Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sôseki Natsume

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2008 - 23:26

Tu n'as pas interprété que les deux frères avaient eu chacun un enfant avec la même soeur? Les enfants sont morts en bas âge.
Et après il est dit que la mère est morte mais cette soeur vit en Occident... intense reflexion

Ou alors il faut que je revois ma grammaire! sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2008 - 23:36

The Valuk a écrit:
Tu n'as pas interprété que les deux frères avaient eu chacun un enfant avec la même soeur? Les enfants sont morts en bas âge.
Wink moi j'ai compris qu'il y avait à part cette soeur et ce frère qui sont encore en vie - deux autres (frère/soeur - il ne le dit pas) nés entre ceux qui sont encore en vie.. Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2008 - 23:42

kenavo a écrit:
The Valuk a écrit:
Tu n'as pas interprété que les deux frères avaient eu chacun un enfant avec la même soeur? Les enfants sont morts en bas âge.
Wink moi j'ai compris qu'il y avait à part cette soeur et ce frère qui sont encore en vie - deux autres (frère/soeur - il ne le dit pas) nés entre ceux qui sont encore en vie.. Wink

Ah!! Grand merci, tout s'explique! Je me faisais du souci pour les deux frères, d'avoir couché avec leur soeur! surpris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2008 - 23:47

The Valuk a écrit:
Ah!! Grand merci, tout s'explique! Je me faisais du souci pour les deux frères, d'avoir couché avec leur soeur! surpris
Very Happy chez les auteus japonais -presque- tout est possible.. Razz

heureuse que j'ai pu t'aider.. Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeJeu 4 Sep 2008 - 22:29

Et puis:

Roman intéressant de Sôseki sur la confrontation entre les valeurs traditionnelles japonaises et le monde moderne avec la naissance de l'individualisme. Cette opposition prend naissance dans les relations entre Daïsuké, un homme oisif, Hiraoka, son ami de l'époque où ils étaient étudiants, et Michiyo, la femme de cet ami, dont est amoureux Daïsuké...

L'écriture est toujours aussi posée et fluide avec Sôseki mais je n'ai pas ressenti cet espèce d'"hypnose" provoquée par Oreiller d'herbes ou Le pauvre coeur des hommes qui sont les romans de Sôseki que je préfère pour le moment, d'après ce que j'ai lu.
J'ai cependant trouvé que Et puis avait un peu plus de mordant que Sanchirô qui tendait à ramollir sur la longueur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeJeu 4 Sep 2008 - 22:41

Ce que je retiens surtout de Et puis, c'est la sorte de stagnation ou d'immobilisme à laquelle doit s'arracher le héros, qui se trouve à un tournant de sa vie et qui doit enfin agir, prendre des décisions qui peut-être la changeront complètement. Finement analysé, très intéressant.
Oui, hypnose c'est bien le mot pour Oreiller d'herbes, qui nous transmet bien l'espèce de transe heureuse au soleil du narrateur.
Le pauvre coeur est impressionnant mais aussi plus intimidant je trouve, avec sa dimension de chef d'oeuvre...
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeVen 12 Sep 2008 - 18:23

Le pauvre coeur des hommes


Le roman est composé de trois partie, la première Le maître et moi raconte la rencontre et la relation qui s'établit entre le narrateur et un homme d'âge mûr qu'il appelle le Maître. La deuxième, mes parents et moi, se centre sur le retour du narrateur auprès de ses parents, le père étant très malade, succeptible de mourir à chaque moment. Enfin la dernière raconte les événements dramatiques intervenus dans la jeunesse du Maître et qui l'ont façonnés de manière irréverssible.

J'ai eu un peu de mal de rentrer dans ce livre, je l'ai trouvé plutôt décousu, avec ses trois parities liées de façon assez artificielle. Et à mon sens la première partie est de loin la moins intéressante, j'ai eu du mal à comprendre ce qu'attirait le narrateur chez le Maître, pourquoi il s'était attaché à lui de cette manière. La troisième partie est sans aucun doute la plus forte, l'histoire du Maître est très riche, d'une grande complexité, et la gradation dramatique est fort bien amenée. Le personnage prend un aspect tragique que j'était loin de prévoir et qui est vraiment très touchant.

Une lecture intéressante, sans aucun doute plus convaincante que Je suis un chat, mais je suis restée une bonne partie du livre un peu en dehors, déjà à cause de l'aspect morcelé que j'ai évoqué, et ensuite parce que j'ai trouvé ce livre terriblement lié à la culture japonaise traditionnelle, par exemple en ce qui concerne les liens familiaux, et que certains comportements ou ressentis des personnages m'ont semblé fort étranges.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeSam 13 Sep 2008 - 9:26

Petite question technique aux spécialistes de la littérature japonaise, à quelle lettre doit-t-on classer cet auteur, spontanément j'aurais dit S, mais je pose la quetion ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeSam 13 Sep 2008 - 11:02

En fait son nom de famille est Natsume (prénom Kinnosuke), Sôseki étant son nom de plume.
Mais tu devrais le classer à S plutôt qu'à N, car il est plus connu par ce nom-là. Et je pense que c'est davantage à S que viendront le chercher les visiteurs de la liste.

Origine de ce pseudo:
Citation :
Il prendra comme nom de plume, en 1888 « Sōseki » (littéralement : « se rincer la bouche avec une pierre »). Il s'agit des deux premiers caractères d'une expression chinoise des Anecdotes contemporaines et nouveaux propos de Liu Yiqing : shù dàn zhěn liú (漱石枕流, en japonais : sōsekichinryū) signifiant littéralement : « Se rincer la bouche avec une pierre et faire de la rivière son oreiller. » Selon l'anecdote, il s'agissait d'une erreur de Sun Zijing, qui, en parlant avec Wang Wuzi, avait inversé deux caractères de la phrase « prendre une pierre pour oreiller et se rincer la bouche avec l'eau de la rivière » (枕石漱流). Wang Wuzi, voyant l'erreur, lui demanda comment on pouvait se rincer la bouche avec une pierre et faire de la rivière son oreiller, et Sun Zijing lui répondit « si quelqu'un veut faire de la rivière son oreiller, c'est qu'il veut se laver les oreilles, et s'il veut se rincer la bouche avec une pierre, c'est qu'il veut se brosser les dents ». Le sens de cette expression a donc évolué jusqu'à signifier quelqu'un d'obstiné, qui refuse de reconnaître ses erreurs, quitte à inventer des arguments tirés par les cheveux.
Source Wikipédia (cité dans la présentation)
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeSam 13 Sep 2008 - 11:14

Merci Nezumi Very Happy

C'est ce qui me semblait, je savais que Sôseki était un pseudo, et en général dans les bibliothèque il est classé à S. Mais je préferait avoir une confirmation avant de déplacer dans la liste des auteurs.
Les auteurs asiatiques sont un vrai casse tête, en principe je vérifie toujours avant de les mettre sur la liste, mais parfois les infos sont contradictoires.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeSam 13 Sep 2008 - 11:20

Oh oui, carrément. Et les Japonais de cette époque ont l'air particulièrement friands de noms de plume, comme Izumi Kyôka (patronyme Izumi, pseudo Kyôka).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeMer 1 Oct 2008 - 20:23

Pour les amateurs de Sôseki, sortie le 09/10 de Le goût en héritage - Echos illusoires du luth (Editions du Rocher)

Citation :
Présentation de l'éditeur

Les deux nouvelles proposées ici ont en commun leur format —relativement court— et leur atmosphère : un mélange de réalisme et de fantastique. On y découvre avec bonheur la patte de l'écrivain, reconnaissable entre mille, avec ses réflexions ironiques ou désabusées, son recul non dénué de tendresse par rapport au ridicule de ses personnages, son attirance pour des caractères au psychisme ambigu, trouble, presque limite, son goût pour les situations comiques, voire grotesques, et ses notations poétiques.
Dans ces deux œuvres, on retiendra aussi l'arrière-plan historique : la Guerre russo-japonaise, tout juste achevée, avec la victoire du Japon, un événement majeur. Rappelons qu'il s'agissait de la première victoire d'un peuple asiatique sur des armées européennes. L'arrière-plan économique et culturel : le pays est en plein bouleversement, la modernisation s'effectue à marche forcée, les mentalités subissent une confrontation violente entre traditions —ou, parfois, superstitions— et ouverture à l'occident. Une effervescence intellectuelle certes très tonique, mais qui suscite aussi nostalgies, perte de repères, vertige et peur de l'inconnu.
Les échos illusoires du luth met en scène un jeune homme —Sôseki multipliera ses presque doubles : Botchan, Daisuke, le « je » morcelé du Mineur, etc— naïf, impressionnable, cherchant néanmoins à « résister » aux forces obscures, aux éléments hostiles, aux autres mieux armés intellectuellement. Après une nuit d'angoisse et d'incidents tragi-comiques, une aube mouvementée, une séquence hilarante chez un barbier, Yasuo retrouvera sa fiancée, et un « moi » régénéré et heureux.
Le goût en héritage a des visées plus ambitieuses. La mort est omni-présente, avec les soldats de retour de la guerre, la disparition de Kô, l'évocation d'une jeune et belle inconnue venue prier sur la tombe de Kô, les liens mystérieux qui se nouent entre cette jeune femme et la mère de Kô. L'atmosphère est sombre, onirique, traversée de fulgurances poétiques.
Les deux nouvelles inédites en français offrent indéniablement des qualités stylistiques de même niveau que les oeuvres déjà traduites de Soseki. Nous espérons que le lecteur en aimera l'humour, le climat fantastique, la beauté formelle qui en émane.
Revenir en haut Aller en bas
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeSam 1 Nov 2008 - 13:03

A l'équinoxe et au delà

Voici un livre dans lequel je me suis agréablement laissé porter. C'est l'intrigue, comme souvent avec Sôseki, d'un jeune homme sortant tout juste de l'université et qui découvre la vie: les affres de la recherche d'emploi, le mystère des femmes, la diversité des psychologies chez les gens...
Bref, c'est un roman initiatique que j'ai trouvé plus envoûtant que Sanshiro. L'histoire met du temps à se mettre en place mais c'est tout à l'avantage de la mise en scène des personnages avec leur complexité.
Le protagoniste principal, Keitaro, sera amené à croiser le chemin de personnalités diverses. Deux d'entre elles auront même chacune un chapitre qui leur sera consacré: Sunaga, un ami de Keitaro plutôt taciturne, et Matsumoto, l'oncle de ce dernier, qui se traduit comme un "chômeur de luxe" (un riche oisif).
Malgré son statut de personnage principal, le roman tournera surtout en fait autour des amours entre Sunaga et sa cousine, ainsi qu'un mystérieux tourment qui assaille Sunaga. Une sorte de complexe d'infériorité qui le mine.

Ce sera donc une position de spectateur qu'adoptera Keitaro pour effectuer ses premières expériences dans la "vraie vie". La structure du roman m'a rappelé celle de Le pauvre coeur des hommes, par chapitres avec des changements de point de vue.

Au final, un bon roman assez complexe dans la construction des personnages, au rythme assez lent mais implacable. A découvrir donc si on aime Sôseki...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeJeu 25 Déc 2008 - 15:28

Je suis un chat

Ah!! Quel régal que ce livre de Sôseki. J'avais lu dans les commentaires qu'il était d'un comique délicieux, et bien je ne peux que confirmer. Ce fut un réel plaisir de se plonger dans le quotidien de ce chat qui observe son monde avec sarcasme. Tout ce qu'il y a de génial réside dans le fait que le comique flirte sans cesse avec le dépit et une certaine amertume. Tous les personnages dressent une caricature très intéressante de l'auteur qui ne se gêne pas pour se moquer de lui même à travers Kushami et Meitei (tous deux excellents).
Le récit a toutefois été trop long à mon goût et Sôseki le termine de manière surprenante et quelque peu brutale. A l'image de l'intrigue dans laquelle on plonge comme un rien, et dont on ressort de la même manière. Il ne se passe pas grand chose mais tout en même temps. Ce sont des suites de réflexions en général très intéressantes mais qui ne méritent peut-être pas autant de pages (presque 450). Au moins, cela a la mérite d'approfondir des personnages auxquels on s'attache particulièrement.


En tout cas, vraiment un très agréable moment révélant déjà l'énorme talent de l'auteur. aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitimeJeu 25 Déc 2008 - 19:34

Je vous recommande également ses poèmes.
Sôseki Natsume - Page 4 562-7r11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Sôseki Natsume - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sôseki Natsume   Sôseki Natsume - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sôseki Natsume
Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: