Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Guy Goffette [Belgique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Guy Goffette [Belgique]   Sam 1 Mar 2008 - 16:50



Poète et romancier, Guy Goffette est né en 1947 dans les Ardennes. Il a notamment publié « Verlaine d’ardoise et de pluie », « Elle, par bonheur, et toujours nue », « Auden ou l’œil de la baleine », « Une enfance lingère », « L’adieu aux lisières ».

"La poésie est le journal intime d'un animal marin qui est sur terre et qui veut voler".

Des recueils de poésie et des biographies poétiques : Verlaine d'ardoise et de pluie (1995) et Elle par bonheur et toujours nue (1998) consacré au peintre Bonnard au travers de Marthe son modèle, sa femme sur le tard.

Un court roman: « Un été autour du cou », l’aura fait mettre dans un halo de lumière, grâce à un parfum de scandale autour de l’initiation sexuelle d’un jeune campagnard Simon. (Guy Goffette lui-même?... même s’il affirme : « je ne suis pas totalement Simon ».

Né à Jamoigne, en Lorraine belge. Il sera instituteur pendant 28 ans à Harnoncourt.
Il se lance dans l’aventure de l’imprimerie et de l’édition de revues. Il sera même un temps critique littéraire.

"Je me disais aussi : vivre est autre chose que cet oubli du temps qui passe et des ravages de l'amour, et de l'usure (...)". Il fallait fuir aussi la cruauté de l’amour."

A Paris vers l’année 2000, il lit pour les éditions Gallimard.


Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

Romans
2001 Un été autour du cou, Gallimard, Gallimard, Page 3
2006 Une enfance lingère, Gallimard, Pages 1, 4
2009 Presqu'elles, Gallimard,
2009 Tombeau du Capricorne, Gallimard,
2013 Géronimo a mal au dos, Gallimard,

Récits
1995 Partance, Éd. L’Étoile des Limites,
1996 Verlaine d’ardoise et de pluie, Gallimard,
1997 L'Ami du jars, Théodore Balmoral
1998 Elle, par bonheur et toujours nue, Gallimard, Pages 1, 2,
2000 Partance et autres lieux suivi de Nema problema, Gallimard,
2006 Jean Dieuzaide : Corps et âmes, avec Hervé Le Goff, galerie Aittouarès,
2007 L'Autre Verlaine, Gallimard, Pages 1, 2, 6

Essais
1972 Achille Chavée, Éd. Tribune poétique,
1991 Mémorial de la tendresse (J. Borel), N.R.F., no 467,
2002 D'exil comme en un long dimanche, Max Elskam, La Renaissance du livre,
2005 Auden ou l'œil de la baleine, Gallimard, Page 5
2011 Album Claudel, bibliothèque de la Pléiade,

Prose
1991 Mariana, Portugaise, Éd. Le Temps qu'il fait, Page 4
1996 L'Agencement du monde ou le voyage rêvé du marquis de Sy, bibliothèque municipale de Charleville-Mézières,

Interview donnée lors de la remise du Goncourt de la poésie 2010 , mardi 11 janvier 2011 : Page 6

Poèmes divers dans tout le fil

Citation :
mise à jour le 23/10/2011, page 6




Sa poésie:

Le jardin est entré dans la cuisine
avec le cheval ivre et le ruisseau lointain
parce que la table était ouverte
à la page la plus blanche de l’été
là où convergent toutes ces routes
que tisse le poème
pour l’aveugle immobile
mains posées sur le bois
la pointe du couteau fichée dans la mémoire
.

(Extrait de “Eloge pour une petite cuisine de province”)


"Couteau et peigne sur la table
l'un près de l'autre avec
le silence sur eux
plus profond que la mer
Entre ces phares l'histoire d'une femme
Qui trancha seule
Les amarres du jour
"

Ses textes lui permettent de continuer encore"un dialogue avec son âme profonde, une fulgurance".
Et il use des mots « pour nommer la calamiteuse détresse de ces jours mal endimanchés, de ces dimanches mal emmanchés ».


« Le temps d'apprivoiser les mots
les oiseaux sont partis
reste la paille
dans l'oeil du paysage
».



"Puis la nuit brusquement
retire son échelle
et comme s'il tombait de plus haut
le mot amour dans les vitrines
éclabousse comme du sang
le visage du matin
La nuit en province tombe dans les yeux bien avant l'âge
comme si la musique bleue autour du temps
devenait plus insupportable à cause de l'aventure
des branches des oiseaux saouls de vertige
- et leurs voiles tissés d'attentes de regrets
les veuves en garnissent le front ridé des fenêtres
dont les plis se resserrent encore au passage des filles peintes: trame
d'une vie jetée comme la nuit
dans un bas sans couture."



« à toutes les musiques errantes, à tous les temps des âmes vacantes, à tous les souffles des lointains reconquis et abandonnés ».


«l’on ne sait plus
si c’est le temps qui passe ou nous
qui passons à travers lui, les mains vides,
comme un train somnambule à travers
la campagne endormie
(…) ».

Goffette vit le "déchirant bonheur d'être nu parmi les ronces".

«Est-ce qu'on peut retenir un nuage en lui attachant les ailes aux pieds de la table?», «Capturer l'ombre qui bouge en lui sautant dessus?...»,

« Au fond, les vrais voyages sont immobiles. Immobiles et infinis. Solitaires. Silencieux. Souvent, ils commencent dans une chambre où l’on est enfermé parce qu’il pleut. »



« Il était une fois dans une chambre d’hôtel un homme à sa fenêtre qui attendait la mer. »

Cette « impression de n’avoir jamais commencé, d’être là depuis toujours à attendre que ça veuille bien se mettre en branle. Quoi ? je n’en sais rien. La vie promise, peut-être. »

Ce que j'ai voulu, je l'ignore. Un train
file dans le soir: je ne suis ni dedans
ni dehors. Tout se passe comme si
je logeais dans une ombre
que la nuit roule comme un drap
et jette au pied du talus. Au matin,
dégager le corps, un bras puis l'autre
avec le temps au poignet qui bat. Ce que j'ai voulu, un train
l'emporte: chaque fenêtre éclaire
un autre passager en moi
que celui dont j'écarte au réveil
le visage de bois, les traverses, la mort.


Dernière édition par coline le Sam 1 Mar 2008 - 17:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Sam 1 Mar 2008 - 16:56

Retrouver Guy Goffette dans le dernière émission du Bateau Livre
cliquer ici

"Les poètes sont des gens qui boîtent" dit-il..."Je boîte"..."Dire :Je suis poète, c'est déjà être ridicule..."

Il était reçu à l'occasion de la sortie de son dernier livre L'autre Verlaine...
(Un passage lu par Dominique Blanc...magnifique!)


« Ce qu’il aura fallu de temps pour que je me convertisse à Verlaine, combien d’errances, d’errements, de ciels perdus, de pluies, de larmes avant que le vieil Ardennais d’exil me rende à ma terre d’enfance avec le fil du cœur et le sens de ma route, je n’en reviens toujours pas. »

(Guy Goffette)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Sam 1 Mar 2008 - 17:11

Guy Goffette, Solo d'ombres (1983)

« Maintenant c'est le noir »

Maintenant c'est le noir
Les mots c'était hier
dans le front de la pluie
à la risée des écoliers qui
traversent l'automne et la
littérature
comme l'enfer et le paradis
des marelles


Tu prêchais la conversion pénible
des mesures agraires
à des souliers vernis
des sabreuses de douze ans
qui pincent le nez des rues
et giflent la pudeur
des campagnes étroites


Tu prêchais dans les flammes
du bouleau du tilleul
à des glaciers qui n'ont
pas vu la mer encore
et qui la veulent tout de suite
et qui la veulent maintenant


Maintenant c'est le noir tu
changes un livre de place
comme s'il allait dépendre
de ce geste risible en soi
que le chanthyperbole de la poésie
–› ''maintenant c'est le noir''
–› impuissance créatrice,
d'où l'hésitation
entre poésie et prose te revienne
et détourne enfin
avec la poigne de la nuit
le cours forcé
de ta biographie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Sam 1 Mar 2008 - 21:46

coline a écrit:
Retrouver Guy Goffette dans le dernière émission du Bateau Livre
cliquer ici

"Les poètes sont des gens qui boîtent" dit-il..."Je boîte"..."Dire :Je suis poète, c'est déjà être ridicule..."

Il était reçu à l'occasion de la sortie de son dernier livre L'autre Verlaine...
(Un passage lu par Dominique Blanc...magnifique!)
J'ai justement vu cette émission cet après-midi et ce Monsieur absolument charmant m'a vraiment tapée dans l'oeil ! Ce fil sur cet auteur est donc une excellente initiative car il gagne à être connu je pense miammiam
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Sam 1 Mar 2008 - 22:57

sentinelle a écrit:
Ce fil sur cet auteur est donc une excellente initiative car il gagne à être connu je pense miammiam
Je ne savais pas du tout qu'il écrivait aussi des poèmes.
J'ai lu jusqu'à présent deux livres de lui - Elle, par bonheur, et toujours nu et Une enfance lingère

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Sam 1 Mar 2008 - 23:03

sentinelle a écrit:
coline a écrit:
Retrouver Guy Goffette dans le dernière émission du Bateau Livre
cliquer ici

"Les poètes sont des gens qui boîtent" dit-il..."Je boîte"..."Dire :Je suis poète, c'est déjà être ridicule..."

Il était reçu à l'occasion de la sortie de son dernier livre L'autre Verlaine...
(Un passage lu par Dominique Blanc...magnifique!)
J'ai justement vu cette émission cet après-midi et ce Monsieur absolument charmant m'a vraiment tapée dans l'oeil ! Ce fil sur cet auteur est donc une excellente initiative car il gagne à être connu je pense miammiam

Moi aussi...Il m'a vraiment charmée...Mais je connaissais certains de ses écrits...
J'ai bien l'intention de lire ses deux ouvrages sur Verlaine.
Et c'est un Belge en plus!content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Sam 1 Mar 2008 - 23:05

kenavo a écrit:
J'ai lu jusqu'à présent deux livres de lui - Elle, par bonheur, et toujours nu et Une enfance lingère

Et c'était comment?...Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Sam 1 Mar 2008 - 23:33

coline a écrit:
Et c'était comment?...Wink

Elle, par bonheur, et toujours nu était ma découverte du peintre Pierre Bonnard.. il parle surtout de la femme de Bonnard qui était son modèle et il décrit les peintures - sans que j'avais à ce moment vu une image de Bonnard (à part celle qui se trouve sur la couverture) il m'a vraiment 'introduit' dans ce monde.. avec des mots enchantés - que je comprends maintenant mieux - les poètes écrivent toujours autrement des romans Wink
Une enfance lingère est tout à fait ce que le titre suggère - il décrit des moments de son enfance à partir de vêtements.. une approche à part mais aussi très poétique content
J'ai aimé les deux..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Dim 2 Mar 2008 - 5:45

Citation :
Guy Goffette a obtenu, en décembre 2006, le Prix Rossel, qu'on considère souvent comme le "Goncourt belge", pour Une enfance lingère qui n'est pas à proprement parler un roman.
Je pense qu'un fil de cet auteur dans la rubrique littérature belge ne va pas tarder innocent

Je suis bien d'accord avec toi Kenavo, les poètes écrivent autrement les romans oui
Je pense notamment à John Burnside et Henry Bauchau.


Dernière édition par sentinelle le Dim 2 Mar 2008 - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Dim 2 Mar 2008 - 8:51

Citation :
J'ai justement vu cette émission cet après-midi et ce Monsieur absolument charmant m'a vraiment tapée dans l'oeil ! Ce fil sur cet auteur est donc une excellente initiative car il gagne à être connu je pense miammiam
On pourrait facilement trouver l'auteur de ce post si on enlève le pseudo laugh Vous savez, c'est une jeune femme très sage qui fait en ce moment une cure d'abstinence sur Parfum innocent
Ce que vous dites m'intéresse car j'avais noté ce titre, Une enfance lingère, en me baladant à la Fnac, mais n'avis pas osé l'acheter sans autres commentaires...Je le note aussi, merci! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Dim 2 Mar 2008 - 10:05

aériale a écrit:
Citation :
J'ai justement vu cette émission cet après-midi
et ce Monsieur absolument charmant m'a vraiment tapée dans l'oeil ! Ce
fil sur cet auteur est donc une excellente initiative car il gagne à
être connu je pense miammiam
On pourrait facilement trouver l'auteur de ce post si on enlève le pseudo laugh Vous savez, c'est une jeune femme très sage qui fait en ce moment une cure d'abstinence sur Parfum innocent
Tu ne crois pas si bien dire ! J'ai eu en main son dernier roman hier après-midi dans ma librairie préférée et j'ai résisté à l'acheter. Mieux, j'ai même résisté à l'achat du dernier Russell Banks (dont Kenavo nous en a dit le plus grand bien). La grande question qui effleure toutes les lèvres est : oui mais pour combien de temp ? Ah ça, je l'ignore encore mais je n'arrête pas d'y penser depuis dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Dim 2 Mar 2008 - 23:19

sentinelle a écrit:
Citation :
Guy Goffette a obtenu, en décembre 2006, le Prix Rossel, qu'on considère souvent comme le "Goncourt belge", pour Une enfance lingère qui n'est pas à proprement parler un roman.
Je pense qu'un fil de cet auteur dans la rubrique littérature belge ne va pas tarder innocent


Coup de pouce à Guy Goffette...Je vais aussi découvrir ses oeuvres non poétiques...dans ma LAL...Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Dim 2 Mar 2008 - 23:26

sentinelle a écrit:
Tu ne crois pas si bien dire ! J'ai eu en main son dernier roman hier après-midi dans ma librairie préférée et j'ai résisté à l'acheter. Mieux, j'ai même résisté à l'achat du dernier Russell Banks (dont Kenavo nous en a dit le plus grand bien). La grande question qui effleure toutes les lèvres est : oui mais pour combien de temp ? Ah ça, je l'ignore encore mais je n'arrête pas d'y penser depuis dentsblanches
Sentinelle ...notre héroïne queen
Fantastiquement et indéniablement un exemple de courage et de ténacité face à l'adversité cheers

.......Je suis épatée, tout simplement .
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Ven 4 Avr 2008 - 19:43

L’AUTRE VERLAINE

" Ce qu'il aura fallu de temps pour que je me convertisse à Verlaine, combien d'errances, d'errements, de ciels perdus, de pluies, de larmes avant que le vieil Ardennais d'exil me rende à ma terre d'enfance avec le fil du cœur et le sens de la route, je n'en reviens toujours pas. "

Tout cela peut-être, inconsciemment, parce qu’enfant, un autre Verlaine avait croisé la vie de Guy Goffette et l’avait fait souffrir en lui ravissant d’un coup d’un seul sa petite amie et sa place de meilleur footballeur de la bande.
A Verlaine, Guy Goffette a longtemps préféré Rimbaud.
La mélancolie de l’exil le saisit alors qu’il vit au Canada. Il a quarante ans. On est en 1991.
Il écoute Léo Ferré qui chante « Écoutez la chanson bien douce »

« La nostalgie de mes collines,le regret d’être parti sans avoir pu me quitter tout à fait, le besoin d’entendre à nouveau, comme l’inflexion des voix chères qui se sont tues, la musique inimitable de la langue de ma mère, tout cela, d’un seul coup, et par Dieu sait quel miracle, Paul Verlaine allait me le rendre au centuple, un soir de l’été des Indiens, avec le nombre et la nuance dans la voix. »

Guy Goffette s’est rendu à la bibliothèque de Trois-Rivières et a emprunté les œuvres poétiques de Verlaine . Plus de mille pages, « six jours sans lever la tête et sans mettre le nez dehors, grignotant ce qui me tombait sous la main, les yeux rivés à ce missel profane, m’endormant et me réveillant dedans comme un ivrogne.
J’en sortit hirsute et titubant de joie.[…] J’avais faim et soif d’un courant d’eau tout vif pour relancer le moulin de ma nostalgie, que quelque chose d’assez puissant vienne m’arracher à cette terre à ciel ouvert et me donne des ailes et me souffle dedans jusqu’au pays d’enfance. »


Retour immédiat au pays : les Ardennes…Et juste avant d’arriver, la voiture qui fait une embardée et s’écrase contre un panneau de signalisation :
VERLAINE
1500m

Guy Goffette sort indemne de l’accident!

« Le printemps venu, j’ai pris la route avec Paul Verlaine. Ensemble, nous avons refait les chemins de son enfance, bu la pluie et les brouillards de l’Ardenne, écouté les nuances du vert et du gris, et celles du schiste roux qui chante et qui pleure. »

Je ne saurais mieux que par d’exquises citations de Guy Goffette vous parler de ce livre-bijou . Un poète merveilleux parle d’un autre poète : comment ne pas tomber sous le charme de ce court « récit » ? Comment ne pas songer juste après à une seule chose : courir à la (re)découverte des deux ?…

« Je citerai des vers, oui, çà et là, parce que quand même, n’importe la maîtrise qu’un poète a de son art, c’est la part la moins suspecte, celle qui, dans ses meilleurs moments, lui échappe -aveu, cri ou sanglot. C’est l’inexplicable irruption de la grâce, l’innocence retrouvée d’un instant, la main de l’enfant qui passe à travers le grillage des mots et qui montre la déchirure, désigne l’invisible, dévoile le visage du présent. »

Verlaine avait la foi d’un enfant de cœur (volontairement écrit sans H) . Il fut un débauché ingénu, un Arrageois enragé, un passeur d’Ardennes…et c’est dans la prose infiniment poétique de Guy Goffette que nous le découvrons…

« Verlaine n’aura été, derrière le poète de génie et comme le soutenant de son ombre, qu’un grand enfant jamais fatigué d’être inattentif et naïf, selon ses propres termes, un enfant mal grandi qui toujours trébuche dans son cœur, titube, tombe dans ses larmes, et qu’une petite voix frêle, d’où venue ? relève, quand elle peut, comme elle peut, du silence de l’âme et des rires du caboulot. »

« Verlaine, c’est du vert qui lui coule dans les veines, c’est le sang vert de l’herbe que le suc maléfique de l’absinthe jamais ne remplacera, c’est le vert et la laine des collines, comme le soulignent les syllabes de son nom, c’est le feuillage à petits bruits qui s’éveille et l’haleine des arbres dans le brouillard.
De là cette verdeur du butor attablé à ses gourgandines et qui fait bombance.
De là aussi, cette oreille de fleur ou de pluie qui rend son vers plus fragile et sonore que le cristal. »


enthousiaste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Ven 4 Avr 2008 - 19:57

Quand je pense qu'on me demande souvent ce que je peux bien trouver à la littérature francophone! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guy Goffette [Belgique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sièges RF en Belgique??
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» Excursions en famille en Belgique
» BELGIQUE – Un train roule à l'énergie solaire
» [Vente] Baccara, 03/1995, 180.000 km, noir, 1.500 € (Belgique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: