Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Camille Laurens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 61
Localisation : ici et là

MessageSujet: Camille Laurens   Ven 29 Fév 2008 - 22:58


Cet absent-là de Camille Laurens
Gallimard
ISBN-10: 2070309088


Présentation de l'éditeur
Cet absent-là est celui qui hante l'œuvre de Camille Laurens depuis toujours sous les traits de Philippe, l'enfant dramatiquement perdu, de tout être aimé qui échappe un jour ou l'autre, voire de l'amour même... Par le biais d'une écriture directe et élégante, alliant simplicité et fluidité du style, Camille Laurens raconte l'absence qui hante la vie de chacun en narrant la sienne. Malgré ces deuils poignants, l'écriture de Camille Laurens reste d'une sensualité lumineuse, confiante en ce labyrinthe inattendu qu'est l'existence. De nouvelles rencontres animent la vie de la narratrice. D'un amour l'autre, peu à peu, le regard s'attache à d'autres traits, désire encore, aime ce désir... et la vie continue, comme l'amour... Un roman poignant et ardent, que les photographies de Rémi Vinet ponctuent d'une esthétique sobre et généreuse.

Biographie de l'auteur
Camille Laurens est née en 1957 à Dijon. Agrégé de lettres modernes, elle a enseigné en Normandie, puis au Maroc où elle a passé douze ans. Aujourd'hui, elle vit à Paris. Elle a reçu le prix Femina 2000 pour son roman Dans ces bras-là. Rémi Vinet est né en 1965 à Thouars. Ses figures ont été exposées en France et à l'étranger (Art Brussel, Paris-Photo, Centre d'art contemporain Widfredo Lam de La Havane, galerie Léo Scheer/Paris...)

Mon commentaire :
Suite d’extases cyclothymiques renvoyées par la glace sans tain d’un miroir creux.
Vidé de la substantique moelle, son reflet n’est qu’ombre portée sur un visage transparent, respirant l’absence, chuchotant l’angélique désir de paraître en vie au plus profond de l’être qui l’a engendrée.
Eprouvée par les larmes, ravageant sa cote vermeille, ruisselant ses arabesques réunies, Camille Laurens chagrine son appel comme hurle au vent, les souffrances du manque de touche, sa peur ténue, sa rage vaincue.
Elle est frêle en soie, aussi large qu’est puissance la taille d’une vie minuscule. Aucune allusion critique concernant la construction, le verbiage ou la syntaxe d’un tel ouvrage
Il reste une marque profonde à peine cicatrisée.
Respectons cette douleur-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Camille Laurens   Mar 4 Mai 2010 - 20:27

L' AMOUR, ROMAN

Elle est bien seule sur son fil la pauvre Camille...

Moi je l' aime bien pourtant. Elle aime aimer et ce n' est pas sa faute si c' est rarement réciproque.
Elle mène l' enquète dans sa propre famille et dans sa propre vie.
A travers La Rochefoucauld aussi. Ce n' est pas brillant.

Il est du véritable amour comme de l' apparition des esprits : tout le monde en parle, mais peu de gens en ont vu.

Alors elle conclue qu' il n' y a pas d' amour seulement des moments d' amour.
Des moments d' attente et d' espoir...

L' objet de l' attente, on peut l' appeler le prince charmant, si l' on veut, histoire de se moquer, de renvoyer le reve à sa légende et la femme à son absence.
Mais ce n' est pas ça. Ce qu' attend l' ame dans cette chambre, et ce qu' attend le corps collé à la

vitre dans le coin le plus reculé, ce n' est pas un prince fut il charmant, non, c' est un pas, un bruit de pas, non pas l' homme qui marche, mais l' écho d' une marche, non pas l' homme qui vient, mais
le pas qui ne vient pas, pas jusque là, pas jusqu' à elle, l' attentive - pas jusqu' à moi, ce pas que tout m' oppose, je ne t' aime pas, je ne peux pas, je ne sais pas, ce pas qui n' arrive pas, je n' y
arrive pas, ce pas qui n' arrive jamais, je n' y arriverai jamais, ce pas qui m' abandonne, est-ce
une raison pour cesser de la guetter ?
Est-ce qu' on fait autrement pour les poèmes et les romans ? Est-ce qu' on fait autrement
que d' espérer ce qui ne vient jamais - la forme pure, le souffle divin, le mot juste ?
quelque chose qu' on pourrait saisir sans détruire le désir qu' on a de lui ?

P 220-221

On peut parler des filles et de leur Prince Charmant, mais que dire du reve que poursuivent les
hommes avec au moins autant d' obstination : l' Autre Femme, la femme d' à coté, l' autre coté de
la mer ?
Si les femmes attendent un bruit de pas qui n' arrive jamais, les hommes fuient vers un pays
où ils n' arrivent jamais - ou bien, à peine au port ils n' ont de cesse de repartir, Circé les
pousse vers Pénélope, et près de Pénélope ils revent au chant des Sirènes.
Ils auront beau se moquer, quelle différence ?

Ils ne lisent pas les memes livres, c' est tout.

P. 248

L' amour c' est des mots. L' amour, roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Camille Laurens   Dim 30 Jan 2011 - 19:53

On peut bien dire qu' on est malheureux, mais on ne peut pas dire le malheur.
Il n' y a pas de malheur dans le mot malheureux. Tous les mots sont secs. Ils restent au bord des larmes. le malheur est toujours un secret
.

Camille Laurens : Philippe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Camille Laurens   Dim 30 Jan 2011 - 19:59

Une belle écriture, Camille Laurens.
Merci Bix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
simla
Envolée postale


Messages : 249
Inscription le : 10/01/2013
Age : 66
Localisation : Nouvelle calédonie

MessageSujet: Camille Laurens   Ven 23 Jan 2015 - 4:36

Dans ces bras-là

"Ce serait un livre sur les hommes, sur l'amour des hommes :objets aimés, sujets aimants, ils formeraient l'objet et le sujet du livre."

Ouf ! Je viens de terminer ce roman....quelle prise de tête....je crois que je vais lire un livre sur les chiens ou les chats la prochaine fois....ce sera plus amusant Wink

Les hommes ne sont pas inintéressants, mais en faire un sujet c'est un peu too much !

C'est parait-il un roman mais je pense que c'est largement autobiographique. Une femme, documentaliste (la profession première de Camille Laurens je crois.....) aux prises avec les hommes de sa vie, le père, l'oncle, le mari, les amants et pour terminer le psy....  (pas étonnant  rire  !).

Je dois dire que, même si c'est pas mal écrit, je ne comprends absolument pas cette "femelle" obsédée par "le mâle" intense reflexion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Camille Laurens   Ven 23 Jan 2015 - 11:46

simla a écrit:
Les hommes ne sont pas inintéressants, mais en faire un sujet c'est un peu too much !

mdr2

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allumette
Main aguerrie


Messages : 558
Inscription le : 31/12/2007
Age : 41

MessageSujet: Re: Camille Laurens   Jeu 10 Mar 2016 - 18:36



Collection Blanche chez Gallimard - Parution : 01-01-2016 - 192 pages

Quatrième de couverture :

"Vous vous appelez Claire, vous avez quarante-huit ans, vous êtes professeur, divorcée. Pour surveiller Jo, votre amant volage, vous créez un faux profil Facebook : vous devenez une jeune femme brune de vingt-quatre ans, célibataire, et cette photo où vous êtes si belle n’est pas la vôtre, hélas. C’est pourtant de ce double fictif que Christophe – pseudo KissChris – va tomber amoureux.
En un vertigineux jeu de miroirs entre réel et virtuel, Camille Laurens raconte les dangereuses liaisons d’une femme qui ne veut pas renoncer au désir."


Camille Laurens a une belle écriture et qui est énergique emmenant le lecteur au rythme des émotions de son personnage principal, ce que j'ai beaucoup apprécié. Les sujets abordés - le vieillissement, le désir, la communication du XXIème siècle et le théâtre qui en résulte ainsi que les acteurs joués, malgré tout dans le réel - nous intéresse tous mais ne sont pas vraiment transcendants... Là où j'ai aimé c'est que Camille Laurens décrit ce qui peut finalement arriver à tous et dont on parle beaucoup moins : un séjour en milieu psychiatrique à force d'avoir joué à mentir et surtout se mentir et donc se perdre.

Une lecture rapide et entraînante mais qui n'est que peu intéressante sur le fond et qui ne laisse pas un souvenir impérissable...

_________________
Au revoir bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Camille Laurens   Jeu 10 Mar 2016 - 20:15

Merci Allumette !

Au cas où ça t' intereserait, un ouvrage collectif vient de paraitre :

9/3923][/url

"En 2002, Annie Ernaux déclarait que « ce qui compte, dans les livres, c’est ce qu’ils font advenir en soi et hors de soi ». Dix ans plus tard, dans l’entretien qui clôt ce volume, elle revient sur ce « mouvement » qu’elle dit « emblématique de [s]on écriture ». Les études ici réunies explorent cet « engagement d’écriture » dont parle une de ses œuvres les plus récentes. Les auteurs tentent d’y définir les contours de cette nouvelle forme d’engagement (politique, humain, social, corporel et sensible) qu’elle invente, à la lumière notamment du concept d’ « implication ».

Cinq dimensions fondamentales en sont ainsi analysées : la volonté d’Annie Ernaux de « descendre dans la réalité sociale » et de prendre comme sujet d’écriture ce qui est traditionnellement considéré comme « au-dessous » de la littérature ; sa position par rapport à un engagement féministe ; l’articulation entre identité et altérité dans sa dimension politique ; la présence au monde d’une écrivaine « traversée par les autres» et, enfin, la manière dont cette œuvre engage et transforme le lecteur. "

Presses Sorbonne Nouvelle



_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allumette
Main aguerrie


Messages : 558
Inscription le : 31/12/2007
Age : 41

MessageSujet: Re: Camille Laurens   Jeu 10 Mar 2016 - 20:51

merci Bix !

_________________
Au revoir bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Camille Laurens   Lun 2 Mai 2016 - 14:04

-Celle que vous croyez-

Le pitch: Claire doutant de son amant volage, s'est créée un faux profil Fb pour l'espionner et entre en contact avec son colocataire, un homme qui tombe dans le panneau et qui prend le temps de la connaître. Peu à peu un petit jeu s'installe entre eux et Claire se prend au jeu...J'en suis à la page 50, Claire s'entretient avec son psy et on se doute que tout cela a mal tourné...mais on ne sait pas quoi au juste.En tout cas, ça démarre fort. Du mal à lâcher ce premier roman de la liste qui nous parle des femmes, de leur place laissée par les hommes dans un monde fait pour eux, de l'âge, du vieillissement, de cette difficulté pour elles de se sentir encore désirables à l'heure de la folie Fb et des rencontres virtuelles. C'est tendu, vif, parfois déroutant, et souvent féroce. Sans complaisance aucune. Je me régale!

...

J'avoue, j'ai un peu la flemme de compléter mon commentaire ( écrit sur un autre support)  mais je n'ai pas été déçue par la fin. Camille Laurens, qui ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable depuis Dans ces bras là, a réussi  là un livre complexe par son jeu entre fiction et réalité et le le miroir qu'elle nous tend. On ne sait plus très bien où se situe la frontière entre les deux et l'auteure joue avec cette ambiguïté jusqu'à maintenir un suspense dérangeant vers la toute fin. Une bonne lecture parmi la liste des Livres Inter 2016  sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Camille Laurens   Lun 2 Mai 2016 - 15:27

Content de ton contentement, Aériale ! J' aime Camille Laurence, meme si je ne suis pas sur que ce soit toujours pour de bonnes raisons.... Embarassed
Mais je la trouve séduisante ! innocent

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Camille Laurens   Mar 3 Mai 2016 - 8:43

bix229 a écrit:
Content de ton contentement, Aériale ! J' aime Camille Laurence, meme si je ne suis pas sur que ce soit toujours pour de bonnes raisons.... Embarassed
Mais je la trouve séduisante ! innocent

Bien sûr qu'elle l'est, mais tu devrais la lire aussi, tsss... Du moins celui-ci. J'avoue que j'y allais un peu à reculons après mon dernier d'elle (Dans ces bras là) qui remontait quand même à plus de 10 ans rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Camille Laurens   Mar 3 Mai 2016 - 15:26

ça m'a l'air bien!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Camille Laurens   Mar 3 Mai 2016 - 15:55

Aeriale a écrit:
bix229 a écrit:
Content de ton contentement, Aériale ! J' aime Camille Laurence, meme si je ne suis pas sur que ce soit toujours pour de bonnes raisons.... Embarassed
Mais je la trouve séduisante ! innocent

Bien sûr qu'elle l'est, mais tu devrais la lire aussi, tsss... Du moins celui-ci. J'avoue que j'y allais un peu à reculons après mon dernier d'elle (Dans ces bras là) qui remontait quand même à plus de 10 ans rire
Mais c' est son style que je trouve séduisant... Enfin pas que... Embarassed
Mais j' ai quand meme lu six ou sept livres d' elle !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Camille Laurens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Camille Laurens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camille Lacourt nous offre une vue imprenable !
» bon anniversaire Camille
» Bon anniversaire Camille
» Camille Rose Naturals
» au nom des femmes battues de tatiana laurens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: