Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Amos Oz [Israël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Amos Oz [Israël]   Dim 7 Aoû 2016 - 16:17

du coup ça me tente !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 44
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Amos Oz [Israël]   Dim 7 Aoû 2016 - 20:07

Je pense qu'il te plaira Bédou !sourire

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Amos Oz [Israël]   Mar 9 Aoû 2016 - 16:00

Je crois aussi.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Amos Oz [Israël]   Ven 16 Sep 2016 - 20:50

Judas


Jérusalem, fin des années 50. Un étudiant, Shmuel Asch, fait un travail sur Judas dans la tradition juive. Mais du jour au lendemain, il doit arrêter ses études, car son père fait faillite. Au même moment, sa petite amie le laisse tomber pour épouser un autre homme. Très affecté par ces événements, Shmuel répond à une offre d’emploi, qui propose gîte et couvert ainsi qu’une petite rémunération pour tenir quelques heures par jour compagnie à un vieil homme, Gershom Wald. Des longues discussions vont suivre, et Shmuel va être très vite fasciné par la belle fille du vieil homme, Atalia. Il découvre petit à petit leurs histoires, la mort du mari d’Atalia, et surtout la vie de son père, Shaltiel Abravanel, qui s’est opposé au Congrès sioniste, en voulant refuser une politique qu’il jugeait trop nationaliste, et qui excluait les Arabes.

Amos Oz est un grand écrivain, et chacun de ses livres le prouve. Néanmoins, malgré de beaux passages, ce n’est pas le livre de lui que je préfère. L’interrogation sur Judas, pourquoi pas, ce n’est pas la première fois que son rôle de traître est remis en cause, je me souviens assez récemment du film Histoire de Judas de Rabah Ameur-Zaïmeche, un bon moment de cinéma. Le personnage fascine, c’est une sorte d’archétype, et pourquoi ne pas en donner une interprétation personnelle (« le premier et le seul chrétien »). J’avoue ne pas avoir été complètement convaincue par la version d’Amos Oz, car son principal argument semble être que Judas étant un homme relativement aisé, et la somme pour laquelle il aurait vendu Jésys plutôt modeste, ce qui n’est pas très réaliste. Or nous ne sommes pas dans un roman réaliste, et Judas correspond d’autant plus à l’archétype du traître si son acte n’est justifié pas par un gain vraiment important, où si une situation de détresse matérielle le poussait fortement. Il est d’autant plus traître si la traîtrise ne se justifie pas vraiment par un gain significatif pour lui. Un texte religieux ne s’embarrasse pas de réalisme psychologique ou social, il s’agit d’autre chose, mythe et métaphore.

Mais peu importe, ce qui m’a plus gêné, c’est l’aspect un peu didactique, entre les exposés sur Judas, et la mise en parallèle avec la vie de Shaltiel Abravanel, lui aussi considéré comme un traître, alors qu’on peut le voir comme quelqu’un qui veut un juste compromis, qui donnerait la chance à son peuple d’être dans situation non conflictuelle avec ses voisins, une possibilité de vivre en paix. Le mélange entre l’aspect romanesque, et philosophique et politique n’est pas complètement réussi, c’est un peu artificiel, à mon sens, on voit un peu trop où l’auteur veut en venir. Du coup, les personnages restent quand même un peu des marionnettes, des éléments d’une démonstration, plus que des personnes.

Evidemment son propos est très respectable, et suscite de l’intérêt. Et par moments, il y a des pages d’une très grande beauté. Ce qui fait que j’attends déjà son roman suivant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Amos Oz [Israël]   Dim 18 Sep 2016 - 18:51

Quelle auberge espagnole que ce Judas d’Amos Oz, chacun y lit ce qu’il veut bien trouver. Il y a près d’un an et demi que j’ai lus la traduction allemande du roman qui constitue pour moi une histoire d’Israël construit comme une pièce de théâtre intimiste.

Je n’interprète pas le roman comme une mise en cause de Judas dans son rôle de traitre, mais Judas comme véritable fondateur du christianisme. Sans Judas pas de crucifixion, sans crucifixion pas de christianisme. Alors, les Juifs se seraient épargnés plus de 2ooo ans de pogromes, d’Inquisition, d’accusation de meurtres rituels, d’antisémitisme, d’holocauste et l'histoire européenne serait à réécrire.

Ces idées sont véhiculées dans un dialogue continuel entre le jeune idéaliste Shmuel Asch et le vieux cynique Gershom Wald, elles s’entrecroisent avec l’histoire d’amour d’Atilja et de Shmuel. Le roman devient assez prévisible tout en reprenant les différentes thèses sur la religion et l’Etat d’Israël. C’est là que je rejoigne l’idée que ce n’est pas le meilleur d’Amos Oz (mais de ce fait est encore bien au-dessus du lot général). Comme Arabella j’attends le prochain livre de la plume d’Amos Oz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Amos Oz [Israël]   Ven 30 Sep 2016 - 22:25

Connaissant mal l'histoire d'Israël, j'ai sans doute été moins sensible à cet aspect, même si bien sûr il est présent.

La remise en cause de Judas comme traître était présente dans un certain nombre d'interviews de l'auteur. Amos Oz dit aussi que Judas a été au final "le seul chrétien", ceux qui se sont réclamés de l'héritage en auraient fait autre chose. D'après ce que j'ai compris, Judas aurait espéré une résurrection plus spectaculaire, directement un Jésus qui se détache de la croix devant la foule, ce qui aurait fait qu'il devenait irrécusable et que tout le monde devenait chrétien en quelque sorte, qu'il n'y avait plus de division. Ce que l'on pourrait lire aussi comme une mise en cause des religions, puisqu'au final ce sont les hommes qui les construisent en fonction d'eux-même, de leurs visions du monde, de leur soif de pouvoir aussi.

Je me trompe peut être, mais je ne crois pas qu'Amos Oz soit naïf au point de croire que l'existence ou non d'une religion possible parmi d'autre finalement, changerai quoi que ce soit à la terrible cruauté présente dans la nature humaine. Je crains que l'homme sera toujours en capacité d'inventer une religion ou une idéologie, ou les fera dévier pour produire les pires horreurs. Si tel ou tel élément avait été différent, les choses auraient pu avoir un déroulement un peu différent, mais au final d'autres choses pas tellement meilleures auraient y lieu.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amos Oz [Israël]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amos Oz [Israël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Conflit israélo-palestinien
» Marine israélienne - Israeli Navy
» Selon Wikileaks, Israël aurait déja déjà détruit des infrastructures nucléaires de l’Iran
» Un diplomate israélien, a récemment fait sourire la communautés diplomates aux Nations Unies :
» ISRAËL SAYERET MATKAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature du Moyen-Orient (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: