Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Guy Goffette [Belgique]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitimeSam 25 Juil 2009 - 21:44

coline a écrit:
J’apprécie vraiment sa prose poétique…Mais ce livre n'est pas celui qui m'a le plus emballée...
oui.. je suis aussi contente que j'ai fais sa connaissance dans d'autres livres qui m'ont plus enthousiasmée Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitimeSam 25 Juil 2009 - 21:49

kenavo a écrit:
coline a écrit:
J’apprécie vraiment sa prose poétique…Mais ce livre n'est pas celui qui m'a le plus emballée...
oui.. je suis aussi contente que j'ai fais sa connaissance dans d'autres livres qui m'ont plus enthousiasmée Very Happy

Comment l'as-tu trouvé celui-ci?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitimeSam 25 Juil 2009 - 21:55

mon commentaire ici montre que j'ai bien aimé.. mais disons.. sans plus..
j'aime son écriture et j'ai bien aimé continuer avec lui.. mais par exemple si je m'imagine qu'un lecteur qui ne connait pas Goffette commence avec celui-ci.. hm.. je ne sais pas s'il va avoir envie de continuer..
tandis pour moi c'était bien, j'ai eu un bon moment de lecture.. mais maintenant je m'attends la prochaine fois à un peu plus Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitimeSam 25 Juil 2009 - 22:00

kenavo a écrit:
mon commentaire ici montre que j'ai bien aimé.. mais disons.. sans plus..
j'aime son écriture et j'ai bien aimé continuer avec lui.. mais par exemple si je m'imagine qu'un lecteur qui ne connait pas Goffette commence avec celui-ci.. hm.. je ne sais pas s'il va avoir envie de continuer..
tandis pour moi c'était bien, j'ai eu un bon moment de lecture.. mais maintenant je m'attends la prochaine fois à un peu plus Very Happy

Ah oui...Excuse-moi, je ne m'en souvenais plus...Ou alors je ne l'avais pas vu... jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina M
Posteur en quête
Mina M

Messages : 91
Inscription le : 22/06/2009

Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitimeDim 26 Juil 2009 - 14:22

Jai finalement lu L'autre Verlaine, mais il m'a beaucoup moins plu qu'à vous apparement. Je ne sais pas dire exactement à quoi je m'attendais, mais pas à ça: une surprise pas tout à fait agréable donc... J'ai dévoré ce livre rapidement, mais sans émotions particulières (le pire qui puisse m'arriver dans une lecture...). Je tenterai peut-être d'autres livres de cet auteur, car il semble avoir un bon style d'écriture, mais c'est tout ce que j'y ai trouvé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitimeDim 26 Juil 2009 - 16:11

Mina M a écrit:
Jai finalement lu L'autre Verlaine, mais il m'a beaucoup moins plu qu'à vous apparement. [...]il semble avoir un bon style d'écriture, mais c'est tout ce que j'y ai trouvé...

Beau style oui...Une musique...

« Verlaine, c’est du vert qui lui coule dans les veines, c’est le sang vert de l’herbe que le suc maléfique de l’absinthe jamais ne remplacera, c’est le vert et la laine des collines, comme le soulignent les syllabes de son nom, c’est le feuillage à petits bruits qui s’éveille et l’haleine des arbres dans le brouillard.
De là cette verdeur du butor attablé à ses gourgandines et qui fait bombance.
De là aussi, cette oreille de fleur ou de pluie qui rend son vers plus fragile et sonore que le cristal. »

(Guy Goffette, L'autre Verlaine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitimeJeu 13 Aoû 2009 - 14:32

Corina a eu une lecture plus enthousiaste que Coline et moi Wink


Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Photo25

Presqu'îles, presqu'elles...

Le Jeudi, 13/08/2009
Corina Ciocârlie


Déguisé en passe-muraille, il s'amuse à peloter des yeux les robes derrière la vitrine, cherchant à deviner, par-dessus et par-dessous la chair, le drapé, le cintré, le tombé, l'arrondi et le gonflé, les plis et les replis Après «Elles» de J. B. Pontalis, voici «Presqu'elles» de Guy Goffette: les éditions Gallimard font la part belle aux passantes, aux étrangères, aux séductrices, à toutes celles qui – comme Marlène ou Marilyn, Nausicaa ou la Gradiva – aiment «partir en voyage» et «mourir en images».

À treize ans, il passait déjà son temps à égrener les noms de toutes ces «femmes en ailes», volages et volatiles (Laure, Luce, Lili, Léonce, Lenny...), qui s'étaient – hélas! – envolées avant qu'il décolle, «gros benêt benoîtement couvé chez les frères maristes», condamné à s'échauffer les sangs aux heures d'étude moites dans les bonnes pages illustrées du dictionnaire Larousse («Les ailes du collège»). Dans la foulée de cette course poursuite perdue d'avance, Presqu'elles décrit des voyages imaginaires, des envies irrépressibles d'approcher des archipels féminins inabordables.

PLIS ET REPLIS

Guy Goffette est un amoureux de la silhouette qui tourne au coin de la rue, du regard qui se dérobe, du nu tel qu'il se cache au fond de l'œil du photographe. À marée haute, on le retrouve tapi dans l'ombre de sa chambre, immobile, le nez collé sur un bout d'affiche arrachée au mur d'un cinéma fermé pour cause de démolition («Com- me un hiatus»), ou alors assis à sa table de travail, devant cette feuille blanche sur laquelle une main trace «le nom sans fin recommencé du désir et de sa proie» («Le corps écrit»).
À marée basse, les traits s'animent, les reliefs se précisent et rendent la quête du Graal encore plus lancinante. Toujours en panne d'inspiration, l'écrivain cherche désespérément le petit bout de phrase capable de le faire repartir du bon pied dans ce roman promis depuis des lunes à son éditeur: «Le miracle des mots pourrait trébucher et tomber en poussière» dans la chambre d'hôtel anonyme, à l'heure où la noce se replie sous les lampions du café-restaurant et la grande blonde chevaline levée en un clin d'œil s'avère être la propre mère de la mariée («Bref, platinée»).
Ailleurs, déguisé en passe-muraille, il s'amuse à peloter des yeux les robes derrière la vitrine, cherchant à deviner, par-dessus et par-dessous la chair, le drapé, le cintré, le tombé, l'arrondi et le gonflé, les plis et les replis. Soudain, «la barrière du passage à niveau imaginaire se lève», une sorte de brise entre les mannequins fait voler les tissus devant les yeux du voyeur, «et voilà qu'un visage apparaît, et c'est une femme, jeune, cheveu de jais et teint de neige avec, comme, un fanal, une bouche ronde et rouge. Brûlante. Vive. D'une impudeur de rose unique. (...) Sonia? Va pour Sonia» («Entre les plis»).

ÉLOGE DE L'INACHEVÉ

Ce recueil de dix courts récits qui se font écho («collier de perles ou puzzle») est un éloge du fugace, du fragmentaire, de l'inachevé. Toutes ces Presqu'elles, insaisissables, on ne les touche qu'en fermant les yeux, et c'est alors qu'un banal accessoire finit par déclencher une avalanche d'images, tel le collant noir, bien ajusté, d'une écolière sagement assise dans un compartiment de train: «Elle regarde par la vitre le paysage monotone. (...) Elle regarde par la vitre le paysage qui moutonne. (...) Elle aime les trains, le tacatam des trains, la ruine des images, la mémoire des ruines, le temps traversé par-delà le corps, le chant des traverses et des mélopées, les gares renversées, les croisements qui sifflent et les tunnels où l'on s'enfonce sans perdre pied» («Tacatam blues»).
Presqu'îles, Presqu'elles, protégées par les embruns à marée haute, éblouissantes à marée basse, prêtes à vous détourner comme Calypso un écrivain de sa phrase, un Ulysse de son Ithaque: Guy Goffette sait pertinemment qu'il en est des femmes comme des îles, «on ne les aborde jamais aussi facilement qu'en rêve»...


source

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitimeVen 10 Déc 2010 - 7:31

Guy Goffette a reçu le prix Goncourt de la poésie 2010 pour l’ensemble de son œuvre, qui comprend une vingtaine de recueils de poésie mais aussi des romans, des récits et des essais.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitimeVen 10 Déc 2010 - 23:14

sentinelle a écrit:
Guy Goffette a reçu le prix Goncourt de la poésie 2010 pour l’ensemble de son œuvre, qui comprend une vingtaine de recueils de poésie mais aussi des romans, des récits et des essais.

Bonne nouvelle!...Qui fait du coup remonter ce fil... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitimeVen 14 Jan 2011 - 8:50

Interview donnée lors de la remise du Goncourt de la poésie 2010 , mardi 11 janvier 2011:


Que représente ce prix pour vous ?

Guy GOFFETTE : « Une sorte d’encouragement, car on est rarement satisfait de ce qu’on écrit. C’est important le regard de ses pairs et des autres. »

Le Goncourt de la poésie passe relativement inaperçu par rapport à celui du roman, qu’a obtenu Michel Houellebecq…

« La poésie n’est pas de la distraction, voilà pourquoi dans cette société, qui est construite autour de ça, elle ne peut que passer inaperçue. La poésie est là pour mettre les points sur les "i" et faire réfléchir. Elle ne parle pas ou peu de choses agréables. Elle cherche, elle n’a pas de réponse, elle vous interroge, parle de vous, de vos angoisses, de vos désirs, de vos terreurs. C’est une main tendue aux hommes pour leur dire : " Et si on parlait de l’essentiel ? ". Ancienne, comme moderne, la poésie a toujours été contre. Aujourd’hui, elle s’oppose donc à ce monde capitaliste, à l’argent, au culte de la réussite, etc. Elle évoque plutôt le manque d’argent… »

Est-ce l’art de la résistance ?

« Vous avez trouvé l’expression exacte pour la définir. Durant les périodes de guerre ou sous les dictatures, les poètes ont toujours été les premiers à rejoindre la résistance. On n’en connaît pas des traîtres. Ce sont les premiers qu’on attaque, avec les journalistes. En revanche, les romanciers… En résumé, en période d’occupation, qu’elle soit de distraction comme aujourd’hui, ou non, la poésie résiste. Qui en lit ? Les femmes, et les ados surtout, car elle provoque la confrontation aux grandes questions. »

Mais elle ne se vend pas…

« Et c’est normal, car c’est plus facile de vendre un roman érotique qu’un poème. J’ai eu la chance de tomber sur Gallimard, qui est l’un des rares grands éditeurs qui en publie, même si ce n’est pas rentable. »

Vous venez de Gaume. Quelle part de cette région reste dans votre travail ?

« Tout et rien. J’ai la Gaume au fond du cœur, et je dis que je suis Gaumais, pas Belge, car je me fiche des nationalités. Je viens d’un petit coin le long de la frontière française. J’essaie d’ailleurs de revenir m’installer dans cette région, du côté français, entre Montmédy et Villerupt, mais les maisons y sont encore hors de prix. La Gaume est ma mère. Mon père, c’est autre chose : le voyage. »

Les thèmes qui reviennent dans votre œuvre sont l’exil, la solitude, et le voyage. Êtes-vous si mal dans le monde d’aujourd’hui ?

« On dit de moi que je suis l’homme le plus sociable qui soit, mais je suis le plus associable aussi quand je suis seul. La solitude m’intéresse. La rue, c’est le boulevard de la distraction. L’exil vient du fait qu’à l’homme et à son bonheur, il manque toujours quelque chose. On ne peut être satisfait. Et c’est dans ce manque que je cherche. Si on ne manquait de rien, on n’écrirait pas. »

Vous êtes donc toujours en recherche?

« Il faut le rester. Les hommes satisfaits, Rimbaud les appelait " les assis ". Je crois qu’ils sont morts, et j’en croise beaucoup dans la rue. Ils sont morts à mille choses, à l’émerveillement par exemple. " La vraie vie est ailleurs ", disait Rimbaud… »

Propos recueillis par Sébastien BONETTI
source

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitimeJeu 24 Sep 2015 - 5:32

Citation :
La collection Enfance en Poésie, sous la direction de Guy Goffette a sorti une série de livres de poèmes dans de nouvelles présentations.

«La poésie : faire exister ce qui n'existe pas. Poussez la porte des mots et vous entendrez sonner les cloches du réel, du possible, de l'impossible qui n'est pas français comme chacun sait.» (Guy Goffette)

source

rien que pour les jolies couvertures, cette série ne pouvait pas m'échapper
mais j'adore natuellement aussi les poèmes Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Guy Goffette [Belgique]   Guy Goffette [Belgique] - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Guy Goffette [Belgique]
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» [Vente] Baccara, 03/1995, 180.000 km, noir, 1.500 € (Belgique)
» Le D-Day en Belgique : 2 septembre 1944
» Marché de noël chez Fournier à Menin (jardinerie en Belgique)
» Bibliothécaire/Documentaliste à l'étranger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: