Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Agustina Bessa Luis [Portugal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Agustina Bessa Luis [Portugal]   Mar 19 Fév 2008 - 23:57


Agustina Bessa-Luís em Bielefeld est née en 1922 à Vila Mea, près d’Amarante (dans le Douro). Elle a écrit son premier livre en 1948, mais c'est La Sybille (1954) qui la fera connaître comme une des romancières les plus novatrices, en rupture avec le courant néo-réaliste qui domine la littérature portugaise depuis les années 1930. « Elle décortique la société portugaise, ses racines historiques et son évolution tout le long de ces dernières cinquante années, ses mythes et son actualité, avec une écriture d'une forte densité, aux conclusions pertinentes et de vraies axiomes qui transcendent le récit. » (Métailié)

Agustina Bessa-Luís a publié une quarantaine de romans (traduit dans de nombreuses langues, quelque-uns en français), des biographies romancées, des scénarios de films (notamment pour Manoel de Oliveira), du théâtre (elle a dirigé le théâtre national de Lisbonne), et de nombreuses chroniques et essais. Engagée politiquement, elle a dirigé un important quotidien de Porto, la ville où elle réside. On la surnomme parfois la « Yourcenar portugaise ». Sa petite fille, Leonor Baldaque, est actrice, mais aussi romancière et co-scénariste de nombreux films de Manoel de Oliveira.

« Elle porte à son point de perfection la technique romanesque héritée de Balzac : le point de vue du narrateur-auteur qui sonde les reins et les cœurs mais reste extérieur à l'action, les longues préparations, les caractères très fortement dessinés - notamment ceux des femmes, admirables ! -, l'analyse psychologique, l'étude féroce des mœurs du microcosme provincial du nord du pays. » (La librairie portugaise)

Bibliographie:

Le Principe de l'incertitude (Métailié, 2002)

Un Chien qui rêve (Métailié, 2000)

Camilo et Eugénia (Escampette, 2000)

Maximina (Métailié, 1996)

Le Confortable désespoir des femmes (Métailié, 1994)

La Cour du Nord (Métailié, 1991)

Fanny Owen (Actes Sud, 1987)

La Sybille (Gallimard, 1982)

Sources: Bibliomonde

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Agustina Bessa Luis [Portugal]   Mer 20 Fév 2008 - 0:27

Le confortable désespoir des femmes
traduit du portugais par Françoise Debecker-Bardin
Editions Métailié

C'est le titre qui m'a attirée, je l'ai trouvé plein d'humour. Mais le regard sans indulgence que l'auteur jette sur ses personnages ne s'arrête pas à la gent féminine, loin de là.
Belchior Texeira, le héros paradoxal du roman, se définit surtout par sa révolte contre une famille à laquelle il ressemble pourtant, c'est classique.
Ce Belchior est lancé dans la reconstitution de la vie du roi Sébastien (1554-1578).Une façon de lutter contre l'effacement, car ce pauvre Belchior vit dans un univers de femmes, "englué dans la morne dignité de matrones sceptiques et mélancoliques"...
Les hommes de la famille _ et peut-être les hommes en général _ sont sans cesse menacés d'être réduits à la caricature d'un rôle prédéterminé ou à pas de rôle du tout. Et comme Dom Sébastien, "disparu" lors de la bataille de Ksar El-Kébir et "désiré" depuis, ils sont, dirait-on, en attente de quelque chose, en proie à une "neurasthénie presque langoureuse", à une passion presque obscène pour la ruine, la désolation, le désordre et le laisser-aller.
Cet antagonisme familial entre les sexes , et l'ambiance familiale qu'il crée font que les pensionnaires de l'asile d'aliénés installé en face de leur demeure ne leur semblent pas si bizarres que cela, je retranscris les quelques lignes déjà copiées:

Leurs préoccupations tournaient autour d'un cercle de plus en plus étroit, comme c'était le cas de Matilde, avec ses consultations d'avocats, ou d'Assunçao, insomniaque à cause de ses broderies, ou encore d'Aurora, obsédée par le ménage, qui avait en permanence un chiffon dans la poche et soufflait pour les faire briller sur les sucriers en argent. Cet appauvrissement des facultés en général et du stock verbal en particulier, de pair avec une certaine euphorie du souvenir, frappait toute la famille et même, pour être précis, tous les habitants du vallon de Sao Salvador. C'est pourquoi les légères perturbations de leur humeur, leurs désordres émotionnels et une certaine dégradation chez eux du sentiment du réel aplanissaient les difficultés de relationavec les fous du monastère; au fond, tout bien pesé, ces derniers disposaient d'un diagnostic, alors que les autres ne pouvaient prétendre qu'à un pronostic, ou même à rien du tout."

Agustina Bessa Luis a l'art du portrait, ai-je trouvé, on se sent dans ce roman aussi enfermé que ses personnages. C'est étouffant, pesant, et on plaint ce pauvre Belchior qui se bat pour exister!
Ceci dit, quelques moments obscurs, cette sensation d'enfermement, et la longueur de cette histoire font que même contente d'avoir découvert cet écrivain, je vais attendre un peu avant de me plonger dans Le principe d'incertitude depuis longtemps dans mon AAL...

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Agustina Bessa Luis [Portugal]   Dim 24 Aoû 2008 - 19:37

Dans les nouveautés pour septembre, le roman La Ronde de nuit de Agustina Bessa-Luís a attiré mon attention – et puisque je voulais faire connaissance avec cette auteure – j’ai combiné mon envie de découverte et ma passion pour le « théâtre » - même si ce livre comporte les dialogues pour un film, le genre littéraire reste le même – des dialogues !


Party, Garden-Party des Açores

Ce livre s’ouvre sur un palais dans l’île de São Miguel, aux Açores. Une après-midi au cours de laquelle se déroule une garden-party. Deux couples forment les personnages principaux. Les rapports amoureux qui s’établissent et se lâchent ne sont pas inventés dans ce texte pour la première fois – mais j’adore son style acéré et j’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir un nouveau nom dans la littérature lusitanienne.
J’attends d’autant plus la sortie de La Ronde de nuit miammiam

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Agustina Bessa Luis [Portugal]   Sam 27 Déc 2008 - 20:37

Le confortable désespoir des femmes.



Comme pour Marie, c'est le titre qui m'a donné envie de lire ce roman. Marie a très bien résumé le cadre général du roman, en fait il s'y passe beaucoup de choses, mais comme l'auteur nous les décrit, bien que chronologiquement, dans un grand désordre, et puis avec un parti pris de passer beaucoup de temps et de pages sur des mini événements, la visite d'une abbaye, et de faire arriver les évéments importants très vite, comme à la dérobée, j'avoue que par moment j'ai commencé à m'y perdre. D'autant plus que l'histoire du 20em siècle du Portugal est aussi résumé dans le roman, mais comme elle l'est de façon assez allusive, je ne suis pas sûre d'avoir tout compris ni suivi.

C'est vrai que le talent de l'auteur est de créer des personnages, très fouillés, et passionnants. Le problème à mon sens est que cela manque d'un récit où tous ses intéressants personnages pourraient pleinement prendre vie. Et je suis un peu sceptique sur l'écriture, par moments c'est éblouissants, et par moments je dirais inutilement compliqué, et cela finit par sonner creux.

J'ai été un peu déçue par cette lecture, à cause des aspectes positifs, je pense que je tenterai encore un autre livre de l'auteur, mais pas dans l'immédiat.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agustina Bessa Luis [Portugal]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agustina Bessa Luis [Portugal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Óbidos – Portugal
» BASILIQUE DE FATIMA LIEU RELIGIEUX AU PORTUGAL secteur LEIRIA
» Attentat à DUVIVIER (axe routier Bône- Tébessa)1956
» PLAGE DE NAZARE AU PORTUGAL
» PORTUGAL DES PETITS = PORTUGAL DOS PEQUENITOS A COIMBRA AU PORTUGAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Espagne et du Portugal (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: