Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 "Personnages désespérés"

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: "Personnages désespérés"   "Personnages désespérés" Icon_minitimeSam 1 Mar 2008 - 21:36

Le vrai courage est souvent ignoré. Il est le produit du hasard et des circonstances. Et ceux qui en font preuve
oeuvrent dans l'obscurité de l'anonymat et en ignorant meme qu'ils sont courageux. Et c'est ce qui en fait le prix...
En ce sens, le vrai courage se moque du courage.
En fait ce qu'on nomme courage n'est le plus souvent que le produit d'une volonté patiente, d'une compassion ardente et sincère, d'un entetement infini... Et il n'a pas grand chose à voir avec l'héroisme ou le fait de surmonter le danger ou la peur.
Les vrais héros sont iconnus. Ce sont aussi bien la mère de famille que celui que celui qui essaie de sauver un enfant, un bléssé dans un pays oublié des medias. Car, il est bien connu que ce que la télévison ne vous montre pas n'existe pas...

Il y a pourtant une sorte de courage public bien réél, celui que j'attribuerai à des
"personnages désepérés", parcequ'ils préférent risquer la mort, l'emprisonnement que de se taire face à l'oppression.

En 1937, pendant la guerre d'Espagne, le vieux philosophe Miguel de Unamuno, recteur de l'Université de Salamanque et maitre à penser de
sa génération, est resté à la tete de son université, en territoire nationaliste.
Le "Jour de la Fete de la Race" à Salamanque, dans le grand amphi de l'Unversité, le général franquiste Millan Astray, mutilé de guerre, injurie
la Catalogne et le Pays Basque (qui sont encore en lutte), tandis que ses partisans hurlent :
"Vive la mort!"
Unamuno se lève lentement et dit :
Il y a des circonstances où se taire est mentir. je viens d'entendre un cri morbide et dénué de sens :
Vive la mort !
Ce paradoxe barbare est pour moi répugnant. Le général Millan Astray est
un infirme. Ce n'est pas discourtois. Cervantes l'était aussi.
Malheureusement, il y a aujoud'hui, en Espagne beaucoup trop d'infirmes.
Je souffre à la pensée que le général Millan Astray pourrait fixer les
bases d'une psychologie de masse.Un infirme qui n'a pas la grandeur spirituelle d'un Cervantes recherche habituellement son soulagement
dans les mutilations qu'il peut faire subir autour de lui."

S'adressant ensuite personnellement à Millan Astray, il ajoute :

Vous vaincrez, parceque vous possédez plus de force brutale qu'il ne vous en faut. Mais vous ne convaincrez pas. Car pour convaicre, il faudrait que vous persuadiez. Or pour persuader, il vous faudrait avoir ce qui vous manque : la raison et le droit dans la lutte.
Je considère comme inutile de vous exhorter à penser à l'Espagne.
J'ai terminé."

Consigné sur ordre à son domicile, Miguel de Unamuno mourut quelques semaines plus tard.
Je trouve que parfois, il est quand meme bon que le courage public,
si absude et inutile soit il en apparence, nous soit rapporté 70 ans plus tard...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Re: "Personnages désespérés"   "Personnages désespérés" Icon_minitimeSam 1 Mar 2008 - 22:55

Citation :
il est quand meme bon que le courage public,
si absude et inutile soit il en apparence, nous soit rapporté 70 ans plus tard...
Je ne dirais même pas bon, je dirais essentiel. Faudrait l'expliquer à Nicolas, ça. Qu'on ne construit par sur des victimes mais sur des exemples, et que les jeunes sont friands d'exemples...
Je reparlerai de Sophie Scholl, ce personnage m'a éblouie!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville


Dernière édition par Marie le Sam 1 Mar 2008 - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Personnages désespérés   "Personnages désespérés" Icon_minitimeSam 1 Mar 2008 - 23:16

Tu as raison Marie au sujet du VRP de Rollex et de Bolloré, à force de faire
appel à notre "devoir de mémoire", il a chatouillé mon inconscient, et les paroles d'Unamuno se sont présentées à mon esprit... Marrant l'inconscient...Idea

Mais qu' elles sont belles ces phrases. Quand certains prononcent des phrases, elles sont empreintes de douleur, de dignité !
Si c'était le VRP en question qui les disait, elles sombreraient dans le ridicule...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Re: "Personnages désespérés"   "Personnages désespérés" Icon_minitimeDim 2 Mar 2008 - 5:15

Belle morale! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Personnages désespérés   "Personnages désespérés" Icon_minitimeMer 5 Mar 2008 - 18:28

Le 11 septembre 1973, un coup d'état militaire, avec à sa tete le général
Pinochet, renverse le pouvoir démocratique au Chili. Le président Allende se suicide dans le palais présidentiel...
Quatre jours plus tard, 6OOO militants de gauche sont arrétés et parqués
dans un stade à Santiago.
Parmi eux, le chanteur Victor Jara, un chanteur excellent et très connu au Chili et qui avait chanté avec Violeta Parra et le groupe Quilapayun...
Le chanteur fut mutilé et exécuté de façon barbare par un officier.

La suite est racontée par le chanteur belge Julos Beaucarne, un chanteur
remarquable qu'on entend plus beaucoup aujourd'hui.
Et la chanson s'appelle "Lettre à Kissinger". Pour mémoire, Henry Kissinger
était le secrétaire d'état américain d'alors. Et la CIA fournit la logistique
du coup d'état...

Je veux te raconter Kissinger
l'histoire d'un de mes amis
son nom ne te dira rien
il était chanteur au Chili

Ca se passait dans un grand stade
on avait amené une table
mon ami qui s'appelait Jara
fut amené tout près de là

On lui fit mettre la main gauche
sur la table et un officier
d'un seul coup avec une hache
les doigts de la gauche a tranché

D'un autre coup il sectionna
les doigts de la dextre et Jara
tomba tout son sang giclait
six mille prisonniers criaient

L'officier déposa la hache
il s'appelait peut etre Kissinger
il piétina Victor Jarra
chante dit il tu es moins fier

Levant les mains vides des doigts
qui pinçaient hier la guitare
Jara se releva lentement
faisant plaisir au commandant

Il entonna l'hymne
de l'Unité Populaire
repris par les six mille voix
des prisonnier de cet enfer

Une rafale de mitraillette
abattit alors mon ami
celui qui a pointé son arme
s'appelait peut etre Kissinger

Cette histoire que j'ai racontée
Kissinger ne se passait pas
en 42 mais hier
en septembre septante trois.

Julos Beaucarne est un personnage admirable et j'en parlerai peut etre une autre fois. Il chante cette Lettre à Kissinger d'une voix douce, qui lui
donne -à mon avis- encore plus de force et d'émotion...
Ecoutez, c'est sur Daily Motion. C'est tout pout le "devoir de mémoire"...

colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Personnages désespérés   "Personnages désespérés" Icon_minitimeSam 8 Mar 2008 - 1:02

Marie, je te l'ai dit, la superbe harangue d'Unamuno m'est venue spontanémnent à force d'entendre parler -à tort et à travers- de
"devoir de mémoire".

L'exécution barbare de Jara est venue ensuite logiquement, alors que je n'avais pas prévu de suite, et parceque j'ai toujours le Chili au coeur comme l'Espagne républicaine vaincue par le fascisme.

J'ai alors pensé à d'autres manifestations exemplaires de courage, et celle
des jeunes résistants allemands antinazis de la Rose blanche s'est présentée à ma mémoire... Oui, je t'en prie écris quelques mots à leur
sujet.

Parmi les autres possibles, Giordanno Bruno, qui contrairement à Galilée,
n'avait pas de pape pour le protéger et qui a été brulé je crois par l'Inquisition après avoir non seulement résisté mais s'etre méchamment
moqué de cette Institution...colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Re: "Personnages désespérés"   "Personnages désespérés" Icon_minitimeSam 8 Mar 2008 - 2:19

Citation :
Et il n'a pas grand chose à voir avec l'héroisme ou le fait de surmonter le danger ou la peur.
Oui, je suis d'accord avec toi.. Le mot courage va souvent de pair pour moi avec les mots constance, ténacité. Et actes dans la logique des paroles, parce que les mots...
Pour Sophie Scholl , son frère et ses camarades, le lien de wikipedia raconte leur histoire
ICI.
Je ne vais pas le paraphraser, mais je conseille vivement le film.
Découverte aussi récemment, ce courage des femmes allemandes mariées à des Juifs
ICI
qui n'ont pas cédé , et les ont fait libérer..

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Re: "Personnages désespérés"   "Personnages désespérés" Icon_minitimeSam 8 Mar 2008 - 13:46

Merci Bix, merci Marie.

je mets ces mots dans ma mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Personnages désespérés   "Personnages désespérés" Icon_minitimeJeu 20 Mar 2008 - 20:55

Giordano Bruno fut d'abord moine dominicain... Mais il avait des mauvaises fréquentations : il connaissait Spinoza et admirait Erasme... C'est vous dire...!
Mais il ne cesse d'aggraver son cas... En se fondant sur les travaux de Copernic et de Nicolas de Cuer, ne s'avise t'il pas de démontrer de manière
philosophique la pertinence d'un univers infini et contenant une infinité de mondes invisibles...
Passe pour l'héliocentrisme, mais il avait aussi formulé 19 ans avant Galilée le principe d'inertie, la plus grande découverte de son époque.
Et il fut avant tout un philosophe d'une rare audace.

C'était vraiment trop pour l'Inquisition qui le condamna à etre brulé vif au terme de 8 années de procés. Contrairement à Galilée, il ne se rétracta
jamais, et il n'avait pas non plus l'appui du pape.
Mais les personnages exemplaires ne courent pas les rues, et en plus on a tendance à les oublier ou à les passer sous silence...

Pendant ces années, Giordano Bruno se comporte abominablement. Il joue au chat
et à la souris avec ses juges, fait preuve d'ironie, argumente, fait semblant de céder... pour repartir de plus belle.
Il use ses bourreaux et leur donne la migraine, alors meme qu'il est emprisonné, affamé et torturé.
A la lecture de sa condamnation au bucher, Bruno commente :
"Vous éprouvez sans doute plus de crainte à rendre cette sentence que
moi à l'accepter."

Giordano Bruno fut exécuté le 17 février 16OO. bonjour

colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Re: "Personnages désespérés"   "Personnages désespérés" Icon_minitimeJeu 20 Mar 2008 - 21:05

Tiens, on peut mettre ici Juette, l'enfant des Flandres.
Avec quand même ces mots très vrais - et une réflexion presque philosophique de grande importance à mes yeux!

" On aime le monde seulement quand il nous parle.Prenez l'abbé Jean. Il a souffert de la mort de maître Amaury et de celle de ses disciples parce que ces gens pensaient comme lui. Et regardez vous, Hugues. Tout ce que vous faites, c'est par peur de me perdre. Seul compte ce que vous ressentez.
C'est ainsi: toute entreprise, aussi grande et sacrée soit-elle ,repose sur des nécessités personnelles. L'altruisme n'existe pas.
"

La passion selon Juette

Clara Dupont-Monod p 213

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi
Espoir postal


Messages : 16
Inscription le : 18/04/2008
Localisation : Rhone-Alpes

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Sur Picasso et Robert Antelme   "Personnages désespérés" Icon_minitimeMar 6 Mai 2008 - 20:14

Bibi lisait le recueil de pensées de Picasso et les quelques anecdotes à son sujet.
Picasso par Picasso aux Editions Ramsay, textes et paroles recueillis par Paul Désalmand.
Picasso était un peintre malin, un de ces rusés métèques qui aurait été expulsé aujourd’hui par Brice et ses amis. Il n’avait pas sa langue dans sa poche et, en juin 40, il ne pouvait pas voir les Allemands occupant Paris … en peinture.
"Personnages désespérés" Guerni11
A cette époque, il vivait avec l’artiste Dora Maar dans un hôtel particulier, rue des Grands-Augustins. Dora - que Paul Eluard lui avait présenté - a photographié en 1937 les différentes étapes de la réalisation de Guernica . Le peintre a choisi de rester à Paris , enfermé dans son atelier pendant toute l’ Occupation . Son œuvre des années 1935-1945 fut interdite d’exposition. En 1938-39, Dora était devenue le « modèle » de très importants ensembles de toiles sur le thème des Femmes Assises, des Femmes au chapeau et des variations autour du thème de la Femme qui pleure.
Pour les nazis, pas question d’exposer Picasso car il fait partie à leurs yeux de ces artistes qui font la promotion de… “ l’art dégénéré “. Aussi au début de l’ Occupation , Picasso a droit comme nombre d’artistes de l’époque (pas tous…), à une visite en règle de la Gestapo qui vient fouiller minutieusement l’atelier.
Un officier nazi voit une photographie de la grande planche de Guernica , l’examine attentivement et se tourne vers Picasso :
- C’est vous qui avez fait ça ?
Et le peintre de répondre :
- Non, c’est vous !

"Personnages désespérés" Antelm11
BiBi avait lu « L’Espèce Humaine » de Robert Antelme , livre qui reste un des livres -références éclairant au mieux l’Univers Concentrationnaire de cette épouvantable lumière noire. BiBi a retrouvé Robert Antelme dans un petit livre publié chez Farrago :
Vengeance ?. Robert Antelme écrira ce court texte peu après sa sortie du camp de Dachau , voulant s’élever contre le sort (la mort sans sommation et sans jugement) réservé en France aux Allemands prisonniers et répondant à la haine ambiante pas encore retombée. (Nous sommes en 1946).
"Personnages désespérés" Ant97811
Dans sa réponse à Charles Eubé, il s’oppose à ce qu’on fige l’Homme allemand dans une pseudo-essence porteuse du Mal.
Citation :
« Penser qu’un déporté puisse se réjouir de ce que certains Allemands en France soient en train eux-mêmes de devenir des « déportés » , ou simplement le tolérer, c’est croire qu’ayant reçu en Allemagne une correction, nous nous réjouissions qu’on la rende à ceux qu’on a sous la main. C’est ne rien comprendre à ce qui a été vécu là-bas ».
Et encore : « Je croyais avoir enfoncé une porte ouverte en distinguant les « coupables » qui doivent être jugés ( et je précise qu’il s’agit des SS et plus généralement, des nazis, et d’autres cas), des autres Allemands, qui encourent en tant que citoyens, une « responsabilité » politique, obligeant aux réparations et justifiant les garanties de sécurité dont nous devons nous entourer, mais ne sont pas passibles d’un « châtiment ».

Ce jeudi 8 mai, les anciens combattants fleuriront les Monuments aux Morts dans une minute de silence. Il serait bon à l’avenir que cette minute de Silence se transformât en une Minute d’Histoire et expliquât un tant soit peu aux badauds qui iront chercher leur pain à la boulangerie quid des Camps de Concentration et quid des Camps d’Extermination.
[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensezbibi.com
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Re: "Personnages désespérés"   "Personnages désespérés" Icon_minitimeMer 7 Mai 2008 - 0:26

Le comportement de Picasso pendant la guerre est ambigu, voire opportuniste…rusé sûrement, sympathique pas tellement.

Quand à la responsabilité politique, je crois que beaucoup d’individus se la partagent (et pas que les allemands)…sans la 1ère guerre mondiale, sans les colossaux dommages de guerre écrasant l’Allemagne, sans les comportements lâches de nombreux gouvernements le plus souvent poussés par leurs concitoyens, cette guerre n’aurait vraisemblablement pas vu le jour, en tout cas avec cette ampleur.

Et puis, je crois qu’il serait juste de se souvenir que pendant cette guerre, pas un camp d’extermination ne fut bombardé…ni même une ligne de chemin de fer y menant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Re: "Personnages désespérés"   "Personnages désespérés" Icon_minitimeMer 7 Mai 2008 - 0:42

Faut-il être désespéré pour être courageux ?
Se laisser tuer est-il courageux ?
Le désespoir ne transforme t-il pas l’acte en une forme de suicide ?

Le courage est-il instinctif ou raisonné ? jemetate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Personnages désespérés   "Personnages désespérés" Icon_minitimeMer 7 Mai 2008 - 1:14

Je vais te dire, sous marin, il ne faut pas chercher trop loin...

Je ne suis pas un esprit très cartésien, mais plutot intuitif.
J'avais en tete, l'exemple d'Unamuno, un homme, un démocrate, confronté
à un problème bestial de force brute. Bien que désespéré et foutu, il a su trouver
les ressources nécéssaires et les paroles qu'il fallait pour les imposer à ses bourreaux et à la mémoire de ceux qui savent désormais ce qui s'est passé ce jour-là à Salamanque.
Et je trouve que c'est une chance pour nous !

Victor Jarra et Giordano Bruno étaient ils désespérés, je ne sais pas, mais exemplaires certainement et emblématiques aussi de quelque chose qui est plus grand que nous, meme quand tout est perdu... C'est pour cela que je les ai cités ensuite. Mais je ne suis pas sur de répondre à ta question...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Re: "Personnages désespérés"   "Personnages désespérés" Icon_minitimeSam 10 Mai 2008 - 20:23

Je place ici le lien vers ce fil consacré à Etty Hillesum:
clic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




"Personnages désespérés" Empty
MessageSujet: Re: "Personnages désespérés"   "Personnages désespérés" Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
"Personnages désespérés"
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les "déchets" (fanes, épluchures, graines...)
» Alessandra Amoroso "Il mondo in un secondo" - 20 dicembre 2010
» "Référendum" - L'AQCPE tente de berner la populati
» "Anthropo de la globalisation" et "Ethnicité"
» ATTENTION, ceci est un quizz " surprise"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: L'humain, la société, la nature...-
Sauter vers: