Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Sandor Maraï [Hongrie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Dim 2 Mar 2014 - 22:31

Arabella a écrit:
Les braises

Le livre a déjà été évoqué plusieurs fois. Un vieil homme reçoit un ex-ami, également âgé. Une façon de clore leurs vies, d'exprimer les non-dits, faire les bilans de leurs vies.

J'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture. Le livre est très bien agencé, d'une manière qui soutient l'intérêt du lecteur, du début jusqu'à la fin. L'auteur nous laisse soupçonner de sombres secrets, nous laisse des indices et l'envie de savoir, de comprendre ce qui s'est passé. Même si au final c'est moins palpitant que ce qu'on aurait pu penser, et qu'un certain nombre d'incohérences peut apparaître à une lecture très critique du texte. Mais il y a aussi le portrait d'une époque, d'un monde disparu, une ambiance très bien rendue. Une lecture plaisir, que j'ai eu beaucoup de mal à lâcher une fois commencée. Et qui me donne envie de continuer avec l'auteur.
J'ai dû avoir une lecture trop critique, alors... Et puis, j'ai toujours beaucoup de mal à justifier des incohérences dans un livre : je me demande si l'auteur s'est relu (et puis il reste pas mal de fautes dans le texte français, ça n'a rien arrangé). Mais j'ai déjà dit tout le mal que je pensais du texte...  diablotin 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Dim 2 Mar 2014 - 22:47

Oui, je crois que tout le monde a compris ton sentiment à ce sujet.  rire 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Ce que j'ai voulu taire   Sam 2 Mai 2015 - 17:26

Ce que j'ai voulu taire

Originale: Hallgatni Akartam (Hongrois, écrit entre 1949/50, perdu, retrouvé et paru finalement en 2013 à Budapest!)

CONTENU :
Ce livre, qui chronique les dix années entre l’Anschluss (mars 1938) et l exil définitif de Marai (1948), constitue le dernier volet des « Confessions d un bourgeois ». Il n a jamais été publié du vivant de Márai.

Pour répondre à la question centrale du livre, « Comment la Hongrie en est-elle arrivée là ? », c’est-à-dire à pactiser avec l Allemagne nazie, puis à devenir un satellite de l Union soviétique, Marai se livre à une analyse approfondie de la société hongroise, indissociable d une perception pleine de finesse de la situation mondiale, fondée sur une réflexion étonnamment moderne, d’une lucidité presque visionnaire. Son point de vue est celui d’un bourgeois assumé, un humaniste aspirant à un ordre juste qui pourrait prendre la forme d’un socialisme modéré. Cette chronique de la décomposition d'un pays, d'une culture et d'un mode de vie est une lecture précieuse pour qui souhaite comprendre la Hongrie et l Europe d'aujourd'hui. (4ème de couverture)

REMARQUES :
A coté de quelques apparitions « personnelles » dans le récit, et contrairement peut-être à la forme de narration des premiers tomes - plus proche d’un récit, d’un vécu ? - Marai donne avant tout une sorte de chronique et d’analyse de ces années cruciales. Le jour de l’Anschluss est le point de départ d’un tour d’horizon de la situation en Allemagne, en Autriche, mais aussi dans l’Europe, le monde, pour expliquer comment selon lui a pu arriver ce qui est arrivé, d’abord pratiquemment sans resistance extérieure.

Il y aura quelques autres dates clés et portraits poignants d’hommes politiques qui permettent de partir d’un point de départ. Il faut s’imaginer – et Marai en est conscient – comment en espace d’une dizaine d’années la societé hongroise a basculé d’un état bourgeois via une proximité avec le nazisme vers l’intégration forcée dans l’URSS et ses satellites. Tout un monde disparaît, une forme de penser, de vivre... Et au fond, le tout est déjà en germe quand l’Autriche passe dans la Deutsches Reich, en Mars 1938. Des coséquences prévisibles, une guerre inévitable à l’horizon – pour celui qui voyait clair.

Dans la deuxième partie l’auteur s’approche des conséquences du traité de Trianon qui démantelait la Hongrie de deux-tiers de son territoire et d’une partie de sa population. Terrain propice... Mais malgré des abus aussi accusation de Marai de ne pas avoir fait une service à la Hongrie et la situation internationale.

Donc, il s’agit plutôt d’une forme d’analyse, mais d’une grande maîtrise qui donne l’impression au lecteur qu’il comprendra un peu mieux les interdépendances, les relations, les événements. Marai ne se contente pas de voir la Hongie comme pure victime innocente, mais met en avant les attitudes latentes d’antisémitismes et de fascisme. (Le lecteur se demande à quel point certaines de ces analyses ne se revèlent pas encore aujourd’hui comme étant très actuelles...)

Marai se déclare appartenant à cette bourgeoisie éclairée qui a peut-être peu en commun avec des associations lus tardives avec ce terme : une étroitesse, une lourdeur etc. Cette attitude de Marai a rien d’une préfèrence vers une droite nationale autodestructrice, voir fascisant. Mais on pressent une certaine nostalgie à une vie en voie de disparition. Dans cette veine je me sentais rappelé au « Monde d’hier » de Stefan Zweig...

Pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de la Hongrie, mais aussi de l’Europe dans le contexte de la montée du fascisme, ce livre nous dit beaucoup de choses intéressantes. Peut-être on aperçoit ici et là quelques faits qui aident à comprendre une certaine passivité ? Aussi de l’auteur ?

Très informatif, très intéressant. Et dans une écriture d’une grande maîtrise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Dim 3 Mai 2015 - 21:15

Ce livre a l'air très intéressant. Dommage, il n'est pas à la bibliothèque de ma ville, ni de celles de Genève . Peu connu ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Dim 3 Mai 2015 - 21:28

colimasson a écrit:
Ce livre a l'air très intéressant. Dommage, il n'est pas à la bibliothèque de ma ville, ni de celles de Genève . Peu connu ?

Il vient seulement de sortir! C'est un peu incroyable qu'on a cru ce livre perdu. Et puis, il est réapparu et sorti à Budapest seulement en 2013! Alors peut-etre pas encore arrivé à la bibliothèque?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Dim 10 Mai 2015 - 21:27

D'accord, il faudra donc que je surveille...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
violette
Envolée postale
avatar

Messages : 157
Inscription le : 23/03/2010
Age : 83
Localisation : Tournai,Belgique

MessageSujet: Sandor Marai !   Dim 24 Mai 2015 - 20:05

Merci de nous indiquer ce livre. Il est évident que c'est un livre à ne pas manquer.Je vais me le procurer, surtout cette période d'histoire de la Hongrie écrite par cet auteur .
J'ai lu certains de ses livres et toujours avec beaucoup de plaisir ! sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eulalie_Manea
Posteur en quête
avatar

Messages : 62
Inscription le : 07/06/2015

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Ven 10 Juil 2015 - 21:20

Je viens de terminer Métamorphoses d'un Mariage.
Une lecture très intéressante, riche historiquement parlant, avec beaucoup de détails sur la vie d'avant et après guerre. J'ai adoré la description si étrange de l'écrivain, un être entre deux mondes qu'on ne peut vraiment décrire ni comprendre. Evidemment le découpage de l'oeuvre en différents points de vue est aussi très intéressant, très riche.

Bref pour ceux qui aime Maraï ou qui souhaite le découvrir, je conseille vivement ce livre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Sam 11 Juil 2015 - 16:02

Eulalie_Manea a écrit:
Je viens de terminer Métamorphoses d'un Mariage.
Une lecture très intéressante, riche historiquement parlant, avec beaucoup de détails sur la vie d'avant et après guerre. J'ai adoré la description si étrange de l'écrivain, un être entre deux mondes qu'on ne peut vraiment décrire ni comprendre. Evidemment le découpage de l'oeuvre en différents points de vue est aussi très intéressant, très riche.

Bref pour ceux qui aime Maraï ou qui souhaite le découvrir, je conseille vivement ce livre !

Je l' avais apprécié aussi.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eulalie_Manea
Posteur en quête
avatar

Messages : 62
Inscription le : 07/06/2015

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Lun 20 Juil 2015 - 10:35

Je viens d'achever Le Premier Amour. Il s'agit du premier roman de Marai. Je connaissais pas cet auteur avant d'avoir lu Métamorphoses d'un Mariage et sincèrement je l'aime énormément. Avec Le Premier Amour on sent qu'il s'agit de son premier ouvrage mais le style est très intéressant, la psychologie des personnages est incroyable. La mise en scène de l'oeuvre est elle même très intéressante, avec ce format de journal "intime".
Le seul petit bémol que je pourrais apporter au livre est la lenteur de la mise en place de l'action. Il s'agit d'un point de vue personnel bien sûr. C'est qu'à la fin tout se précipite, en quelques pages. Mais cela n'enlève rien au plaisir que j'ai eu de le lire.

Encore une fois, je le recommande !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Mar 21 Juil 2015 - 20:30

Tiens je viens de le lire il n'y a pas longtemps. J'avais aimé aussi.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Dim 10 Jan 2016 - 10:32

La nuit du bûcher



Citation :
« Ils étaient d'accord : le livre représentait un énorme danger car, pour beaucoup de gens, il était susceptible de provoquer la terrifiante possibilité d'une réflexion indépendante. D'accord également quand le padre, soufflant et transpirant, déclara que le seul moyen de lutter efficacement contre le danger était d'incarcérer tous les suspects. D'accord aussi pour dire que la méthode souveraine dans le combat contre l'hérésie était de réduire à néant tous les livres, auteurs et lecteurs louches, parce qu'il n'y aurait pas d'ordre dans le monde tant que vivraient des hommes qui feraient l'expérience de penser par eux-mêmes. »  
.        

Au déclin du XVIème siècle, un jeune carme espagnol est envoyé à Rome en « stage d’observation » pour rapporter chez lui tous les enseignements qui permettront à la redoutable Sainte Inquisition d'être encore plus performante.
Au terme d'un séjour fait de dévotion  et d'admiration pour la grande charité qu'il prête au censeurs romains, celui-ci assiste à un ultime bûcher, celui de Giordano Bruno [https://fr.wikipedia.org/wiki/Giordano_Bruno], prêtre apostat et intellectuel hérétique. Son obstination  à prêter la moindre allégeance à ses bourreaux l'amène à renoncer à l'Inquisition.
Non parce que celle-ci est un acte abjecte et inadmissible... Mais parce qu'elle est vouée à l'échec : si des hommes aussi fiers et courageux s'opposent à elle, notre carme estime que c'est en vain qu'elle exercera son pouvoir, les irréductibles ne seront jamais vaincus (ou sauvés, selon le point de vue)

Sandor Marai nous propose, sous forme d'une lettre de confession, un récit à l'écriture à la fois ample et compassée. L'Inquisition y est décrite dans tous les détails, fort peu réjouissants, par un homme qui lui est totalement dévoué,  dans une complaisance liée à son aveuglement, selon un un procédé par moments un peu trop didactique. Ce n'est qu'à la page 206 (sur 254)  qu'il a brusquement son illumination, par un mécanisme qu'on s'explique mal, puisque jusque là le doute ne s'était pas le moins du monde immiscé en lui. Ce retournement brutal est certainement la faiblesse du livre. S'ensuivent alors l'exil en Suisse où il côtoie la société civile et les protestants, et une ouverture à l'autre  sans pour autant qu'il renie sa foi. Il découvre une liberté, ainsi que le prix qu'elle peut coûter : celle d'autoriser le savoir, et l'écrit, au côté de la foi.

A travers l'Inquisition, Marai dénonce tous les régimes totalitaires, et postule que par  la résistance et la persévérance, les opprimés détiennent une force et peuvent vaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Dim 10 Jan 2016 - 11:02

Tiens, j'ai lu il y a longtemps un livre sur Giordano Bruno... Ce sujet m'intéresse. Merci pour ce commentaire, topocl.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Dim 10 Jan 2016 - 13:39

Tu n'y apprendras pas grand chose sur Giordano Bruno, qui sert surtout de prétexte à la prise de conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   Dim 10 Jan 2016 - 15:12

shanidar a écrit:
Tiens, j'ai lu il y a longtemps un livre sur Giordano Bruno... Ce sujet m'intéresse. Merci pour ce commentaire, topocl.
J' en ai dit quelques mots de Giordano Bruno sur le fil Personnages désespérés. En plus du penseur, comparable à Galilée, l' homme fit
preuve d' un courage sublime face à l' Inquisition qu' il ridiculisa.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sandor Maraï [Hongrie]
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Viktor Orban et la Hongrie
» Hongrie
» Hongrie, la catastrophe écologique menace la faune et la flore du Danube.
» Tradition de l'élevage de Percherons.
» Factoche Qui c''est

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: