Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Mark Twain

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 EmptyJeu 5 Sep 2013 - 15:15

Heyoka a écrit:
Queenie a écrit:
Et comme dans toute vraie vie d'aventuriers, il y a :
Des pirates.
Un trésor.
Des batailles.
Du danger.
Du mystère.
De l'amour.
Du sang.
Des grottes.
surpris Il n'y a pas de perroquet !?
Le perroquet c'est dans l'île au trésor (mais je trouve ça crispant un perroquet... Moi pour l'aventure je choisirais un petit singe bondissant ! Il pourrait chiper des trucs en plus !)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 EmptyMer 28 Mai 2014 - 20:18

Mark Twain - Page 2 Tom_sa10

Les Aventures de Tom Sawyer

Bon, moi aussi je le revois sous les traits du sympathique gamin du dessin animé... Et au moins ça ne gâte pas la lecture.

Tom est un gamin assez jeune, tête en l'air, mélancolique et sacrément pénible mais avec un bon fond. Et une sacré collection de tours dans son sac. On va le suivre dans ce petit village des bords du Mississippi (je voyais ça plus au Sud d'ailleurs par rapport à la carte proposée au début du bouquin, souple avec la nouvelle trad de B. Hoepffner) de ses mauvais tours de gamin turbulent à des histoires un peu plus sérieuses en compagnie de Huck et confronté au terrible Injun Joe ou avec Becky (son coup de foudre).

D'aventures légères et rafraichissantes on passe sans drame à quelque chose d'assez différent tout en conservant certaines qualités, qui sont peut-être pour partie celles de l'improbable de l'enfance. Les histoires sont aussi sérieuses que le temps qu'elles durent et .... une énigme. Une énigme subsiste derrière ces histoires, pas un récit d'apprentissage ni un conte édifiant, ni une critique à peine voilée d'une société très policée... autrement. Et cette énigme à beaucoup de charme. Ce courant qui passe, cette simplicité sans exagération.

Pas mal de tendresse, un beau souffle romanesque et une bien belle lecture au charme certain... qui donne envie de ne pas trop attendre avant de se lancer dans les aventures de Les aventures de Huckleberry Finn.

Je ne savais pas trop dans quoi je partais dans les premières pages (et bon point à la traduction discrètement sympa) et je ne sais pas trop ce que j'ai quitté, mais j'y associe une sincère et précieuse nostalgie (qui remue un peu de poussière).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 EmptyMer 28 Mai 2014 - 22:02

animal a écrit:
Pas mal de tendresse, un beau souffle romanesque et une bien belle lecture au charme certain... qui donne envie de ne pas trop attendre avant de se lancer dans les aventures de Les aventures de Huckleberry Finn.
Il y a pas mal de gens qui considèrent Tom Sawyer comme un livre pour gosses alors que Huckleberry Finn, lui, serait un chef-d'oeuvre.

J'ai enchaîné les deux livres, mais je n'ai pas encore fini Huckleberry Finn, j'ai fait une overdose. Autant Tom Sawyer est frais, autant Huckleberry Finn... euh... j'ai trouvé ça lourd, lent. Mais je le finirai un jour. Ceci dit, en français, on doit perdre énormément, parce que Mark Twain (ou son frère, qui sait ?) retranscrit les parlers divers dans les dialogues, ce qui est intraduisible en français.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 EmptyMer 28 Mai 2014 - 22:48

ça ne doit pas être simple c'est clair. pour se mettre l'eau à la bouche ou se remotiver ? une interview du traducteur (qui parle surtout de Huckleberry Finn) : clic

les choix de traduction sont des choix mais ça façon d'en parler est assez convaincante je trouve (et sa traduction de Moo Pak aussi, pour avoir eu à l'oral une alternance vo/vf de quelques passages, en plus de la lecture du livre (en fr)).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 EmptySam 23 Mai 2015 - 10:06

Mark Twain - Page 2 Huckfi10

Aventures de Huckleberry Finn

On "retrouve", après les aventures de Tom Sawyer, Huck adopté par la veuve et en phase de se faire civiliser tant bien que mal. Toujours tenté par les nuits à la belle étoile mais sensible aussi à l'attention et aux efforts faits pour lui. Mais réapparaît son père vagabond alcoolique et violent. Il s'échappera, retrouvera l'esclave de la veuve et tous les deux ils descendront en radeau le Mississippi.

Avec une magnifique candeur de menteur né Huck raconte ses aventures qui sont autant d'occasions de découvrir en s'amusant quelques travers chers à Mark Twain. Bigoterie, conformisme moutonnier parfois violent et surtout diverses forme de mépris généralement injustifiés cohabitent et réagissent avec des résultats allant du miracle à la catastrophe.

N'empêche bien qu'on s'amuse, à se demander d'ailleurs comment on fait pour s'amuser dans de telles circonstances, le portrait de société est du genre inquiétant. Parce qu'à côté de gentils doux dingues et autres bonnes et douces âmes de femmes tranquilles, entre le père, des maniaques de la vengeance, et une flopée de types sans scrupules cette descente vers le Sud n'est pas un long fleuve tranquille !

Un fleuve qui d'ailleurs est loin de compter pour du beurre. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les îles, les berges et le rythme de la vie du fleuve avec les inondations, les trains de bois, les vapeurs et les bacs. Le pays qui change aussi au fur et à mesure de la descente, la confluence avec l'Ohio. Et puis les nuits, les orages, les plantes, avec les répétitions du voyage, les étapes de nuit c'est immense, envoûtant et participe autant à l'aventure que les péripéties du voyage.

On retrouve à la fin Tom et son inventivité presque dangereuse. Une autre occasion pour l'auteur de revendiquer son amour de la fiction, son besoin de fiction et d'en faire apparaître les effets secondaires. En effet tout comme au fil du bouquin qui entretient des contrastes pas toujours super rigolos, dans l'avalanche de culture populaire et d'histoires officielles mal digérées on voit apparaître la construction d'une culture si ce n'est d'une identité américaine.

A côté de la fraîcheur, d'une certaine naïveté on brasse aussi un beau fond de violence et un bric à brac de superstitions et d'habitudes ou coutumes qu'on sent sur leur fin. Le livre que l'on a entre les mains se voulant un rôle à jouer dans cette affaire.

Hé oui, s'amuser des bêtises de ses compatriotes ne fait pas oublier l'autre personnage central de l'histoire : Jim. Le nègre, l'esclave en fuite et un espoir de liberté. Au fil de l'histoire les sentiments spontanés de Huck voisinent avec les réflexions imposés par son milieu. Il peut se sentir coupable de participer à cette liberté, ressentir de la honte... On peut dire qu'il voit, comme tout le reste Jim avec simplicité. Au final cet ange gardien, qu'il est aussi, n'est certainement pas aussi nigaud qu'il en aurait l'air. Seulement il garde avec ses peines bien des choses pour lui.

C'est tout ça ce bouquin qui s'étire entre presque le Nord et le Sud, entre des manières juvéniles et une lucidité dure, mariant la langueur du fleuve et la douceur du Sud à un militantisme profond.

Enfin pour la lecture les aventures ça fait du bien, se trouver pour quelques jours dans une bulle vraiment pas nette de fictionnel très vivant (inclure les motivations de l'auteur) et ne pas perdre le panorama (avec les gens qui le peuplent) ça ne fait pas de mal non plus et tout mis bout à bout c'est un excellent moment de lecture.

(ça rame un peu plus à la toute fin, avec Tom, quoique le contraste de milieu entre les deux garçons ne soit pas sans intérêt avec ce Tom bien plus pénible et dangereux, mais c'est compensé par l'étonnante douceur et gentillesse manifestée par cette petite famille pourtant loin d'être parfaite).

Excellent moment (et meilleur que Tom Sawyer).


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 EmptySam 23 Mai 2015 - 11:41

@animal
Merci pour tes notes de lectures qui font en même temps des rappels d'excellentes heures de lectures pour moi, il y a bien longtemps. L’image que Mark Twain dresse de la société américaine est très ambiguë mais quelle joie de découvrir adolescent un tel auteur prendre la défense de la désobéissance, c’est jubilatoire. Jim, le noir à la recherche des libertés, montre bien combien ce petit peuple illettré peut être chaleureux et posséder justement un bon sens à toute épreuve.

Mais comment se fait-il que je n'ai jamais pensé au livre audio pour re…écouter les aventures de ces lascars, Tom et Huck et Jim. Je vais bientôt choisir parmi la multitude de versions américaines une qui me plait avec un lecteur qui sait bien rendre le langage si particulier de Jim. Décidemment, cette année va être pour moi une année de lectures sur l'Amérique avant de devenir une grande puissance au sens moderne du terme.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 EmptyLun 25 Mai 2015 - 19:50

il faudrait que je jette un œil à des extraits en VO pour voir. La traduction de Bernard Hœpffner coule pas mal avec le côté arrangé mais sans donner l'impression d'appauvrir le texte. ça m'intrigue. surtout que la note de début parle de sept façons de parler !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 EmptyDim 24 Avr 2016 - 15:09

"Contes et mécontes"

Recueil de 14 textes, écrits entre 1863 et 1896

Mark Twain aimait certainement rire, ou tout au moins faire rire pour manier l'humour, sous toutes ses formes avec une telle facilité. Si l'on compare l'humour à l'art de la peinture, sa palette dispose de toutes les nuances et il maîtrise la plupart des techniques, même s'il excelle dans l'absurde et l'ironie. Chaque page m'a fait sourire et j'ai dû avoir des crises de rires plus d'une fois (ainsi, j'ai appris à réprimer des  crises de fous rires dans les transports en commun, mais c'était dur, quand même...)

Mais sous cet humour l'on discerne, plus ou moins facilement, selon les nouvelles et au gré de Mark Twain, les travers de la société. De la nunucherie du livre pour enfants de l'époque aux défauts inhérents à l'être humain, en passant par les "astuces-santé", la politique, tout y passe avec une aisance déconcertante.

(J'avais cherché les meilleurs moments pour vous en livrer un ou deux extraits, mais avec un bonne dizaine, je vais devoir trancher, sans vraiment choisir.)

Extrait d'"Histoire du méchant petit garçon"
Citation :
"Il déroba, une autre fois, le canif du maître d'école, et, pour éviter d'être fouetté, il le glissa dans la casquette de George Wilson, le fils de la pauvre veuve Wilson, le jeune garçon moral, le bon petit garçon du village, qui toujours obéissait à sa mère et qui ne mentait jamais, et qui était amoureux de ses leçons et infatué de l'école du dimanche. Quand le canif tomba de la casquette, et que le pauvre George baissa la tête et rougit comme surpris sur le fait, et que le maître en colère l'accusa et était juste au moment de laisser tomber le fouet sur ses épaules tremblantes, on ne vit pas apparaître soudain, l'attitude noble, au milieu des écoliers, un improbable juge de paix à perruque blanche pour dire :
"Epargnez ce généreux enfant. Voici le coupables et le lâche. Je passais par hasard sur la porte de l'école, et, sans être vu, j'ai tout vu."
Et Jim ne fut pas harponné, et le vénérable juge ne prononça pas un sermon devant toute l'école émue jusqu'aux larmes et ne prit pas George par la main pour déclarer qu'un enfant tel que lui méritait qu'on lui rendit hommage, et ne lui dit pas de venir habiter chez lui, balayer le bureau, préparer le feu, faire les courses, fendre le bois, étudier le droit, aider la femme du juge dans ses travaux d'intérieur, avec la liberté de jouer tout le reste du temps et la joie de gagner dix sous par mois."

"Le journal d'Adam" est vraiment à part, comme une respiration, un joli texte qui, sans se départir de la plume de l'auteur, tend peu à peu vers une espérance.
   
Mais au final, l'humour noir fait souvent partie des écrits, de façon diffuse. Je m'en suis rendu compte en lisant certains textes, généralement les plus tardifs, critiques, qui pourraient laisser un goût amer, quasi-nihiliste, mais dans lesquels l'humour noir et caricatural sont jubilatoires. Une manière de contourner la censure de l'époque, tout en laissant libre cours à ses idées ?

Extraits de "La place de l'Homme dans le monde animal"
Citation :
"Je me suis livré à une étude scientifique des caractères et spécificités des espèces animales prétendues "inférieures" pour les comparer aux caractères et spécificités de l'homme. Je constate que le résultat est extrêmement humiliant pour moi. Car il m'oblige à renoncer à la théorie de Darwin selon laquelle l'Homme est le résultat d'un Progrès à partir des Espèces Animales Inférieures. Il me paraît clair désormais que cette théorie devrait être abandonnée au profit d'une autre, nouvelle et plus proche de la vérité, qu'on devrait appeler la Régression de l'Homme par rapport aux Espèces Animales Supérieures."
Citation :
"En réalité, l'Homme est d'une sottise incurable. Contrairement aux autres animaux, il est incapable d'apprendre des choses simples. Voici l'une des expériences que j'ai menées. En une heure, j'ai appris à un chat et à un chien à vivre en bonne intelligence. Je les ai mis ensemble dans une cage. Une heure plus de plus, et je leur ai appris à vivre en bonne intelligence avec un lapin. En deux jours, j'ai pu ajouté un renard, un écureuil et quelques tourterelles. Et pour finir, un singe. Ils ont vécu ensemble en paix, leurs relations étaient même affectueuses. Puis dans une autre cage, j'ai enfermé un catholique irlandais de Tipperary et, dès qu'il m'a paru calmé, j'ai ajouté un presbytérien écossais d'Aberdeen. Puis un Turc de Constantinople, un chrétien grec de Crète, un Arménien, un méthodiste du fin fond de l'Arkansas, un bouddhiste de Chine, un brahmane de Bénarès. Et pour finir, un colonel de l'Armée du Salut de Wapping. Puis je me suis absenté deux jours entiers. Quand je suis revenu pour constater le résultat, dans la cage de Espèces Animales, Supérieures tout se passait bien, mais d'ans l'autre, tout n'était que chaos, amas sanglant de pièces et de morceaux de turbans, de fez, de plaids, d'os et de chairs - pas un seul des spécimens sélectionnés n'avait survécu. Les Animaux doués de Raison s'étaient trouvés en désaccord sur un point de théologie et avaient porté l'affaire devant une Juridiction supérieure."
Mais le meilleur et aussi le plus noir, dans cette dernière nouvelle, c'est la définition du sens moral selon Twain, et ses conséquences.

"Contes et mécontes" fut une lecture mémorable et me donne vraiment envie de mieux connaître cet auteur. D'ailleurs, j'ai enchaîné avec "Trois mille ans chez les microbes", son ultime roman, dans lequel on retrouve à nouveau ce "concept" du sens moral.

Merci Maline pour cette nécessaire découverte !

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"


Dernière édition par Exini le Dim 24 Avr 2016 - 23:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 EmptyDim 24 Avr 2016 - 15:40

Exini, tu devrais aimer Tom Sawyer et la suite, Huckleberry Finn. Et dans le genre documentaire, La Vie sus le Mississipi.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 EmptyDim 24 Avr 2016 - 15:46

D'accord Bix, je note !

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 EmptyLun 7 Nov 2016 - 21:51

Plus fort que Sherlock Holmes

Petit recueil de nouvelles dont la première voit passer au plus perdu de l'Ouest abandonné le fameux détective. Seulement dans le voyage il a perdu beaucoup de sa splendeur, c'est le moins que l'on puisse dire. En fait on peut dire qu'il est accessoire mais participe à la tonalité assez bizarre de ces petits textes.

Pas très sérieux et très ironiques ils utilisent l'humour noir pour croquer quelques images incontournables du grand pays de leur auteur. Habillé ou bucolique, dans la poussière ou au coin du feu il y en a pour tous les goûts.

C'est sympathique dans l'ensemble mais le manque de substance du texte (la vf en tout cas ça fait basique, la vo je ne sais pas) fait pencher la balance du côté de la petite déception. jypeurien

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mark Twain - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mark Twain   Mark Twain - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mark Twain
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Kickboxer
» mark ? give your heart a break

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: