Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 George Orwell

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyMar 31 Juil 2012 - 20:05

Esperluette a écrit:
Ah oui, c'est lui eXPie, merci! Knut Hamsun... dentsblanches
Quant à moi, je ferai bien de le relire. dentsblanches Et je m'aperçois que je connais mal cet auteur, raison de plus donc! Wink

Si tu parles de George ORWELL, lis aussi, si tu ne l'as pas déjà fait, "Hommage à la Catalogne". Si la théorie d'Ezechielle est valable (mais sa démonstration est éloquente), ce livre donne une raison de plus à Orwell d'en vouloir au régime soviétique (et à Staline, plus précisement). Mais l'intérêt d'"Hommage..." va bien sûr plus loin.

Qui est Knut Hamsun ?


Dernière édition par Exini le Mer 1 Aoû 2012 - 7:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyMar 31 Juil 2012 - 20:23

Exini a écrit:
Qui est Knut Hamsun ?
Considéré comme un grand écrivain norvégien (fil ici). Un peu comme Céline en France, il a eu certaines sympathies, disons... pas très sympathiques. Mais bon, comme on dit, il y a l'oeuvre et l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyMar 31 Juil 2012 - 21:20

Merci eXPie !
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyMar 31 Juil 2012 - 22:30

Knut Hamsun est l' un des grands romanciers européens de l' époque, avec Hardy (peut etre), Strindberg, Tchékhov, Melville, Svevo et quelques autres... En tout cas l' un de mes préférés, toute époque et tous pays confondus. Mais j' en ai parlé sur son fil...
Revenir en haut Aller en bas
Sigismond
Agilité postale
Sigismond

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyMar 25 Juin 2013 - 14:43

Magnifique !
http://letterology.blogspot.fr/2013/06/orwellian-recovers.html
Revenir en haut Aller en bas
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyMar 25 Juin 2013 - 15:11

Ah oui !
George Orwell - Page 5 77f03df31ff598bb76ff113cea80e124
Revenir en haut Aller en bas
http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyMer 16 Oct 2013 - 19:59

1984

Après un début un peu laborieux pour moi, car je reconnaissais trop l'empreinte stalinienne et j'avoue que l'histoire sentimentale m'a paru longuette, la fin du livre m'a définitivement réconciliée avec l'oeuvre.
Je la trouve magistrale, elle prend tout son sens universel.

Avec l'idée sous-jacente de la victime non seulement qui aime son bourreau, mais qui l'héroïcise. C'est également ce que nous faisons dans les sociétés dites démocratiques, de façon inconsciente et sur une échelle moindre.

Le bourrage de crâne et la manipulation commencent dès l'école et continuent dans l'entreprise. Je ne parle même pas du conditionnement familial. Et avec nos applaudissements encore ! Simplement une chose : il nous est formellement interdit de nommer cela. Continuons à croire au mirage de la liberté individuelle, quand nous sommes tous prisonniers des rouages d'une machine bien huilée.

Ca reste une leçon à méditer.

Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyJeu 17 Oct 2013 - 13:34

si tu relis La ferme des animaux je suis curieux de tes interprétations de la fin !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyDim 6 Avr 2014 - 21:59

1984

Je me suis replongé avec bonheur dans ce roman d'Orwel. Je discerne trois parties à ce livre : l'introduction ou l'auteur tisse lentement sa trame et à force de patience arrive à nous faire concevoir un tel monde ; il pose un cadre oppressant, mais terriblement réaliste. La partie amourette, à laquelle j'ai eu du mal à croire, du fait même de la nature de Winston, le personnage principal qui ne peut pas soulever la passion d'une jeune fille. Cette partie est un peu longuette, mais peu à peu, l'auteur instille quelques pincées d'espoir. Puis la reprise en main du système qui lui permet à nouveau de développer son modèle totalitaire et de le rendre terrifiant !

Donc, dans un 1984 terriblement proche du Londres des années 50, la planète est divisée en trois entités administratives. Trois entités semblables en tout point mais qui ne cesse de se faire la guerre. Une guerre qui semble sans but, sans espoir de vaincre. C'est un état de fait que personne ne discute et ne remet en cause.
Winston Smith, personnage principal, travaille au ministère de la vérité, chargé de réécrire les articles suivant les inflexions du régime. Ainsi l'histoire est sans cesse réécrite de telle manière à ce que Big Brother, chef d'état aie toujours raison. Smith qui semble tenté par une envie de rébellion. Mais est-ce vraiment possible ?

Citation :
Au sommet de la pyramide est placé Big Brother. Big Brother est infaillible et tout-puissant. Tout succès, toute réalisation, toute victoire, sont considérés comme émanant directement de sa direction et de son inspiration. Personne n'a jamais vu Big Brother; il est un visage sur les journaux, une voix au télécran. Nous pouvons, en toute lucidité, être sûrs qu'il ne mourra jamais. Big Brother est le masque sous lequel le Parti choisi de se montrer au monde. Sa fonction est d'agir comme un point de concentration pour l'amour, la crainte et le respect, émotions plus facilement ressenties pour un individu que pour une organisation. En dessous de Big Brother vient le Parti Intérieur. En dessous du Parti Intérieur vient le Parti extérieur qui, si le Parti Intérieur est considéré comme le cerveau de l'Etat, peut justement être comparé aux mains de l'Etat. Après le Parti Extérieur viennent les masses amorphes que nous désignons généralement sous le nom de prolétaires. Dans l'échelle de notre classification, les prolétaires sont placés au degré le plus bas

C'est le totalitarisme absolu que nous dépeint Orwel, absolu et intemporel.

Guillaume Galienne dans son émission ça peut pas faire de mal m'a redonné envie de lire ce livre, je vous mets le lien si vous voulez écouter l'émission :1984

La grande trouvaille d'Orwel, selon moi, c'est la Novlangue, ce langage qui remplace petit à petit l'anglais. Le nouveau langage, qui façonne la pensée.

Citation :
Savez-vous que le novlangue est la seule langue dont le vocabulaire diminue chaque année ?

Le vocabulaire diminuant, la pensée a de plus en plus de mal à se structurer et les mots subsistants veulent dire tout et son contraire. D'où le slogan du Parti :

Citation :
La guerre c'est la paix
La liberté c'est l'esclavage
L'ignorance c'est la force


L'histoire d'amour avec Julie est improbable mais c'est un prétexte à démontrer que le système est au-dessus des personnes et que même se rebeller c'est faire partie du système et le nourrir. La fin est magistrale.

Le système de surveillance par télécran est diabolique et le concept est sacrément bien construit :

Citation :
Derrière Winston, la voix du télécran continuait à débiter des renseignements sur la fonte et sur le dépassement des prévisions pour le neuvième plan triennal. Le télécran recevait et transmettait simultanément. Il captait tous les sons émis par Winston au-dessus du chuchotement très bas. De plus, tant que Winston demeurait dans le champ de vision de la plaque de métal, il pouvait être vu aussi bien qu'entendu. Naturellement, il n'y avait pas moyen de savoir si, à un moment donné, on était surveillé. Combien de fois, et suivant quel plan, la Police de la Pensée se branchait-elle sur une ligne individuelle quelconque, personne ne pouvait le savoir. On pouvait même imaginer qu'elle surveillait tout le monde, constamment. Mais de toute façon, elle pouvait mettre une prise sur votre ligne chaque fois qu'elle le désirait. On devait vivre, on vivait, car l'habitude devient instinct, en admettant que tout son émis était entendu et que, sauf dans l'obscurité, tout mouvement était perçu.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyDim 6 Avr 2014 - 23:21

Steven a écrit:

La grande trouvaille d'Orwel, selon moi, c'est la Novlangue, ce langage qui remplace petit à petit l'anglais. Le nouveau langage, qui façonne la pensée.
Oh oui, et la double pensée ! C'est vraiment très fort, et tout ça n'est vraiment pas une construction intellectuelle vide...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
marc et cie
Main aguerrie
marc et cie

Messages : 479
Inscription le : 01/12/2013
Age : 53
Localisation : lyon

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyLun 7 Avr 2014 - 10:07

le crime pensée n'existe-t-il pas plus ou moins aujourd'hui ? Ne nous autocensurons nous pas en permanence de peur de ne plus être dans la norme et déclassé ?
Revenir en haut Aller en bas
http://contespourleslutins.blogspot.fr/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyMer 10 Sep 2014 - 11:00

Hommage à la Catalogne

Dans son commentaire (ici), animal parle de la désinvolture avec laquelle Orwell raconte son aventure espagnole. En 1936-37, Orwell a 33 ans et il est bien conscient que la guerre de tranchée à laquelle il va participer (en plein hiver) ne sera pas une partie de plaisir. Alors d'où vient cette sensation de légèreté dans le propos ? Peut-être (sans doute) de la volonté de l'auteur de ne pas mélanger faits guerriers et combats politiques, rédigeant donc en deux parties un texte qui aurait gagné à mélanger les deux niveaux.

Le manque de profondeur du récit guerrier ne masque cependant pas la dure vie des soldats embarqués dans une guerre contre le fascisme et pour la révolution (ça c'est ce que dit le POUM, la milice dans laquelle Orwell est affecté et qu'il n'hésite pas à critiquer : peu importe la Révolution ce qu'il faut c'est avant tout gagner la guerre). Mais ça, c'est ce que pensent les autres, les staliniens. Et ça c'est ce que l'on commence à comprendre grâce à la seconde partie du texte (les annexes I et II qui elles sont terriblement alourdies par l'unique visée d'explication politique).

Le lecteur est donc à la fois dans un récit qui témoigne de la vie de George Orwell sur le front aragonais puis à Barcelone en mai 1937 (au moment où le POUM est mis hors la loi par les staliniens). Mais la scission opérée par l'auteur entre les deux éléments guerrier et politique prive le lecteur de cette compréhension si nécessaire pour assimiler les raisons de telle ou telle prise de décision.

C'est bien dommage car n'étant pas du tout en terrain connu, je me suis perdue dans de vastes questionnements alors que Orwell finit par donner toutes les explications mais un peu trop tardivement.

Bref un texte pas très bien ficelé qui cependant vaut d'être lu pour ce qu'il raconte (de l'intérieur) de la guerre d'Espagne !


N.B. : il faut aussi reconnaitre que la dernière partie sur les mensonges journalistiques laisse un goût terriblement amer...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyMer 10 Sep 2014 - 12:44

vu de loin, entre les souvenirs et les messages de la LC, cette séparation a peut-être l'avantage de séparer le temps de l'action, ou occupé par l'action de celui de la réflexion qui use d'un effet rétrospectif. ça augmenterait l'incertitude de l'action (pas moins nécessaire).

mais la lecture est assez loin maintenant donc ça n'a pas forcément beaucoup de sens ce que je raconte. dans la légèreté je me souviens surtout que ça avait l'air moins dramatique (sauf sur la fin avec les camarades emprisonnés et exécutés je crois) que ses fictions alors que ce n'est pas forcément plus léger.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Lilou
Espoir postal
Lilou

Messages : 40
Inscription le : 07/08/2014

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyMer 10 Sep 2014 - 16:07

Outre les excellents 1984 et La ferme des Animaux, je conseille également la lecture de Et vive l'Aspidistra !.
Je n'ai pas lu Hommage à la Catalogne.
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 EmptyMer 10 Sep 2014 - 22:23

Merci à Shanidar de m'avoir accompagnée dans cette LC que  vous trouverez ICI



Il est vrai que la séparation de la partie action et réflexions politiques   fait que le lecteur  est un peu éloigné du contexte. Personnellement j'ai compensé en recherches multiples sur ce que je ne connaissais pas, je n'aime pas lire si je ne comprends pas, donc  beaucoup de recherches, mais cela m'a permis  ensuite, dans les 2 chapitres sur la politique, de me sentir à l'aise.

Au-delà de la guerre sur le Front, souvent pour Orwell une guerre d'attente, dans des conditions très difficiles , c'est la révolution "volée" aux ouvriers et paysans qui a retenu mon attention.

c'est franchement ahurissant que Staline ait donné des ordres afin que la révolution prolétaire soit camouflée, il ne voulait surtout pas qu'elle se "relève", il lui fallait montrer "patte blanche" aux Pays ayant investi un énorme capital en Espagne ! Quoique finalement c'est son habitude de "liquider" les révolutionnaires !

De retour à Barcelone après plus de 3 mois au front, après l'attaque d'Huesca, Orwell découvre une ville changée, l'atmosphère, le langage, l'attitude ne sont plus ceux de la  ville de prolétaires, de révolutionnaires qu'il avait quittée. Barcelone était passée d'un Etat prolétarien à une République Bourgeoise.

Une guerre de rue s'engage après qu' à l'inititiative de Salas leur chef, les policiers attaquent le Bureau central des Télécommunications tenu par les ouvriers du CNT (syndicat Anarchiste) ; le POUM soutient le CNT par camaraderie, Orwell participe donc à cette situation. Des barricades sont élevées dans les rues.

Les journées de mai qui ont amené à leur suite un climat délétère (suspicion, mensonges, arrestations, assassinats) mais non pas entre Républicains et Fascistes, non ! entre le gouvernement et ces Hommes qui défendent la Patrie.

Le parti Communiste prend prétexte de cette émeute pour attaquer le POUM (Marxiste mais anti-fasciste et anti-Stalinien) comme Trotskystes, traitres à la solde des fascistes, la presse communiste en Espagne et hors s'acharne de manièe odieuse, mensongère sur le POUM. Le gouvernement sous la pression communiste ordonne la suppression du POUM ; tous ses membres, les sympathisants sont arrêtés, voire pour certains assassinés.

Le couple Orwell (oui sa femme s'avait suivi courageusement en Espagne) arrive à rejoindre la France puis leur pays après avoir réussi à obtenir les tampons nécessaires sur leur passeport.


Orwell nous a livré sa vérité, il dit bien que certainement il a été partisan, et j' adhère à l'analyse qu'il fait de la situation politique en Espagne à cette période.

Il a vraiment rendu Hommage à la Catalogne, il les aime ces Espagnols avec leur humanité, leur égalité, leur fraternité et leur "manana"

Je mets l'extrait suivant parce que je partage l'avis d'Orwell :

"Comprenez bien, je vous en prie, qu'en parlant ainsi, ce n'est pas contre les communistes de la base, et encore moins contre les milliers de communistes qui moururent héroïquement pour la défense de Madrid, que j'en ai. Mais ce n'était pas eux qui dirigeaient la politique de leur parti.
Quant aux communistes haut placés, comment croire qu'ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient ? "


rv pour le prochain livre

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




George Orwell - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
George Orwell
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Havre - Rue Verte
» Le Washington inaugure la ligne Le Havre - New York

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: