Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Guy Goffette [Belgique]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeLun 15 Déc 2008 - 21:03

kenavo a écrit:
coline a écrit:
Depuis la dernière fois, son éditrice m'a offert celui-là, édité en 1983 chez Ipomée...Un très bel objet...
Very Happy contente pour toi Wink

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Déc 2008 - 22:04

J’en ai tellement à dire sur ce livre – mais plus encore sur le personnage de W.H.Auden.. et je pense que la raison pourquoi le livre de Guy Goffette sur Verlaine m’a tenu un peu plus à distance, c’était aussi à cause du fait que je ne suis pas si ‘verlaine’.. mais Auden.. ah….. drunken

Comment ne pas s’intéresser pour cet homme qui était un poète pur-sang – dès l’âge de 13 ans il écrivait ses premiers poèmes.
Il devient ami avec Christopher Isherwood, un auteur que j’adore. Leur amour ne va pas durer – mais ils vont faire de créations sublime ensemble – entre autre deux de ceux là vont être mis en musique par Benjamin Britten
Il a combattu pendant la guerre civile en Espagne
En 1935 il était d’accord pour un mariage avec Erika Mann – qu’elle puisse avoir un passeport anglais. Ils n’ont jamais fait ménage ensemble – mais ils n’ont pas non plus divorcés
… et j’en oublie…

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Déc 2008 - 22:04

Revenons au livre – Auden ou l’Œil de la Baleine

Guy Goffette fait plusieurs références dans son livre pourquoi il a choisi ce titre – entre autre tout au début du livre il y a la description d’une photo – que je m’avais imprimé pour l’utiliser comme marque-page pendant la première lecture :

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 02dire10
Richard Avedon - W.H.Auden

Et Guy Goffette écrit :

Une baleine dans la rue. Une baleine dressée sur sa queue comme un ciboire ou comme un if au milieu de la rue, vous voulez rire ? C’est pourtant la première chose qui m’a sauté aux yeux en retournant la carte postale.

Comme après un éblouissement, et tout est renversé, le sable est noir, la mer d’albâtre, et le contour de choses, s’il flotte, c’est comme cerné par un halo : le réel d’un coup devient irréel.

Le temps de recouvrer mes esprits, quelques secondes à peine, que le trouble de ma vue s’efface, la baleine m’a lancé un clin d’œil. Oui, parfaitement, un clin d’œil. Du genre : « N’aie pas peur, petit, on se retrouvera bientôt ».
Je crois bien qu’elle me souriait.
Puis les choses se sont rétablies. J’ai haussé les épaules et j’ai regardé attentivement la carte.
Pas la moindre baleine à l’horizon, comme il fallait s’y attendre, mais un homme.
Un homme ce qu’il y a de plus homme, photographié en pied au milieu de la rue.
Un qui donne l’impression d’avancer, de marcher sur un nuage, et encore c’est une illusion, due à la pose.

Il se tient droit, la tête nue malgré les rafales de neige, et une mèche de cheveux seulement sur son front se rebelle.
Les mains enfoncées dans les poches d’un loden sombre, il a l’aspect massif d’une statue de bronze sur la place, une statue que les rares passants contournent ne baissant la tête, mais le socle a disparu sous ses pieds et tout est blanc jusqu’au fond où les hauts immeubles gris se disloquent.
On voit juste se balancer des avants de coton surpris par la bourrasque et, dans son dos, un vieux Dodge coupé qui s’époumonte.

Cet homme qui me fixe de ses petits yeux vifs est dans la force de l’âge, pourtant son visage est blafard et plus couturé de rides qu’un versant de terre meuble ravagé par les pluies.
Mais tout en lui, et son maintien le confirme, respire le calme et la solidité. Comme un arbre avec les pieds sur la terre, la tête dans le ciel, et qui aurait conscience de cela, c’est un homme debout qui sait où il va, d’où il vient, ce qu’il vaut et pourquoi il a accepté. De sortir par un temps pareil, de poser dans la rue pour le photographe, ce 3 mars 1960, à St.Mark’s Place, New York.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Déc 2008 - 22:04

Ce livre a plusieurs chapitres – et pour chaque chapitre, Guy Goffette a choisi une belle citation, un poème… en exergue
J’adore celle du premier chapitre :

- Que pensez-vous de Loft story ?
- Et vous, de Wystan Auden ?

Dans la rue

Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Déc 2008 - 22:04

Un des moments les plus fort du roman – quand Guy Goffette décrit la création d’un poème majeur de W.H.Auden – Musée des Beaux-Arts – auquel il consacre plusieurs pages pour nous décrire l’image, des moments de W.H.Auden en visite à Bruxelles et après la visite du musée écrire le poème :


Comment voulez-vous qu’on écrive ce qu’on sait, quand seul ce qu’on ignore et qui nous tire le cœur nous intéresse, ce qui au moment le plus mal choisi monte à travers le corps comme un liquide en ébullition et nous laisse désert l’instant d’après, le stylo en l’air, hébété ? Pas la peine de vouloir lui forcer la main, il n’y a qu’à patienter, les bulles finiront bien par éclater, consonnes, voyelles, couleurs, des papillons que l’encre attrapera ou non d’un coup de filet, et les mots un à un sur la feuille se mettront en branle comme pour rie, de vrais wagonnets, pas le temps de leur faire un signe que la locomotive aura déjà disparu dans la fumée.

Comment voulez-vous qu’on sache ce qu’on écrit, quand on est l’arbre dans la tempête, qui se balance dans le bleu et vibre jusqu’au bout de ses racines ou bien le chat, à l0instant de bondir sur sa proie, tout entier ramassé dans l’œil et dans la griffe ?

Comment voulez-vous qu’on voie ce qu’on écrit, quand on est simultanément l’arbre, la tempête et le ciel, ce qui résiste et ce qui cède ; le chat et la proie, celui qui voit et celui qui ne voit rien, le dévorant, le dévoré ?

Comment s’étonner après ça que le poème qui nous échappe le plus soit le plus fidèle à ce qu’on sent ? Et ce que le poète ne comprend pas, cela même qui le révèle tout entier, qui fait son pas, sa mesure, son ombre, cela que tous reconnaissent avant lui-même : sa voix.
Le reste de l’opération n’est qu’une question de métier. Lissage, peaufinage, gueuloir, passons.



Edit: et pour lire le poème, c'est par ICI

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeMer 17 Déc 2008 - 0:11

Merci Kenavo!...
Beau boulot...étoffé...qui me donne l'envie de découvrir cet autre livre de Guy Goffette...Je ne connais pas Auden...Seulement son nom...C'est peu!... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeMer 17 Déc 2008 - 12:26

coline a écrit:
Merci Kenavo!...
Beau boulot...étoffé...qui me donne l'envie de découvrir cet autre livre de Guy Goffette...Je ne connais pas Auden...Seulement son nom...C'est peu!... content
je peux le mettre au cerclage.. mais je pense que tu vas aimer autant que tu voudras le garder.. Wink
et oui.. tu vas découvrir Auden.. mais surtout un autre bon livre de Guy Goffette Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeMer 17 Déc 2008 - 14:27

kenavo a écrit:
coline a écrit:
Merci Kenavo!...
Beau boulot...étoffé...qui me donne l'envie de découvrir cet autre livre de Guy Goffette...Je ne connais pas Auden...Seulement son nom...C'est peu!... content
je peux le mettre au cerclage.. mais je pense que tu vas aimer autant que tu voudras le garder.. Wink

oui ...Tu me connais bien...Je vais l'acheter... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeJeu 28 Mai 2009 - 13:50

Il en est des femmes comme des îles : on ne les aborde jamais aussi facilement qu’en rêve.
A marée haute, protégées par les embruns, elles se rient de nos tentatives, jouent les dévotes ou les catins dans les salons, les cuisines ou les trains de nuit.
A marée basse, elles vous détournent comme rien un écrivain de sa phrase, un voyageur de sa fenêtre, un collégien de ses devoirs.
Insaisissables, on ne les touche qu’en fermant les yeux. Elles sont toujours l’ombre qui fait trébucher nos pas, la lumière qui confond nos routes


Guy Goffette dans son nouveau livre Presqu'elles qui va paraître le 4 juin Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeJeu 28 Mai 2009 - 14:27

kenavo a écrit:
Il en est des femmes comme des îles : on ne les aborde jamais aussi facilement qu’en rêve.
A marée haute, protégées par les embruns, elles se rient de nos tentatives, jouent les dévotes ou les catins dans les salons, les cuisines ou les trains de nuit.
A marée basse, elles vous détournent comme rien un écrivain de sa phrase, un voyageur de sa fenêtre, un collégien de ses devoirs.
Insaisissables, on ne les touche qu’en fermant les yeux. Elles sont toujours l’ombre qui fait trébucher nos pas, la lumière qui confond nos routes


Guy Goffette dans son nouveau livre Presqu'elles qui va paraître le 4 juin Very Happy

Eh bien cet extrait donne fort envie de découvrir Presqu'elles... Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeLun 8 Juin 2009 - 23:04

Après la 4e de couverture que j'ai déjà posté, voici la couverture Wink


Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Cover26
Presqu'elles

difficile de parler de récits.. et encore plus difficile pour Guy Goffette.. une langue 'travaillée' sans qu'on ne le ressent, cela se lit avec un grand bonheur.. mais il faut aimer son écriture, sa poésie..

Livre en deux parties, Marée haute, Marée basse .. j'ai bien aimé la marée haute.. un peu moins la marée basse.. mais en tout un très bon moment de lecture dont je suis contente d'avoir continué avec cet auteur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeMar 9 Juin 2009 - 12:28

Je vais le commander...J'aime bien cet auteur (ce poète). content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeVen 17 Juil 2009 - 15:27

"Presqu'elles" et "Tombeau du Capricorne", de Guy Goffette : les flâneries fertiles de Guy Goffette

Le Monde des Livres | 16.07.09 |
Xavier Houssin


Il y a maintenant belle lurette que le Marché de la poésie s'est achevé. L'été s'installe pour de bon à Paris, au pied de l'église Saint-Sulpice couverte d'échafaudages. Plus de baraques sur la place rendue aux passants. Assis à la terrasse du café d'en face, au soleil, Guy Goffette roule une cigarette, l'oeil un peu distrait. "J'aime regarder les gens flâner, dit-il en souriant. Et j'aime, moi, flâner, le nez en l'air, sans but avoué."

Une manière de se laisser glisser sur le temps comme en dérive. Son dernier livre, Presqu'elles, est un recueil de courts récits faits de cette contemplation active, l'esprit en mouvement, doucement bousculé d'associations permanentes, de réminiscences, d'exercices d'admiration. Des portraits de femmes saisies dans le vif et le silence. Une manière d'arrêter les instants pour un geste, une attitude, un rien de dévoilement : tout ce qu'on imagine, tout ce que l'on pressent. Un ange passe. "J'ai été élevé au milieu des femmes, reprend-il. Ma mère, mes tantes. Je leur dois ma part sensible. Mon épiderme du dedans." Sa poésie, sans doute. Car Goffette est poète, d'abord et avant tout. Ses textes de prose fine, romans, récits, essais ne sont pas en rupture. Ils s'agrègent à une oeuvre de pulpe et de sentiment.

"Je me suis aperçu que mes poèmes avaient besoin de la nature, explique-t-il. D'espace, d'horizon. Depuis que je me suis davantage installé à Paris, mon mode d'écriture a changé. Comme la ville, il est devenu plus dense." Et pour lui, la nature, c'est avant tout l'enfance. Il est né le 18 avril 1947 à Jamoigne, en Gaume, cette région au climat doux, à la pointe sud de la Belgique, qu'on appelle "la petite Provence". "Les herbes hautes, le vent, les oiseaux, les bois, les collines, je me suis senti libre là-bas comme je ne l'ai plus jamais été." Ces années sont pourtant assez strictes. Guy est l'aîné d'une famille ouvrière de quatre enfants. Pour le père, le travail et la réussite sont des valeurs essentielles. Son fils est doué pour le dessin ? Il veut devenir peintre ? "Pas de saltimbanque à la maison !" Des livres ? "Lire, c'est fainéanter !"

Mais le hasard nécessaire tisse les fils de la vocation. Déjà, chez le grand-père, on trouvait quelques ouvrages : un missel, un manuel d'économie domestique, un incongru traité des noeuds marins... "Comment ce livre était arrivé dans cette campagne, je l'ignore, mais il me fascinait. Je ne savais pas encore lire. Mon grand-père appelait les lettres "les petits noeuds". "Quand tu sauras délier les petits noeuds, me disait-il, alors tu parviendras à délier les grands." Je n'ai pas traîné à le faire." A la petite école, une religieuse fait réciter des poèmes aux enfants. Il comprend, avec elle, le rythme de la ligne.

RENCONTRES DÉCISIVES

"J'ai appris la lecture à l'oreille", dit-il, encore émerveillé. Plus tard, parce que le jeune garçon raisonne et que souvent il tient tête, on l'envoie en pension chez les pères maristes. Là encore, il fait une rencontre décisive. Vital Lahaye, un jeune professeur de français, de dix ans son aîné, qui est aussi poète, lui fait découvrir Rimbaud et la littérature. "Je lui suis redevable de ce que je suis."

Le ferment est en place. Tout Goffette tient dans ces premiers moments. L'autre vie l'attend. Il sera instituteur pendant vingt-sept ans. Très vite, il écrit (enfin) des poèmes. Son premier recueil, Quotidien rouge (éditions de la Grisière) paraît en 1971. Il sera suivi de bien d'autres. Son oeuvre rassemble aujourd'hui une quarantaine de titres. Ses romans (Un été autour du cou, Gallimard, 2001 ; Folio, 2003, et Une enfance lingère, Gallimard, 2006 ; Folio, 2007) l'ont fait connaître au grand public. Il y revisite, encore, son enfance en fiction et en rêve.

Car on peut rêver sa vie quand on est écrivain. Il aura dirigé une revue (Triangle, 12 numéros, de 1980 à 1987), fondé les Editions de L'Apprentypographe. A l'âge de 40 ans, il aura quitté l'enseignement, été libraire. Pas mal voyagé aussi. "J'ai grandi dans un pays en frontière. Sans rien qui l'indique, passé la lisière de la forêt, enfant, j'étais déjà de l'autre côté, se souvient-il. Comment ne pas vouloir continuer à franchir la ligne, à être passeur ?"

C'est ainsi qu'il avance, avec, à ses côtés, des compagnons de route. Des poètes, bien sûr, comme ce Verlaine qu'il avoue avoir découvert vraiment ("une révélation") à 45 ans et à qui il a consacré deux magnifiques volumes de "récits" (Verlaine d'ardoise et de pluie, Gallimard, 1996 ; Folio, 1998, et L'Autre Verlaine, Gallimard, 2008 ; Folio, 2009). Une histoire de "dilectures", entre lecture et dilection, et d'amitiés fidèles. A la vie, à la mort, en barrage à l'oubli.

Témoin, son Tombeau du Capricorne, poignante élégie qu'il publie en même temps que Presqu'elles et consacré tout entier à Paul de Roux, poète aujourd'hui à la mémoire morte et aux mots empêchés. "Toujours, encore, demain, ces mots de peu/de rien, jetés en passant nous débordent." Bouffée de cigarette. "C'est pour penser à lui que j'aime aussi flâner."


source

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeVen 17 Juil 2009 - 16:34

Je l'ai...Il ne me reste plus qu'à le lire... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitimeSam 25 Juil 2009 - 21:20

Voilà qui est fait!... content

Presqu'elles

Guy Goffette aime beaucoup les femmes, on le savait déjà…
Il les suit du regard ou bien les imagine, toutes, si différentes, si « Insaisissables, on ne les touche qu’en fermant les yeux. », «On ne les aborde jamais aussi facilement qu’en rêve. »
En poète il leur rend hommage…

Presqu'elles, est un recueil de courts récits consacrés chacun à une femme.

La femme qui marche sur le trottoir…
« Avouer simplement qu’il y a des heures qu’on se tient là, assis dans l’ombre de sa chambre, immobile, le nez collé sur un bout d’affiche arrachée au mur d’un cinéma fermé pour cause de démolition. »

La femme du train
« Elle aime voyager les jambes serrées dans un collant noir, les jambes collées l’une contre l’autre dans le noir, sagement assise, les mains simplement posées sur sa jupe porte-feuille bien fermée.
Elle aime qu’il en soit ainsi entre les jambes grandes ouvertes d’un homme qui fait mine de dormir. Elle aime faire semblant de l’ignorer. »


Et puis il y a Marie de La tempête de Giorgione...
Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Perec-10

Et encore une qui se déshabille lorsque tout brille impeccablement dans sa cuisine …

Une belle qui se dénude sur une tasse pour le bonheur d’un peintre, selon la température de son café…
Et quelques autres...

Il est coquin ce Goffette … Very Happy
J’apprécie vraiment sa prose poétique…Mais ce livre n'est pas celui qui m'a le plus emballée...


( conciliabule ...J’ai pensé que ce pourrait être un livre pour monilet… )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Guy Goffette [Belgique]
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» [Vente] Baccara, 03/1995, 180.000 km, noir, 1.500 € (Belgique)
» Master Edition Belgique
» Le D-Day en Belgique : 2 septembre 1944
» Marché de noël chez Fournier à Menin (jardinerie en Belgique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: