Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Laurent Gaudé

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeMar 4 Sep 2007 - 11:35

Vous rejoignez, par vos critiques, celles des professionnels qui ont jugé sévèrement Eldorado...

Pour ma part, j'ai beaucoup beaucoup aimé ce roman dont le sujet nous ramène à la triste réalité, presque quotidienne, de ces bateaux surchargés de clandestins désespérés que les périls de la mer, les conditions du voyage et l'avenir plus qu'incertain en Europe ne décourageront pas de tenter l'aventure comme un dernier espoir...
"Mourir sur la mer ou dans mon pays c'est pareil" disait l'un d'entre eux intercepté dimanche à Lampedusa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeSam 15 Sep 2007 - 16:16

Laurent Gaudé - Page 2 Dans_l11



Le titre du recueil de nouvelles de Laurent Gaudé est déjà en lui-même tout un voyage intérieur: « Dans la nuit Mozambique » entraîne immédiatement l'imagination vers le creuset de l'Humanité qu'est l'Afrique! Les sources de nos origines, le fondement de l'être, les histoires et les contes immémoriaux assaillent la mémoire originelle.
Quatre nouvelles, quatre aventures humaines extraordinaires: « Le sang négrier », « Gramercy Park Hotel », « Le colonel Barbaque » et « Dans la nuit Mozambique ».



« Le sang négrier » ou les conséquences de la mort, au large de Gorée au Sénégal, du capitaine Bressac, maître d'un bateau négrier.
Son jeune second choisit de rapatrier le corps du défunt à St-Malo au lieu de l'immerger, comme le veut la coutume maritime, dans l'océan avec les honneurs, et mettre le cap sur la destination finale de la cargaison du navire. Cargaison hautement fragile et précieuse: des esclaves noirs destinés aux exploitations agricoles du Nouveau Monde! Dès l'arrivée dans la cité malouine, les ennuis commencent: cinq esclaves demeurent introuvables. Une chasse à l'homme, mobilisant toute la population, est ouverte...un seul fugitif restera en liberté et défiera les hommes blancs. Magie noire, malheurs et vengeance feront sombrer le second dans la folie alcoolisée et la déchéance.
La culpabilité est un poison qui ronge et ronge, encore et encore, et dont le point final est un couperet qui claque sèchement sur les âmes conscientes de s'être entachées.

« Gramercy Park Hotel » ou les souvenirs d'un vieil homme qui font ressurgir du passé les amours d'antan. Moshe vient d'être agressé par de jeunes voyous. A sa sortie d'hôpital, il retourne au Gramercy Park Hotel où il vécut, avec Ella une vie d'artiste et de bohême. Hélas, la bohême est loin d'être l'image romantique tant décrite et chantée. La folie peut faire sombrer les passions les plus folles dans les douleurs les plus épouvantables.
Gaudé entraîne son lecteur dans un New York des années 1970 et suivantes, un New York toujours en mutation, toujours en éveil, toujours plus moderne et toujours séduisant. Les hommes vieillissent et meurent, New York demeure, éternellement jeune et lumineux.
Un récit bouleversant où l'émotion prend à la gorge très vite et où les dernières phrases font jaillir un torrent de larmes: les regrets sont toujours les pires souvenirs dans la vie d'un être humain.

« Le colonel Barbaque » ou la fuite désespérée en Afrique noire d'un poilu rescapé des tranchées et devenu inadapté à la vie civile. La guerre n'a appris à Quentin Ripoll que le meurtre à la pointe de la baillonnette. L'armée n'a pas su aider cet ancien combattant à redevenir celui qu'il était avant la boucherie de 14-18. Mais pouvait-on redevenir, après une telle expérience cruelle et sanglante, soi-même, celui d'avant?
Quentin est écoeuré par l'absence d'humanité envers les soldats des colonies: M'Bossolo, qui lui a sauvé la vie lors d'une charge, n'a pas eu droit d'avoir son corps rapatrié sur son sol natal. Quentin décide de partir pour ne plus revenir vers cette Afrique si belle et attirante. Là, de trafics en trafics, il deviendra un Dieu de la guerre, le colonel Barbaque, se battant aux côtés des premiers rebelles à la colonisation.
Mais la folie des tranchées le rattrapera et fera basculer son destin dans un autre enfer: celui de la lucidité désespérée.

« Dans la nuit Mozambique » met en scène quatre amis dont les retrouvailles autour d'une table de restaurant lisboète rythment la vie, leur vie. Trois anciens élèves de l'école de la Marine et le patron du restaurant, se racontent au fil de leurs voyages maritimes. C'est à qui racontera l'histoire la plus merveilleuse. Un soir le commandant Manuel Passeo commence à raconter à ses comparses, Fernando, le restaurateur, le contre-amiral Da Costa et l'amiral Aniceto de Medeiros, ce qui lui est arrivé au Mozambique, une histoire d'une fille de Tigirka. Parvenu au point culminant de l'histoire, Passeo s'interrompt et donne rendez-vous pour la suite à son prochain passage à Lisbonne.
« Le Mozambique me manque » dit un soir l'amiral de Medeiros à Fernando: le cercle d'amis ne compte plus que deux membres, eux. Da Costa a tiré sa révérence, quant à Pessoa, il semble avoir disparu. Que reste-t-il de ces soirées d'amitié? Des souvenirs, des bribes de phrases, des sons, des rires, des verres, toutes ces petites traces de vie si précieuses, immatérielles mais parfois présentes sur des supports les plus inattendus.

C'est un peu l'histoire du monde des hommes que Gaudé relate avec brio dans ses quatre récits. La violence des actes, des sentiments et des émotions est présente au même titre qu'est présent le bonheur de l'existence, de vivre des instants uniques et fugaces, ceux qui construisent et font un être. Les illusions sont souvent balayées par la vie qui malmène les hommes, le désespoir est toujours latent, mais le fait d'accepter l'approche de sa fin ainsi qu'assumer ses erreurs ouvre aux personnages une porte sur une paix avec eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Cannelle
Envolée postale
Cannelle

Messages : 245
Inscription le : 20/09/2007
Age : 80
Localisation : Belgique

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeSam 22 Sep 2007 - 8:30

C'est un auteur que je ne connaissais pas du tout. Une cousine m'a offert " Le soleil des Scorta " que j'ai lu d'une traite et beaucoup apprécié tant pour l'histoire que pour l'écriture. par contre, je n'ai pas aimé " Eldorado " et comme Marie, je me suis ennuyée. l
La seconde partie surtout. C'est tellement invraisemblable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeSam 22 Sep 2007 - 9:48

Cannelle a écrit:
C'est un auteur que je ne connaissais pas du tout. Une cousine m'a offert " Le soleil des Scorta " que j'ai lu d'une traite et beaucoup apprécié tant pour l'histoire que pour l'écriture. par contre, je n'ai pas aimé " Eldorado " et comme Marie, je me suis ennuyée. l La seconde partie surtout. C'est tellement invraisemblable.
Je me suis invitée au Soleil des Scorta il y a deux ans et je n'en ai jamais oublié les couleurs, odeurs, violences, silences, voyages, retours, liens, racines, oliviers, pêcheries, village intact, le repas familial sur le ponton de trabucco, processions, regards...
Je n'ai jamais réussi à traduire l'émotion pour cette lecture avec mes mots. Il faudrait, oui, ouvrir à nouveau le roman armée du carnet de notes mais, là encore, la traversée de Montepuccio offrirait-elle une halte, je crois que je ne pourrais pas choisir une image plutôt qu'une autre. Une écriture qui bombarde son lecteur de milliers de noyaux d'olives dès qu'il quitte un chapitre pour reprendre son souffle avant d'entamer le suivant... une écriture qui donne envie de se mettre à l'ombre.
Je crois que Laurent Gaudé est un écrivain comme ça... qui nous plonge dans une telle concentration devant la richesse de ses paysages que notre intérieur à nous en vient à disparaître...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeSam 22 Sep 2007 - 17:36

J'aime ce que tu écris là Babelle :heart: C'est beau et fort et très proche de certains de mes ressentis lors de la lecture "Le soleil des Scorta"!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeSam 22 Sep 2007 - 17:49

J'ai découvert Laurent Gaudé avec 'la Mort du Roi Tsongor' dont je suis sortie comme d'un rêve magnifique, avec des images qui m'habitaient. Puis j'ai vu une pièce de Gaudé, une ré-écriture de 'Médée', avec une Médée jouée par Myriam Boyer, là encore un texte superbe, ensuite est venu le très beau 'Soleil des Scorta' - enfin un Goncourt mérité ! (me suis je dit). Mon préféré reste cependant 'La mort du Roi Tsongor'.
En ce qui concerne Eldorado, j'ai été déçue bien sûr, on n'y retrouve pas la même force, les deux parties du livres sont bien inégales, comme les destins des deux hommes. Je crois que Laurent Gaudé est pressé par ses éditeurs d'écrire un livre tous les ans ou presque, comme tous les auteurs qui ont eutdu succès et alors voilà ce qui arrive, ils n'ont pas le temps de se ressourcer et nous livrent des écrits de moins grande qualité. Dommage !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.


Dernière édition par le Dim 23 Déc 2007 - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeSam 22 Sep 2007 - 22:45

domreader a écrit:
J'ai découvert Laurent Gaudé avec 'la Mort du Roi Tsongor' dont je suis sortie comme d'un rêve magnifique, avec des images qui m'habitaient. Puis j'ai vu une pièce de Gaudé, une ré-écriture de 'Médée', avec une Médée jouée par Myriam Boyer, là encore un texte superbe

Tu as eu la chance de voir ce spectacle!drunken
J'ai dû me contenter du texte et c'est déjà beaucoup...
Sais-tu que Laurent Gaudé l'avait écrit pour Myriam Boyer?:)

A vous qui, comme moi, aimez lire Laurent Gaudé, je sais...je me répète...mais lisez le théâtre de cet auteur!...Les sacrifiées notamment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Oct 2007 - 6:00

Je viens de découvrir Laurent Gaudé grâce à la famille Chatp'Biblio qui m'a envoyé Dans la nuit Mozambique
Je précise tout de même que je possède Sous le soleil des Scorta depuis sa sorite Embarassed .

Je fais bref et détaillerai un autre jour, si j'en ai le courage.

C'est un recueil de 4 nouvelles qui se lit très vite mais pas facilement.
Ce n'est pas un coup de coeur littéraire mais j'ai aimé ces histoires d'hommes brisés par la vie, particulièrement celle du vieil homme.
Ces nouvelles ne sont pas très réjouissantes car les humains y sont cruels, égoistes mais repentis, un peu tard malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Invité
Invité



Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Oct 2007 - 8:12

Le seul roman que j'ai lu de Laurent Gaudé est Le soleil des Scorta.
En fait, je me méfiais de ce livre, j'avais l'impression que son titre de Goncourt était un peu usurpé (impression totalement subjective) et puis j'ai profité de sa sortie poche à l'époque pour enfin me lancer dans cette lecture.
Et je n'ai pas été déçue, loin de là !
J'ai beaucoup apprécié ce roman, qui nous parle du destin des hommes, de ce qui est transmis de génération en génération, du fait que nous naissons dans une histoire qui nous précède et qui nous poursuivra.
Et comment il nous parle de l'Italie... on s'y croirait !
J'ai de très bons souvenirs de ce roman qui m'avait fort touchée drunken (j'avais ma ptite larme à la fin de la lecture, c'est un signe fort en ce qui me concerne Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Oct 2007 - 8:53

Je suis comme vous, très sensible à l'écriture de Laurent Gaudé qui reste un de mes auteurs favoris. J'aime la puissance de ses descriptions, la part de l'humain derrière ses écrits .
Mes préférés restent Le soleil des Scorta et La nuit Mozambique...
Mais pour nous parler des réfugiés, comme il le fait dans Eldorado, je reste sans voix devant le talent et la sensibilité écorchée de mon nouveau chouhou : Olivier Adam!

Je vous en parle plus loin...Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hindie
Posteur en quête
Hindie

Messages : 87
Inscription le : 01/12/2007
Age : 45
Localisation : Belgique

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeDim 2 Déc 2007 - 16:19

Je suis en plein dans la lecture d'"Eldorado" et je suis toute émerveillée!
Très beau livre :heart:
Ce livre me fait découvrir un auteur qui a beaucoup de talent Very Happy

coline a écrit:

A vous qui, comme moi, aimez lire Laurent Gaudé, je sais...je me répète...mais lisez le théâtre de cet auteur!...Les sacrifiées notamment...

Je compte bien suivre ton conseil Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeDim 2 Déc 2007 - 22:40

Hindie a écrit:
coline a écrit:

A vous qui, comme moi, aimez lire Laurent Gaudé, je sais...je me répète...mais lisez le théâtre de cet auteur!...Les sacrifiées notamment...

Je compte bien suivre ton conseil Wink

J'ai une affection toute particulière pour cette pièce de Laurent Gaudé.Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeMar 18 Déc 2007 - 17:45

Dans la nuit Mozambique

Inutile que je résume à nouveau les quatre nouvelles qui composent le recueil intitulé Dans la nuit Mozambique. Aériale, Biblio et Chap' l'ont fait admirablement.
Que dire?
Que je reste sur l'idée que Laurent Gaudé est un conteur hors-pair...
Que ces quatre nouvelles, très différentes, m'ont embarquée et émue...
Que je maudis les critiques assassines qui ont accompagné la sortie de cet ouvrage...comme elles avaient accompagné Eldorado (Dans la nuit Mozambique les méritent encore moins qu' Eldorado qui avait quelques longueurs!).
Il n'y a rien à reprocher à ces textes sur la noirceur et la beauté de l'être humain...
La langue est merveilleuse, elle coule, elle entraîne...Je me suis lu ces textes à voix haute, les quatre, tout entiers...

bonjour Chapeau Monsieur Gaudé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeMar 18 Déc 2007 - 18:14

coline a écrit:
Que je reste sur l'idée que Laurent Gaudé est un conteur hors-pair.....
aime
coline a écrit:
Que ces quatre nouvelles, très différentes, m'ont embarquée et émue......
aime aime
coline a écrit:
Que je maudis les critiques assassines qui ont accompagné la sortie de cet ouvrage...comme elles avaient accompagné Eldorado (Dans la nuit Mozambique les méritent encore moins qu' Eldorado qui avait quelques longueurs!).
Il n'y a rien à reprocher à ces textes sur la noirceur et la beauté de l'être humain......
aime aime aime
coline a écrit:
La langue est merveilleuse, elle coule, elle entraîne...Je me suis lu ces textes à voix haute, les quatre, tout entiers...

bonjour Chapeau Monsieur Gaudé...
aime aime aime aime

Je ne sais pas si cette expression existe aussi en français - en tout cas en luxembourgeois on dit - après que quelqu'un a dit quelque chose de bien/jolie/vraie.... 'qu'est-ce que tu bois' comme quoi on veut lui offrir un verre parce qu'il a dit une bonne chose.. alors, Coline, qu'est-ce que tu bois? tchintchin content

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitimeMar 18 Déc 2007 - 18:32

kenavo a écrit:

Je ne sais pas si cette expression existe aussi en français - en tout cas en luxembourgeois on dit - après que quelqu'un a dit quelque chose de bien/jolie/vraie.... 'qu'est-ce que tu bois' comme quoi on veut lui offrir un verre parce qu'il a dit une bonne chose.. alors, Coline, qu'est-ce que tu bois? tchintchin content

Razz En France...après un discours (genre après un match de foot ou de rugby...) on chante:
"Il aaaaaaaaaaaaaaa très bien parlé
Buvoooooooooooooooooooooons à sa santé!"
(Attention...Ce n'est pas très "classe" comme chanson...Razz )

Qu'est-ce que je bois?

Du thé...ou... du Champagne!
Tchin!...tchintchin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Laurent Gaudé - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Laurent Gaudé
Revenir en haut 
Page 2 sur 27Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» La mort du roi Tsongor (Laurent Gaudé)
» laurent de smet
» C'est la Saint-Laurent
» laurent Gretchanovsky - l.gretcha@free.fr
» Lieutenant-colonel Laurent DEPUI.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: