Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Dany Laferrière

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2014 - 8:59

Encore un ecrivain qui va me plaire : "L'art presque perdu de ne rien faire" (Grasset).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeLun 19 Jan 2015 - 10:59

Journal d'un écrivain en pyjama


Ce journal d’un écrivain en pyjama n’est pas un roman. Pourtant l’auteur affirme ne pas vouloir (pouvoir) écrire d’essai car ne voulant pas s’appesantir en des discussions oiseuses que tous lecteurs s’empresseraient de commenter, discuter, contester, critiquer, attaquer. Dany Laferrière préfère le roman. Et j’avoue qu’à la lecture de ce livre, je le rejoins et le préfère dans son registre de prédilection.

Dans ce texte, Dany Laferrière donne des pistes à son neveu qui écrit son premier roman. A travers sa propre expérience, l’écrivain nous dévoile quelques pans de son travail, de sa méthode. De sa vie d’écrivain, de sa vie de lecteur. De sa vie d’observateur du monde. Des trucs et astuces. Des anecdotes. Des réflexions que j’ai savourées dans les premières dizaines de pages.

Car le style de Dany Laferrière est des plus agréables. Ses livres n’ont pas de chapitres. Ils sont articulés en une longue série de paragraphes introduits par un sous-titre. Ce sont autant d’idées, de réflexions, de souvenirs écrits les uns derrière les autres. Sa plume suit le déroulement de ses pensées et saute d’un sujet à l’autre, revient en arrière pour compléter son propos, repart dans une autre digression. L’ensemble n’est pourtant jamais décousu. Et s’il saute souvent du coq à l’âne, les enchainements sont structurés et chaque brique à sa place aboutissant à un livre parfaitement cohérent et d’une lecture fort agréable. De plus, le ton est toujours teinté d’humour et de vie. Et si j’aime l’écrivain, j’aime aussi le personnage et ne manque jamais ses interventions quand François Busnel a la bonne idée de le convier sur son plateau.

Pourtant cette fois, la magie n’a pas opéré. On ne sent plus les alizées de Haïti. On ne sent plus les effluves de bougainvillier, ni celles du café que l’on sert dans chaque maison. Ses notes m’ont rapidement ennuyé. Ces propos passaient haut au-dessus de ma tête.

Ca ne peut pas fonctionner à tous les coups ! Je reviendrai à ses romans qui, eux, m’enchantent à tous les coups.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeLun 9 Fév 2015 - 10:09

Tout bouge autour de moi



Après avoir retrouvé le chemin de son pays natal, rompant ainsi avec 30 ans d’exile – épisode raconté dans l’Enigme du retour –, Dany Lafferrière se trouve à nouveau à Port-au-Prince en ce 12 janvier 2010. Il est attablé avec un ami dans le restaurant de son hôtel. On vient de leur servir une corbeille de pain et ils attendent leur homard quand le sol se mit à trembler.

L’auteur nous dit alors avec un étonnant détachement que les réactions des convives furent diverses. Certains plongèrent sous leur table, tandis que d’autres se précipitèrent dehors. D’autres encore, parce qu’ils prirent le temps d’avaler une dernière bouchée perdirent quelques précieuses secondes.

Allongé à plat ventre au centre du terrain de tennis de l’hôtel, Dany Laferrière regarda les bâtiments s’écrouler les uns après les autres. Dans ce pays très pauvre et peu habitué aux séismes, les normes antisismiques n’existent pas. Les édifices en bétons n’ont pas tenus. Les masures les plus pauvres faites de bois et de tôles ont mieux résisté.

La ville est dévastée. C’est un champ de ruine que l’auteur nous décrit. Véhiculée dans la voiture personnelle de Lyonel Trouillot (qui habite sur place et qu’on est heureux de croiser dans son quotidien), Dany tente de parvenir jusqu’à la maison de sa mère dont il n’a pu avoir de nouvelle. Froidement, sur le ton d’une banale conversation de coin de rue, il fait le bilan de la catastrophe. Il évoque les blessés et les morts sans toutefois s’y attarder. Il évoque la ville qui devra être reconstruite selon un plan à déterminer, les défis qui devront être relevés, les haïtiens et leur vie bouleversée, leur incroyable capacité à se relever – toujours – après une tragédie, qu’elle soit naturelle, politique ou sociale.

Un conte d’une incroyable beauté malgré le thème. Le bleu de la mer, la couleur des tropiques, la saveur des mangues, le souffle des alizés. La société bigarrée, les constructions hétéroclites qui forment un paysage unique, une ville reconnaissable entre toute. Et cette écriture merveilleuse, riche et construite par l’habituelle juxtaposition de courts chapitres qui sont autant d’anecdotes tantôt graves, tantôt frivoles.

Et l’omniprésence du vaudou et de la religion…

Une nouvelle tranche de soleil : lire ce livre revient à croquer dans une tranche d’ananas. C’est savoureux, c’est sucré. Dany Laferrière est un incroyable conteur dont je ne me lasse pas !

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeLun 9 Fév 2015 - 15:59

Harelde a écrit:
Tout bouge autour de moi





Le bleu de la mer, la couleur des tropiques, la saveur des mangues, le souffle des alizés. La société bigarrée, les constructions hétéroclites qui forment un paysage unique, une ville reconnaissable entre toute. Et cette écriture merveilleuse, riche et construite par l’habituelle juxtaposition de courts chapitres qui sont autant d’anecdotes tantôt graves, tantôt frivoles.



Une nouvelle tranche de soleil : lire ce livre revient à croquer dans une tranche d’ananas.

Tu me fais rêver... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeJeu 21 Mai 2015 - 16:27

Je suis un écrivain japonais:

J'ai lu ce roman d'une traite! J'ai trouvé le style de cet auteur très agréable, et en même temps capable de glisser certaines réflexions profondes. Il me fait un peu penser à Bukowski, mais dans un genre moins virulent. Je ne sais pas comment sont ses autres romans, mais celui-ci est très bon, avec de l'humour et un scénario assez original.
Le parcours de l'écrivain, ses thématiques, et sa façon simple d'amener les choses me plaisent. Il y a aussi pas mal de références littéraires glissées de-ci de-là, et un bel hommage au poète Basho. Ah, et j'ai aimé me replonger dans la ville de Montréal oui
Une belle découverte que ce Dany Laferrière.

J'ai noté deux citations:

Citation :
Voilà une autre chose que je déteste: l'authenticité. Le vrai restaurant. Les vraies gens. Les vraies choses. La vraie vie. Rien de plus faux. La vie est un concept d'ailleurs.

Citation :
Je savais que la littérature comptait pour du beurre dans le nouvel ordre mondial. Il n'y a que les dictateurs du Tiers-Monde qui prennent les écrivains au sérieux en les faisant régulièrement emprisonner, ou fusiller même



_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeMar 9 Juin 2015 - 14:49

L'énigme du retour

J'ai eu des difficultés à entrer dans la langue, mais c'est surement pour mieux l'apprécier..

Quelles odes à la mère, la grand mère, aux femmes d'Haïti, à ce pays si dur où le fait de vivre est déjà un exploit journalier..et ce père omniprésent, mais en filigrane, ce père mystérieux (comme la valise de celui-çi dans un coffre de banque ....., ce père que l'exil a dù rendre fou...

Un livre qui ne vous laisse pas indifférent enthousiaste

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeJeu 25 Juin 2015 - 11:54

Vers le Sud




Haïti. Son soleil, ses plages de sable fin, sa mer turquoise, sa chaleur moite, ses alizés, son café, son rhum, sa misère, ses blancs qui continuent à tenir les postes clés. Et sa tradition vaudou.

Dany Laferrière nous conte son pays et l’attrait – le pouvoir – qu’il exerce sur nos sens. Car Haïti nous attire, nous prend dans ses filets de façon insidieuse et nous change. Si vous vous rendez sur cette île envoutante, vous rentrez différents. Si vous rentrez un jour chez vous.

Par l’exemple de plusieurs femmes mûres, l’auteur décrit la puissance du vaudou et du désir sexuel. Ces femmes rangées, mariées depuis des lustres ou veuves, qui pensaient en avoir fini avec la bagatelle et qui reviennent tout à coup à la vie. Les jeunes éphèbes à la peau noire qui se promènent à demi-nus sur les plages les affolent. Elles ressentent de nouveau un désir qu’elles avaient oublié, ou enfoui tout au fond d’elles même. A en croire Dany, Haïti est un véritable baisodrome ou tout le monde fornique avec tout le monde. Un monde à part, intermédiaire entre celui des hommes et celui des dieux. Un monde qui sait aussi se montrer cruel, impitoyable avec les plus faibles. Manger ou être manger. Dominer ou subir. Une jungle lascive où la torpeur du climat exacerbe les sentiments.

On croise la route de Françoise Saint-Pierre, directrice d’un lycée français, celle de Christina, d’Ellen, de Brenda, de Sue ou de M.R., une journaliste d’un grand canard parisien qui était venue faire un reportage sur l’île et qui ne parvient plus à rentrer chez elle.

On croise aussi la route de Fanfan, de Charlie, de Chico ou de Mario, des gamins de 17, 18 ou 20 ans qui n’hésitent pas à séduire leurs aînées à la peau si blanche afin de gagner un peu d’argent. Comme à l’accoutumé avec Dany Laferrière, le récit est passionnant et passionné, fort bien écrit et ensorcelant. Un livre à la fois poétique et magique. Un livre assez chaud avec des scènes explicites. Un livre fort agréable à lire durant les vacances au soleil.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
hardkey
Envolée postale
hardkey

Messages : 169
Inscription le : 29/03/2016
Age : 25
Localisation : Toulouse, ville rose de mon coeur

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeDim 3 Avr 2016 - 15:52

Comme proposé par shanidar, je poste ici aussi mon avis sur Je suis un écrivain japonais.

J'ai plutôt aimé, même si j'ai l'impression de ne pas voir commencé par le bouquin le plus facile de cet auteur. Il y a tout un jeu entre le roman qu'écrit le narrateur et la réalité, si bien que j'ai été un peu paumé pendant la première moitié du roman, avant de comprendre de mieux en mieux grâce aux indices que refile Laferrière. J'apprécie aussi les commentaires littéraires, sur Basho et Mishima par exemple, et les réflexions un peu moqueuses sur la littérature, l'identité nationale et les gens de peu de mots. (Et j'ai bien aimé l'auto dérision avec laquelle il se plaint que tous les romans ont un narrateur qui ne fait que parler à la place de beaucoup de dialogues au sein d'un roman qui a justement ce travers. ^^)
Bref, pas un chef d’œuvre pour moi, mais je pense que je lirai d'autres romans de cet auteur avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeDim 3 Avr 2016 - 20:07

Merci à toi !

J'avais l'impression que Laferrière faisait parti des écrivains 'faciles' mais après avoir entendu quelques interviews de lui après un cours au collège de France (je crois), je crois que je me suis trompée et que cet auteur est beaucoup plus intéressant qu'envisagé...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hardkey
Envolée postale
hardkey

Messages : 169
Inscription le : 29/03/2016
Age : 25
Localisation : Toulouse, ville rose de mon coeur

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeDim 3 Avr 2016 - 21:57

J'aime beaucoup la réaction : "Ah, il n'est pas facile, du coup j'ai envie de le lire". Very Happy

Bon, je suis de mauvaise foi hein, j'ai compris ce que tu voulais dire. Wink

Et effectivement, je pense que c'est un romancier avec un parti pris et une volonté littéraire propre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hardkey
Envolée postale
hardkey

Messages : 169
Inscription le : 29/03/2016
Age : 25
Localisation : Toulouse, ville rose de mon coeur

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeLun 4 Avr 2016 - 4:59



Ok, je sais que j'ai déjà acheté Le journal d'un écrivain en pyjama, mais je sens que je vais l'adorer. Et puis ce mec est trop cool en fait. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeLun 4 Avr 2016 - 7:13

Dany Laferrière est tout un personnage littéraire. Il s'inspire d'ailleurs de Charles Bukowski. Je dirais que les auteurs qui l'influencent le plus sont Bukowski, Miller et Gombrowicz. Il utilise la palette japonaise pour sortir de ce qui fait cliché des stéréotypes raciaux s'il y en a... il parle souvent des écrivains qui commencent par B, comme Basho, Borges, Baldwin, etc.

Personnellement, j'ai beaucoup aimé son premier - CFAANSF - et j'ai l'impression qu'il est difficile à battre au niveau de la fraîcheur et de la candeur, même si j'ai également apprécié Chronique de la dérive douce, qui est plus poétique.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeLun 4 Avr 2016 - 17:40

ah mais j'assume complètement le fait d'aimer les livres difficiles, les pavés, les Pynchon et les Vollmann, ou les Vila-Matas mais j'apprécie aussi des auteurs plus calmes... Et tout ce qu'ajoute jack ne peut que titiller la/ma curiosité. Merci les garçons !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hardkey
Envolée postale
hardkey

Messages : 169
Inscription le : 29/03/2016
Age : 25
Localisation : Toulouse, ville rose de mon coeur

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeLun 4 Avr 2016 - 17:56

Je te dirais quand j'aurais lu un peu plus de lui shanidar, mon avis plus éclairé.

En tout cas, on parlait sur le fil de Gary de sa voix, je trouve que Laferrière a aussi une voix géniale. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hardkey
Envolée postale
hardkey

Messages : 169
Inscription le : 29/03/2016
Age : 25
Localisation : Toulouse, ville rose de mon coeur

Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitimeMar 12 Avr 2016 - 19:24

Terminé dans la journée le Journal d'un écrivain en pyjama qui m'a beaucoup plus, cette fois.
J'ai déjà dit que j'avais essayé de le commencer il y a quelques mois, sans grand succès, mais là je suis complètement rentré dedans.
Dany Laferrière nous emmène au fil de ses réflexions, de ses pensées, de ses envies de lecture et d'écriture, en jouant un peu sur la structure malgré tout, ce qui a l'air d'être récurrent chez lui. En tout cas, on sort de cette lecture avec une envie d'écrire et de lire renouvelée, et rien que pour cela il vaut bien le coup.

Petit florilège de morceaux qui m'ont plut :

Citation :
Il y a quelqu'un que vous devez absolument convaincre de votre talent, et il se trouve dans cette pièce où vous vous croyez seul.

Citation :
Chaque mauvais livre qu'on n'a pas écrit enrichit notre œuvre.

Citation :
Cela peut prendre toute une vie pour écrire avec la gravité d'un enfant qui joue.

Citation :
Écrire jusqu'à n'avoir plus peur d'écrire.

Citation :
Choisissez un écrivain que vous aimez et lisez tout ce qu'il a écrit et qu'on a écrit sur lui, afin de connaître à fond votre poisson-pilote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Dany Laferrière - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Dany Laferrière   Dany Laferrière - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Dany Laferrière
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» le 25 mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature canadienne-
Sauter vers: