Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Julian Barnes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Mer 13 Mai 2015 - 16:07

Ah, ça a l'air très bien ce roman.
Je dois absolument l'attaquer sans tarder.
Merci beaucoup Eglantine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Ven 10 Juin 2016 - 9:43

Une fille, qui danse

Je ne connais pas du tout cet auteur, et je le découvre par le hasard de la bibliothèque.; une écriture apparemment simple, mais très élégante & subtile.

En partant de la description des émois de quatre jeunes anglais des années 60, à l'analyse rétrospective de la vie < banale> de l'un d'eux. Les amours, la souffrance des actes du passé sur lesquels on ne peut pas revenir; mais quand on réalise la portée.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Julian Barnes : Le fracas du temps   Ven 10 Juin 2016 - 21:56

Julian Barnes vient de publier un nouveau roman The Noise of Time (Le fracas du temps, traduit par Jean-Pierre Aoustin).

C'est une biographie romancée du compositeur soviétique Dmitri Chostakovitch en trois épisodes et ma recommandation pour ceux intéressés par la musique et la place des artistes dans une dictature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Sam 11 Juin 2016 - 13:42

Je note, merci Maline !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Sam 11 Juin 2016 - 14:16

Maline a écrit:

C'est une biographie romancée du compositeur soviétique Dmitri Chostakovitch en trois épisodes et ma recommandation pour ceux intéressés par la musique et la place des artistes dans une dictature.

Ca veut dire qu'il y a trois tome dont c'est le premier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 32
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Sam 11 Juin 2016 - 18:56

Je n'ai pas lu le roman, mais il me semble que les trois "épisodes" sont à l'intérieur de ce livre (1936, 1948, 1960).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Sam 11 Juin 2016 - 19:32

merci Avadoro, cela m'arrange, je vais pouvoir l'offrir (ça me gêne toujours d'offrir un premier tome)!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Dim 12 Juin 2016 - 15:22

Avadoro a écrit:
Je n'ai pas lu le roman, mais il me semble que les trois "épisodes" sont à l'intérieur de ce livre (1936, 1948, 1960).

topocl a écrit:
merci Avadoro, cela m'arrange, je vais pouvoir l'offrir (ça me gêne toujours d'offrir un premier tome)!
C'est bien ça, topocl, le roman est divisé en trois chapitres.
Premier chapitre (1936), Staline n'a pas apprécié l'opéra " Lady Macbeth de Mzensk " et Chostakovitch pense à tout moment d'être arrêté par la police de Staline. Par égard pour sa famille à qui il veut épargner ce spectacle il attend toute la nuit sur le pallier de son appartement devant la porte de l'ascenseur de son immeuble.
Second volet (1948), honte et humiliation pendant un voyage avec une délégation russe à New York ce qui amène le compositeur lentement vers un exil intérieur.
Troisième épisode après la mort de Staline et la trahison des idéaux par l'adhésion au parti ? Et la musique par dessus tout qui exprime beaucoup plus que de simples mots.

« ...cette musique qui est en nous – la musique de notre être – qui est transformée par certains en vraie musique. Laquelle au fil des ans, si elle est assez forte et vraie et pure pour recouvrir le fracas du temps, devient le murmure de l’Histoire. C’était sa conviction. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Dim 12 Juin 2016 - 15:54

Merci Maline, je viens de le commander à mon libraire ( oui, chez mon libraire on commande par interent même le dimanche comme chez Ama-je-ne-sais-quoi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Ven 1 Juil 2016 - 13:56

Le fracas du temps.




Il ne faut pas attendre une biographie de Chostakovitch. D'ailleurs son nom n'apparaît pas sur le quatrième de couverture. Pas d'histoire familiale, pas grand chose sur ses amours, ou ses amis, pas d'étude des influences , amitiés ou productions musicales. Le but de Barnes est de creuser un peu au hasard et de ramener quelques carottes, de les juxtaposer comme un chaos ambiant, en les centrant sur trois périodes : 1936, 1948 et 1960, pour étudier la curieuse relation d'un artiste avec le Pouvoir totalitaire.

Un homme complexe, torturé, fragile, un Monsieur-tout-le-monde de génie, qui, tout en préservant son quant-à-soi, son ironie personnelle,  s'accommode de (plus ou moins) petites compromissions pour avoir le droit de rester dans le pays qu'il aime, et à défaut d'y vivre bien, d'y rester en vie, avec sa musique et sa famille, la peur au ventre. Louvoyant, malgré la perpétuelle et humiliante critique, les convocations et les intimidations, entre le statut de grand musicien à succès international,  et celui d'artiste formaliste, pessimiste, en un mot ennemi du peuple et petit-bourgeois. Sur son chemin propre, aménagé/bricolé au fil du temps, pas celui de ceux qui ont fui (Stravinski), ni celui de ceux qui ont ouvertement servi (Prokovieff)

Les deux premières parties, sous Staline, sont presque banales entre violence, perversité et arbitraire. Du déjà-vu toujours bon à rappeler. J'aurais aimé  comprendre comment la musique de Chostakovitch passait les frontières interdites, et surtout pourquoi l'ostracisme n'a jamais abouti, pourquoi, au final, on retrouve Chostakovitch en vie, pourquoi il y échappe. Mais sans doute n'y a t'il pas de réponse.

C'est dans la troisième partie, sous Kroutchev, que le livre prend finalement son envol, que le questionnement s'épaissit. Car c'est juste au moment où l'étreinte devrait se desserrer que le piège se referme.

Alors: pusillanime, complice, collaborateur, traitre, Chostakovitch? Lâche ou courageux, dans sa datcha? Compromis, velléitaire? Réaliste, acculé? Sans doute un peu de tout cela. Dévasté en tout cas, terriblement humain, souffrant et humilié jour après jour par la terreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Ven 1 Juil 2016 - 17:36

Merci pour ce commentaire topocl, cela renforce mon envie de lire ce roman qui n'est pas une biographie...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Ven 1 Juil 2016 - 21:12

Déjà que j'ai "Le météorologue", toujours dans les cartons, sur le totalitarisme soviétique ...(P... de déménagement ! humeur )

Mais je le note dans ma LAL. Merci Topocl !

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Sam 2 Juil 2016 - 15:09

Olivier Rolin n'est pas Julian Barnes innocent Laisse " Le Météorologue " dans tes cartons et passe à " Le fracas due temps ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Sam 2 Juil 2016 - 17:07

Pas question!
Lis les deux!
sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Sam 2 Juil 2016 - 18:12

En fait, j'ai la ferme intention de lire "Le météorologue" en premier, même !

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Julian Barnes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Julian Barnes
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» (M) BEN BARNES ? libre
» Julian Ross (Olive et Tom)
» Julian ? Le passé refait toujours surface.
» Mary Poppins
» montague ? a little touch of heavenly light.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: