Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Louis Pauwels et Jacques Bergier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis Pauwels et Jacques Bergier   Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Icon_minitimeMer 7 Nov 2012 - 18:08

Le Matin des Magiciens (1960)


Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 19287-10


Je referme ce livre et me demande ce que signifie son titre… Le Matin des magiciens… Pour le matin, l’allégorie d’un jour nouveau qui se lèverait sur l’humanité (thème ressassé à maintes reprises) semble évidente, mais quid des magiciens ? S’agit-il des « hommes nouveaux » dont Louis Pauwels se fait le prophète ? Si c’est le cas, pourquoi les désigne-t-il ainsi dans son titre –comme un argument vendeur- alors que le reste du livre leur épargne cette dénomination mystifiante ?


Nous voici tout de suite confrontés à l’un des défauts majeurs du livre : sa tendance à l’occultisme et le plaisir que Louis Pauwels tire à s’imaginer l’existence de mondes secrets dont personne –en tout cas pas la plèbe mortelle à laquelle il n’appartient pas- n’aurait pu se douter. Ces mondes secrets sont ceux qui feront, selon lui, l’intelligence et la gouvernance de demain. Ils abritent des hommes-mutants aux capacités démesurées qui ont délaissé la parole pour mieux se servir de leurs dons de clairvoyance et de télépathie.


« Des mutants pourraient avoir dans leur sang des produits susceptibles d’améliorer leur équilibre physique et d’augmenter bien au-dessus du nôtre leur coefficient d’intelligence. Ils pourraient charrier dans leurs veines des tranquillisants naturels, les plaçant à l’abri des choses psychiques de la vie sociale et des complexes d’anxiété. Ils formeraient donc une race différente de la race humaine, supérieure à elle. Les psychiatres et les médecins repèrent ce qui ne va pas. Comment repérer ce qui va plus que bien ? »



Louis Pauwels vit dans le fantasme absolu. Il est certain que l’humanité recèle en ses rangs des hommes plus ou moins bien adaptés pour faire face aux aléas de l’existence, mais est-il raisonnable de les mettre à part, de les extraire de la catégorie des êtres humains pour les placer dans celle d’une race « supérieure » ? Les idées de Louis Pauwels sont à manipuler avec précaution… Faisant de dispositions génétiques innées les bases d’une vénération que rien ne semble pouvoir justifier, ses propos tournent souvent à l’eugénisme du plus mauvais goût. Si les mutants extraordinaires constituent, selon l’auteur, le modèle des siècles à venir, que fera-t-on du reste de l’humanité qui, à défaut de télépathie, continue à s’exprimer bêtement en utilisant la parole ?


« S’il existe des mutants répondant à notre description, tout porte à penser qu’ils travaillent et communiquent entre eux au sein d’une société superposée à la nôtre, et qui sans doute s’étend sur le monde entier. Qu’ils communiquent, en usant de moyens psychiques supérieurs comme la télépathie, nous semble une hypothèse enfantine. »



Résumons ainsi la pensée de Louis Pauwels : les mutants savent qu’ils sont supérieurs au reste de l’humanité. Ils sentent que leur sang fait circuler des protéines agissant pour leur bien-être en plus grande quantité que chez les autres et, de fait, ils ont tout de suite su s’associer avec leurs semblables. De telles pensées peuvent faire sourire –on s’imagine que Louis Pauwels débloque et confond rêves et réalité- ou effrayer –si ces mutants existent réellement et se comportent avec un tel sectarisme, notre avenir ne présage rien de bon.


Il semble évident que Louis Pauwels n’a pas écrit ce livre avec de mauvaises intentions. Il est simplement obnubilé. Il vit dans une optique qui le pousse à considérer le savoir absolu comme l’unique source de motivation de la vie. Connaître les choses dans leur intégralité, acquérir le troisième œil, le pouvoir pénétrant de voir à travers toute chose –un grand chapitre sera consacré aux notions d’ « éveil » et de « sommeil », telles sont les aspirations de Louis Pauwels. Pourquoi ? On ne le saura jamais. Il semblerait que la motivation ne mérite pas d’être justifiée et qu’elle trouve son achèvement en elle-même. Tous les moyens sont bons pour y parvenir. L’homme cesse d’être un homme. Il devient l’objet de théories New Age dans le meilleur des cas, voire le prototype mécanique rêvé des romans de S.-F., homme ramené au robot pensant:


« Nous avons une poste : les sécrétions des hormones partent en mille lieux de notre corps provoquer des excitations.
Nous avons un téléphone : notre système nerveux ; on me pince, je crie ; j’ai honte, je rougis, etc.
Pourquoi n’aurions-nous pas une radio ? Le cerveau émet peut-être des ondes qui se propagent à grande vitesse et qui, comme les ondes à hyperfréquence qui s’engouffrent dans les conducteurs creux, circulent à l’intérieur des manchons de myéline.»


Louis Pauwels cherche à nous convaincre de la pertinence de sa théorie –l’homme commun est un amas d’ignorance effrayant- en alignant de suites de récits cherchant tous à mettre en avant les caractères les plus mystérieux et inexplicables de l’existence. Vous n’en aviez jamais entendu parler auparavant ? C’est normal. Louis Pauwels dénonce par la même occasion une catégorie d’hommes qu’il oppose aux mutants : les maîtres de l’opinion publique qui n’ont aucun intérêt à ce que « l’intelligence » et le « savoir » ne triomphent. On se ballade donc de sophisme en sophisme, abrutis par les affirmations péremptoires et tautologiques de Louis Pauwels (« Nous n’utilisons pas, dans une vie intellectuelle normale, le dixième de nos possibilités d’attention, de prospection, de mémoire, d’intuition, de coordination. ») Est-ce ainsi que l’on dresse le futur homme intelligent ?


Malgré tous les défauts qui rendent la lecture de ce Matin des magiciens parfois très éprouvante, rendons toutefois hommage à Louis Pauwels quant à l’honnêteté de sa démarche qui semble totale. La préface, peut-être plus convaincante que le reste du livre en lui-même, nous renseigne sur le parcours d’un homme qui, suite à de multiples bifurcations en cours de route, a réussi à trouver un réconfort certain dans la poursuite de la connaissance –plus largement dans la « mise en état de réceptivité » de son esprit. Dans ce sens, que l’auteur essaie de convaincre son lecteur de suivre sa démarche pour trouver à son tour de l’apaisement ne peut pas lui être reproché. En revanche, la façon dont il s’y prend est sournoise et, en rabaissant son lecteur à l’image de l’homme buté qui ne peut être convaincu autrement que par la séduction des contes ou la soumission à un mage, Louis Pauwels semble entrer en contradiction avec lui-même, partagé entre volonté de puissance et aspiration à la vie sur une planète où les ambitions communes n’auraient plus cours.


A condition de passer outre le prosélytisme forcené de Louis Pauwels, Le Matin des magiciens est un livre riche d’anecdotes ; qu’on les prenne au premier degré ou qu’on les lise comme des allégories, elles inviteront le lecteur à poser un regard plus critique sur les domaines de la connaissance qu’il aurait pu considérer comme définitivement acquis.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis Pauwels et Jacques Bergier   Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Icon_minitimeMer 7 Nov 2012 - 18:12

coline a écrit:
Ce n'est pas d'hier...honte Je me souviens toutefois qu'il avait suscité un engouement certain à l'époque...J'avaisfait un exposé dessus en cours de Philo...content

Je pense qu'il faut replacer ce livre dans son contexte de parution pour comprendre l'engouement qu'il a pu susciter à l'époque... maintenant il passerait beaucoup plus inaperçu.

shanidar a écrit:
Ce livre est une mine d'informations hétéroclites et on peut s'y promener de chapitre en chapitre pour y picorer de belles raisons de s'interroger sur la nature de l'Homme...

Et c'est la meilleure façon de lire ce livre à mon avis...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis Pauwels et Jacques Bergier   Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Icon_minitimeMer 7 Nov 2012 - 21:53

merci pour cette présentation Coli, qui montre à quel point le livre a vieilli (mal !?!), j'ai tenté de le relire il y a quelques mois mais je me suis arrêtée à la présentation en réalisant que je n'avais plus aucun souvenir de cette première lecture (en dehors de quelques bribes touchant au nazisme ou aux Mayas) et qu'il me fallait du temps et de l'empathie pour y revenir...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis Pauwels et Jacques Bergier   Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Icon_minitimeJeu 8 Nov 2012 - 22:42

Nazisme et mayas... oui, c'est plutôt bien résumé Wink
Le livre a mal vieilli en effet, mais je peux comprendre qu'aux lendemains de la Seconde Guerre Mondiale, il pouvait apporter un certain réconfort... il proposait des explications à des évènements qui ne se justifient sans doute pas... Avec le recul, ça semble bien dérisoire !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis Pauwels et Jacques Bergier   Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 17:55

Le matin des magiciens

Je retiens deux éléments positifs de ce livre :

l'idée que l'avenir ne peut se construire en faisant table rase du passé, qu'il est nécessaire de comprendre l'avant pour pouvoir envisager l'après, que les expériences d'hier peuvent nourrir celles de demain.
l'idée que par des moyens détournés l'homme puisse améliorer son esprit et sa connaissance. Là où Pauwels se trompe, c'est qu'il imagine que l'homme supérieur sera capable par lui-même de développer des techniques cérébrales sur-puissantes... nous savons aujourd'hui que nous n'en sommes pas capables (pas de télépathie, pas de précognition...) en revanche les différentes prothèses promises par le futur semblent bien prêtes à faire de nous des hommes nouveaux. Pauwels savait que les recherches militaires ouvriraient la voie à de nouvelles possibilités (aujourd'hui les drones, la vision nocturne, les matériaux modifiés et améliorés par les nanotechnologies...). Là où Pauwels voyait l'homme c'est la machine qui fait office de vecteur de nouveauté.

Comme Colimasson, j'ai beaucoup regretté que Pauwels s'épanche longuement sur les sociétés secrètes et autres théorie du complot (qui reste tout de même largement d'actualité encore aujourd'hui), qu'il annonce bien des révélations qui ne viennent pas et qui laissent bien souvent le lecteur dans l'expectative, voir le désintérêt...

En revanche, je me suis vraiment régalée à la lecture des récits qui ponctuent l'ouvrage : le conte philosophique de Walter M. Miller et les Neuf milliards de noms de Dieu d'Arthur C. Clarke.

Voilà : beaucoup de pistes dont la plupart ont trouvé leur limite mais une réflexion rafraîchissante sur le devenir de l'humanité et sur les capacités cachées de notre cerveau, même si tout cela reste la plupart du temps un 'joyeux' délire ! Et c'est là sans doute où s'arrête le charme de cet essai qui se voulait scientifique et sérieux mais qui ne repose sur aucune référence sérieuse, ni aucuns témoignages recoupés... d'où l'impression de lire de la (science)-fiction désuète.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis Pauwels et Jacques Bergier   Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Fév 2013 - 21:41

"de la science-fiction désuète" : c'est bien dit ! et c'est l'impression qu'il me reste à moi aussi de ce Matin des magiciens...

En effet, les petites histoires intercalées entre les pages de cet "essai" sont à considérer comme des curiosités de bon goût, ainsi que les dizaines d'anecdotes qui parsèment le tout...

Puisqu'on parle d'avenir, ça tombe bien : en ce moment je lis le fameux Bidoche (et non pas Bidochon) de Fabrice Nicolino, ce qui me ramène à une réalité de l'avenir occultée dans le Matin des magiciens -je veux parler de cet avenir pragmatique/écologique qui n'a rien à voir avec les fantasmes culturels et scientifiques imaginés par Pauwels. Mais pour le coup, je me demande ce qu'il en aurait dit à l'heure actuelle...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis Pauwels et Jacques Bergier   Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Fév 2013 - 19:32

colimasson a écrit:
"de la science-fiction désuète" : c'est bien dit ! et c'est l'impression qu'il me reste à moi aussi de ce Matin des magiciens...

En effet, les petites histoires intercalées entre les pages de cet "essai" sont à considérer comme des curiosités de bon goût, ainsi que les dizaines d'anecdotes qui parsèment le tout...

Puisqu'on parle d'avenir, ça tombe bien : en ce moment je lis le fameux Bidoche (et non pas Bidochon) de Fabrice Nicolino, ce qui me ramène à une réalité de l'avenir occultée dans le Matin des magiciens -je veux parler de cet avenir pragmatique/écologique qui n'a rien à voir avec les fantasmes culturels et scientifiques imaginés par Pauwels. Mais pour le coup, je me demande ce qu'il en aurait dit à l'heure actuelle...

Intéressante question en effet, d'autant plus que l'évocation fascinée de la bombe atomique fait aujourd'hui frémir... Pauwels affirme que les hommes supérieurs deviendront maîtres de leur cerveau par le seul jeu de leur volonté et de la connaissance, on peut dire que l'interface avec la machine pourra sans doute permettre à l'homme de réfléchir plus vite, de pouvoir faire bouger des objets à distance par la pensée (cela existe déjà, si, si), etc... mais l'homme a besoin de prothèse pour développer ces nouvelles facultés. Rien donc du pouvoir surnaturel tant attendu par l'auteur...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis Pauwels et Jacques Bergier   Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Icon_minitimeSam 2 Mar 2013 - 21:30

Il y a beaucoup d'affirmations politiquement incorrectes en effet ! Mais je ne pense même pas que Louis Pauwels cherchait à choquer l'opinion ni quoi que ce soit dans ce genre. N'était-il pas plutôt enfermé dans ses "délires" (qui apparaissent comme tels parce que très originaux et personnels) ? Dans le fond, il ne semble jamais chercher à mal.

La télépathie, la télékinésie... ce sont des aspirations qui semblent tellement lointaines, alors qu'il y aurait déjà un grand nombre de problèmes qui devraient être résolus de manière "miraculeuse" aujourd'hui !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Invité
Invité



Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis Pauwels et Jacques Bergier   Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Icon_minitimeJeu 13 Oct 2016 - 1:20

Merci Colimasson. J'avais beaucoup de questions sur cet ouvrage, et ton topo exigeant sur le plan de l'impartialité a donné ses réponses à mes doutes. J'admire ta clarté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis Pauwels et Jacques Bergier   Louis Pauwels et Jacques Bergier - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis Pauwels et Jacques Bergier
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Louis Lumière / Jacques Offenbach
» Zabeth, André Louis
» 1848 - Fuite Louis-Philippe
» Yvetot Monnier Piednoel Tesniere
» Louis Prima - Just a gigolo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: