Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Julian Barnes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Lun 25 Juil 2016 - 16:53

Je partage l' avis de Topocl sur Une fille qui danse. Un livre brillant, remarquablement construit et qui met en pièces les alibis
et les prétextes faciles derrière lesquels les hommes s' abritent.
Par lacheté, par habitude, par paresse.
La vérité est dérangeante. Mais parfois elle vous éclate au visage alors qu' on la croyait disparue de la mémoire.
La vérité est cruelle. D' autant plus qu' avec le temps, elle est devenue inutile, mais redoutablement nocive.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 32
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Ven 12 Aoû 2016 - 23:59

Le fracas du temps

J'ai été sensible à l'ambition de Julian Barnes de s'emparer de dates précises de la vie de Chostakovitch, pour représenter un vide, des souffrances et interroger les liens entre la création musicale et le poids d'un contexte politique à l'oppression étouffante. Des traits biographiques sont progressivement explorés, mais Le fracas du temps s'attarde surtout sur des détails et des moments précis, qui révèlent un malaise constant et la sensation d'une paralysie dans une existence publique. Marqué par ce constat d'un échec, Chostakovitch se réfugie dans un paysage intérieur qui éclaire ses compositions, et lui permet de supporter de céder face au pouvoir.

Topocl a raison de souligner le paradoxe apparent de voir Chostakovitch échapper à la violence stalinienne, alors qu'il est pris dans un étau et humilié. Barnes a le mérite de ne pas chercher de réponses évidentes, et il ne souhaite pas non plus développer des théories ou analyses. Il développe cependant des impressions fugaces, des associations d'idées...le compositeur apparait méprisé, malléable jusqu'à ne plus être considéré comme dangereux par le Parti, et ce renoncement douloureux devient un moyen de conserver sa personnalité artistique, idéal inaccessible transcendé par cette impossibilité de réagir face à l'indignité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Sam 13 Aoû 2016 - 0:16

Il faut dire que Shostakovitch était très habile pour glisser dans sa musique de l'ironie sous l'apparence de l'emphase patriotique. Il a été investi comme un compositeur dont la musique pouvait galvaniser un public qui lui faisait un triomphe à ses différentes créations. Mais s'il a été préservé beaucoup de ses proches ont disparu ou ont été persécutés... Sa vie a été très dure.

Il faut que je lise ce roman !

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Sam 13 Aoû 2016 - 8:08

Vos commentaires me donnent envie de le lire !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Sam 13 Aoû 2016 - 9:49

Avadoro a écrit:
Le fracas du temps

J'ai été sensible à l'ambition de Julian Barnes de

j'avais l'impression qu'après cette entrée allait venir un "oui, j'ai été sensible , mais..." Et finalement, je ne l'ai pas trouvé dans ton commentaire. Donc,  tu donnes l’impression que ça t'a plutôt plu. (ou simplement "plutôt intéressé"?)

Marko a écrit:
Il faut dire que Shostakovitch était très habile pour glisser dans sa musique de l'ironie sous l'apparence de l'emphase patriotique. Il a été investi comme un compositeur dont la musique pouvait galvaniser un public qui lui faisait un triomphe à ses différentes créations. Mais s'il a été préservé beaucoup de ses proches ont disparu ou ont été persécutés... Sa vie a été très dure.

Il faut que je lise ce roman !

je me disais en lisant les trois lignes précédentes que ton avis m'intéresserait , Marko.

églantine a écrit:
Vos commentaires me donnent envie de le lire !
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 32
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Dim 14 Aoû 2016 - 23:58

Mon avis reste très positif, topocl. L'habileté et la rigueur de la construction du roman ont parfois créé une distance, d'où l'absence peut-être d'un enthousiasme plus marqué, mais c'est un point de détail. Et je trouve que l'oeuvre est une belle porte d'entrée dans l'univers musical passionnant de Chostakovitch, dont Marko a bien rappelé la complexité et les nuances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Mar 16 Aoû 2016 - 12:44

En plus, je trouve qu'il se bonifie avec la distance, ce livre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Julian Barnes   Mar 16 Aoû 2016 - 15:45



Ce DVD est très bien pour approfondir le sujet avec beaucoup d'extraits musicaux:

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Julian Barnes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Julian Barnes
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» (M) BEN BARNES ? libre
» Julian Ross (Olive et Tom)
» Julian ? Le passé refait toujours surface.
» Mary Poppins
» montague ? a little touch of heavenly light.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: