Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 George Orwell

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

George Orwell - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 6 Icon_minitimeJeu 11 Sep 2014 - 11:27

Super résumé Bédoulène qui met bien en lumière toutes les ambiguïtés et les problématiques d'une époque compliquée. Orwell ne semble pas vouloir s'inscrire dans cette complexité, il veut se battre (il regrette à la fin du livre d'avoir si peu eu l'occasion de tirer et de n'avoir pas pu tuer au moins un fasciste), il ne comprend pas immédiatement les enjeux qui séparent abruptement les staliniens des anti-staliniens (on a même l'impression qu'il ne veut pas en parler parce qu'il ne saurait pas vraiment dans quel camp se ranger, -il a fait une demande pour intégrer les Brigades Internationales afin d'être sûr d'aller sur le front à Madrid-).
Il est là pour un rêve de liberté et de révolution sociale ! Il est là pour faire vivre ce rêve et comme tu le dis très justement, Bédou, ce rêve lui est volé ainsi qu'à tous ceux qui comme lui prirent les armes.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

George Orwell - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 6 Icon_minitimeJeu 11 Sep 2014 - 13:41

merci Shanidar (et nous savons pourquoi finalement il n'a pas intégré les Brigades Internationales)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

George Orwell - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 6 Icon_minitimeJeu 11 Sep 2014 - 16:19

Bédoulène et Shanidar, il faut mettre Pour qui sonne le glas de Hemingway dans votre LAL!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

George Orwell - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 6 Icon_minitimeJeu 11 Sep 2014 - 16:21

... Maintenant que j'ai lu la LC, je vois que mon conseil était inutile dentsblanches !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

George Orwell - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 6 Icon_minitimeJeu 11 Sep 2014 - 20:16

topocl a écrit:
... Maintenant que j'ai lu la LC, je vois que mon conseil était inutile dentsblanches !

en réalité il nous conforte !
(et j'ajoute que sans ton commentaire, alors que tu y allais à reculons je crois, je n'aurais jamais proposé cette lecture à Bédou !)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

George Orwell - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 6 Icon_minitimeVen 12 Sep 2014 - 8:15

Very Happy

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismond
Agilité postale
Sigismond

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

George Orwell - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 6 Icon_minitimeMar 20 Jan 2015 - 1:35

Hommage à la Catalogne
(titre original: Homage to Catalonia. 1938)

Passant après cette LC et après les commentaires de Bédoulène et d'Animal, il est malaisé d'avoir quelque chose de plus, ou à tout le moins de distinct à dire.

Livre autobiographique, écrit au "je", comme "Dans la dèche...". Peu de stylisation, mais l'essentiel n'était pas là je crois, Orwell souhaitait laisser des pages à valeur testimoniale, certes on glosera sur un découpage (une construction) que d'aucuns ont pu valablement trouver douteux, avec la narration du contexte politique séparé et placé en appendices à la fin.

Quoi qu'on en dise, au demeurant la lecture elle-même est fluide, coulée, agréable, en dépits de chapitres qu'on eût pu souhaiter un rien plus courts, et donc plus nombreux (?).  

Spoiler:
 
George Orwell - Page 6 PAR79319
Une photo du grand Robert Capa - républicain au front d'Aragon, août-septembre 1936.
On note l'antique et long fusil (Mauser, je pense), fortement évoqué par Orwell.

Orwell est un homme lucide, visionnaire, et cette lucidité fait tout le prix de ce récit-témoignage. Au reste toutes les hypothèses conjoncturelles qu'il soulève pour l'avenir immédiat, dans ce livre, se sont peu ou prou réalisées.

Il conforte une thèse, assez souvent admise au reste, que ce n'est pas tant Franco qui a gagné la Guerre d'Espagne que le camp d'en face qui l'a perdue.
Orwell, à son échelle, l'illustre:
A travers la non-attaque de diversion de Huesca afin de soulager Bilbao, par exemple.
Ou encore le fait de désarmer le POUM et tenter de désarmer les anarchistes.
Ou enfin à travers le sort des volontaires étrangers arrêtés et pourrissant dans des geôles (dont Kopp, chef capable - Orwell nous en dresse un portrait admiratif).
L'intérêt de Staline et des communistes n'était pas de voir les opposants à Franco l'emporter, voila une thèse fort dangereuse à soutenir en 1938.
Elle se tient plutôt mieux aujourd'hui.

Il en reste un idéalisme, d'Orwell parti "pour tuer un fasciste" et qui se rendra compte que, de quelque côté du front que l'on soit, c'est la misère, le dénuement, les poux et autres parasites, la faim, le froid, les cagnas de fortune, la peur. Et que ledit fasciste peut être un pauvre garçon, parti pour quelques pesetas, ou, tout comme Orwell en face, par idéalisme, ou tout simplement parce qu'un frère, un père, une mère, un oncle, un proche ont été tués pendant la Terreur Rouge (que j'évoque sur le fil Bernanos).

Il en reste le sentiment très net et amer de manipulation aussi, manipulation par les médias de l'époque, la presse essentiellement, et par les élites des divers mouvements, en premier lieu le PSUC (membre de l'Internationale communiste).

L'ouvrage a pas mal de souffle et d'intensité, se lit facilement.
J'ai aimé la camaraderie de front, les épisodes Barcelonais, et j'ai été interpellé par le sentiment étrange, après ce qu'ils venaient de vivre, qui animait Orwell et son épouse à Banyuls: l'envie de retourner en Espagne...

Un vrai bon livre, très recommandable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

George Orwell - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 6 Icon_minitimeMar 20 Jan 2015 - 9:09

merci pour ton commentaire Sigismond, qui me replonge dans ce livre.

Ce que ne voulait surtout pas Staline c'est de la révolution prolétaire (sic) qui s'était installée et qui a été étouffée, volée.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




George Orwell - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: George Orwell   George Orwell - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
George Orwell
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Bijoux 3D George Sand de Evelyne18
» Livres de Elizabeth George
» Knight George
» Le Havre - Rue Verte
» Les reliures de Josiane Tillier à la Médiathèque de Châteauroux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: