Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Sandor Maraï [Hongrie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyVen 11 Déc 2009 - 21:07

Arabella a écrit:
eXPie a écrit:

Mmm... si je fais une seconde tentative...

Je ne sais pas si c'est vraiment pour toi. Quelqu'un l'a qualifié de noir, moi je dirai plutôt amer, alors cela dépend si on aime l'amertume.
Parfois, j'aime bien.
sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 450px-10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyVen 11 Déc 2009 - 21:08

Une amertume sans un brin d'humour dentsblanches

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyVen 11 Déc 2009 - 21:24

Arabella a écrit:
Le roman dégage le charme subtil des choses à demi-mortes mais encore belles, et qui dégagent une odeur lourde, à la fois douce et écoeurante. Les différences entre les personnages sont très finement dessinées, et leurs antagonismes mis en évidence avec subtilité.

C'est exactement pour cela que j'aime cet auteur cheers
Revenir en haut Aller en bas
thomas212
Envolée postale
thomas212

Messages : 177
Inscription le : 27/06/2009
Age : 51
Localisation : Marrakech

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptySam 12 Déc 2009 - 11:42

Salut Arabella, content de lire ta revu.
Dabord, c'est vraie qu'il n'y a pas beaucoup d'humour, même si la description de l'organisation quasi militaire de la famille bourgeoise fait parfois sourire. C'est plus comme tu le dis un ironie un peu amère.
Mais Banffi est un peu comme cela. je crois qu'avant tout ils aiment ce moqué de leur personnages, et d'eux meme.

Ce que j'ai surtout aimé, c'est cette construction en "zoom arrière" qui ouvre l'histoire dabord simple, puis double enfin triple. A chaque fois plus complexe, et avec une petit décalage dans le temps qui permet au récit d'avancé .
Tout les personnages veulent échappé a leurs situation et leurs classes, et tous méprisent ou haissent celui qu'ils choisissent pour cela.
Sauf le derniers.
Cette dernière histoire est plus un épilogue, elle conclue l'histoire sans en faire pleinement partie, comme ce jeune gigolo qui aurais pu être n'importe qui.
Pour ma part, j'ai adoré le personnage de l'Écrivain et certaines image et atmosphère de guerre( le café désert durant un bombardement, le pont, ect..)
Il y a toujours avec Marais quelques chose de gênant dans l'écriture, une étrangeté désagréable qui fait partie de son style.
Son autobiographie assez dure, m'a permit de comprendre un peu mieux le personnage.
Revenir en haut Aller en bas
http://thomassaliot.com
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptySam 12 Déc 2009 - 14:15

Ce que je trouve surtout frappant chez les personnages, c'est qu'ils semblent se détester eux-mêmes, et qu'ils souhaitent échapper à ce qu'ils sont par les autres. Ilonka se déteste en petite bourgeoise et veut y échapper par Peter. Lui se déteste en grand bourgeois et pense briser le carcan grâce à Judit, qui n'arrive pas à oublier son origine misérable, et qui est fasciné par la famille dans laquelle elle est domestique, tout en méprisant au fond Peter de ne pas assumer suffisamment son origine.
Lajos, le dernier personnage c'est plus ambigu, il paraît assumer ce qu'il est, mais je pense que c'est une façade, il ne manifesterait pas autant de détestation devant Peter quand il le rencontre. Et il y a ses regrets d'avoir abandonné la musique.

Et donc tous n'aiment pas ce qu'ils sont, d'une manière ou d'une autre, et aussi ont ressentiments vis à vis des autres, pensant qu'ils ont quelques choses qu'eux-mêmes ne posséderont jamais. Même Ilonka, malgré son amour pour Peter, est remplie de ressentiment et d'aigreur.

Cela fait des personnages pour lesquels il est difficile d'avoir de la sympathie.

Je trouve aussi que les scènes pendant le guerres sont très réussies, la scène dans le café vide, qui est en quelque sorte le pendant du début du livre que se passe aussi dans un café, mais luxueux et plein de monde, est très forte. La désagrégation d'un monde.

C'est sans conteste un livre très fort. Mais on est plus ou moins en phase avec l'univers d'un auteur. Même si j'admire ce livre, quelque chose me glace, et je ne pourrais pas dire que j'adore ça.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
chrisdusud
Sage de la littérature
chrisdusud

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 51
Localisation : Corse

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyJeu 11 Mar 2010 - 17:32

Les braises

Un homme Henri, agé, attend son ami, Conrad, qu'il n'a pas vu depuis quarante et un an. Les quelques heures qu'ils passeront ensemble va leur permettre de dérouler l'histoire de leur amitié.
C'est un huis clos exceptionnel qui s'attache à décrire les fils de la trahison, de l'amitié, du désespoir de la haine. Toutes les composantes de ces sentiments sont révélées au lecteur de façon approfondie comme si ces quarante et une années avaient servi à façonner à sculpter la justesse du dialogue entre les deux hommes.
Un très bon livre lourd de regards sur les valeurs humaines.
Revenir en haut Aller en bas
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 66
Localisation : Syldavie

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyMer 17 Mar 2010 - 20:50

Je viens de lire "L'heritage d'Esther", c'est le premier livre de Sandor Marai que je lis. Et je suis contente de trouver un si long fil sur lui. J'ai beaucoup apprecie le post de Sentinelle sur le meme livre.
Je vais donner mon avis, moi aussi, bientot, a la tete reposee.
Revenir en haut Aller en bas
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 66
Localisation : Syldavie

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyDim 21 Mar 2010 - 22:54

Apres avoir lu "L'heritage d'Esther" je viens de terminer "Les braises" (en ma langue le titre c'est "Les chandelles brulent jusqu'au bout").
Les deux livres m'ont bien plu, je me suis laissee "entrer dans le tourbillon des passions qui y sont nombreuses et vont a l'extreme. Un auteur qu'on lit d'un seul trait, donc il maitrise a merveille l'ecriture et le don de narrateur. Une langue sobre et elegante. J'ai beaucoup apprecie sa maniere de faire voir bouillir les passions sous les apparences de personnes ternes, retenues, ayant pris du recul depuis des decennies par rapport a la vie, enfermes dans leurs demeures - forteresses pour attendre un retour, une arrivee, un eclaircissement. Les heros de marai onr leurs espoirs, ou un seul dernier espoir de faire le bilan, de retrouver la suite des evenements du passe et de les tirer au clair. Ils ont aussi leurs intentions (mille fois formules et reformulees en pensee) vis-a-vis des revenants attendus.
L'action dans ces deux livres se passe comme dans une piece du classicisme francais - unite de lieu, de temps et d'action - le sujet se deroule au meme lieu, en quelques heures et concerne un seul probleme dont tout le monde est atteint.
Des romans du genre huis clos, tout se joue comme au theatre et la confrontation est tout le temps tendue a l'extreme. Action construite comme piece theatrale d’un point de vue formel (une seule journée dans une maison), elle l’est aussi à la façon dont les personnages se comportent : la vie est une scène où l’on n’est jamais vraiment soi-même, où le destin s’accomplit malgré nous.
J'espere que les autres livres de Sandor Marai seront pareils ou surement meilleurs!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyLun 22 Mar 2010 - 7:53

Orientale, nous avons lu les mêmes romans de l'auteur et tout comme toi, j'ai vraiment bien apprécié Les braises et L'héritage d'Hester oui
Mon prochain roman de Sandor Marai sera Le premier amour, son premier roman, et j'espère également continuer ma découverte de l'auteur avec autant de bonheur, ce qui ne fait guère de doute en ce qui me concerne Wink
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyMar 31 Aoû 2010 - 10:27

J'avais beaucoup aimé Braises (Lu et vu au théâtre) alors j'ai entamé 'Les Confession d'Un Bourgeois', qui n'est pas un roman mais serait plutôt un récit d'enfance, d'adolescence de sa vie de jeune homme. Il y décrit sa petite ville, sa maison, l'histoire des nombreux membres de sa famille bourgeois ou pas d'ailleurs.

Je m'y ennuie un peu pour le moment, seuls certains passages ou personnages peu ordinaires éveillent mon intérêt, mais je vais poursuivre jusqu'au bout car je sens bien que ce livre contient en germe tous les thèmes qui ont animé ensuite l'oeuvre de Marai. Je vois bien cela en relisant les commentaires que vous avez fait de ses romans.

Avis aux amateurs et aux fans.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
majeanne
Main aguerrie
majeanne

Messages : 466
Inscription le : 05/06/2008
Age : 59
Localisation : le Grand Sud

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyMer 15 Sep 2010 - 19:42

Je termine "les braises", mon premier livre de Sandor Marai et j'ai beaucoup beaucoup aimé.
Je l'ai lu quasiment d'une traite.
Pourquoi entre t'on ainsi d'emblée dans certains livres ?
Qu'est ce qui fait que certains dévorent et d'autres s'ennuient comme je l'ai lu sur le fil ?

J'ai tout aimé : l'histoire, le style, le rythme, ces questions qui restent sans réponse et
cette évidence qu'une situation n'existe pas en elle même mais uniquement à travers le
filtre de celui qui la vit, filtre qui dépend de l'hérédité, de l'éducation, de l'expérience, des
blessures de la vie...
J'ai pris un immense plaisir à lire ces phrases qui se déroulent avec fluidité, légèreté, tout
en étant chaque fois pleines de sens.

J'ai lu une critique point par point et très négative sur le fil mais je ne m'y suis pas du tout
retrouvée.
Je fonctionne au plaisir ressenti plus qu'à l'analyse intellectuelle et mon plaisir a été très grand.

Quelle chance d'avoir découvert ce nouvel auteur.
Je vais en profiter pour me documenter sur l'histoire de la Hongrie.
J'ai très envie de lire "Les confessions d'un bourgeois.
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyLun 18 Avr 2011 - 19:13

L’Etrangère
Sandor Marai


Une petite ville dalmate, un hôtel pension dont les heures de gloires sont déjà passées, peuplé d’un mélange incertain de touristes étrangers, bourgeois et allemands pour la plupart. La chaleur est écrasante, tout ce petit monde en souffre, se regarde, se prend d’amitié ou se toise. Pas un seul n’échappe aux idées toutes faites des uns ou des autres. Askenazi, arrive dans cet hôtel tel un météorite, c’est un homme en déroute, qui erre de ville en ville sans savoir vraiment ce qu’il cherche, et donc il ne trouvera pas de réponse. Il fuit sa vie, se fuit lui-même, son mariage effondré, sa liaison terminée avec une danseuse et vient échouer dans cette petite ville où il revit ses dernières années et se pose sans cesse les mêmes questions, sur l’amour, le désir, le plaisir, le couple, ce qu’il n’a vécu qu’à distance, sans vraiment ressentir. Jusqu’au moment où il plonge dans l’inconnu sur un coup de tête, sans raison, sans comprendre, encore une fois sans véritablement vivre ses actes.

Un bien curieux roman, que j’ai lu sans grand enthousiasme, mais qui ne cesse de m’interpeller. En effet, si je me suis régalée avec l’ambiance de cette pension dalmate désuète, je me suis ennuyée dans les atermoiements sans fin de cet homme qui n’est pas sans rappeler l’Etranger de Camus, mais avec beaucoup moins de force – justement à cause de son interminable et vain questionnement. Difficile aussi d'adhérer à la chute de ce récit, taillée à la hâche mais je crois que les affres du personnage central m'ont bien peu concernée. Donc avis mitigé sur l'Etrangère, je ne pense pas que ce soit l'un de ses meilleurs textes.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.


Dernière édition par domreader le Lun 18 Avr 2011 - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyLun 18 Avr 2011 - 19:34

Il est vrai que Sandor Marai "excelle" dans les atermoiements interminables qui à force finissent pas ennuyer ferme. J'en ai fait l'expérience dernièrement avec La Conversation de Bolzano : le première moitié était vraiment très bien mais la deuxième moitié était totalement indigeste. Trop de longueurs, de questionnements, de dialogues interminables, j'en ai vraiment bavé au point de zapper quelques pages jemetate
Enfin bref, j'arrivais à bien m'y retrouver avec ses autres romans lus précédemment mais celui-ci m'a vraiment rebuté. Je ne sais pas encore si je vais pouvoir m'en remettre et revenir un jour vers cet auteur, c'est dire le traumatisme Laughing
Revenir en haut Aller en bas
zazy
Sage de la littérature
zazy

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 70
Localisation : bourgogne

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptyVen 8 Juil 2011 - 19:50


Je biens de terminer Métamorphose d'un mariage, livre dense et parfois long. Voici ce que j’en pense :

Ce livre à 3 voix décortique les métamorphoses de 2 mariages dont le protagoniste commun est Peter. Chacun raconte à un auditeur muet sa vision de leurs relations.

En premier lieu Ilonka, la première épouse, issue de la moyenne bourgeoisie belle, riche, …. Tout pour réussir mais qui n’a pu percer ni la carapace de Peter, ni son secret et qui, de guerre lasse, après la découverte d’un modeste ruban dans le portefeuille de son mari, demandera le divorce. Ilonka restera blessée par ce mariage raté.

Nous découvrons Peter, sorte de gendre idéal, issu de la haute bourgeoisie, dont les maîtres mots sont ordre, travail, moralité, discrétion, maîtrise de soi, hors de tout sentiment excessif. Ce carcan l’étouffe et il crut le faire exploser avec l’amour qu’il porte à Judit la jeune bonne. Avant tout, il n’accepte pas l’indépendance de sa femme et qu’ainsi, elle ne soit pas son « élève » « Elle avait une ouïe très fine et elle a vite deviné mes intentions… alors elle s’est vexée à l’idée de devenir mon élève…. Bref, ce qui m’empêchait de m’entendre avec ma première femme, c’était sa vanité, son amour-propre blessé…. »
À travers sa propre version Peter nous décrit très bien la société bourgeoise hongroise de l’entre-deux guerres et de l’après-guerre.
Quant à sa seconde épouse, Judit qui était l’ancienne bonne de sa mère, femme durcie par son enfance plus que misérable, elle aura la vie matérielle d’une grande bourgeoise, mais ne pénétrera et ne comprendra jamais cette classe. Elle confie son récit à Ede, son amant, grand batteur de jazz.
Tout autour de ces récits, l’on voit la bourgeoisie hongroise évoluer, la lutte des classes. La guerre et l'arrivée des russes en Hongrie change la donne. Peter est obligé, toute vanité mangée, de fuir son pays et d’émigrer aux Etats-Unis. Le confident et amant de Judit, lui aussi, se voit dans l’obligation de fuir son pays pour ne pas être « utilisé » comme taupe par les dirigeants communistes de l’époque. Il se retrouve en Italie pour poursuivre sa carrière musicale. A la mort de judit, il se retrouve barman à Broadway et rencontre Peter à qui il raconte Judit !!!

La désillusion continue aux USA et l’on voit que, même s’ils ont fui leur pays, ils n’ont pas trouvé le bonheur espéré, mais seulement la société de consommation !!!

A la fin de chaque monologue, j’ai interrompu ma lecture. C’est une écriture très dense, souvent linéaire, quelque fois un peu longue. Ces lectures en miroir permettent de constater l’incommutabilité existant entre ces personnages, de toucher du doigt le mur invisible qui existe entre les « castes ».
J’ai préféré de loin, les confessions des 2 femmes.

Ce n’est pas un coup de cœur, mais une belle œuvre et j’ai dans ma PAL un autre roman de Sándor Márai.
Revenir en haut Aller en bas
http://zazymut.over-blog.com
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 EmptySam 9 Juil 2011 - 17:29

un livre que je lirai certainement.

j'ai bien aimé "un chien de caractère" et plus le face à face en huit clos de "Braises" (malgré quelques longueurs)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Sandor Maraï [Hongrie]   sandor marai - Sandor Maraï [Hongrie] - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sandor Maraï [Hongrie]
Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel est le nom de l''officier (là peut''être SANDOR)
» Goulash à la dudu (Hongrie, Autriche)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: