Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Laurent Gaudé

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeMar 6 Sep 2016 - 17:33

Merci pour ce commentaire enflammé, églantine ; j'avais déjà repéré ce roman de Gaudé car le thème du patrimoine en danger m'intéresse particulièrement et tu ajoutes un très beau commentaire qui me fait basculer.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeMar 6 Sep 2016 - 17:37

shanidar a écrit:
Merci pour ce commentaire enflammé, églantine ; j'avais déjà repéré ce roman de Gaudé car le thème du patrimoine en danger m'intéresse particulièrement et tu ajoutes un très beau commentaire qui me fait basculer.
Je pense que tu ne seras pas déçue Shanidar .
Il fait partie de ces romans qui ébranlent et qui poursuivent leur chemin en nous longtemps après . Je suis encore sous le choc .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeMar 6 Sep 2016 - 17:41

ah oui, un commentaire qui donne vraiment envie, merci... il se trouve dans ma PAL Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeMar 6 Sep 2016 - 18:41

Oui, ça en est presque malsain un commentaire pareil : même si je sais que Laurent Gaudé et moi, ça fait deux, tu arriverais presque à me convaincre, églantine!On ne sait plus si c’est le commentaire ou le livre qui vaut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeMar 6 Sep 2016 - 20:20

darkanny disait sur le fil de la rentrée littéraire qu'elle n'arrivait pas à accrocher ; ça serait bien si elle pouvait en dire deux trois mots supplémentaires... innocent

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeMer 7 Sep 2016 - 7:43

vu que j'ai aimé les livres déjà lus, je vais noter celui-ci et merci Eglantine

dans la tablette (mais la lecture sera dans quelque temps)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeMer 26 Oct 2016 - 23:37

Ecoutez nos défaites

Nous suivons alternativement trois chefs de guerre, Grant et ses batailles pendant la guerre de Sécession, Hannibal contre son ennemi de toujours Rome et Hailé Sélassié, le Négus  au moment où l’Italie de Mussolini défait l’Ethiopie.

L’unique  rencontre d’Assem, qui sert l’Etat Français dans des missions spéciales et de Mariam Archéologue ramène les guerres à notre siècle, à nos défaites extérieures et intérieures.

Les victoires et les défaites se succèdent  « La guerre n’est faite que de cela : de ce va-et-vient ; manger du terrain ou le perdre. Tenir ou reculer. » Alliances et trahisons se font et se défont.

Grant « le boucher » que ses migraines accusent « connait cet instant où l’homme est allé si loin qu’il n’en était plus un. »

Hannibal doit sa légende aux 45000 morts qui dorment dans la terre d’Italie, « Sa victoire est là mais il veut se souvenir que ce sont des morts qui la lui offrent. »

Hailé Sélassié  doit quitter son pays après la défaite contre les Italiens, mais le discours qu’il prononcera devant l’Assemblée de la SDN  accusera les pays signataires du Pacte de Paris de ne pas avoir honoré leur signature, la SDN est discréditée aux yeux du monde.

Victoires ou défaites nourrissent la Terre de leurs morts, comment alors se réjouir d’être vainqueur ? C’est le questionnement que l’auteur pose.

« « Plus jamais cela ». Chaque génération a prononcé cette phrase. Est-ce que l’Histoire ne sert à rien ? «
L’Histoire enseigne mais les hommes  n’acceptent pas ses leçons.


Le lecteur suit les personnages qui se déplacent ou sont déplacés, tels des pions sur le grand échiquier du monde où les hommes s’affrontent  dans l’espace et le temps .

L’auteur présente souvent l’Histoire comme une personne : « l’Histoire hésite… » l’Histoire a choisi… »  Certes, l’ Histoire a  une conscience celle de tous les Hommes.

L’empathie de l’auteur est sensible, il découvre malgré la folie des hommes,  leurs faiblesses  et leurs blessures.

Extraits

Des morts de partout tendent leur cou pour lire au-dessus de son épaule.

Il y a pire que l’horreur d’une bataille qui fut un cauchemar hallucine. Il y a pire que les mains qui tremblent pendant des heures encore après la mêlée, que les cheveux roussis par les incendies, il y a pires que ces milliers de morts dans cette forêt si dense que les balles ricochaient comme dans un labyrinthe fou, il y a le sentiment de l’inutilité.  Une bataille pour rien.

Ils sont là, le piège est en place et la statue du lion de Juda regarde les conspirations des hommes et le brouhaha incessant des voitures avec la même indifférence.

C’est une bonne nouvelle et cela aussi est étrange : des hommes vont crever de faim et c’est une bonne nouvelle.

Mais le peuvent-ils encore tous ces hommes , reposer en paix ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeVen 28 Oct 2016 - 12:43

Tu as aimé, Bédou ?

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeVen 28 Oct 2016 - 15:42

oh que oui j'ai aimé ! et j'ai apprécié l'alternance de ses passages en suspens comme ces feuilletons qui paraissent dans la presse et dont on attend impatiemment la suite.

et toi ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeVen 28 Oct 2016 - 17:58

Un livre d'une grande, d'une profonde tristesse. Parce que la victoire n'existe pas, parce qu'elle est toujours entachée d'une défaite, d'un renoncement, parce qu'une guerre, une bataille, qu'elle soit matérielle, idéologique, artistique se fait toujours contre, contre un 'Autre' qu'il faut abattre, affamer, tuer et finir par détruire. Tout cela est atrocement vrai, atrocement réel. Aucun général, aucun homme d'Etat, aucun soldat ne peut se réjouir d'une victoire car elle est toujours le résultat d'une défaite, d'un échec, d'une mort (réelle ou symbolique).

Mariam est en train de mourir, atteinte d'une maladie qui la dévore.
Job/Sullivan, prisonnier d'un obscur désespoir et d'une folie morbide se détruit également.
Symboliquement, Assem est en train de mourir, il est en train de perdre quelque chose. La foi en son devoir, l'assurance d'une victoire, mais pour qui ou pour quoi. Il ne se bat pas pour sauver son peuple comme les soldates du Kurdistan, il ne se bat pas pour sauver une part de notre humanité à travers des œuvres d'art comme le fait Mariam, il ne se bat pas par idéologie (les hommes changent aussi vite que leurs idées ou leurs intérêts), il ne se bat pas pour l'argent ou les honneurs, en tant qu'espion il restera à jamais méconnu. Alors ? Alors, il meurt un peu chaque jour de ne plus avoir de rêve, de projection, d'espoir à défendre mais justes des ennemis (Daesh, Kadhafi, Job)… qui seront remplacés par d'autres quand ils seront éradiqués.

L'Histoire est sans fin alors à quoi bon vouloir inscrire sa dérisoire petite vie à l'intérieur ? N'est-il pas parfaitement ridicule d'enfermer dans des musées des œuvres d'art qui gisaient tranquillement dans les sables ? Des objets qu'il faut piller pour les sauver ? Et à quoi bon vouloir les sauver alors que des femmes, des enfants meurent chaque jour ?

Le roman de Gaudé pose inlassablement ces questions et ne trouve pour réponse que la honte pour certains, l'ivrognerie pour d'autre, la défaite finale assurément pour tous ; car décidément la victoire n'existe pas.

Tout cela est fort triste et je regrette que Gaudé n'ait pas creusé un peu plus son sujet, son propos, passant derrière l'écran souvent redondant des guerres historiques (Hannibal et Capoue, Grant et Shiloh, Selassié et Maychew, Sullivan et Abbottabad) pour ne pas plus prendre en charge ses personnages principaux et même si l'ensemble du livre est une réussite (une victoire ?) teintée par l'idée de défaite, d'impossibilité à dire ce qui nous guide, nous tire, nous pousse au combat, j'ai regretté certains choix narratifs trop répétitifs à mon goût et de ne pas avoir été nourrie de détails sur les œuvres pillées, détruites ou sur les autres éléments qui ont marqué la vie d'Assem ou de Job et de Mariam.

Il m'a manqué un peu de chair, d'exultation, de beauté pour ne pas sombrer dans une sorte de violente nostalgie, la nostalgie du désert et de l'absence de l'homme, ce prédateur. Et je regrette de ne pas avoir trouvé cette petite flamme d'espérance que semble entrevoir églantine et Bédou, je regrette de m'être heurtée à l'inutilité dérisoire de l'œuvre d'art, à la destruction inhumaine de l'homme par l'homme.

Je ressors de ce roman, triste. Terriblement triste.

Alors.
Je rappellerais pour garder un peu espoir, la condamnation d'Ahmad Al Faqi Al Mahdi à 9 ans de prison pour crime de guerre devant la Cour Pénale Internationale, ce jugement confirme la pleine reconnaissance de la destruction délibérée du patrimoine comme crime de guerre (Huffington Post du 27 septembre 2016), il s'agissait de la destruction de monuments et de lieux de culte à Tombouctou (Mali).


_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeVen 28 Oct 2016 - 18:51

Shanidar, qu'est-ce qui a pu te faire penser que j'entrevoyais une "petite flamme d'espérance" ? pas du tout !

j'ai bien relever au contraire l'hécatombe et si j'ai mentionné le discours du Négus devant l'assemblée de la SDN c'est justement parce que l'hypocrisie et le désintérêt  des nations ne me laissaient pas de confiance.

si j'ai trouvé de l'empathie ce n'est que celle de l'auteur.

Je comprends que tu attendais que Gaudé se penche plus sur le sort d' Assem et de Mariam (qui elle par contre espère une amélioration de son état, elle va se battre, se défendre plus justement )

Job/Sullivan : quelle autre issue ? quand tant de morts (celles d'enfants) le hantent

Assem s'en sort abîmé mais conscient, nous voyons qu'il pense souvent à la jeune femme (Shaveen ?)qui sait elle pourquoi elle se bat.

mon message précédent ne concernait que l'écriture de Gaudé

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeSam 29 Oct 2016 - 14:30

Mais alors c'est complètement désespérant... églantine a, je crois, entrevu un grand souffle dans l'écriture qui lui permettait de garder la tête hors de l'eau, ce qui semble aussi être ton cas, Bédou (la force de l'écriture), de mon côté j'ai été submergée par la lame de fond d'un texte d'un profond pessimisme.

Mais comme le disait églantine, il s'agit d'un roman qu'il faut laisser infuser et qui non seulement laisse des traces mais creuse en nous le sillon d'une actualité cruelle.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeSam 29 Oct 2016 - 15:48

si j'espère en quelque chose c'est en l'écriture de Gaudé, ses mots qui touchent au plus juste.

D'autre part je pense que s'il ne s' est pas étendu, notamment sur Assem, Job et Mariam c'est qu'il eu fallu alors introduire un élément : la politique (raisons des guerres récentes, les interventions de certains pays......)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeSam 29 Oct 2016 - 15:55

Bédoulène a écrit:
si j'espère en quelque chose c'est en l'écriture de Gaudé, ses mots qui touchent au plus juste.

D'autre part je pense que s'il ne s' est pas étendu, notamment  sur Assem, Job et Mariam c'est qu'il eu fallu alors introduire un élément : la  politique (raisons des guerres  récentes, les interventions de certains pays......)

oui, c'est toujours extrêmement délicat de faire de la fiction avec une actualité brûlante et qui malmène. Je pense aussi qu'il a voulu évacuer la part de religieux que les questions qu'il soulève et les histoires qu'il raconte comporte ; c'est peut-être en cela que je vois un manque plus encore que sur la question politique.

mais, c'est un très bon livre, je ne voudrais pas que mes petites réticences éloignent de cette lecture, de cette œuvre ouverte, contemporaine et d'importance.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitimeSam 29 Oct 2016 - 18:07

oui bien évidemment Shanidar, le point de vue sur la religion également.

mais c'est un très bon livre que je conseille !


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Laurent Gaudé - Page 27 Empty
MessageSujet: Re: Laurent Gaudé   Laurent Gaudé - Page 27 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Laurent Gaudé
Revenir en haut 
Page 27 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27
 Sujets similaires
-
» La mort du roi Tsongor (Laurent Gaudé)
» laurent de smet
» C'est la Saint-Laurent
» laurent Gretchanovsky - l.gretcha@free.fr
» Lieutenant-colonel Laurent DEPUI.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: