Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeDim 13 Déc 2015 - 19:17

c'est dans quel contexte ? (pour les quelques lettres retranscrites que j'ai pu lire, on retrouve bien le sens de la formule et une manière de dire qui sait faire autrement que par la négation ?)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismond
Agilité postale
Sigismond

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeLun 14 Déc 2015 - 17:59

Le contexte:
Claudel utilise cette lettre en introduction narrative de sa petite démo explicative de tout l'intérêt chaleureux qu'il porte à l'œuvre de Ramuz.

C'est dans la partie "accompagnements", si tu as l'occasion d'y jeter un coup d'œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeLun 14 Déc 2015 - 23:48

je doute de l'occasion à court ou moyen terme, mais je me souviens d'avoir écouté causer sur le sujet (autour de Ramuz, de Claudel et d'autres) de la "posture" de l'écrivain, avec peut-être bien ce plan de vérité qui pourrait les rapprocher comme les différencier.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeLun 10 Oct 2016 - 13:55

En voilà un beau fil sur Ramuz. Dire que j'ai lu la note Wiki, juste avant. Nulle. A présent ça sent bon, les livres prennent corps.
Je devrais beaucoup aimer Ramuz. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeMar 8 Nov 2016 - 13:08

Commandé aujourd'hui : "La beauté sur la terre"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Invité
Invité



Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeDim 13 Nov 2016 - 14:18

La séparation des races

Je m'y mets alors que me reste un tiers à lire.

Je suis arrivée au Carnaval.

J'ai lu tout à l'heure les 30 pages de ce fil, en diagonale, apparemment une seule lectrice de ce titre.

Excusez moi j'ai plus son nom, c'etait vers les pages 18/20.


Le style est singulier, oui, Topocl dit en gros, j'interprète un peu, dans un commentaire plus haut qu'il semble raconter, en marchant, son baton à la main.
C'est à ça que j'ai pensé, sur la syntaxe, qui peut être parfois comme maniériste : en fait ça ressemble plutôt à la vraie parole. Orale. Quand on découpe la syntaxe. Dans le monde rural.
(Evidemment je connais des personnes très soigneusement éduquées sur la langue, à qui ces écarts sont inconnus. Moi j'en vis plein. Et en entends beaucoup depuis que je vis en zone rurale.)
Contrairement à chez Giono dans sa periode "ecrit rural pantéiste", ici le langage ne se désarticule pas pour poétiser.
C'est juste qu'on est dans un naturalisme du processus de langage. pas pour faire couleur ocale, plutôt pour croquer d'où se tient le personnage. c'est une syntaxe reliée au mouvement, Animal a parlé de tellurisme chez Ramuz, bon c'est par là que ça se passe. Ya du réactif vocal autant que saisonnier.


Une fille de l'autre côté de la montagne (allemande je crois, en tous cas d'une autre langue maternelle) est convoitée , puis kidnappée.
Ce fait violent est inscrit par son auteur dans le champ d'un revanche à prendre sur une indelicatesse passée de ses voisins.

On suit la trouble pulsion, jugulée qu'à moitié : le ravisseur l'aura raptée, oui, mais ne lui fera subir aucun outrage ensuite (dumoins jusqu'au carnaval où je me tiens, anxieuse de voir du difficile , annoncé )

Au passage on assiste aux dommages co-lateraux, terribles (je ne spoilerai pas) , que la jeune femme ignorera sans doute le temps de sa détention.

Nous, par contre, ne risquons guère d'oublier la grande violence que cet état de fait a nécessité et provoqué. Nous continuons pourtant
l'hiver
avec les habitants
de ce village
dans lequel une chambre abrite une femme
raptée.

Les commentaires sur le net évoquent un amour balbutiant ou en tous cas pas exclu : je n'en vois goutte et pense à une erreur d'interpretation majeure.

Je serai ravie qu'un(e) parfumé(e) croise un de ces 4 sa lecture à la mienne, sur ce point.
Non, point d'amour, même chez le rapteur, qui est bien plutôt prit dans la béance du tragique. Voyeur effaré de sa pulsion.
"voilà que tout s'arrange" ne cesse t il de dire, parce qu'elle a bougé enfin, parcequ'elle a mangé enfin, parce qu'elle s'est levée enfin, parce qu'elle apprend leur langue enfin, parce qu'elle lui sourit enfin.

¢e roman est très dur,
ça va pas s'arranger, on est un peu prévenu, entre le Manu (archétypé c'est vrai) qui traine autour, Firmin qui fait pénitence en versant dans l'aveuglement, et la seule conscience bien posée, une bonne fois, de la folie de cette situation, on risque pas de croire à une bleuette. Non non.

Le tableau d'un village qui sait l'erreur fatale et qui se le dit juste en silence, en croisant ses regards. Ce suspens de réaction qui n'arrive jamais autant que lorsque c'est , justement, bien trop grâve.

La force du quant à soi rural, donc. La force des destins sombres prévisibles.
Le cortège funèbre des mauvaises nouvelles.

Un seul extrait :

(c'est peut être celui là qui fait croire sur le web qu'il y a la possibilité d'un amour ?  pour moi c'est , enclos là , tout ce que pose le livre : on doit faire avec, alors on fait avec, nous serons ensemble tout l'hiver, le temps que les neiges fondent. Mais je n'oublie jamais que tu es le Loup moi l'agneau. Pour l'hiver, pour l'hiver seulement.E tu sais que je serai ton Loup)

Citation :
Et puis il s'est aperçu qu'il manquait encore quelque chose, il est descendu de nouveau. C'est un miroir; le sien.

Il dit tout haut :" Il faut que vous m'excusiez, je n'y avais pas pensé." Il dit encore tout haut : "excusez-moi de n'avoir pas mieux à vous offrir pour le moment, mais c'est en attendant..."
Lui présentant un tout petit miroir à tain trouble et au vieux cadre fendu après lequel pendit un bout de ficelle, comme ceux dont les garçons se servent, n'ayant guère le temps de s'y regarder, sauf quand ils se rasent, mais, moi, je porte la barbe, alors je ne l'ai guère usé jusqu'à présent, ce n'est pas moi qui l'ai usé, c'est le temps...
Elle tenait le miroir devant elle, elle lui tournait le dos.

C'est à présnt dans le miroir qu'il la voyait. Il ne voyait qu'un tout petit coin de sa figure et encore tout de travers. Il en voyait pourtant assez.
Parce que ce fut comme si elle ne savait pas qu'elle était vue.
Elle regardait dans le miroir, tournant le dos à Firmin, et tournant le dos à Firmin, c'est Firmin qu'elle regardait."


Dernière édition par Nadine le Dim 13 Nov 2016 - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeDim 13 Nov 2016 - 14:22

Comme je veux continuer à le découvrir , je prends note de celui-ci Nadine pour croiser nos interprétations. Very Happy

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeDim 13 Nov 2016 - 14:23

Et la suite, bah je m'enlève la pression de la lire avant ce soir car demain boulot, et ça se bouscule. Bon dimanche ! bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeDim 13 Nov 2016 - 14:23

coool Eglantine ! Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 2603
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeDim 13 Nov 2016 - 14:58

héhé. pas lu celui-là. c'est peut-être maryvonne qui l'a commenté ?

en tout cas c'est sûr que les choses, comme la lange, sont rarement simples chez lui et c'est toujours amusant et intéressant de voir quelqu'un de nouveau formuler les mêmes interrogations et le même étonnement devant cet auteur. bonjour

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeLun 14 Nov 2016 - 9:25

d'après l'index, il s'agit de Cachemire à la page 12. Je ne pensais pas qu'il avait autant écrit....

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeLun 14 Nov 2016 - 10:37

j'ai commandé "Aline"

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeLun 14 Nov 2016 - 17:41

C'est fou vous êtes vraiment perséverants, ce fil va finir par atteindre les 100 pages ! ange
Rivela a en plus enrichi considerablement la matière à analyse.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeLun 14 Nov 2016 - 17:44

Nadine a écrit:
ce fil va finir par atteindre les 100 pages !
pas possible, le forum divise (malheureusement) automatiquement (en principe +/- 70 pages)... mais en effet, on n'a pas encore d'auteur qui a un 2ème fil... si je ne me trompe, JCO est le plus proche Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitimeLun 14 Nov 2016 - 17:53

Alors.... intense reflexion
non BC c'est pas JCO.

Donc.....
CHUT ! Personne ne doit me dire , s'il vous plait. Je veux trouver toute seule.
Même si c'est pas tout de suite. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]   Charles Ferdinand Ramuz [Suisse] - Page 30 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Ferdinand Ramuz [Suisse]
Revenir en haut 
Page 30 sur 32Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demande à Charles CHEVALIER - AD Rouen - x Anvéville & Cliponville
» Brioche suisse
» Les moyens et l'organisation du Génie Suisse
» Commande Sigma possible en SUISSE ?
» CARMEX en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: