Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Rose Tremain

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Rose Tremain   Jeu 28 Fév 2008 - 1:25


Considérée comme l’une des plus grandes romancières anglaises contemporaines, Rose Tremain est née en 1943, à Londres. Francophile, elle étudie deux ans à la Sorbonne avant d’être diplômée de l’université d’East Anglia où elle a dirigé plus tard un atelier d’écriture, de 1988 à 1995. Elle vit aujourd’hui dans le Norfolk avec le biographe Richard Holmes.

Son premier livre, Sadler’s Birthday, fut publié en 1976. Auteur de romans et de nouvelles, elle s’est également illustré dans l’écriture pour la radio, la télévision et la presse.

Son œuvre, traduite dans le monde entier, a reçu de nombreux prix, à l’image de son cinquième roman, Le don du roi (Restauration), nommé pour le Booker Prize et primé à plusieurs reprises (Angel Literary Award, the Sunday Express Book of the Year Award) avant d’être adapté au cinéma.

Le royaume interdit (Sacred country)a été récompensé par le prix Fémina du meilleur roman étranger en 1994. Six ans plus tard, alors que paraît Musique et silence (Music and silence), elle reçoit le prix Whitbread. En 2007, elle publie Retour au pays (The road home) et, la même année, est nommée pour le Costa Novel Award.

Sources: Etonnants voyageurs

Bibliographie:
-Le don du Roi
- Le royaume interdit
- Lettre à Soeur Bénédicte
- La couleur des rêves
- L'été de Valentina
- Musique et silence
- Retour au pays
- Le jardin de la Villa Mollini

et un lien sur Cunéipage, qui aime aussi Rose Tremain!

ici

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Jeu 28 Fév 2008 - 2:09

Je l'ai découverte avec Le don du Roi, et ai tout lu depuis. Sauf le dernier, Retour au pays, que je lirai un jour.
Je viens de terminer un recueil de nouvelles, dont le titre est celui de la première, Le jardin de la villa Mollini..( traduit de l'anglais par Jean Bourdier et Hugues de Giorgis, Editions de Fallois) . Jardin qui change au fur et à mesure qu'Antonio Mollini , célèbre ténor italien, change d'épouse, et il en change souvent!
Je ne sais pas pourquoi, peut être parce que les romans qu'elle a écrit au départ étaient des romans historiques, mais il me semble que Rose Tremain est moins connue en France que Kate Atkinson, par exemple. Et pourtant, sa particularité est de pouvoir écrire sur tout, et on le voit dans ces 20 nouvelles qui vont d'Azincourt à l'Angleterre des années 50 en passant par l'Italie et la maladie de Kreutzfeld Jacob..
Je crois que cela doit être terriblement difficile d'écrire des nouvelles, car il faut accrocher d'emblée, dès la première phrase. Et Rose Tremain a cet art.
Quelques débuts :

- Ma mère mourut quand j'avais quatorze ans ,en 1957. Nous l'enterrâmes dans le cimetière du village et je portais pour l'occasion mes nouveaux souliers noirs à hauts talons. Le deuil subit et l'incommodité de ces chaussures trop serrées , à la dernière mode, devraient être à jamais associés dans mon esprit. Maintenant encore, c'est par les pieds que se manifeste pour moi le sentiment de la mortalité...
Confitures de fraises

- Salvatore Cavalli, fils aîné d'un horloger piémontais, célébrait son vingt-septième anniversaire en l'an 1815 lorsqu'il apprit que le roi du Piémont avait décidé de retrancher du calendrier une importante portion de temps. La nouvelle était troublante. L'éventail d'Evangelista

S'éveiller est la chose la plus dure qu'on exige de lui.
L'infirmière le réveille toujours avec le mot " bonjour" et ce mot provoque chez lui une migraine contre laquelle il ne peut lutter. Très souvent le mot " bonjour interrompt ses rêves. Dans les rêves en question, il y a toujours une hermine quelque part. C'est tout ce qu'il peut en dire..
L'hermine

Et comme toutes ces nouvelles m'avaient plu, j'ai relu le premier récit d'un autre recueil, intitulé Les ténèbres de Wallis Simpson, cette femme qui eut un grand rôle dans l'histoire de la royauté britannique, puisqu'on se rappelle que c'est pour elle qu'Edouard VIII a abdiqué en 1936..
Pour moi, Wallis Simpson, ce sont des photos où elle était toujours tirée à quatre épingles, l'air pas commode, couverte de bijoux et dix huit couches de rouge à lèvres..
Dans cette nouvelle- longue, 76 pages- On découvre Wallis veuve, vieille, mais les ongles toujours bien vernis, tombée sous la coupe d'un avocat sadique qui veut lui faire raconter la vie avec son royal époux. Mais la pauvre Wallis a la mémoire qui flanche , elle ne se souvient plus que de sa jeunesse de petite fille pauvre, élevée par une mère obsédée par les apparences, et qui n'aura pas assez de toute son existence pour se venger de ce que l'on lui aura fait subir.. Et puis de son premier mariage, et des scènes de ménage , et des humiliations, encore et toujours.. Alors Edouard... Qui était-ce déjà? Les bijoux, ça c'était du concret..
C'est féroce et très triste. Aussi féroce qu'une autre nouvelle, intitulée Automne en Floride, dans laquelle un couple anglais d'un âge certain dépense toutes ses économies pour un mois de "vacances "en Amérique.
Les Anglaises ont toujours eu l'art de la petite phrase qui tue...

Les ténèbres de Wallis Simpson
traduit de l'anglais par Claude et Jean Demanuelli
Editions Plon

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Jeu 28 Fév 2008 - 9:05

Moi aussi j'aime beaucoup Rose Tremain, ou du moins les quelques livres que j'ai lus pour le moment. Heureusement, il m'en reste encore tout plein à lire bounce J'aime ces auteurs qui se renouvellent sans cesse dans leur sujet et leur écriture.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellébore
Posteur en quête
avatar

Messages : 92
Inscription le : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Jeu 28 Fév 2008 - 10:31

Je ne connais pas du tout, même de nom ! Si je devais n'en lire qu'un, lequel me conseillerais-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Jeu 28 Fév 2008 - 11:01

J'ai vraiment aimé Musique et Silence ! Un magnifique roman historique.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellébore
Posteur en quête
avatar

Messages : 92
Inscription le : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Jeu 28 Fév 2008 - 11:11

Merci ! Very Happy Je dois passer une commande cette semaine...! swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Jeu 28 Fév 2008 - 11:12

domreader a écrit:
J'ai vraiment aimé Musique et Silence ! Un magnifique roman historique.
Je ne pouvais pas donner des propositions à Helléborde, puisque j'en ai lu pour l'instant un seul roman de Rose Tremain - mais c'est celui-là Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rose Tremain   Jeu 28 Fév 2008 - 18:27

Je ne connaissais pas non plus Rose Tremain, il faut que je répare cette erreur le plus rapidement possible... enfin rapidement est un grand mot vu la hauteur de ma PAL Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Jeu 28 Fév 2008 - 19:15

Le don du Roi et Le royaume interdit, c'est très bien aussi...
Il y en a plusieurs qui sont épuisés, mais je suppose qu'on les trouve dans les bibliothèques.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Jeu 28 Fév 2008 - 21:24

Malgré toutes mes bonnes résolutions, ma LAL viens d'augmenter encore une fois, comment résister alors que vous faites de si belles critiques et de commentaires si enthousiastes jypeurien jypeurien jypeurien

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Lun 21 Avr 2008 - 16:41

Le Royaume Interdit - Sacred Country
Rose Tremain


A l'âge de 5 ans alors qu'elle essaye de se tenir tranquille pour les deux minutes de silence décrètées à la mort du roi Georges, la petite Mary Ward a une révélation fulgurante : en fait, elle est un garçon.
La vie n'est pas facile sur la ferme des Ward, surtout avec son père qui lui témoigne au mieux de l'indifférence et qui n'en a que pour son frère Timmy. Sa fille et son étrangeté le dérangent et il réagit parfois très violemment. Estelle, la mère a un tempérament rêveur et elle est souvent sujette à des dépressions nerveuses pendant lesquelles elle va à Mountview, une sorte de maison de repos pour les personnes souffrant de troubles mentaux. Petit à petit nous comprendrons, que celui qui est vraiment malade, c'est Sonny, son mari et que pour Estelle, être décalée par rapport à la réalité est une façon de survivre.
Heureusement, Mary peut aller se réfugier chez Irène, une mère célibataire au grand coeur, amie de sa mère. Elle est la maman de Pearl, le plus beau bébé du monde selon Mary. Irène a heureusement de l'amour pour deux et acceuille mary quand son père la maltraite trop. Et puis il y a aussi Cord, le grand-père, où Sonny place mary lorsqu'il ne la supporte plus. Cord a un double don: celui de savoir écouter sa petite fille et aussi celui de la laisser s'épanouir en sirotant du whisky. Et puis il ne faudrait pas oublier Miss Mc Rae l'institutrice, qui receuille mary de temps à autre, l'encourage et l'aide à développer ses talents. D'autres personnages incroyables et merveilleux émaillent eux aussi le récit et le village anglais Swathey, comme Walter, le boucher, qui en fait au fond de lui est un chanteur de country music, Gilbert Blakey le dentiste, un homosexuel discret.
Mary ou plutôt Martin comme elle veut qu'on l'appelle, tombe secrètement amoureuse des autres filles et quand elle quite Swathey pour Londres, elle décide qu'elle changera de sexe, pour être enfin pleinement Martin. C'est là que commence un long cheminement vers cette libération.

Décidément, on a bien du mal à quitter Swathey et toute sa gallerie de portraits dont je n'ai mentionné que les plus saillants. La chronique de ce petit village s'étend de 1952 à 1980. Tous ces personnages sont magnifiques, tous sont plein de folie et de compassion. J'ai aussi aimé ce livre parce que c'est une chronique familiale où les membres vivent leur névrose en abîmant les autres membres de la famille, seule Mary s'en tire, parce qu'elle a le courage de partir. J'ai aussi aimé la construction du livre, ou chaque personnage est suivi dans un épisode de sa vie, comme un projecteur qu'on allume puis qu'on éteind. Un beau roman.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héri
Envolée postale
avatar

Messages : 193
Inscription le : 16/04/2008
Age : 26
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Lun 21 Avr 2008 - 16:53

Décidement domreader, tu m'as convaincu ! Je note l'auteur, j'ai envie de découvrir un peu son oeuvre !

Depuis que je suis sur ce forum, ma LAL n'en finit pas de s'allonger avec de nouveaux auteurs ! pinocchio... Cela risque de devenir problématique Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://librheri.wordpress.com
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Lun 21 Avr 2008 - 18:40

Héri a écrit:

Depuis que je suis sur ce forum, ma LAL n'en finit pas de s'allonger avec de nouveaux auteurs ! pinocchio... Cela risque de devenir problématique Very Happy

On est t ous passé par là Héri, courage Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Lun 21 Avr 2008 - 20:24

Arabella a écrit:
Héri a écrit:

Depuis que je suis sur ce forum, ma LAL n'en finit pas de s'allonger avec de nouveaux auteurs ! pinocchio... Cela risque de devenir problématique Very Happy

On est t ous passé par là Héri, courage Wink

Et nous n'arrivons d'ailleurs jamais à nous en sortir... laugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Rose Tremain   Sam 26 Avr 2008 - 17:30


En faisant des recherches sur Internet, je suis tombé sur le très joli lien du journal anglais The Guardian où ils montrent les lieux où des auteurs divers écrivent.
Ceci est le bureau de Rose Tremain.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rose Tremain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rose Tremain
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» muffins rose
» Les RSG du "BC LA ROSE DES VENTS"
» Cherche HE de Rose
» loukoum à la rose
» Ma palette rose et marron TKB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: