Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Clara Malraux

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Jan 2010 - 20:11

Par de plus longs chemins

Une jeune femme quitte sa vie trop tranquille, sa fille et son mari pour partir avec un (plus jeune) archéologue (Bernard) en Perse et en Afghanistan, l'aventure n'est pas facile mais le retour l'est encore moins.

Publié en 1953 le roman s'identifie assez vite comme forcément autobiographique, mais déguisé. Il s'agit d'une lettre de cette femme (Monique) à sa fille "abandonnée". Un retour sur soi qui suit quelques détours, un récit à la première personne qui convient bien à Clara Malraux puisqu'il lui permet d'exposer une suite de pensées qui se recoupent. Une pensée qui s'emballe d'ailleurs quand le voyage s'achève. On quitte une succession de courts chapitres pour n'en avoir plus qu'un seul. Cette femme a en quelque sorte rejeté sa position de femme pour vivre comme elle l'entendait, ce qu'une égalité amoureuse et l'étranger lui ont permis dans une certaine mesure ne survit pas au retour aux normes et aux habitudes sociales d'autant plus que son compagnon aux dérives mythomanes "efface" ses actes à elles qui sont loin d'avoir été négligeables ou vains.

En filigrane le lien des cultures entre aller retours et perméabilité, toujours avec un grand plaisir que je la lis sur ce terrain. Sur l'autre terrain, qui occupe l'essentiel du roman, c'est aussi avec plaisir que je la lis mais avec plus de gravité. Je crois qu'il ne faut pas trop s'y tromper si on pense forcément à André en lisant Bernard et qu'il n'a pas forcément un rôle reluisant, le livre est plus consistant qu'un règlement de compte ou qu'une suite de pages d'un improbable voyeurisme. D'ailleurs le sentiment amoureux si il est un peu décortiqué n'est pas démoli.

C'est le rapport à sa féminité qu'elle aborde et plus largement sans doute le rapport de tout être à lui même et à l'autre, les deux inévitablement dépendants l'un de l'autre. Il y a un fort sentiment de solitude, l'effacement des actes se traduisant dans un effacement de la personne, une perte de repères. Les questions de l'image que l'on donne, que l'on reçoit, tout est abordé, repris, réfléchis, et sans forcément jugement définitif. C'est plutôt lucide. On ne retrouve pas l'humour des mémoires de Clara Malraux et vers la fin l'explication de ce beau titre Par de plus longs chemins se dévoile plus douloureuse qu'une promenade dans de lointains paysages exotiques.

Bizarre à lire, bizarre à essayer d'envisager sous un angle uniquement romanesque : le sens de la lettre à sa fille, explication, témoignage autant que tentative de justification, qui appuie sur la culpabilité de son auteur... qui sait aussi manier le changement.

Vraiment très intéressant sur le rapport à l'autre, aux autres, à d'autres choses aussi, et engager pour une certaine liberté.

Lecture un peu bizarre mais qui vaut (ce n'est pas surprenant) le coup, avec beaucoup d'observations et de phrases que je trouve très justes.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Jan 2010 - 21:42

petits extraits, le second surtout pas très justement coupé.

Citation :
Est-ce que je mets de la complaisance à revivre ces heures ? Elles furent atroces mais passées que laissèrent-elles d'irrémédiable ? Rien, sinon une exigence de moi envers Bernard. Peut-être eût-il mieux valu que celui qui alors protégea l'autre fût lui, l'oredre donné par la coutume en eût été respecté; aucune révolte ne m'eût effleurée à éprouver une totale reconnaissance, peut-être même y aurai-je trouvé je ne sais quelle joie de conformisme. Mais lui, comme il était mal préparé à se sentir endetté envers moi !
J'aimerais pouvoir dire que tout fut simple sur ce plateau qui n'avait vu encore aucune femme aux bras nus ; ce que je raconte présente un excès romantique qui me déplaît. La petite créature vêtue de culottes de toile kakie, les jambes prises dans des leggings, qui allait et venait dans ce paysage insolite aux lignes plus précises que celles d'Europe, n'est-elle pas une illustration pour quelque livre prônant la débrouillardise française ? Agir, je crains que ce ne soit presque toujours retomber dans un schéma convenu, du moins en ce qui concerne l'extérieur. En ce qui concerne l'intérieur vois-tu, je me suis peut-être même diminuée : dans le récit que je fais de ces journées, je me montre plus ballottée par les événements que je le fus, plus désespérée aussi. Or, clairement ou non, je savais comment agir, et à certains moments, ma solitude, mon abandon, l'hostilité des hommes et du pays, l'emprise que je prenais sur l'événement, la lutte contre tant d'adversaires m'exaltaient plus que ne le firent toutes mes autres expériences, hormis celle de la naissance de mon enfant, celle de la découverte à travers moi d'un autre, d'un autre à travers moi.

Citation :
J'ai marché. Place de la Bastille il y avait une foire ; sous leur housse - il était 9 heures du matin - les manèges semblaient d'immenses parapluies. Je savais que lorsqu'ils tournaient, eux aussi jouaient à se rejoindre. Personne ne rejoint jamais autrui, personne ne se rejoint jamais soi-même ; et pourtant la présence humaine reste le plus grand bienfait qui puisse être accordé à l'homme. Je marchais, sentant une absence comme on sent une tendresse ; jamais je n'avais su marcher au même pas que Bernard, maintenant que j'étais seule, je rythmais mon être entier sur lui.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeDim 31 Jan 2010 - 10:34

on parle d'elle sur un autre fil, alors pas sur son fil à elle Wink

Clara Malraux - Page 2 Aaa17
Dominique Bona, Clara Malraux

dans Le Magazine Littéraire (février) et dans Le Monde des Livres (21/02) de très bonnes critiques pour ce livre

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques
Invité



Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Fév 2010 - 15:21

@ animal
Bravo pour votre lecture sans préjugés de Clara Malraux.

Une petite rectification (qui vaut en fait pour Wikipedia) : le mariage a au lieu le
21 octobre 1921 (et non 1923). Il avait donc
encore 19 ans pour deux semaines. Elle, née le 22 octobre
1897, avait donc 24 ans le lendemain.

S'agissant de Par de plus longs chemins, il faut comprendre que
les reproches que fait l'héroïne à son jeune compagnon archéologue sont
ceux de Clara à André : d'être menteur et mythomane, et d'être
extrêmement misogyne.

La biographie de Dominique Bona encourt la critique grave exprimée à
Pierre Assouline sur son blog, à l'adresse
http://passouline.blog.lemonde.fr/2010/02/16/malraux-lepouse/ ( 21
février 07:31) :




Les admirateurs d'André Malraux ont toujours traité Clara avec condescendance, voire mépris, car elle a dit la vérité sur leur idole. Passons sur la "disgrâce physique" (!) Mais, "tôt abandonnée" par le Grand Homme elle n'aurait plus été alors qu' "une immense attente insatisfaite" selon Assouline, qui ajoute : "Elle n’a vécu que par rapport à lui, qu’il se tînt à ses côtés ou qu’il la tînt à distance. La situation est assez pathétique. Tôt abandonnée, elle n’abandonna jamais : la rancœur est un moteur." Et si c'était elle qui l'avait quitté et lui qui en avait été bouleversé ? Et si cette appréciation devait être exactement inversée ? Elle le trompe dès 1924, mais a le tort de lui raconter, en vertu de leur accord de liberté réciproque initial. Il est catastrophé et en conçoit une rancœur pathétique. Il lui en voudra toute sa vie. Voilà la réalité de leurs rapports.

Elle s'est très bien passé de lui. Jean Duvignaud qu'elle épouse en 1950 c'est un rogaton ? Les traductions de l'anglais (Virginia Woolf, Iris Murdoch) et de l'allemand (Kafka), c'est quantité négligeable ? Ses romans, ses souvenirs, c'est nul ?
Les malrauxlâtres en voudront toujours à Clara d'avoir dit à quel point leur grand homme pouvait être décevant. D'avoir écrit cette phrase par exemple : « Un peu de pitié me prend de voir où en est réduit cet homme qui voulait que sa vie fût garante de son œuvre » (La Fin et le commencement, Grasset, 1976, p. 228).


Je me permets de vous signaler mon site à l'adresse édité dans lequel je mène une croisade solitaire mais résolue contre le grand homme national.




A
vous compter parmi mes soutiens ?


Jacques
Haussy


Dernière édition par Queenie le Lun 7 Juin 2010 - 9:09, édité 3 fois (Raison : lien)
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Fév 2010 - 16:07

Moi oui. Je n' aime pas Malraux... L' homme encore moins que l' écrivain.

Clara Malraux me parait beaucopu plus interessante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Fév 2010 - 17:23

Bonjour Jacques !

je t'invite à te présenter ici.

Effectivement le grand homme en prend pour son grade et je suis volontiers l'explication inverse, car à la lire, on se rend vite compte qu'elle n'a pas besoin de béquilles pour penser. Ils se sont certainement influencés mutuellement (quoi de plus normal)... le reste est forcément compliqué.

J'apprécie de lire les deux, des écritures différentes, des pensées différentes qui empruntent parfois les mêmes chemins, ou des chemins analogues.

Les rectifications qu'apportent la lecture de Clara Malraux à la vision qu'on peut avoir d'André (ou devrait avoir ?) donnent une profondeur différente (mais pas moindre) à certains écrits. Tout comme les énormes passages des Antimémoires sur Mao (et Staline ? ... doute de mémoire) incitent aussi à réfléchir.

J'aimerai beaucoup que soient réédités les volumes manquants des mémoires de Clara Malraux...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques
Invité



Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Fév 2010 - 18:35

@ webmestre
J'ai du mal avec l'utilisation de ce blog. Voudriez-vous avoir
l'obligeance de mettre en forme mon message de 15:21 ? Merci.
@ bix229
Merci de votre soutien !
@ animal
Les allégations des Antimémoires sont de pure fantaisie. A commencer par
la 1ère phrase : "Je me suis évadé, en 1940, avec le futur aumônier du
Vercors". Il ne s'est pas évadé, il n'était pas gardé, et il est parti
seul.
Je me présente sur mon site, à la page "livre", avec la photo de la 4ème
de couverture. Je ne cherche aucunement à vendre ce livre : il est
épuisé !
@ Marie
J'ignorais que F. Nourrissier avait écrit une préface à "Et pourtant
j'étais libre". Pas dans l'édition originale de 1979 chez Grasset en
tous cas.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Fév 2010 - 18:58

ah mais j'invitais à une présentation pour rester chez nous et parler lectures avec ou sans Malraux. Tu peux aussi aller faire un tour sur le fil qui lui est consacré ici.

ça devrait aller un peu mieux pour la mise en forme du message.

je ne sais plus où, fil Malraux (André) ou un autre, j'ai du dire que malgré des "arrangements" avec la vérité il se posait plus en observateur de grand homme que grand homme lui même. et ça ne l'empêchera pas d'avoir écrits de vraies bonnes pages et de vraies bonnes pages vraiment intéressantes (de mon humble avis). décortiquer les contradictions, les erreurs même, si on doit utiliser ce mot... ça ne fait que donner la dimension non figée au reste de ce qu'on observe, aux textes, aux impressions et aux réflexions qu'ils provoquent. Si ça rend plus fragile l'ensemble et ça donne aussi à voir, entrevoir du moins, une bien drôle d'entreprise, qui si elle frôle éventuellement l'absurde s'en échappe aussi avec un talent certain.

D'ailleurs si Clara Malraux se montre critique ou très critique (au delà de la déception) elle ne conteste ni sa part d'intelligence ni l'intérêt qu'il peut provoquer.

Pour en revenir à De plus longs chemins et en franchissant le pas de façon plus définitive vers Clara et André, ou en les ramenant à ces plus longs chemins... ne pourrait on pas supposer qu'à sa manière c'est l'homme qui a eu le dessous ou peur de l'avoir ? pas forcément dans un rustique rapport de domination de l'autre, plutôt dans une domination de soi-même...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Fév 2010 - 21:07

Citation :
Ne faites rien : je vois que c'est dans l'édition de poche "Les Cahiers rouges" de Grasset.
Effectivement. Et bienvenue!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Fév 2010 - 22:41

Jacques Haussy a écrit:

A
vous compter parmi mes soutiens ?


Jacques
Haussy
je pense que ça a du se comprendre déjà mais non, car en farfouillant sur le site - dont le lien a été édité pour raisons expliquées en mp mais facile à trouver pour les curieux - j'ai parcouru les articles sur les écrits de Clara Malraux, notamment Apprendre à vivre et ça en donne une impression tellement partielle et réductrice, que sincèrement non pour le fond comme pour la forme. (et même impression pour le reste du site, je me modère).

bref, pour revenir au vrai sujet : lisez Clara Malraux pour Clara Malraux pour ses idées, sa plume et ses témoignages de femme et d'esprit curieux et libre (si le mot a un sens).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques
Invité



Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Fév 2010 - 17:13

@ Marie
Je viens de lire cette préface de Nourrissier. Très bien. Très bien parce qu'il parle de Clara avec beaucoup de sympathie et d'empathie, et surtout, qu'il ne parle pas de Lui, le Héros, le Grand Homme.
Contrairement à Dominique Bona que j'entendais ce jeudi matin (vers 9:00) à France inter, qui ramène tout à sa relation avec le Superdupont national. En plus avec des erreurs. Par exemple, ils ne se sont pas quittés définitivement en 1941, mais en août 1937 (cf. La fin et le commencement).

@ animal
Tant pis. Voilà le résumé de ce que je pense de Lui, déposé sur la discussion de Wikipedia :
André Malraux est un personnage très surfait que les gardiens de la mémoire gaulliste ont cru bon de placer au Panthéon. La parole doit être laissée à Alain Besançon qui a dit lors de la séance du 3 novembre 2003 de l’Académie des sciences morales et politiques : « Cet exposé [d'Olivier Todd] m’a laissé une impression de tristesse, moins pour Malraux que pour la France, qui a éprouvé le besoin de canoniser les guignolades et la légende de Malraux. »

(Complément pour "animal" :
Mon site ne concerne qu'André Malraux.
Tous les noms cités et tous les articles ne sont là qu'en relation avec lui. Ce qui est forcément réducteur...)
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Fév 2010 - 18:16

Ne pas faire de fixation sur Malraux ...
Il y en a d' autres glorifiés, statufiés, exposés et surexposés... Des guignols...

Le probème, c' est que le temps et l' oubli mettent au placard des valeureux écrivains et artistes...
Je crois qu' il vaut mieux s' occuper de ceux-là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Fév 2010 - 21:02

tu regrettes que Dominique Bora ramène tout au grand homme mais tu viens sur le fil Clara Malraux pour le débiner (il a un fil André, et même presque deux)... c'est paradoxal.

réducteur très certainement mais surtout pas très pertinent et plutôt obscur. je ne suis pas friand des articles démonstratifs à base de citations tronquées où on ne sait plus très bien qui dit quoi. En plus c'est d'une subjectivité qui n'avance pas des masses un quelconque argumentaire, je pense à une comparaison avec Aden Arabie de Nizan...  ça tombe plus qu'à plat.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques
Invité



Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeVen 26 Fév 2010 - 10:14

@ bix229
Jacques Haussy (JH) n'a été créé que pour mener une croisade anti-Malraux. Il fait par construction en effet une fixation.
non(JH), lui, a plein d'autres centres d'intérêt. Son écrivain préféré par exemple est Raymond Queneau. Un extrait au hasard de Les derniers jours que non(JH) vient de relire :
Nous on est que de malheureux étudiants en médecine, tandis que lui, il lit saint Thomas en latin et sait regarder un tableau cubiste à l'endroit. Tu vois ça d'ici, alors tu comprends s'il nous méprise...

Autre extrait :
A la terrasse , des gens s'asseyaient ici et là et là encore et se mirent à boire, à cause de la chaleur qui faisait suer le front des obèses, les mains des lymphatiques et les pieds du grand nombre.
Cet auteur est génial - le plus grand.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Nov 2013 - 22:43

Il doit y en avoir d'autres qui peuvent encore s'écouter mais... Une vie, une œuvre : Clara Malraux (1897-1982), une intensité plus qu'humaine (archive écoutable en ligne de F. Culture)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Clara Malraux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Clara Malraux   Clara Malraux - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Clara Malraux
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Normandie Monumentale au musée Malraux
» ** Mais qui qui qui sont les Snorky de Ptepuce.. **
» [ A Day To Remember] La Rue et Ailleurs ( Abrabiiiird, Cait, Rachel (voire X Men), Clara)
» Un questionnaire de clara ,étudiante en psychologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Témoignages-
Sauter vers: