Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Hubert Haddad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Hubert Haddad   Ven 14 Mar 2008 - 16:48



Citation :
Né à Tunis en 1947, Hubert Abraham Haddad a suivi l'exil de ses parents quelques années plus tard, à Belleville, Ménilmontant puis dans les banlieues populaires. Il a connu les aléas de l'immigration entre un père marchand forain et une mère d'origine algérienne qui souffrait de troubles de l'identité, enfance évoquée dans son récit le Camp du bandit mauresque (Fayard, 2005). En prise directe avec la poésie contemporaine au sortir de l'adolescence, il fonde la revue le Point d'être dans la mouvance du surréalisme, revue à laquelle collaborerons entre autres Stanislas Rodanski, Charles Duits, Robert Lebel, Michel Fardoulis-Lagrange, Isabelle Waldberg. Son premier recueil de poème le Charnier déductif paraît en 1967, son premier récit écrit à la même époque, Armelle ou l'éternel retour, ne paraîtra qu'en 1989. A partir d'Un rêve de glace (Albin Michel, 1974 ; Zulma, 2005), les romans et les recueils de nouvelles alternent sans discontinuer avec les essais sur l'art ou la littérature, les pièces de théâtre et les recueils de poèmes. Après une investigation des domaines du fantastique sous un jour halluciné, hyperréaliste, l'auteur de Perdus dans un profond sommeil (Albin Michel, 1986) et de l'Univers, roman dictionnaire (Zulma, 1999) investit tour à tour les territoires critiques de l'Histoire par le biais du mythe et de la légende - avec notamment le Chevalier Alouette et la Double conversion d'al-Mostancir (tous deux publiés chez Fayard) - de la fantaisie onirique (La culture de l'hystérie n'est pas une spécialité horticole, Fayard, 2003), de l'investigation romanesque d'un mythe contemporain (La Condition magique, Grand Prix du roman de la SGDL, Zulma, 1998) ou de la plus brûlante actualité (Palestine, Zulma, 2007).
Sa pratique multiforme de l'écriture et des savoirs ajoutée à sa longue expérience des ateliers d'écriture l'ont conduit à écrire le Nouveau Magasin d'écriture (Zulma, 2006), sorte d'encyclopédie en action de la littérature et de l'art d'écrire offrant, en marge d'une réflexion sur livres et auteurs, d'innombrables jeux littéraires inédits, suivi en 2007 du Nouveau Nouveau Magasin d'écriture, ce dernier voué aux fastes de l'imaginaire à travers deux cents gravures choisies pour leur pouvoir d'évocation
Source: éditions Zulma


Bibliogrpahie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

Œuvres (liste non exhaustive)
Romans & récits
1974 Un rêve de glace,
1975 La Cène,
1978 Les Grands Pays muets,
1979 Armelle ou l'éternel retour,
1980 Les Derniers Jours d'un homme heureux,
1983 Les Effrois,
1984 La Ville sans miroir,
1986 Perdus dans un profond sommeil,
1988 Le Visiteur aux gants de soie,
1989 Oholiba des songes,
1992 L'Âme de Buridan,
1992 Le Chevalier Alouette,
1994 Meurtre sur l'île des marins fidèles,
1995 Le Bleu du temps, Page 1
1997 La Condition magique,
1999 L'Univers, roman dictionnaire, Page 2
2001 La Vitesse de la lumière, Page 9
2003 Le Ventriloque amoureux,
2003 La Double conversion d'Al-Mostancir,
2004 La culture de l'hystérie n'est pas une spécialité horticole,
2005 Le Camp du bandit mauresque, récit d'enfance,
2009 Palestine, Pages 1, 2, 3, 11, 12,
2009 Géométrie d'un rêve,  Pages 6,  8,
2010 Vent printanier, Page 4
2011 Opium Poppy, Page 3,
2013 Le Peintre d'éventail, Pages 3, 4, 6, 7, 8, 11, 12,
2014 Théorie de la vilaine petite fille,

Essais
2006 Le Nouveau Magasin d'écriture,
2007 Le Nouveau Nouveau Magasin d'écriture,
2012 La Bohémienne endormie, Page  5,

Citation :
mise à jour  le 03/01/201 à la page 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Ven 14 Mar 2008 - 16:51

Le Prix des Lecteurs du Télégramme de Brest apporte toujours son lot de belles lectures.
Je suis tombée sous le charme de "Palestine" roman de Hubert Haddad.

Nous sommes en Cisjordanie, Cham, un jeune officier de Tsahal, part en permission et se fait dérober ses papiers d'identité. Au check-point, il reste discuter avec un adjudant. C'est là que tout bascule, l'espace de quelques coups de feu. L'adjudant tombe, Cham, blessé, est fait prisonnier. Commence alors un voyage étonnant et peu ordinaire, entraînant le jeune soldat israëlien et le lecteur dans un monde où les repères n'ont plus cours. Cham, sous le choc, est amnésique, perd son identité pour en recouvrer une autre, pour devenir l'Autre,prenant le nom d'un disparu palestinien. La mémoire perdue lui fait traverser le miroir, regarder au-delà et voir autrement le déroulement du monde. Cham devient Nessim, fils d'une veuve aveugle Asmahane, frère d'une jeune fille anorexique Falastin, Cham devient palestinien, Cham vit le couvre-feu, les vexations, la peur, la haine, le désarroi et l'envie que ces absurdités s'achèvent. L'autre côté du miroir est fait de mirador, de filtrages, de champs désertés par leurs paysans, d'olives récoltées dans la peur, de fouilles humiliantes et d'irrespect de l'autre.
Le voyage de Cham/Nessim est celui de l'altérité et du double avec tout ce que cela comporte d'interrogations, d'étonnements, de douleurs, d'amour et d'étrangeté. Ce jeune officier ira jusqu'au bout de lui-même, ira jusqu'au bout de sa découverte: celle d'un cousinage tellement proche qu'il en devient absurde de se battre et s'entretuer. La guerre israëlo-palestinienne engendre d'improbables rencontres et d'incroyables rapprochements devant l'outrance des violences commises de part et d'autre: les pacifistes existent dans les deux camps, au péril de leur vie, et tentent de faire entendre la voix de la tolérance et de la compréhension.
Haddad emmène son lecteur, au gré de son écriture d'une intense poésie, dans les méandres des sentiers et des ruelles, dans les labyrinthes des quartiers assiégés et des sentiments contradictoires, dans le ventre sombre de pleurs, de peur et de sang d'une tragédie vécue par deux peuples qui ne sont pas encore en mesure de se comprendre. "Palestine" est un roman qui est un plaidoyer à l'arrêt de l'occupation et de la constructions de colonies israëliennes. Comme Nessim/Cham, le lecteur ne peut comprendre qu'un peuple puisse en faire souffrir un autre au nom d'une idéologie qui en d'autres temps (pas si lointains) a fait frémir l'Europe entière!
Un roman empreint d'humanité qui s'interroge sur le regard que pourrait porter un officier israëlien devenu un fugitif palestinien sur la réalité de ce monde coupé en deux. Une lecture sublime qui ne peut laisser indifférent!


Quelques passages:



"Dans le poudroiement ocre du petit matin, le paysage s'épanouit en éventail, avec ses terrassements méandreux où s'alignent les oliviers. La corne d'une lune pâlie désigne, très loin, les faubourgs indéfinis d'Hébron. Au pied de la colline, autour d'éminences moindres, les vestiges d'un bourg et le tracé calcaire d'anciennes closeries se perdent en vis à vis d'escarpements ça et là excavés de grottes aux contours géométriques. Un champ de pierres dressées qu'un muret entoure s'étend à main gauche, entre deux routes crevassées où s'amasse la poussière. - C'était un village heureux, dit pour lui-même le fedayin rendu nerveux par de mouvantes réverbérations sur la ligne d'horizon." (p 22)


"Dans la lumière verticale, les champs d'oliviers ont un tremblement argenté évoquant une source répandue à l'infini. L'ombre manque à midi, sauf sous les arbres séculaires aux petites feuilles d'émeraude et d'argent, innombrables clochettes de lumière au vent soudain et qui tamisent le soleil mieux qu'une ombrelle de lin. A l'est d'Hébron, du côté des colonies et au sommet des collines, ils ont presque tous été arrachés, par milliers, mis en pièces ou confisqués, sous prétexte d'expropriation, de travaux, de châtiment." (p 47)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Mer 16 Avr 2008 - 20:48

"Palestine"


Cham est soldat dans l'armée de Tsahal en Cisjordanie.
À quelques heures de sa permission il est désigné pour effectuer une dernière patrouille le long de la clôture de protection.
Soudain, alors que tout paraît tranquille, lui et l'officier qui l'accompagne sont pris en embuscade par un commando palestinien.
L'adjudant Tzvi est tué et Cham, blessé à l'épaule, est enlevé.
Quand il reprend conscience, il est devenu un prisonnier des fedayins. Le traumatisme de l'assaut ainsi que sa blessure l'ont rendu amnésique. Qui est-il ? Il ne porte sur lui aucun papier d'identité.

Fiévreux, à demi-inconscient, il est soigné au domicile d'une veuve aveugle, Asmahane, et de sa fille Falastìn. Le père, responsable politique opposé à la lutte armée, a été abattu dans sa voiture lors d'un accrochage avec l'armée israëlienne. Nessim, le frère de Falastìn, a disparu sans que l'on sache s'il s'est engagé dans les rangs de tel ou tel groupuscule, ni s'il est mort ou encore en vie.
Afin de protéger Cham, soldat sans mémoire, la jeune fille et sa mère vont lui faire endosser l'identité de ce dernier. Il va donc devenir Nessim, un jeune palestinien confronté à l'absurdité et à l'horreur d'un conflit qui ne cesse de s'éterniser.

Cham / Nessim va donc se retrouver de l'autre côté du miroir.

Devenu palestinien, il va vivre la dure réalité de cette population prise en otage entre les fanatiques des deux camps. Il va subir les humiliations aux check-points où les files d'attente durent des heures, il va devoir suivre les itinéraires labyrinthiques que doivent emprunter les hommes et les femmes de ce pays afin de se rendre à leur travail, visiter leurs familles ou simplement trouver de quoi se nourrir. Dans cette Cisjordanie occupée, morcelée, où s'établissent les colons sionistes, nul n'est à l'abri d'un jet de pierre, de la balle d'un sniper ou d'une intervention musclée des troupes de Tsahal. Nessim va apprendre la peur puis la colère et enfin la révolte.

Avec « Palestine », Hubert Haddad nous offre un récit surprenant et tragique sur les conditions de vie des habitants des territoires occupés. Cette tragédie moderne aux accents universels ne prend parti pour aucun des deux camps (si toutefois l'on peut réduire à deux camps les innombrables factions qui se divisent et se déchirent), elle vise surtout à nous démontrer l'inanité de ce conflit où depuis tant d'années la violence ne cesse de répondre à la violence. Elle nous décrit les souffrances et les espérances de toute une population dont le quotidien est devenu un cauchemar et dont les aspirations à une vie redevenue normale relèvent du domaine de l'utopie.

Ce livre est aussi l'occasion de nous faire découvrir deux très beaux portraits de femmes : celui de Falastìn, la jeune et fragile étudiante en droit devenue anorexique après avoir vu son père abattu sous ses yeux, celui d'Asmahane, sa mère, aveugle et rongée par le chagrin d'avoir perdu un fils et un mari, celui de Layla, la tante de Falastìn, professeur d'histoire à l'école polytechnique, femme d'un universitaire détenu pour avoir participé au démembrement de plusieurs barrages édifiés par l'occupant.

C'est aussi le portrait touchant de Manastir, le vieux photographe libre penseur, dont l'arrière-boutique sert de refuge aux uns et aux autres...
Ainsi, prennent vie sous nos yeux ces visages anonymes entrevus dans les reportages télévisés, ceux des acteurs, des victimes et des témoins d'un drame sans cesse renouvelé. Des toponymes frappent notre mémoire : Hébron, Tulkarem, Ramallah, Qalqilyah... Ces lieux et ces visages si lointains deviennent tout d'un coup si proches que le lecteur ne peut s'empêcher de s'identifier avec les personnages décrits et de partager leurs craintes et leurs aspirations.

Baroque, poétique et sensuelle, l'écriture de Hubert Haddad nous transporte vers ce Moyen-Orient troublé et divisé. Au fil des pages la lecture alterne entre la quiétude du paysage, de ces crépuscules rougeoyants et de ces aubes paisibles où résonne l'appel à la prière, et les scènes heurtées, violentes et meurtrières du conflit armé.


Avec ce roman, Hubert Haddad nous immerge au sein d'un drame contemporain qui ne cesse de s'étaler sous nos yeux mais dont la relative distance ne trouve que peu d'échos dans nos sociétés européennes. « Palestine » nous force à ouvrir les yeux sur ce conflit, sans prendre parti pour l'un ou l'autre des belligérants, mais nous démontre, à travers les portraits de ces hommes et de ces femmes meurtris, le désir de paix qui anime une grande majorité de la population, désir malheureusement entravé par les extrêmismes de tous bords.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Mer 16 Avr 2008 - 21:19

Ce roman, Palestine, un jour je le lirai...Merci à vous deux de me confirmer que j'avais bien fait de le noter dans ma LAL. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Ven 18 Avr 2008 - 15:47

Je viens de lireLe bleu du temps, roman qui se passe dans le milieu de la peinture, plus exactement qui relate un moment de la vie d'un peintre.
"Intrigue à la fois policière, picturale, amoureuse et métaphysique" dit la quatrième de couv.
J'ai assez bien aimé, mais il ne m'a pas fait "grimper aux rideaux".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Ven 18 Avr 2008 - 17:47

Je le note malgré tout car "Palestine" m'a donné envie de mieux connaître Haddad et son écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Ven 18 Avr 2008 - 18:05

Il m'a paru intéressant et parfois avec des mots recherchés (j'en ai "appris "plusieurs mais si rares que déjà oubliés)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Ven 18 Avr 2008 - 18:15

Monilet, toi qui écris, ces deux ouvrages de Haddad devraient t'intéresser :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Ven 18 Avr 2008 - 18:18

Merci. C'est le même titre ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Ven 18 Avr 2008 - 18:20

Non, si tu regardes bien il y a "Le nouveau magasin d'écriture" suivi du "Nouveau nouveau magasin d'écriture"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Ven 18 Avr 2008 - 18:23

Oups, remerci Biblio
J'ai cru que c'était un jeu graphique. Bon , allez, faut que je file. Bonne soirée à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Ven 29 Jan 2010 - 18:13

En lisant Palestine et en étant envoûté par l'écriture magique d'Haddad je me suis souvenu que je le connaissais déjà puisque j'avais lu Un rêve de glace il y a quelques années. Et je m'étonne de ne pas y être retourné plus tôt tellement cet écrivain est important, son univers et son écriture uniques. Il y a quelque chose d'hallucinatoire dans l'utilisation qu'il fait du langage. C'est un poète qui est toujours à la lisière du réel et de l'inconscient, des fantasmes, de l'imaginaire, des mythes. Il a écrit un essai sur Julien Gracq et il y a manifestement du Borges dans son livre alphabet L'Univers. Il est à leur niveau.


Palestine m'a énormément impressionné et il faut de toute urgence découvrir cet auteur. Je développerai un peu plus bien que nos biblio/chaperlipopette en aient déjà si bien parlé. Et je ne tarderai pas non plus à découvrir son dernier roman Géométrie d'un rêve .



Surtout ne passez pas à côté. C'est un grand auteur admiré par Le Clézio notamment.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).


Dernière édition par Marko le Sam 30 Jan 2010 - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechielle
Sage de la littérature


Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 27
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Ven 29 Jan 2010 - 19:09

J'avais repéré Palestine dans une librairie, je n'avais pas de quoi noter la référence, maintenant c'est fait grâce à vous! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63602
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Sam 30 Jan 2010 - 9:36

Marko a écrit:
Et je ne tarderai pas non plus à découvrir son dernier roman Géométrie d'un rêve .
parfois je me sens pas apte à faire un commentaire qui donne justice aux écrits de l'auteur.. mais je ne peux que te donner raison - un auteur à lire
j'étais enthousiasmée lors de ma lecture de L'Univers et Géométrie d'un rêve Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Sam 30 Jan 2010 - 10:28

Haddad a déjà écrit 24 romans, 8 recueils de nouvelles, 4 pièces de théâtre, 11 recueils de poèmes et 14 essais (dont des écrits sur Julien Gracq, Magritte, Garcia Marquez...). Il est temps de le découvrir!!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hubert Haddad   Aujourd'hui à 21:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Hubert Haddad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 14Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Criquebeuf en Caux HUBERT-LOISEL-LEMESLE-MAUCONDUIT
» anniversaire Hubert
» St hubert 41
» Ti problème avec St-Hubert de Rivière-du-Loup
» Kilomètres conteurs - de Hubert Lauth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: