruit du métissage. Mes romans reflètent ce brassage d'influences et de cultures.»

Sur les pistes du Dakota du Nord
Très tôt saluée par un auteur avare de compliments, Philip Roth, l'œuvre de Louise Erdrich rassemble quelques livres pour la jeunesse - l'un d'entre eux, Omakayas, a été traduit à L'Ecole des Loisirs - et une demi-douzaine de romans. Grâce à Francis Geffard et à sa collection Terres d'Amérique chez Albin Michel, ils nous arrivent comme autant de joyaux arrachés à un monde obscur et silencieux, ce lointain Dakota dont Louise Erdrich a fait son Yoknapatawpha. C'est là, par exemple, qu'elle a planté les décors du Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse, en un tohu-bohu de légendes et de prodiges: nous sommes dans une réserve indienne, où nous découvrirons les rocambolesques secrets qui se cachent sous la soutane du père Damien, un ecclésiastique pas très catholique - et néanmoins mélomane...

Une cantate dans l'Amérique des humiliés
La musique est aussi au cœur d'un roman flamboyant, magistralement orchestré, La chorale des maîtres bouchers, traduit en 2005. Louise Erdrich y brasse près d'un demi-siècle de l'histoire de son pays en racontant l'odyssée d'un maître boucher qui, rescapé de la Première Guerre mondiale, quitte l'Allemagne et débarque dans le Nouveau Monde avec une valise pleine de couteaux et une voix d'ange: ses chants célestes illuminent ce récit qui résonne comme une cantate dans l'Amérique des humiliés et des immigrants, à la veille de la Grande Dépression. «J'ai toujours pensé que la musique était le seul moyen de nous consoler de nos chagrins, souligne Louise Erdrich. Parfois, nous pouvons être la proie d'une tristesse si terrible qu'il ne nous est pas possible de l'exprimer. Cette fragilité-là, seule la musique est capable de la dépasser. Comme si, par moments, elle pouvait nous pénétrer, nous apaiser bien davantage que les mots. Peut-être est-elle d'essence divine, surnaturelle.»

On ne change pas de partition avec le nouveau roman de Louise Erdrich, Ce qui a dévoré nos cœurs. C'est une fresque magnifique, où l'on retrouve ses deux obsessions: le pouvoir que les morts exercent sur les vivants, et bien sûr la musique. Faye Travers, l'héroïne, est gérante de successions. Un jour, dans une maison du New Hampshire, elle déniche une collection d'objets provenant d'une réserve indienne. Parmi ces trésors, un tambour étrangement décoré, orné de perles qui représentent une jeune fille, une croix et un loup. Intriguée, Faye finira par voler le tambour et découvrira ses pouvoirs magiques: lorsqu'elle se trouve près de lui, elle l'entend résonner avant même de l'avoir effleuré...

En un long flash-back, Louise Erdrich remonte alors le temps. Et nous raconte une histoire bouleversante. Celle de l'Indien Shaawano qui, guidé par ses rêves, avait fabriqué le tambour pour conjurer la mort effroyable de sa fille, dévorée par des loups: c'est le fantôme de cette enfant qui s'incarne dans l'instrument, comme si sa voix pouvait renaître afin de parler aux vivants et d'apaiser leurs souffrances, depuis l'au-delà. Battant au rythme de la douleur des êtres, le tambour ne cessera de protéger ceux qui s'en approchent et il traverse ce roman comme un graal rédempteur, un symbole d'espérance chargé de tous les sortilèges du monde indien. La musique peut-elle nous guérir de nos tourments? C'est cette question que pose à nouveau Louise Erdrich. «Les chagrins, dit un de ses personnages, on les épuise avec les moyens du bord, ce qu'on a sous la main. On s'en débarrasse à force d'en parler, de vivre avec, on ne les laisse pas s'incruster au fond de soi. Vous voyez, c'était à ça que le tambour était bon. A faire sortir ces chagrins, au grand jour, où les chants pouvaient les emporter.» Ce qui a dévoré nos cœurs est le récit de cette délivrance: un exorcisme envoûtant, et une plongée dans l'âme de la musique. Sous la baguette d'une romancière qui veut réenchanter la littérature américaine.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snark
Main aguerrie
Snark

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 33
Localisation : ici

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Re: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeSam 16 Fév 2008 - 18:16

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Yano_p10

enfant Yanomani, peuple nomade qui vit dans la forêt amazonienne, entre le Venezuela et le Brésil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Indiens d'Amérique du Nord   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeSam 16 Fév 2008 - 21:46

Tiens, il y en a qui se sont transportés au sud, du Rio Grande et meme des Etats Unis. C'est bien, mais ça fait du travail. S'il y en a qui ont des connaissances sur le Mexique, par exemple ou l'Amazonie, la zone incaique,
qu'ils n'hésitent pas !

Et est-ce que quelqu'un connait Pierre Clastres ? Pour moi c'est quelqu'un
d'important et pas seulement dans le domaine de l'anthropologie...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Indiens d'Amérique du Nord   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeDim 17 Fév 2008 - 18:39

Quelques romanciers indiens des Etats Unis -indiens ou métissés-

En dehors de Louise Erdrich et de Treuer, déjà cités, je connais Norman
Scott Momaday, auteur de Maison de l'aube qui vaut le détour ; et puis
Sherman Alexie ; James Welch ; Susan Power. L'auteur de polars Tony Hillerman.
Et puis ceux qui ont bien parlé des Indiens : Forrest Carter, Louis Owens. Et Thomas Berger auteur du célèbre Little big man, qui a été remarquablement adapté au cinéma... (Ah, le nom du metteur en scène de Bonnie and Clyde et autres films m'échappe...)
Parmi les mémoires, je me souviens des Mémoires de Jéronimo écrits en collaboration...

Si vous avez d'autres noms, citez les. Pour le Mexique, Pedro Paramo de Juan Rulfo est un grand livre. J'en parlerai si ce n'est déjà fait ...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
Le Bibliomane

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Re: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeDim 17 Fév 2008 - 20:22

Je mentionnerai "Mille femmes blanches" de Jim Fergus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Re: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitimeDim 17 Fév 2008 - 20:59

J'ai lu "Mille Femmes Blanches" et j'ai appris cet "échange"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Empty
MessageSujet: Re: Indiens d'Amérique du Nord et du Sud   Indiens d'Amérique du Nord et du Sud Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Indiens d'Amérique du Nord et du Sud
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nord 59 Archives en ligne
» Demande de Forum Finistère Nord
» Traiteur les délices de camille: MTL, LAVAL Rive Nord/Sud
» Corée du Nord
» Groupe scolaire du numérique - macrolot M : informations et photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: Pratiques culturelles-
Sauter vers: