Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Hubert Aquin

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeDim 24 Fév 2008 - 15:21

Hubert Aquin P_44p10
Enfin, le gros morceau de ma quête littéraire... Hubert Aquin...

Tant qu'à moi, Mark Twain, Jack Kerouac et Hubert Aquin procèdent de la même mystique... même si différents tous les trois. Disons qu'ils ont été des stars en leur époque, ont marqué l'imagination de ceux qui les ont entourés et surtout, sont vraiment arrivés au bon moment, avec la bonne oeuvre.

Dans le cas de Kerouac, ce fut Sur la route. Aux lendemains du décès de James Dean, fallait bien que quelqu'un ressorte du lot. Kerouac préparait son oeuvre depuis de longues années.

Hubert Aquin a écrit Prochain épisode. Cette oeuvre fut conçue, alors qu'il était détenu en 1964. En tout, il aura publié quatre romans de son vivant, soit Trou de mémoire, L'antiphonaire et Neige noire, une autre oeuvre ayant paru de façon posthume, L'invention de la mort.

Hubert n'est pas l'auteur le plus facile à lire. Dans un univers peuplé de femmes, de liaisons orageuses, de viol, de tentatives d'assassiner, il poursuit inlassablement une quête mettant fin à quelque chose. Par son suicide, dans la vie, il voulait être un certain symbole de la quête à venir du Québec contemporain, qu'il fallait que de quoi meure en chacun de nous avant de parvenir à l'émancipation collective. Mais ce qui est intéressant avec lui, c'est qu'il parlait déjà, en 1965, du thème du terrorisme...

Mais pour toute personne voulant lire l'âme québécoise, il faut passer par Hubert Aquin... :) Il entrait en jeu quand les révolutionnaires québécois ont parfois pris les armes, mais pas souvent, et qu'il donnait quelque peu une caution à ça, sans s'impliquer trop trop. Une figure-clé qui traverse son oeuvre est Camille Laurin, ministre de la Culture, qui nous a donné la loi 101. Alors donc, Aquin a été le plus près d'un Malraux, mais sans avoir d'implication politique durable, il ne croyait d'ailleurs pas en René Lévesque, laissant ça aux Camille Laurin de ce monde, jusqu'au "prochain épisode".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeDim 24 Fév 2008 - 18:26

Je ne connais pas cet auteur (je ferai certainement sa connaissance)

mais suis un peu inquiète car dans un autre fil tu dis : "Et comme j'ai croisé plein de femmes sur ma route jusqu'à ce jour, dans des anecdotes plutôt corsées, et bien, voilà pourquoi Bukowski est une de mes inspirations dans ma quête littéraire."

et d'Hubert Bukowski : Dans un univers peuplé de femmes, de liaisons orageuses, de viol, de tentatives d'assassiner

affraid

à tantôt Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeDim 24 Fév 2008 - 21:13

J'avoue une certaine passion intense. Cependant, elle nourrit surtout mon processus créateur, mais pour dire vrai... j'ai vécu un ensemble d'expériences qui me relie à plusieurs écrivains, dont Aquin. Il m'est arrivé de quoi un 15 mars 2001, ce que vous saurez sans doute un jour si jamais vous en venez à me lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeMar 4 Mar 2008 - 2:23

Je conseille deux livres critiques sur l'oeuvre d'Aquin, outre Renaissances de Guylaine Massoutre, qui est un essai à la Victor Lévy-Beaulieu... il s'agit de Hubert Aquin Blues de Richard Dubois et Hubert Aquin, la course contre la vie de Jacques Beaudry. Pour ma part, j'ai préféré ce dernier ouvrage, puisqu'il s'intéressait à la compréhension du suicide dans l'oeuvre de plusieurs écrivains, ce qui se ramène à ce qui se disait dans une autre enfilade...

Pour bien résumer l'esprit d'Hubert Aquin Blues, rien de tel que de reprendre de vieilles coupures de presse. Ainsi, je retape un article de Jean Éthier-Blais qui résume bien l'esprit et l'inachèvement de l'oeuvre laissée par Aquin :

"On m'invite à la représentation d'un film consacré à la vie et au retentissement de l'oeuvre d'Hubert Aquin. Qu'en est-il de lui, depuis sa mort? À l'époque de son suicide, j'étais à Strasbourg. Des amis m'apprirent la nouvelle et je lus les articles nécrologiques où tout un chacun se réclamait du manteau de ce nouvel Élie. Le char de feu a emporté Aquin avec son manteau. Il ne l'a jeté à personne, personnage mystérieux jusqu'au bout. Pour avoir joué un rôle dans l'explosion de sa notoriété, je puis affirmer que le déroulement de son oeuvre, telle qu'on la connaît, me déçoit. Il y a des fulgurances et l'intelligence y est toujours égale à elle-même; mais Aquin n'a-t-il pas donné dans la répétition, dans le procédé, dans le visage d'une pensée et d'une expression désaxées? Il devient incompréhensible et bavard. Peut-être ses notes politiques résisteront-elles au temps mieux que ses oeuvres littéraires. Chose inouïe, j'ai vu qu'on le vendait quelque part au rabais. Il a son buste à la Bibliothèque Nationale; un pavillon de l'Université du Québec porte son nom; on lui consacre un film. C'est la gloire. Et pourtant sensible à l'atmosphère dès lors que la chose littéraire est en jeu, je sens une désaffection. Le purgatoire! Les livres qu'il n'a pas écrits brûlent autour de lui et le consument. Il est mort sans avoir tout dit et sans avoir assez dit de lui-même. Le destin posthume est parfois, lui aussi, difficile à porter.

Attention, jeunes gens de génie que vous destinez à la carrière des lettres. Ce sont vos thuriféraires, vos amis, vos admirateurs passionnés qui vous oublieront les premiers, que vous mouriez ou que votre oeuvre subisse une éclipse. Gide, qui s'y connaissait drôlement en nature plumitive, a choisi de rester longtemps obscur. Il n'a connu le grand éclairage de la gloire que le visage couvert de rides et le coeur déjà bronzé. Aquin, lui, a vécu très tôt en pleine lumière. La loi de l'alternance veut que l'ombre le réclame. Nous en reparlerons dans dix ans.".


Jean Éthier-Blais, Le Devoir, 13 octobre 1979, p. 22

En outre, si on veut se mettre dans l'esprit pénétrant du tumulte de la mort d'Aquin, il est incontournable de lire Signé Hubert Aquin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeMar 4 Mar 2008 - 2:50

Ouvrage publié de façon posthume, L'invention de la mort a précédé Prochain épisode. Là-dessus, nous pouvons deviner la dissidence d'Hubert Aquin par rapport à René Lévesque. De plus, Aquin a poursuivi un prolongement de l'oeuvre de Chateaubriand et plusieurs autres, dont Maupassant.

Le voici :

"Et si c'était Madeleine qui voulait me dire quelques mots : "Je t'aime René, c'est toi seul que j'aime. Ne doute pas de moi, mon amour. À tout à l'heure. Je ne peux pas te parler plus longtemps, j'emprunte le téléphone de Madame X. À tout l'heure."

Trop tard mon amour. J'ai vécu collé à tes parois comme un placenta, maintenant je me détache de toi, adieu!"


Hubert Aquin, L'invention de la mort, 2001, Québec : Bibliothèque Québécoise, p. 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeMar 4 Mar 2008 - 23:48

Je poste plusieurs messages les uns après les autres, mais il est un chapitre important dans la vie d'Hubert qu'il est important à savoir :

- Il est né le jour du krach économique de 1929.

- Il s'est suicidé à 47 ans, soit au même âge que Jack Kerouac. De plus, il est né en octobre et mort en mars, alors que Jack Kerouac est né en mars et mort en octobre...

Voilà pour un premier parallélisme entre les oeuvres d'Aquin, Kerouac et Twain...

Ajout : Mort le jour même de l'assassinat de César... Formateur pour les leaders de demain, petits, grands, gros, maigres, laids, beaux, séduisants, vilains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeMar 18 Mar 2008 - 23:07

Je viens de terminer une première lecture de Premier épisode, que j'ai terminé à 5h59 ce matin.

Pour l'instant, je cherche surtout les citations-déflagrations, et j'apprécie d'ailleurs les belles pensées distribuées sur ce forum...

À la page 91 :

"Ce livre innommé est indécis comme je le suis depuis la guerre de Sept Ans, anarchique aussi comme il faut accepter de l'être à l'aube d'une révolution. On ne peut vouloir la révolution dans la sobriété, ni l'expliquer comme un syllogisme, ni l'appeler comme on procède en justice. Le désordre inévitable me gagne déjà et pétrit mon âme : je suis envahi comme le champ d'une bataille que je prépare dans la fébrilité. C'est sur nous et en nous que le grand bouleversement commence; dans nos existences vulnérables et nos rencontres amoureuses que les premiers coups sont portés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeMer 28 Mai 2008 - 20:54

En lisant Desafinado, une biographie-essai sur l'oeuvre d'Hubert Aquin, écrite par Françoise-Maccabée-Iqbal, j'ai lu à la page 51 qu'Hubert Aquin avait déjà été présent tout jeune aux messes de l'Institut des sourdes-muettes, à Montréal. Aujourd'hui, cette institution est l'Institut Raymond-Dewar, du moins une partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeJeu 26 Mar 2009 - 8:54

Oedipe recommence, c'est l'alma mater de Hubert Aquin. Des le point de fuite, il decreta a peu de chose pres un ultime reenlenchement de la fatigue culturelle du canada francais telle qu'il la symbolisait dans un article qui lui survivra.

Dans Hubert Aquin Blues, Richard Dubois disait de facon categorique qu'Hubert Aquin etait tout sauf politique, qu'il etait tout simplement terroriste d'une certaine option... Que c'etait a peu de chose pres la chose qu'il poursuivait.

De l'invention de la mort aux blocs erratiques, il n'y a qu'un homme prêt a s'embraser dans la revolution inaccomplie du Quebec a ce jour, D'une maniere impromptue, finira par surgir ce qui echoua a l'homme... La femme?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeSam 23 Jan 2010 - 10:19

Hubert Aquin... Je suis un cours à l'UQAM le concernant de manière exclusive. Jusqu'à ce jour, trois séances se sont déroulées. J'ai vu pour la deuxième fois Deux épisodes dans la vie d'Hubert Aquin, documentaire réalisé par Jacques Godbout, autre écrivain en notre contrée défunte. Plusieurs s'accordent pour dire que Godbout est biaisé par l'image obsédante du suicide de l'écrivain. Nous avons effleuré la problématique de l'évocation du tableau "Les ambassadeurs" de Holbein et du crâne de mort qui y figure au bas du tableau. Du reste, nous venons d'aborder une première oeuvre initiatrice du mouvement de la quête aquinienne et qui a pour titre la nouvelle suivante : "Les rédempteurs". Il y est question d'un suicide collectif. Enfin, nous avons mentionné les différents itinéraires empruntés par Aquin à l'aube de sa consécration dans Prochain épisode. Prochain cours, ce sera L'invention de la mort.

Petite anecdote, j'ai eu la chance de voir une première édition signée de la main d'Aquin du Prochain épisode, édition offerte au prix de vente de 200$ canadiens. Comme j'avais déjà vu l'esquisse de sa signature, elle ne me fit pas grand effet. Cependant, je me surpris à apprécier les vertus du vieux papier. C'est à se demander quel écrivain sera le socle de ma démarche d'écrivain à venir. Pour le moment, Anne-Élaine Cliche, une de mes professeurs jusqu'à maintenant, m'a laissé sur cette hésitation entre Ducharme et Aquin. Avant même d'attaquer Arcan, entreprendre quel versant de la littérature québécoise? Ça va aller, vous dites?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeJeu 18 Fév 2010 - 5:05

Après avoir sauté une séance et demie de cours d'Aquin, j'apprenais que je devais écrire un commentaire sur un passage de texte de sa main. Ainsi, j'ai choisi un extrait de «Profession : écrivain». À remettre jeudi prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeDim 3 Juin 2012 - 11:07

Visiblement, Hubert Aquin ne semble pas intéresser beaucoup de lecteurs dans la communauté internationale. Nous pouvons mettre cela sur le compte d'un style somme toute assez touffu et dont les thèmes ne rejoignent pas une large partie du public en dehors du cadre québécois-canadien. Toutefois, en ce qui me concerne, l'étendue de la culture aquinienne et ses concepts philosophiques déployés font de son oeuvre un des éléments incontournables de l'héritage québécois post-Révolution tranquille.

Dans ce cas précis, je reviens sur un intertexte poétique qui constitue un socle de l'oeuvre littéraire d' Hubert Aquin. Puisant beaucoup de matière dans ses textes à force d'intertexte et même jusqu'au plagiat littéraire, l’écrivain s’est notamment inspiré de Stéphane Mallarmé. Ceci est d’autant plus révélateur quand nous lisons cet extrait des Poésies dans «Les noces d’Hérodiade» :

«À quel psaume de nul antique antiphonaire
Ouï planer ici comme un viril tonnerre
Du cachot fulguré pour s’ensevelir où?
Sauf amplificatrice irruption au trou
Grand ouvert par un vol ébloui
Bloc contre bloc jonchant le lugubre entourage,
Le Fantôme accoudé du pâle écho latent
Sous un voile debout ne dissimule tant
Supérieurement à de noirs plis Prophète
Toujours que de ne pas perpétuer du faîte
Divers rapprochements scintillés absolus :
Et, , plus
Insoumis au joyau géant qui les attache
Ce crépusculaire et fatidique panache
De dentelles à flot torses sur le linon
Taciturne vacille en le signe que non,
Vains les nœuds éplorés, la nitidité fausse
Ensemble que l’agrafe avec ses feux rehausse,
Plus abominé mais placide ambassadeur
Le circonstanciel plat nu dans sa splendeur,
Toute ambiguïté par ce bord muet fuie,
Se fourbit, on dirait, s’époussette ou s’essuie
Aux dénégations très furieusement
Loin dans frôlement
De l’Ombre avec ce soin encore ménagère :
Il il exagère
Le sépulcral effroi de son contour livide;
Du moins ce ponctuel décor assigne-t-il
Comme emblème sur une authentique nourrice,
Affres que jusqu’à leur lividité hérisse
Un révulsif ébat vieil horrifié droit
Selon la guimpe puis la coiffe par surcroît!
L’ordinaire abandon sans produire de trace
Hors des seins abolis vers l’infini vorace
Sursautant à la fois en maint épars filet
Jadis, d’un blanc, et maléfique lait.
»

Bien sûr, il faut citer la référence de L'Antiphonaire, une référence implicite à Trou de mémoire, Blocs erratiques et Point de fuite. Mon professeur citait notamment l'importance du tableau Les ambassadeurs de Hans Holbein dans l'oeuvre mémorielle. Hamlet est une autre figure à laquelle recourt Hubert Aquin pour esquisser une vocation somme toute assez révolutionnaire de par sa façon d'évoquer les choses d'une manière baroque, littéraire et politique. Hubert fut à sa manière le sceptre de la révolution à parachever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeMar 26 Fév 2013 - 21:26

Je me rends bien compte que je ne vous ai toujours pas parlé de l'incipit du premier roman d'Hubert Aquin. Auparavant engagé politiquement, Hubert Aquin sort de la clandestinité pour entreprendre la seule révolution valable, la littérature. Emprisonné après sa révolution clandestine et à vocation politique, Hubert Aquin entreprend son entrée en littérature : pendant les trois-quatre mois de son internement, il entreprend les grandes lignes de Prochain épisode. Quelques années à peine auparavant, il écrivait l'essai à visée politique «La fatigue culturelle du Canada français».

Ce seul incipit vaut à Hubert Aquin une entrée fracassante dans le monde de la littérature. Il était déjà relativement populaire et jouissait d'une certaine notoriété, mais son statut de romancier le propulse :

Citation :
Cuba coule en flammes au milieu du lac Léman pendant que je descend au fond des choses. Encaissé dans mes phrases, je glisse, fantôme, dans les eaux névrosées du fleuve et je découvre, dans ma dérive, le dessous des surfaces et l'image renversée des Alpes. Entre l'anniversaire de la révolution cubaine et la date de mon procès, j'ai le temps de divaguer en paix, de déplier avec minutie mon livre inédit et d'étaler sur ce papier les mots clés qui ne me libéreront pas. J'écris sur une table à jeu, près d'une fenêtre qui me découvre un parc cintré par une grille coupante qui marque la frontière entre l'imprévisible et l'enfermé. Je ne sortirai pas d'ici avant échéance. Cela est écrit en plusieurs copies conformes et décrété selon des lois valides et par un magistrat royal irréfutable. Nulle distraction ne peut donc se substituer à l'horlogerie de mon obsession, ni me faire dévier de mon parcours écrit.

Hubert Aquin Aquin-prochain-episode

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeMer 6 Mar 2013 - 11:25

Jacques Beaudry a écrit deux livres jusqu'à ce jour sur Hubert Aquin. Dans La fatigue d'être, il mentionne à propos d'Hubert Aquin :

Citation :
Hubert Aquin utilise dans «La fatigue culturelle du Canada français» ce qui contient en révolte la crise religieuse comme catalyseur de la crise politique, en comparant à l'emprise de Dieu sur le mystique que la majesté divine déréalise, l'empire exercé par un grand tout inchangeable, la Confédération, sur une réalité réduite, l'État du Québec, qu'elle domestique : l'«inimportance sublime, souligne Aquin, est la voie du mysticisme». Hubert Aquin se désole de voir la revendication d'une existence politique spécifique devenir ici rien de plus qu'un péché qu'on tolère pour autant qu'il soit pratiqué comme le blasphème, c'est-à-dire verbalement. Les blasphèmes, d'après lui, tiennent lieu aux Québécois d'héritage national : «Non, la révolution n'a pas été écrite, ni verbalisée, ni crissée au sommet, ni tabernaculée, mais blasphémée!» La parole blasphématoire est là pour communiquer sa vigueur sacrilège à l'acte de négation de celui qui s'attaque à l'inviolable, à Dieu (pour le profanateur) ou à l'Ordre (pour le terroriste); seule, cette «prière invertie» ne fait qu'attester l'aspect sacré de ce qu'elle veut désacraliser.

Jacques Beaudry, La fatigue d'être, 2008, Hurtubise HMH, coll. «Constantes», p. 117

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitimeJeu 19 Sep 2013 - 10:08

Je m'aperçois que je suis l'exégète de l'oeuvre d'Hubert Aquin sur le forum. En lisant Soron, je résume le bilan de mes études antérieures sur l'oeuvre aquinienne :

Antony Soron, Une filiation bâtarde? Confrontation des imaginaires et des écritures de Marcel Proust et d'Hubert Aquin, 2011, Bordeaux : Presses universitaires de Bordeaux, p. 38-39. a écrit:

Penser par soi-même pour H. A. - écrivain anonyme avant Prochain épisode - revient à penser par eux-mêmes, par Proust - esprit de contradiction -, par Gide - désir mimétique - toujours la même mise en scène théâtrale du dialogue ininterrompu entre le contradicteur et son Maître à penser, à écrire...

Tandis que le spectre proustien estompe peu à peu l'être gidien.

L'écrivain «mineur» tend à écrire à partir de leurs écrits «majeurs»; bref à coécrire son oeuvre polyphonique à quatre mains ou plus si affinité. Proust est donc là; présent inévitablement; forcément là, lui que tout oppose à Aquin. Dans le processus aquinien de création, en effet, l'acte d'écriture pour être performant se doit d'être dual. L'opposition tend à produire le conflit scriptural, à engager la lutte à plume acérée. À vouloir ressembler, Aquin peine à se démarquer et n'est qu'un littérateur de plus.

Aussi laisse-t-il Gide au bord de la route.

Il n'y a vraiment que lorsqu'il entre en rébellion contre un modèle que sa langue se délie et qu'il devient irrésistiblement écrivain. Contre Proust, Aquin mène son plus beau duel! Néanmoins, selon nous, l'intensité du combat est telle que sa reproduction restera improbable... sinon lettres mortes. En toute sincérité, ne serions-nous pas en droit de considérer Prochain épisode comme son seul chef-d'oeuvre?

Trou de mémoire a beau jeu de pré-écrire Feu pâle...
L'antiphonaire a beau jeu de réécrire Ulysse...
Neige noire a beau jeu de réciter Hamlet...

...Aquin ne retrouve pas, aux yeux de ses premiers lecteurs, le charme du premier épisode.
Autre chose importante à savoir sur Hubert Aquin : il a une formation de philosophe, ayant complété des études doctorales.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Hubert Aquin Empty
MessageSujet: Re: Hubert Aquin   Hubert Aquin Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hubert Aquin
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Criquebeuf en Caux HUBERT-LOISEL-LEMESLE-MAUCONDUIT
» Hubert LETENDARD
» Sarkosy dans l'Orne.
» Aspirateur
» Les couches plates en bambou !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature canadienne-
Sauter vers: