Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Eudora Welty

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eudora Welty - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eudora Welty   Eudora Welty - Page 2 Icon_minitimeMar 6 Sep 2011 - 14:21

je viens de tomber sur plusieurs de ses photos.. j'adore..
je vais voir si je lui fais un fil dans la section photographe.. jusque là, les photos seront bien sur ce fil Wink

Eudora Welty - Page 2 A856

Eudora Welty - Page 2 A857

Eudora Welty - Page 2 A858

Eudora Welty - Page 2 A859

Eudora Welty - Page 2 A860

Eudora Welty - Page 2 A861

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eudora Welty - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eudora Welty   Eudora Welty - Page 2 Icon_minitimeJeu 5 Juin 2014 - 9:16

Eudora Welty - Page 2 A24
Le Brigand bien-aimé
Citation :
Présentation de l’éditeur
Il était une fois en Amérique : la piste de Natchez, cet ancien tracé de bisons pareil à un tunnel serpentant sous le toit des forêts vierges du Mississippi, ses chevaucheurs de six pieds six pouces, ses voyageurs, ses trappeurs, leurs visages barbouillés de baies écrasées, ses Indiens tapis derrière les buissons… En ces temps primordiaux, les corbeaux savaient dire : « Retourne-t’en mon coeur, rentre à la maison », et les hérons, couleur de verre de Venise, avaient un goût aussi sauvage qu’une poire sauvage. Au fond des bois, au milieu des chênes verts, des cèdres et des magnolias vivaient Clément Musgrove, planteur innocent, sa fille Rosamonde, belle comme le jour, une marâtre, laide comme la nuit, et Jamie Lockhart, le brigand bien-aimé – le Räuberbräutigam des frères Grimm – de ce conte de fées iconoclaste, drolatique et chatoyant comme une plume de paon.

Un roman féerique qui s’est inspiré du conte Der Räuberbräutigam des frères Grimm.

Bien qu’il y ait des ingrédients de contes dans ce livre, on se laisse facilement embarquer dans cette aventure qui comprend aussi bien des éléments de « western ».
Je ne peux que donner raison à Joyce Carol Oates qui a considéré Eudora Welty faisant partie des écrivains américains les plus originaux, les plus subtils et les plus enchanteurs.
Dès cette première entrée dans le monde littéraire elle s’est fait remarquer et cette excursion dans un monde fantastique m’a bien plu.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Eudora Welty - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eudora Welty   Eudora Welty - Page 2 Icon_minitimeLun 8 Aoû 2016 - 9:51

Le brigand bien aimé

Beaucoup, beaucoup moins emballée que Kenavo, par ce conte qui allie tous les ingrédients du genre, le bon naïf, la marâtre, le prince charmant en insistant, avec le monde réel du Sud américain, planteur, brigands, Indiens et Mississipi à la clé. Faussement naïf, faussement simple, avec toute sorte de stéréotypes et de rebondissements improbables, de façon évidente par choix et en cela certainement peaufiné, mais pas du tout pour moi, quoique je comprenne qu'on puisse s'en régaler, et s'en tordre de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Eudora Welty - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eudora Welty   Eudora Welty - Page 2 Icon_minitimeLun 8 Aoû 2016 - 16:23

topocl a écrit:
Le brigand bien aimé

Beaucoup, beaucoup moins emballée que Kenavo, par ce conte qui allie tous les ingrédients du genre, le bon naïf,  la marâtre, le prince charmant en insistant, avec le monde réel du Sud américain, planteur, brigands, Indiens et Mississipi à la clé. Faussement naïf, faussement simple, avec toute sorte de stéréotypes et de rebondissements improbables,  de façon évidente par choix et en cela certainement peaufiné, mais pas du tout pour moi, quoique je comprenne qu'on puisse s'en régaler, et s'en tordre de rire.

Tu as raison, Topocl. Eufora Welty est parfois inégale. Mais lis L' Homme pétrifié, je pense que tu aimeras.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Eudora Welty - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eudora Welty   Eudora Welty - Page 2 Icon_minitimeLun 8 Aoû 2016 - 17:15

Je tenterai si j'ai l'occasion de tomber dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Eudora Welty - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eudora Welty   Eudora Welty - Page 2 Icon_minitimeDim 28 Aoû 2016 - 20:40

La fille de l’optimiste


Une femme encore jeune confrontée à la maladie, puis à la mort de son père. Elle doit faire le point, sur sa vie, ses souvenirs, ses choix. La situation est rendue plus complexe par la présence de la deuxième femme de son père, qui perturbe et fait désordre dans le tableau.

Avec une grande économie de moyens, Eudora Welty fait un portrait tout en finesse de cette femme, de ses parents, et aussi de la communauté d’une petite ville du sud des Etats-Unis. D’une façon à la fois très charnelle, mais aussi spirituelle. Entre mélancolie, voire tristesse et une sorte de bonheur de vivre des instants, d’éprouver, même si le temps emporte les êtres et les choses.

Très émouvant malgré la retenue dont fait preuve l’auteur, enraciné dans un lieu tout en étant universel, un très beau roman, dense et fort.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Eudora Welty - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eudora Welty   Eudora Welty - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Eudora Welty
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: