Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Andreï Guelassimov [Russie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Andreï Guelassimov [Russie]   Sam 15 Mar 2008 - 17:47



Citation :
Andreï Guelassimov (né en 1965 à Irkoutsk) est un auteur russe de littérature engagée.



L'Année du Mensonge

Citation :
Présentation de l'éditeur
Grand amateur de boissons fortes et d'aventures féminines, Mikhaïl, le héros de L'Année du mensonge, ne s'attarde pas longtemps dans un vrai travail mais reste disponible pour le premier "business" venu. C'est ainsi qu'il se retrouve un beau jour avec la singulière mission d'apprendre à boire, à fumer et à courir les filles au jeune fils renfermé et agoraphobe d'un nouveau Russe. PDG de son état, son ancien patron. Flanqué du gamin, il ne pensait cependant pas découvrir des raisons d'aimer avant de rencontrer une apprentie actrice, copie d'Audrey Hepburn, que l'auteur semble tout spécialement apprécier comme le savent déjà les lecteurs de Fox Mulder a une tête de cochon. Mais, très vite, le frêle équilibre de ce trio est malmené.
Au cœur de situations inextricables, chacun trouvera une issue idéale dans le mensonge. Au-delà des péripéties auxquelles sont mêlés ses personnages, Andreï Guelassimov ancre sa narration dans un moment emblématique de l'histoire récente de la Russie, où toutes les valeurs se sont effondrées, où, de nouveau, le temps du mensonge triomphe. Avec ce portrait d'une génération déjà bien loin du communisme, l'auteur de La Soif propose une vraie salade russe de sentiments et de situations. Par son ton, sa maestria, L'Année du mensonge, une éducation sentimentale au temps des oligarques, compte parmi les cinq ou six réussites qui ont refondé
le roman russe contemporain.

Une écriture dynamique, des dialogues. l'auteur aborde rapidement, les problèmes de la Russie dans les années 90 : le krach financier, la mafia, l'alcoolisme, la prositution, l'homosexualité ....
Dans ce récit tout le monde ment. Mais c'est aussi l'histoire d'amour, celui d'un jeune homme passionné par Audrey Hepburn qu'il retrouve dans une jeune fille ; jeune fille apprentie artiste de théatre dont tombe également amoureux l'"initiateur" du jeune homme.


"Vous vous êtes bien battu avec des policiers ?
Ceux sont eux qui ont commencé
Vous vous bagarrez souvent ?
Pas au point de ....
Mais quand même ?
Il me fit un clin d'oeil et me regarda droit dans les yeux.
Ca m'arrive
J'ai baissé la tête.
Et vous buvez ?
On peut dire ça.
Et des petites amies, vous en avez beaucoup ?
J'ai compris que toute résistance était inutile.
Certaines sont même des prostituées, ai-je avoué en soupirant.
Vous voyez bien que vous êtes un employé médocre. Je vous payais combien ?
Neuf cent dollars.
C'est beaucoup pour un simaigre rendement. Il a eu de nouveau un petit rire.
J'ai compris que j'avais râté le coche. J'ai poussé un profond soupir et nous sommes tous deux restés un long moment silencieux.
C'est lui qui, le premier, a repris la parole.
Vous voulez toucher deux fois plus ?"


"J'ai dit à mes parents qu'on me virait de l'école. Ils ont oublié qu'ils ne se parlaient plus depuis une semaine et ils se sont mis à hurler ensemble. Pour quel motif ?. J'ai répondu homosexualité. Il s'est retourné et m'a flanqué un coup à l'oreille. De toutes ses forces. C'est sans doute contre maman qu'il était fou de rage. Elle s'est remise à hurler, alors j'ai dit : Idiots c'est le 1er avril aujourd'hui, j'ai dit ça pour rigoler."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   Mer 10 Nov 2010 - 11:35



Rachel

Citation :
Un professeur se remémore sa vie, rythmée par trois mariages. Trois femmes, trois époques de sa vie, trois versions de lui-même et trois plans dans cet ambitieux roman qui tresse références bibliques, Histoire et drame familial.

Comme assez souvent dans la jeune littérature russe, Rachel, d'Andreï Guelassimov, est un livre fourre-tout, anarchique, aussi perturbant à l'Oural qu'à l'écrit.

Sviatoslav Semionovitch Kaufman, le héros du roman, universitaire, a 53 ans, deux infarctus au compteur, et trois épouses dans le rétroviseur. A moitié juif, à moitié orthodoxe, il est en fait perdu, comme un symbole de la société russe post-communiste.

Les souvenirs défilent, dans un désordre total. C'est le principe des poupées russes, une histoire en entraîne une autre qui elle-même ..., sans se soucier de la chronologie, évidemment. Le lecteur finit par lâcher prise, sans pour autant perdre complètement le fil. Les trois femmes de Sviatoslav servent de repères narratifs et nous guident dans le labyrinthe de la mémoire.

Certains passages, pittoresques, valent le détour. L'évocation des zazous, ces jeunes gens qui défiaient le pouvoir, en écoutant du jazz et en s'habillant de pantalons moulants, au début des années 60, est édifiante. Le "stage" dans l'hôpital psychiatrique, également. Sans oublier les cours du professeur Kaufman et notamment celui où il demande à ses étudiants d'imaginer un asile de fous où des écrivains célèbres partageraient une chambre. Très bons moments.

Dans Rachel, il y a beaucoup à picorer, en fin de compte. Avec une bouteille de vodka et un bocal de cornichons russes a portée de mains, le roman s'avale sans trop de difficultés. A recommander aux estomacs solides, toutefois. Et attention à la gueule de bois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   Mer 10 Nov 2010 - 21:54

merci pour ce commentaire et ta chute sourire (Dans Rachel, il y a beaucoup à picorer, en fin de compte. Avec une bouteille de vodka et un bocal de cornichons russes a portée de mains, le roman s'avale sans trop de difficultés. A recommander aux estomacs solides, toutefois. Et attention à la gueule de bois !)

Peut-être liras tu l'Année du mensonge qui mérite un commentaire bien plus interessant que le mien.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   Lun 15 Nov 2010 - 11:29

Bédoulène a écrit:
merci pour ce commentaire et ta chute sourire (Dans Rachel, il y a beaucoup à picorer, en fin de compte. Avec une bouteille de vodka et un bocal de cornichons russes a portée de mains, le roman s'avale sans trop de difficultés. A recommander aux estomacs solides, toutefois. Et attention à la gueule de bois !)

Peut-être liras tu l'Année du mensonge qui mérite un commentaire bien plus interessant que le mien.

Peut-être, mais pas tout de suite. Il n'est pas de tout repos, l'ami Guelassimov !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: La soif   Sam 26 Fév 2011 - 22:09

La soif

Originale: Жажда (Russe, 2002)

CONTENU :
Un jeune bidasse russe, Konstantin/Kostia, revient de son service militaire en Tchétchénie le visage monstrueusement brûlé après l'attaque de son tank par les boeiviki. Pour oublier, Kostia, dont le visage terrorise les enfants, se met à boire comme seuls les Russes savent le faire... à mort. Il suit en cela l'enseignement d'un ancien professeur d’école qui lui a appris deux choses : boire de la vodka sans simagrées et ouvrir ses yeux au monde pour mieux le peindre. Avec deux de ses camarades, Pacha et Guéna, il part à la recherche de Serioja, le quatrième rescapé de l'équipage de tankistes qu'ils formaient en Tchétchénie. Dans leur périple à travers les villes russes, leurs gares, leurs rues, leurs faunes, Kostia mettra en pratique la seconde leçon essentielle de son maître : apprendre à voir, donc à dessiner, donc à vivre. (Source : amazone et moi…)

REMARQUES:
C’est Kostia lui-même qui est le narrateur. Il gagne bien sa vie dans le batiment de luxe. En lui nous découvrons un de ces jeunes soldats innocents, partis en Tchétchénie, et revenu complètement défiguré. Cela change le regard du monde sur nous, et celui de nous sur le monde… On parle encore d’une autre façon du regard : celui du peintre. Il faut s’exercer à voir et observer bien ! Enseignement de son prof – bien avant l’engagement militaire - qui lui a montré aussi l’inaltérable soif de boissons fortes. Au début du livre nous le trouvons après un travail terminé, se retirant pour un temps dans son appartement avec une multitude de bouteilles de Vodka… Il est tiré de son délire par ses amis pour qu’on puisse se mettre en recherche de leur ami manquant, qui les avait tirés du tank en flammes. C’est un « Road-Story » qui se développe dans ces jours passés ensemble, dans le partage des boissons, mais aussi des souvenirs de la guerre et des amis disparus. Et Kostia ne cesse de dessiner.

« La soif » - bien sûr dans le sens concret : celui de la boisson (et on pourrait rappeler la précaution dont parle traversay pour l’autre livre !). Mais aussi dans un sens plus symbolique : la lutte contre cette sécheresse intérieure, le sentiment d’absurdité ou de l’éternel : Pourquoi moi ? C’est aussi le désir d’être vu et perçu autrement, normalement.

On aura peut-être la peine à comprendre pourquoi un tel livre peut être un vrai événement en Russie, marquée par ce conflit absurde en Tchétchénie. Ici on parle de ces jeunes soldats, aussi victimes dans leur propre société : on n’aimerait pas les regarder. L’auteur parle de tout ce qui a été perdu par ces gens…

Est-ce que ces jours, passés avec les amis, vont faire retourner Kostia de l’isolement vers l’autre, de l’ironie vers la reconnaissance, de la peur vers l’acceptation ?

J’étais convaincu de ce roman court, mais dense. Je remarque maintenant avec satisfaction qu’il y a déjà alors d’autres livres disponibles de lui, dont on dit qu’il est à coté de Pélévine un des plus grands auteurs contemporains russes….


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   Ven 24 Juin 2011 - 7:30

Bonjour,

je viens de lire l'année du mensonge et je ne comprends pas vraiment la fin qui s'illustre par la dernière scène entre Marina Micha et Michka qui est narré par ce dernier. Si quelq'u'un peut m'aider à mieux comprendre cela me soulagerait.
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   Ven 24 Juin 2011 - 23:04

désolée Kierkegaard mais cela fait 3 ans que j'ai lu le livre et je n'en dispose plus.

je remarque que tu habites aussi dans les bouches du rhone !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   Sam 25 Juin 2011 - 11:20

Dommage ca me rend fou de pas comprendreen plus je me sens idiot pour le coup.
Oui j'habite Vitrolles depuis 1 an et demi avant j'habitais Marseille et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   Sam 25 Juin 2011 - 21:38

J'ai lu "La soif" et je suis en train de finir "Rachel", mais malheureusement je n'ai pas encore lu "L'année de mensonge"...

Est-ce que tu pourrais exposer plus amplement ta question? Es-ce qu'il s'agit d'un problème de style, d'informations historiques manquantes (je trouve énormément de références de toutes sortes dans ses deux livres lus)...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   Sam 25 Juin 2011 - 22:35

tom léo a écrit:
J'ai lu "La soif" et je suis en train de finir "Rachel", mais malheureusement je n'ai pas encore lu "L'année de mensonge"...

Est-ce que tu pourrais exposer plus amplement ta question? Es-ce qu'il s'agit d'un problème de style, d'informations historiques manquantes (je trouve énormément de références de toutes sortes dans ses deux livres lus)...?

En réalité je ne peux pas raconter car sinon ca va gacher le suspense pour ceux qui ne l'ont pas lu mais il s'agit du dénouement d'une scène entre deux personnages que je ne comprends pas, entre Marina et Mikhaïl.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   Sam 25 Juin 2011 - 22:46

Tu peux peut être poser ta question à Tom Léo en MP avec tous les détails, aucun problème dans ce cas pour que quelqu'un qui n'a pas lu le livre tombe dessus. Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   Dim 26 Juin 2011 - 15:01

Kierkegaard je t'ai répondu en mp sourire

je n'ai pas assez bien (pff) commenté ce livre et je ne me souviens plus de la fin, dans la semaine je dois rendre mes livres à la bibliothèque si le livre est idsponible je regarderai !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   Dim 26 Juin 2011 - 17:41

Je viens donc (finalement) à terminer avec Rachel, et je suis un peupartagé entre enthousiasme et ras-de-bol.

traversay a écrit:


Rachel
Les souvenirs défilent, dans un désordre total. C'est le principe des poupées russes, une histoire en entraîne une autre qui elle-même ..., sans se soucier de la chronologie, évidemment. Le lecteur finit par lâcher prise, sans pour autant perdre complètement le fil. Les trois femmes de Sviatoslav servent de repères narratifs et nous guident dans le labyrinthe de la mémoire.

Certains passages, pittoresques, valent le détour. L'évocation des zazous, ces jeunes gens qui défiaient le pouvoir, en écoutant du jazz et en s'habillant de pantalons moulants, au début des années 60, est édifiante. Le "stage" dans l'hôpital psychiatrique, également. Sans oublier les cours du professeur Kaufman et notamment celui où il demande à ses étudiants d'imaginer un asile de fous où des écrivains célèbres partageraient une chambre. Très bons moments.

Dans Rachel, il y a beaucoup à picorer, en fin de compte.

Je me joins en beaucoup à ce qu'en dit traversay! Le désordre de la narration me paraît si évident qu'il ne peut pas être un hasard?!

Au même moment il y a tant de petits bijoux un peu cachés dans le récit!

Pas de doute qu'il y a aussi énormément de références aussi bien bibliques que litteraires, historiques, politiques et j'en passe. Guélassimov s'y montre comme étant fortement ancré dans ce qu'on pourrait appeler une vaste culture.
Probablement le sujet de la judaïté dans l'Union Soviétique y est plus important qu'on ne peut penser à la première vue?

Je pense de continuer l'exploration de cet auteur prochainement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Andreï Guelassimov [Russie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andreï Guelassimov [Russie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Politique] Géorgie - Russie - Osséties - Abkhazie- Kosovo
» L’expo Russie Viking au musée de Normandie à Caen
» la prise d'otages de Beslan ( fédération de Russie )
» Trafic routier au pays de la vodka (Russie)
» Pluie de météorites sur la Russie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: