Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Rosetta Loy [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Rosetta Loy [Italie]   Mar 3 Nov 2009 - 23:34

kenavo a écrit:
c'est bien de voir remonter ce fil.. merci - et contente que tu as aimé cette lecture.. cela me rappelle combien j'ai adaoré ce livre Very Happy
J'ai lu ce que tu en as dit plus haut et cela confirme mon envie.

bix229 a écrit:
Oui, à lire ausssi Un chocolat chez Hanselmann.
Un récit à moitié autobiographique. Rosetta Loy a connu cette triste période de l' histoire, et elle en parle très bien !
Je note ce titre Bix, j'ai vu que tu le considères comme un de ses meilleurs.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmanuelle Caminade
Envolée postale
avatar

Messages : 204
Inscription le : 06/11/2009
Age : 68
Localisation : Drôme provençale

MessageSujet: Rosetta Loy   Jeu 25 Nov 2010 - 18:22



La porte de l'eau, éditions Rivages, 2002, traduction Françoise Brun / La porta dell'acqua, Rosetta Loy, BUR Scala 2001, 105p


J'ai adoré ce court et envoûtant roman au charme grave qui explore l'univers mental de l'enfance avec une grande finesse psychologique en lui ajoutant une portée philosophique et historique.

Il est servi par une écriture magnifique, précise,sensuelle et poétique, à la frontière du fantastique, qui lui confère une puissance subtile. Je l'ai lu dans sa version originale mais,d'après l'extrait en français que j'ai pu consulter sur le blog La giravolta, la traduction française de Françoise Brun est tout aussi sublime...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-or-des-livres-blog-de-critique-litteraire.over-blog.com
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Rosetta Loy - A l'insu de la nuit    Jeu 3 Fév 2011 - 22:10

A l'insu de la nuit

Original : All’insaputa della notte (Italien, 1984)

Traduction : Françoise Brun

Présentation Payot et Rivages
1939. C'est la fin de l'été. Les journées sont paresseuses. On profite des dernières heures ensoleillées avant le déclin du jour. L'humeur est langoureuse, vaguement inquiète. On ne sait pas comment sera l'arrière-saison.
Dans ces nouvelles, publiées pour la première fois en 1984, Rosetta Loy trace des destins bousculés par l'histoire en livrant des instantanés presque photographiques d'une société sur le point de disparaître à ce moment qu'elle appelle «l'instant d'avant la grande nuit». Celle qui s'abattra sur l'Europe au cours de l'automne 1939.


Présentation de l'éditeurCe sont de grands bourgeois italiens. Ils ont de l’argent, l’automobile avec chauffeur, les domestiques, la nourrice pour les enfants. Ils partent en villégiature dans les Dolomites afin que toute la famille respire le bon air. Là, ils boivent du thé, ils jouent au tennis, ils écoutent Wagner sur un gramophone, et parfois les épouses fidèles sont troublées sans le savoir par un garçon qui passe.
Ou bien ils sont à Paris, et se promènent dans les allées du Parc Monceau en parlant de Géricault et du Radeau de la Méduse qu’ils ont vu au Louvre ; ou encore à Vienne, où ils mangent des Sachertorte et se photographient devant les fontaines du palais de Schönbrunn tandis que claquent au vent les oriflammes rouges à croix gammée.
On est en septembre et l’arrière-saison est belle, une lumière dorée enveloppe la montage, et Paris, et Vienne. Ils ne le savent pas encore mais ils vivent les derniers instants avant la nuit : 1939.


REMARQUES :C’est un de ces livres où je « sens » quelque chose de fort, mais c’est comme si quelque chose m’échappe. Ces nouvelles baignent dans un atmosphère « d’avant la grande nuit » : mort, rupture, nostalgie sont proches, comme un orage qui se prépare en été.

Peut-être à cause de la langue française, j’avais de la peine de suivre l’auteur ou le cours de chaque histoire avec ces très subtils sauts d’écriture, dans le temps, dans l’espace. A peine annoncés. S’agit-il ici d’images successifs, de tableaux ? Malgré moi j’ai interrompu cette lecture que je pourrais éventuellement reprendre en allemand ? Mais je suis assez sûr que ces neuf nouvelles pourraient fortement intéresser d’autres Parfumés ! Et je serais curieux de leurs avis !

Occasion d’indiquer la page très riche chez Wikipedia avec des remarques sur son style, son engagement contre l’oubli des décennies fascistes et l’Holocauste, et quelques comptes rendus sur ses oeuvres :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosetta_Loy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Rosetta Loy [Italie]   Ven 4 Fév 2011 - 8:44

tom léo a écrit:
Peut-être à cause de la langue française, j’avais de la peine de suivre l’auteur ou le cours de chaque histoire avec ces très subtils sauts d’écriture, dans le temps, dans l’espace. A peine annoncés. S’agit-il ici d’images successifs, de tableaux ? Malgré moi j’ai interrompu cette lecture que je pourrais éventuellement reprendre en allemand ? Mais je suis assez sûr que ces neuf nouvelles pourraient fortement intéresser d’autres Parfumés ! Et je serais curieux de leurs avis !
jusqu'à présent je n'ai pas encore lu des nouvelles d'elle.. tu m'intringues avec ton commentaire et puisque je l'aime bien comme auteur et que j'aime aussi lire des nouvelles, je note ce livre Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rosetta Loy [Italie]   Sam 30 Juin 2012 - 17:11

Les routes de poussière
Le strade di polvere, 1987 (traduction de Françoise Brun, 1995)



Citation :
Au coeur des collines du Piémont, dans une Italie qui n'est encore au début du XIXe siècle qu'une mosaïque d'états et de royaumes, l'histoire se déroule sur trois générations d'une famille de paysans aisés. Écrivain de la mémoire, Rosetta Loy sait nous faire aimer ses personnages inoubliables. Luis qui plaisait tant aux femmes, Bastianina la jeune novice impétueuse, Teresina et sa passion pour les pommes reinettes et pour Mozart, son fils Pietro-Giuseppe, l'enfant rebelle qui s'en ira chercher a Gênes la liberté et la justice. Une nostalgie invincible nous prend, comme si cette famille était aussi la nôtre, une famille lointaine, oubliée.

Les sagas familiales sur fond d'Histoire livrées avec arbre généalogique imposant et lot de péripéties romanesques, il y en a beaucoup. A un moment j'en lisais pas mal avant d'en perdre un peu le goût pour passer à autre chose. Alors qu'est-ce qui fait de ce roman de Rosetta Loy un des plus beaux spécimens du genre, qu'est-ce qui fait son charme puissant?

Principalement le talent de Rosetta Loy à créer et façonner ses personnages: qu'ils soient principaux ou secondaires, membres de cette famille de propriétaires terriens ou leurs serviteurs, tous possèdent leur particularité, un détail original qui les rend uniques, à la fois très romanesques et crédibles, toujours attachants car habités par l'amour. A ceux cités on peut ajouter Fantina la brodeuse un peu sorcière qui parle aux fourmis et aux semences, Gioacchino l'enfant-oiseau passionné d'astronomie, la Chevalière dans son grand château en ruine où courent les poules, Gavriel et son amour sans espoir pour la flamboyante fille du forgeron Rosetta du Fracin, Marlatteira avec ses deux coeurs et ses rêves débridés, et tant d'autres.
Et bien sûr la beauté de cette écriture poétique, sensible et évocatrice, la façon dont elle alterne narration au passé et au présent, donnant au récit tout à la fois l'élan de la fresque historique et le relief, la saveur plus intimiste de l'instant.

L'Histoire est omniprésente mais comme hors-champ, elle est en marche mais elle passe, telles les troupes napoléoniennes, et plus tard le carrosse de Napoléon III, sur les "routes de poussière", aux confins du village et de ces douces collines piémontaises, happant un moment dans son sillage des personnages et les rendant plus tard, changés à jamais.
Car le point fixe autour duquel est bâti le roman, où il y commence et où il s'achève, c'est la grande maison familiale jaune pâle bâtie par le fondateur de la dynastie, ses pièces et son jardin modifiés au fil du temps par les générations, et la campagne proche qui l'entoure. Malgré les tragédies et les calamités naturelles qui frappent la famille, dans les périodes de misère comme de prospérité, on s'y sent bien et on en éprouve en effet une forte nostalgie, à tel point que les fantômes des disparus s'y attardent et s'y mêlent aux vivants, et que le lecteur, lui, voudrait que le roman ne se finisse pas.
Un grand coup de coeur vous l'aurez compris!
Revenir en haut Aller en bas
Noémie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

MessageSujet: Re: Rosetta Loy [Italie]   Mar 28 Juin 2016 - 13:01

Ay Paloma

Citation :
Présentation de l'éditeur : Août 1943. L'Italie vit des jours tragiques. Au Val d'Aoste, le Grand Hôtel Brusson garde les apparences d'un lieu de villégiature. C'est là que plusieurs familles de la bourgeoisie italienne se sont réfugiées pour échapper aux bombardements. Les jeunes s'y amusent avec l'insouciance de leur âge, jouent au tennis, tombent amoureux... Lorsque arrive la date du 8 septembre 1943, l'écroulement du régime fasciste est une surprise. Pour chacun de ces jeunes gens, la fin de l'été marque l'entrée abrupte dans la vie adulte. Tous doivent faire un choix, et pour eux, plus rien ne sera jamais pareil. Dans ce récit intense et dépouillé - considéré par les critiques comme le plus grand livre de l'auteur - Rosetta Loy recompose, à sa manière légère et subtile, la mémoire d'une certaine Italie que les Français généralement ignorent, et que les Italiens eux-mêmes commencent tout juste d'explorer.

En commençant les premières pages, on pourrait presque croire à une villégiature "normale" mais quelques détails frappent d'emblée : les tenues des joueurs de tennis élimées, l'absence d'entretien des abords du lieu sportif... Entre les jeunes, des liens se tissent, d'autres se défont. Des familles s'évitent....Il y a ceux qui sont, là, réfugiés et il y a ceux qui vivent là : deux mondes qui ne s'unissent pas.
Il y a une certaine tension dans la première partie de ce livre qui va nous amener jusqu'à la date du 8 Septembre et à partir de là, tout éclate, la quiétude apparente vole en éclats...
On saura le destin des jeunes entrevus aux abords du court de tennis et c'est non sans nostalgie que l'on referme ce petit livre qui nous fait nous empresser de trouver un autre roman de ce même écrivain tant la prose y est un bonheur.

Lu dans le cadre de la LC Hôtels : un pépite!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Rosetta Loy [Italie]   Mar 28 Juin 2016 - 13:24

Noémie a écrit:
Lu dans le cadre de la LC Hôtels : un pépite!!
après que tu en avais parlé sur le fil de la LC, j'ai aussi acheté ce livre... je ne suis qu'au début, mais j'aime beaucoup... et ton commentaire me donne envie de continuer Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Rosetta Loy [Italie]   Mer 29 Juin 2016 - 9:19

J'avais beaucoup aimé Les routes de poussière, merci de faire remonter de beaux souvenirs de lecture !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Rosetta Loy [Italie]   Mer 29 Juin 2016 - 15:52

Elle a très bien décrit l' époque tragique et trouble des années 40 en Italie  et la situation des juifs en Italie.
Bassani  aussi dans Le Jardin des Finzi Contini.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rosetta Loy [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rosetta Loy [Italie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: