Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Aharon Appelfeld

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeMer 25 Mai 2011 - 22:47

bix229 a écrit:
Le prochain, Cachemire ? Peut etre celui-là !

Le Garçon qui voulait dormir. - Ed de l' Olivier

"Un jeune juif échapé des camps cherche un sens à sa vie dans le sommeil. Saisissant." Télérama

Je suis toujours en train de lire "floraison sauvage" et j'aime autant que "l'amour soudain" peut-être même plus parce que l'histoire se passe à la montagne et est encore plus spirituelle.

Le garçon qui voulait dormir sera pour bientôt, c'est sûr. Je n'aurais pas de repos avant d'avoir lu tout ce que je peux d'Appelfeld!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeVen 3 Juin 2011 - 21:37

Floraison sauvage

L'histoire se passe à la cîme d'une montagne où se trouve le cimetière de martyrs juifs, lieu de pélérinage depuis très longtemps. Deux jeunes gens, un frère et un soeur ont hérité de leur oncle la tâche de gardiens de ce lieu saint. Malgré des conditions de vie particulièrement isolés et spartiates, Gad et Amalia s'accomode de leur sort, tenus par l'amour qui les lit et leurs aspirations spirituelles. Aharon Appelfeld parle beaucoup de la prière dans ce livre. Il y exprime comment la foi ne protège pas de l'incapacité de la prière. „Pourquoi la prière m'a-t-elle deserté ?“ se plaind le jeune gardien à un moment. Il retrouve près des tombes la chaleur spituelle qu'il recherche et dans leur entretien quotidien un baume à sa souffrance, laquelle devient plus grande encore après qu'il a commencé à aimer charnellement sa soeur, rapprochement inévitable dans leur trop grande intimité. L'auteur décrit ces personnages avec humanité et beaucoup de douceur et même une certaine compassion pour leur faiblesse. Il distille lentement sa philosophie d'existence avec une pénétrante sérénité. La fin du livre est douloureuse mais ne laisse pourtant pas au lecteur le goût de l'amertume, miracle de l'écriture et du récit, je dirais aussi parce que les messages sont beaux, finalement des messages d'éspérance.

Citation :
„Seule la peur arrachée à la racine libère de l'espace pour la foi, qui requiert la tranquillité de l'âme“.

„La montagne est proche de Dieu“.

„La beauté de la montagne enseigne beaucoup à l'âme“.

Amalia trouve que les années dans la montagne ont éclairci les pensées de Gad.“
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeLun 18 Juil 2011 - 13:09

Histoire d'une vie

« Où commence ma mémoire ? Parfois il me semble que ce n’est que vers quatre ans, lorsque nous partîmes pour la première fois, ma mère, mon père et moi, en villégiature dans les forêts sombres et humides des Carpates. D’autres fois il me semble qu’elle a germé en moi avant cela, dans ma chambre, près de la double fenêtre ornée de fleurs en papier. La neige tombe et des flocons doux, cotonneux, se déversent du ciel. Le bruissement est imperceptible. De longues heures, je reste assis à regarder ce prodige, jusqu’à ce que je me fonde dans la coulée blanche et m’endorme. »

Histoire d’une vie ne sont pas des mémoires. C’est un travail sur la Mémoire, que l’auteur a beaucoup occultée. Ainsi, c’est par bribes, à l’aide de chapitres parfois courts, que l’auteur évoque sa traversée des années, sa résilience.

Le thème de la mémoire est omniprésent, presque obsédant.
« Le cœur a beaucoup oublié, principalement des lieux, des dates, des noms de gens, et pourtant je ressens ces jours-là dans tout mon corps. Chaque fois qu’il pleut, qu’il fait froid ou que souffle un vent violent, je suis de nouveau dans le ghetto, dans le camp, ou dans les forêts qui m’ont abrité longtemps. La mémoire, s’avère t-il, a des racines dans le corps. »
Histoire d’une vie, c’est surtout l’histoire d’une résilience d’un homme confronté dès l’enfance aux horreurs nazies.
Sa résilience passera par le silence et la contemplation.
« La contemplation me procurait le plaisir que l’on trouve dans la sensation d’être oublié de tous. (…) Une vraie contemplation, comme la musique, est dénuée de contenu matériel. »

La langue est également, dans ce livre, un thème cher à l’auteur, lui qui aura été façonné par 4 d’entre elles : l’allemand, sa langue natale ; le Yiddish, la langue par laquelle se transmet le judaïsme ; le ruthène et le roumain parlés dans sa région natale. Il consacre un long passage à l’apprentissage de l’hébreu à son arrivée en Palestine.
« Sans langue un homme ne parle pas. Ma langue maternelle, que j’aimais, ne vivait plus en moi après deux années passées en Israël. »
« Ce que j’avais possédé-les parents, la maison, et ma langue maternelle -m’était perdu pour toujours, et cette langue qui promettait d’être une langue maternelle n’était rien d’autre qu’une langue adoptive. »


Il y aurait tant à dire, cet ouvrage, pourtant court, est d’une grande richesse. Dans un style accessible, et bien écrit, Aharon Appelfeld parvient à nous émouvoir à plusieurs reprises ; en particulier le chapitre 11 dans lequel il évoque la cruauté des camps. Il a également su aiguisé ma curiosité en évoquant longuement les auteurs qui comme lui, issus de la diaspora ont inspiré l’écrivain respecté qu’il est devenu, avec en particulier, Yosef Agnon.

Il est finalement difficile de mettre en mots tout ce qui transpire de ce livre. Le parcours de cet homme, et la vision positive qu’il a gardé de l’humain malgré tout le reste forge le respect, et incite à le découvrir davantage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeMar 16 Avr 2013 - 18:28

Merci Bix de m'avoir donné envie de parcourir ce fil !
Mais par quoi commencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeMar 16 Avr 2013 - 18:58

GrandGousierGuerin a écrit:
Merci Bix de m'avoir donné envie de parcourir ce fil !
Mais par quoi commencer ?

Réponse simple : Histoire d' une vie. Son livre le plus autobiographique.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeMar 16 Avr 2013 - 19:03

bix229 a écrit:
GrandGousierGuerin a écrit:
Merci Bix de m'avoir donné envie de parcourir ce fil !
Mais par quoi commencer ?

Réponse simple : Histoire d' une vie. Son livre le plus autobiographique.
Merci Bix ! et hop un nouveau livre dans ma LAL ! cochon d\'inde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2015 - 10:30

Katerina

Katerina est née dans un petit village rural d’Ukraine. Elle a une enfance très dure. D’un côté un père alcoolique qui ne fait rien et d’un autre une mère très forte mais violente. Elle finit par se sauver. Commence son errance ponctuée de périodes où elle travaille chez des juifs. Des périodes de grâces. De cette manière elle voit l’autre côté du mur. Alors que petite elle avait tendance à voir les juifs tels que les ruthéniens voulaient les voir, les stigmatiser, les juger, voulaient inoculer la peur et le mépris qu’ils avaient d’eux, à leur contact elle finit par changer, à s’attacher, à leur trouver des qualités. Elle trouve ce qu’elle n’a pas trouvé dans sa famille. Ils représente l’ouverture à une vie meilleure. Sans pouvoir mettre des mots sur ses émotions et ses sentiments, elle commence à voir le ridicule de ses préjugés. Elle finit par couper les ponts avec les Ruthéniens. Ces familles deviennent ses racines.

J’ai dévoré ce bouquin que j’ai trouvé parfois beau jusqu’au larmes. Dès le début son écriture m’a ravie. L’histoire est dure mais c’est un vrai régal de la lire. C’est un bouquin qui nous tient en haleine. On a peur, on devient protecteur du personnage de Katerina dont l’errance est si dure qu’elle ne trouve pas souvent d’endroit où se poser. Il y a vraiment deux mondes dans ce bouquin, le monde des Ruthéniens qui à force de souffrance sont anesthésiés et celui des Juifs victimes courageuses qui subissent leurs assauts.

Je mettrai quelques extraits qui m'ont plu.



_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2015 - 11:51

Il faut absolument que je découvre cet auteur, les commentaires me donnent de plus en plus envie....Pia merci.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2015 - 15:42

Je crois qu'il te plairait! Vraiment à découvrir.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2015 - 19:57

Oui, merci pia ! A lire ton résumé j'ai eu peur qu'il s'agisse d'une histoire un peu trop sentimentale pour moi mais tu soulignes adroitement à la fin la dureté d'une vie qui m'intrigue...

Et puis on lit tellement de livres sur la stigmatisation des juifs que cela ne peut faire que du bien d'en lire une autre approche...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeMar 25 Aoû 2015 - 10:27

Sentimental ? Pas vraiment. Il y a réellement deux mondes qui s’affrontent et c’est peut-être la seule chose qui m’a un peu gênée. Il n’y a pas de nuances (ni grises, ni autres). Les Ruthéniens sont braillards, rustres, violents, alcooliques, violeurs. Et les  Juifs sont doux, éduqués, intelligents, complexes. Est-ce qu’il a montré pas là ce qu’il pensait de l’énorme injustice qui avait été faite aux juifs ? Est-ce qu’il se met dans la peau de Katerina qui ne fait pas de nuances dans ce qu’elle pense ? Enfin l’errance qu’elle vit n’est pas douce et n’a rien de sentimentale. Les Ruthéniens ne sont pas doux avec elle et elle perd beaucoup. Ce n’est pas didactique ou technique. Il écrit instinctivement. Ce qui a le défaut de ses qualités peut-être. Ce qui est intéressant dans ce livre, c’est le courage qu’elle a d’aller contre tout ce qu’on lui a enseigné, aller contre les préjugés. Le fait qu’elle ne trouve de paix qu’au sein de ces familles Juives chez qui elle travaille. Ils deviennent la famille qu’elle n’a pas eu. Elle a un sentiment d’appartenance, elle veut s’identifier à eux plutôt qu’aux Ruthéniens.  

Peut-être que tu pourras essayer un jour. Sinon...il y a d'autres livres intéressants.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeMar 25 Aoû 2015 - 15:33

shanidar a écrit:
Oui, merci pia ! A lire ton résumé j'ai eu peur qu'il s'agisse d'une histoire un peu trop sentimentale pour moi mais tu soulignes adroitement à la fin la dureté d'une vie qui m'intrigue...

Et puis on lit tellement de livres sur la stigmatisation des juifs que cela ne peut faire que du bien d'en lire une autre approche...
Shanidar, je crois que mon préféré en tant que roman, c' est L' Amour soudain, petit miracle de pudeur et de passion rentrée.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeMar 25 Aoû 2015 - 17:21

Je note cet écrivain que je connais pas ! Merci à tous ! Very Happy

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeVen 28 Aoû 2015 - 17:15

Pas de quoi! sourire

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitimeLun 31 Aoû 2015 - 17:12

shanidar a écrit:
Oui, merci pia ! A lire ton résumé j'ai eu peur qu'il s'agisse d'une histoire un peu trop sentimentale pour moi mais tu soulignes adroitement à la fin la dureté d'une vie qui m'intrigue...

Pour le côté trop sentimental, tu peux y aller Shanidar, il ne l'est pas à mon sens. Dans La chambre de Mariana, j'avais vraiment apprécié sa pudeur, justement. Une très belle découverte que cet auteur, à l'époque. Merci pour ce commentaire qui m'y refait penser, Pia!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Aharon Appelfeld - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Aharon Appelfeld   Aharon Appelfeld - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Aharon Appelfeld
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Témoignages-
Sauter vers: