Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Ernest Hemingway

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyDim 17 Nov 2013 - 9:39

Ernest Hemingway - Page 5 Lion-010

Le vieil homme et la mer

Le vieil homme et la mer c'est un peu comme Antigone. Avec un côté plus primitif. Prenons les problèmes dans le désordre pour découvrir ce qui grouille derrière cette écriture simple. D'abord on pourrait être tenté de parler de force tellurique pour ce récit qui cherche des racines de l'homme sauf que ça se passe sur la mer, ce n'est pas le même élément, et ce n'est pas une mer déchainée qui engloutie les hommes mais une mer de désolation mais nourricière, un espace de solitude et d'abandon mais aussi de réflexion et source de vie.

Ensuite si on poursuit et qu'on s'éloigne de la côte pour se retrouver au milieu de nulle-part et rejetés du temps avec seulement le vieux et le poisson, on les trouves comme unité revendiquée mais indéchiffrable puisque pris dans une lutte qui trouve difficilement son sens, dommageable même, mais inévitable. Pour s'accomplir l'action va à l'encontre de. Et c'est là que viennent l'orgueil, les souvenirs et les mythes. Perdus dans l'immensité de la mer, hors du lieu et hors du temps, très forts mais revenus, rendus à rien ou presque rien, ils n'ont plus d'enjeu, ils n'ont plus que leur réalité. Pas tout à fait une fatalité.

Et puis la question des générations, il en manque, le gamin n'est plus tout à fait un gamin mais n'est pas un adulte et le vieux vit encore mais n'est plus un adulte dans la force de l'âge, il s'efface. Pourtant ils se reconnaissent, ils se connaissent et devant cette figure du vieux qui se lutte jusqu'à dépasser le sens de l'accomplissement l'émotion du gamin est riche du signe de cette reconnaissance de cette communion, c'est presque d'une Pietà qu'il s'agit en plaçant de façon poignante cette échange d'inspiration et de transmission, et en rupture avec les âges admis pour l'ancrer plus profondément dans la nature de l'homme.

Enfin il y a les lions, le songe, le souvenir, le spectacle de la nature dans toute sa splendeur, un rivage calme en vue et toute la force et la beauté des fauves apaisés, l'image salvatrice qui vient dans le sommeil et hante le vieux. Elle est très belle cette image. Très belle mais pas pour autant résolue, car comment idéaliser ou rendre angélique cette vision de fauve et l'ombre de la chasse sanglante qui vient avec, qui se tisse de très loin avec cette pêche sans réelle fin que son anéantissement qui ne résout rien.

C'est pour ça que j'ai pensé (rapidement en fait) à Antigone (lu que celui de Anouilh) et que par delà le côté taquin de ce rapprochement ça me parle, il y a un acte incontournable entre le juste et le destructeur (côté destructeur ici plus mis en avant), surtout inévitable, porteur de conséquences et de résonances difficiles à détricoter. Et le récit ne serait rien sans le gamin qui veille, qui lui aussi à son petit côté Antigone.

Tout ça est dans l'ensemble défait des liens d'une société quelconque avec seulement ce petit village que seuls les touristes peut-être viennent rattacher au monde ne rendant que plus seule la vanité de l'orgueil mais plus grand aussi l'élan tellement solitaire (qui ne peut être que solitaire) du vieux, cet élan qu'il n'est pas possible de dissocier de celui du gamin. Le baseball, les boites de conserves, le langage simple tout ça participe à la beauté de cette fulgurance d'humanité dépouillée.

Et même la lenteur, la douceur de cette lutte entre l'homme et le poisson (autre frère peu habituel) contrarie la violence de l'affrontement. Tout comme est contrariée celle du combat contre les requins par la défaite sans solution. Il n'y a plus de victoire et celle de l'homme sur l'homme est très improbable.

Je comprends qu'on puisse trouver ça léger avec une langue simple et des symboliques très dessinées mais je me suis pris à la grande humanité du dessein désolé et j'ai beaucoup goûté la retenue et la réserve qui servent à raconter cette folie de grandeur et d'existence.

C'est un très beau texte que j'espère bien relire un jour en vo.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
unmotbleu
Sage de la littérature
unmotbleu

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 60
Localisation : Normandie Rouen

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyDim 17 Nov 2013 - 9:48

Splendide commentaire!
Je pense que tous ceux qui ne l'ont pas encore lu vont le regretter.
Je crois bien que je vais le relire. (traduction française pour moi ou édition bilingue si elle existe)
Merci Animal.

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyDim 17 Nov 2013 - 20:22

mini extrait :

   "J'ai la tête tout ce qu'il y a de claire, pensa-t-il. Trop claire même. Claire comme les étoiles qui sont mes p'tites soeurs. Mais faut tout de même que je dorme. Les étoiles ça dort ; la lune aussi ; et le soleil, alors ? Même l'océan quelques fois il dort, les jours où y a pas de courant et où c'est le calme plat.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyVen 22 Nov 2013 - 20:54

Et puis il faudra reconnaitre que c'est d'une justesse implacable et au combien écrasante.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyVen 6 Déc 2013 - 13:02

Le vieil homme et la mer

Il faut que je vous dise que Hemingway, c'est un des petits cailloux qu’il y a dans la chaussure de notre couple, à M. Topocl et à moi. Il a bien essayé régulièrement de m’en refiler, pendant 25 ans, puis, depuis quelques années, il a renoncé (Je vous laisse deviner le nombre de ces « quelques années»)
Alors, l'autre jour, quand je suis allée chercher Le vieil homme et la mer sur une étagère, et que je suis descendue de mon escabeau avec l'air un peu gêné, il  a d'abord eu un petit sourire sarcastique. J'ai pris mon air le plus dégagé possible, et  quand j'ai dit « c'est animal qui me l'a conseillé », je me demande si le regard n'est pas devenu vaguement bougon…

Au début, il y a cette relation tout en tendresse sans mots entre le garçon et le vieil homme et ça me plaisait bien. Et puis, dans son ironie mal placée, M. Topocl était presque content de m’entendre soupirer en tournant les pages, car je dois reconnaître que je ne suis pas une adepte de la pêche, et je n'étais pas loin de te rejoindre, Heyoka. Mais, peu à peu, cet homme qui a décidé de suivre son chemin, et qui s’y tient, qui ne se plaint pas, qui continue, il a fini par me plaire.


« Mais l'homme ne doit jamais s'avouer vaincu, dit-il. Un homme, ça peut être détruit, mais pas vaincu. (…) Raisonne pas tant, bonhomme, dit-il tout haut. Navigue de ton mieux, et prend les choses comme elles viennent. »

Et au final M. Topocl, je dois dire, n'était pas mécontent de voir que, après toutes ces années,  « il » était arrivé à ses fins : j'avais fini un Hemingway ! Et (presque) sans grogner, en plus !

Hemingway, c'est des romans de mecs, mais là, le côté force virile, est atténué par une certaine douceur, une certaine tendresse, c'est un vieil homme, il a ses rêves, ses pensées, ce n'est pas Superman. Un vieil homme qui veut rester homme, et qui est heureux d'être humble et obstiné.

C'est sans fioritures, Hemingway n'est pas du genre à dire des choses inutiles, à s'apitoyer ou à s'étendre sur la psychologie. Hemingway arrive à faire pleurer un petit garçon sur plusieurs pages sans que cela tombe dans le pathétique. Hemingway est un homme, un vrai, un dur. Enfin c'est l'impression qu'il veut donner, car si l'on gratte un peu, on trouve une fragilité assez émouvante, il l’a bien prouvé d'ailleurs après, le pauvre.

Animal, d'abord, M. Topocl voudrait bien ton adresse mail car il a toute une liste de bouquins qu'il voudrait tellement que je finisse par accepter de lire

Ensuite, pour l'aspect mythique du récit, oui, c'est sûr. D'humbles personnes ballottées par la vie et qui nous montrent des chemins possibles. Ce genre de choses cela donne forcément des "symboliques très dessinées", mais ces symboliques-mêmes leur donnent leur valeur.
Quant à Antigone… Eh bien…
Antigone est dure  là où le gamin est doux.
Antigone détruit là où il construit .
Antigone est fière là où il est humble.
Antigone distribue la souffrance là où le gamin est compatissant.
Antigone refuse la transmission générationnelle là où le gamin offre et prend.
Mais je les aime tous les deux!
Et peut-être que si on touchait au bateau du vieux, le gamin se transformerait en Antigone, finalement...
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyVen 6 Déc 2013 - 14:14

Bon croix de bois, crois de fer...à 53 ans, je monterai sur mon escabeau pour aller le chercher en haut d'une étagère.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyVen 6 Déc 2013 - 15:11

Et tu me raconteras ça, dans ma maison de retraite dentsblanches  ?
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptySam 7 Déc 2013 - 1:07

c'est une vision drôlement négative d'Antigone mdr2 

je reste sur ce parallèle qui a fortement teinté ma lecture.

les deux incarnent une rupture de l'indifférence, les deux ne reproduisent pas le schéma proposé, les actes des deux questionnent par là le sens de l'épreuve ou lui enlève tout évidence de justification, les deux incarnent une certaine compassion.

pour la psychologie je trouve qu'il s'en sort pas mal, et alors qu'il joue avec de grandes figues, surtout avec ce positionnement autour d'âges de transition, il n'y a pas de fin définitive au problème et on n'est pas exactement sur un équilibre dynamique immuable éternellement renouvelé.

peut-être que face à une autre Antigone, Antigone se transformerait en gamin ?

j'aime bien ces deux drôles de lectures croisées. cat 

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyDim 8 Déc 2013 - 9:16

topocl a écrit:

Alors, l'autre jour, quand je suis allée chercher Le vieil homme et la mer sur une étagère, et que je suis descendue de mon escabeau avec l'air un peu gêné, il  a d'abord eu un petit sourire sarcastique. J'ai pris mon air le plus dégagé possible, et  quand j'ai dit « c'est animal qui me l'a conseillé », je me demande si le regard n'est pas devenu vaguement bougon…
dentsblanches

(carrément un escabeau !)

Je note aussi pour mes 53 ans.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyVen 31 Jan 2014 - 3:23

Kenavo....!!!!
Je mets ça là, je ne devrais pas, mais connais-tu Martha Gellhorn?? Brièvement mariée avec Hemingway, il y a un rapport..

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyVen 31 Jan 2014 - 9:11

Marie a écrit:
Kenavo....!!!!
Je mets ça là, je ne devrais pas, mais connais-tu Martha Gellhorn?? Brièvement mariée avec Hemingway, il y a un rapport..
rire tu peux me trouver sur tous les fils... et en effet, Martha ne serait pas contente avec toi de voir son nom sur le fil d'Ernest (après leur divorce on dit qu'elle n'accordait que d'interviews si on lui garantissait que le nom de Hemingway ne serait pas mentionné)
oui, je la connais
j'adore, et j'ai regardé plus d'une fois, cette mini-série Hemingway avec Stacey Keach
Ernest Hemingway - Page 5 A1287
et je la trouvais toujours fascinante, elle avait plus de 'punch' que ses autres femmes
quand j'ai vu qu'elle avait écrit plus d'un livre, j'en avais commandé Two by Two
Ernest Hemingway - Page 5 A1286
bien aimé... mais pas continué avec elle, je viens de voir qu'il y a un recueil The Novellas of Martha Gellhorn je vais noter
et depuis que JHB en a parlé, le DVD Hemingway&Gellhorn m'attend... tiens, je vais me faire une petite séance ce weekend Very Happy


mais autant que j'adore Clive Owen, je sais déjà qu'il ne va pas arriver à la cheville de Stacey Keach dans son interprétation de Hemingway...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptySam 1 Fév 2014 - 1:46

Ah..je le savais que tu la connaitrais!!
Je viens de la découvrir dans Hemingway&Gellhorn. Quelle femme! Et elle a bien eu raison de plaquer ce.. enfin, passons.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyMer 5 Fév 2014 - 13:39

-Le vieil homme et la mer-

Une lecture dans laquelle j'ai eu beaucoup de mal à rentrer du fait de la lenteur, de tous ces petits détails pratiques (techniques, j'allais dire, Animal  rire ) du peu de dialogues et du manque d'action possibles au regard du thème. Je l'ai donc laissé tomber au bout d'une trentaine de pages, au moment où Santiago s'embarque seul, en me disant 150 autres pages sur l'histoire d'un homme et d'un poisson, faut beaucoup ramer avant d'arriver à quai...

Et puis j'y suis revenue, sans attentes. Ce petit vieux avait quelque chose d'attachant malgré tout, et là j'avoue, je n'ai pas vu le temps filer. Le style de Hemingway est très simple, direct. Le côté fastidieux, une fois en empathie avec ce bonhomme qui se parle à lui même, je ne l'ai plus ressenti. Santiago seul dans cet embarquement précaire, et livré à des forces qui le dépassent, ça a quand même de la gueule. Alors je l'ai suivi, et il a fini par me plaire aussi, comme à topocl.

L'image de ce combat de l'homme et de la bête, son acharnement, sa compassion parfois (il le respecte comme il le ferait pour un véritable guerrier) et sa grande humilité surtout, est tout de même très belle. J'aime ces figures christiques, obstinées jusque dans la souffrance, qui disent peu mais renvoient une belle aura. Et celle ci est puissante, je dois dire.

Hemingway aurait pu pousser plus loin sa réflexion, notamment sur cette notion d'orgueil et ce pourquoi du combat (Salomon s'interroge à un moment, mais c'est très bref et peu adapté à son profil de dur) mais il préfère nous laisser avec nos propres interrogations, nos pensées, tout comme celles qui traversent l'esprit de notre héros. C'est un beau roman au final, sobre et puissant, que je suis contente d'avoir lu, même un peu forcée, merci la pluie et merci Animal! J'en garde une belle image..


Ernest Hemingway - Page 5 Talach23
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyMer 5 Fév 2014 - 20:43

niarf. comme quoi il ne faut pas se laisser impressionner par trente petites pages. clown 

sobre et puissant, figures christiques et interrogation, ça résume bien l'affaire !

Spoiler:
 

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 EmptyMer 5 Fév 2014 - 22:05

animal a écrit:
niarf. comme quoi il ne faut pas se laisser impressionner par trente petites pages. clown 

sobre et puissant, figures christiques et interrogation, ça résume bien l'affaire !

Spoiler:
 

 Very Happy 

Toutafé mister Panda! Je me demande même si cette filoute d'Heyoka a passé le cap, je n'en suis pas sûre! Ca tient à peu de choses trente pages, et ça peut tout faire foirer.

(Moi, c'est mon petit papa qui va être content. Depuis le temps qu'il me parlait d'Hemingway! Animal nous fait faire de ces trucs...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ernest Hemingway - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Ernest Hemingway   Ernest Hemingway - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ernest Hemingway
Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ernest Elphias Rosenwald ? I tried to be someone else but nothing seems to change
» ERNEST RENAN - 1906 (CROISEUR)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: