Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Rick Bass

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeJeu 20 Mar 2014 - 18:24

topocl a écrit:

Il a 28 ans, conscient qu’il a beaucoup à apprendre, qu’il peut se tromper, mais il sait qu’il est là, et il convient d'en profiter. Tout cela contraste quand même avec un petit paragraphe, très court certes,  d’éloge  aux Etats-Unis, qui est décidément le meilleur pays au monde, et un questionnement écologique par rapport au pétrole et aux énergies un peu inabouti.

Tu mentionnes quelques beaux passages, mais tu n'étais pas entièrement convaincu. Avec un tel sujet je pourrais partager mon approche sceptique. En ce cas je me dis aussi que justement Bass a "seulement" (excusez-moi si ça pourrait sonner mal...) 28 ans. Il m'avait semblé par d'autres articles (j ne trouve pas mes références) que Bass a vraiment fait un cheminement: de la professionalisation de ses connaissances vers un "être dans la nature". Je serias prêt de l"excuser pour certaines maladresses...

Cachemire a écrit:
Cet auteur a l'air vraiment intéressant. Je le note.

Je pense que tu appréciéras les récits de nature, des fois des vrais hymnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeJeu 20 Mar 2014 - 18:44

tom léo a écrit:


Cachemire a écrit:
Cet auteur a l'air vraiment intéressant. Je le note.

Je pense que tu appréciéras les récits de nature, des fois des vrais hymnes.
Hum , ça pourrait peut-être me plaire alors . Very Happy

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeJeu 20 Mar 2014 - 19:43

églantine a écrit:
tom léo a écrit:


Cachemire a écrit:
Cet auteur a l'air vraiment intéressant. Je le note.

Je pense que tu appréciéras les récits de nature, des fois des vrais hymnes.
Hum , ça pourrait peut-être me plaire alors . Very Happy
Surement !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeJeu 20 Mar 2014 - 19:44

tom léo a écrit:


Cachemire a écrit:
Cet auteur a l'air vraiment intéressant. Je le note.

Je pense que tu appréciéras les récits de nature, des fois des vrais hymnes.

Oui, c'est bien ce qui m'attire dans ce que tu as écrit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeVen 21 Mar 2014 - 7:34

tom léo a écrit:
topocl a écrit:

Il a 28 ans, conscient qu’il a beaucoup à apprendre, qu’il peut se tromper, mais il sait qu’il est là, et il convient d'en profiter. Tout cela contraste quand même avec un petit paragraphe, très court certes,  d’éloge  aux Etats-Unis, qui est décidément le meilleur pays au monde, et un questionnement écologique par rapport au pétrole et aux énergies un peu inabouti.

Tu mentionnes quelques beaux passages, mais tu n'étais pas entièrement convaincu. Avec un tel sujet je pourrais partager mon approche sceptique. En ce cas je me dis aussi que justement Bass a "seulement" (excusez-moi si ça pourrait sonner mal...) 28 ans. Il m'avait semblé par d'autres articles (j ne trouve pas mes références) que Bass a vraiment fait un cheminement: de la professionalisation de ses connaissances vers un "être dans la nature". Je serias prêt de l"excuser pour certaines maladresses...

.

Tout à fait. C'est à voir comme une ouvre de jeunesse. Je voudrais bien savoir comment il a pu ensuite quitter ce métier qui, à cette époque, le définissait vraiment; par contre, si j'ai bien compris, il s'est marié avec son Elisabeth et ils sont toujours ensemble;
Et l'écriture aussi , est inaboutie, il n'a pas encore trouvé sa fluidité.
Intéressant en tout cas,.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeVen 21 Mar 2014 - 19:50

moi qui me demandais comment il parle de son boulot... en tout cas, c'est un des aspects que j'apprécie chez lui, cette grande motivation pour la nature sans jamais perdre la question de sa civilisation ou de son appartenance à un monde "habituel". Il y a cette dualité et le sentiment (avec ses zones d'ombres) par rapport à cette grande tentation naturelle.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeJeu 10 Avr 2014 - 21:51

Il y avait eu un très beau et juste commentaire de Bellonzo (premier page) sur le fil. Néanmoins je remonte le fil avec quelques impressions de ma lecture de

« La décimation »

Original : The diezmo (Anglais, 2005 ; d’abord paru dans des épisoder dans la magazine « Narrative »)

CONTENU :
Texas au début des années 40 du XIXème siècle : ils viennent de gagner l'indépendance du Mexique, mais ceux-ci continuent à le convoiter ainsi que les Etats-Unis qui aimeraient annexer l'Etat. Les récruteurs Fisher et Green traversent l'état à la recherche de jeunes miliciens en vue d'aller à la chasse des Mexicains. Ce faisant ils ont seulement à moitié ue autorisation du président Houston et abusent certaines paroles d'envoi.

James Alexander ainsi que son meilleur ami James Shepherd se laissent ensorceler par les promesses d'aventures, de proie facile, d'un retour prochain et de la possibilité de montrer leur « virilité » (sic!). Quand le quota des 500 hommes recherchés est atteint ils partent. Mais ce qui commencent sous la belle étoile, avec la pêche et des danses autour des feux se transforme peu peu à un troupe de marodeurs, voir pire. Après des combats atroces, des échappées etc, ils doivent baisser les armes et seront embarqués dans des travaux forcés et l'emprisonnement... Est-ce qu'il y aura une fin aux humiliations et à la crasse ? Pour combien d'entre eux ?

STRUCTURE :
Six chapitres avec des paragraphes séparés par ligne vide ; épilogue ; remerciements ; contenu.

REMARQUES :
Après les deux anthologies lues et très aimées ( La vie des pierres et L'ermite) je me suis essayé à un roman de Rick Bass. Il sera à localiser dans le Texas et puis, avec la chévauchée des miliciens, à l'autre coté du Rio Grande, sur le territoire mexicain. Il est à situer autour de 1842 et il est bien ancré dans la vraie histoire de l'Etat juste indépendant du Texas, entre les puissances du Mexique et les Etats-Unis. Certains conextes historiques seront bien expliqué, en passant mais n éanmoins très bien et fluidemment, dans la narration. Bass parle d'une fiction historique et intègre beaucoup de données et personnages réels. Et, selon le but de l'auteur, c'est peut-être avant tout une certaine atmosphère qu'il arrive à capter.

Les descriptions datant avant le départ de ce groupe des 500 hommes sont relativement courtes : on comprend bien que James vient d'un milieu agricole, qu'il a à peine seize ans. Ensemble avec son ami James Shepherd ils vont – quand ils peuvent – à la pêche... Le premier (qui est aussi le narrateur) se laisse plutôt entraîner par Shepherd quand les recruteurs apparaissent dans les parages : en général il paraît souvent plutôt indécis et suivant des « têtes de décideurs » ou des angoisses qu'une vraie conviction personnelle. Il est des fois pas capable à agir, mais s'arrête en route, ou va avec la meute, laisse la décision aux autres. Sans être un grand méchant, certes.

Elle est bien peinte, cette recherche initiale de la gloire et la demonstration de sa masculinité, la certitude d'une victoire rapide – ces moteurs si exaltants (?) de tant et tant de guerres et combats...! Et on se sent rappelé de certaines vagues d'enthousiasmes aux déclarations diverses autour des guerres mondiales, par exemple.

Bass décrit aussi très bien comment un tel groupe se forme et reforme, autour de « leader » et différentes motivations et intérêts.

Les descriptions virent des fois vers une certaine, voir grande, violence. Mais je ne me sentais pas proche de McCarthy (auquel Bass fût comparé ici) et son « Méridien de sang » - avec un sujet et des situations très proches - où la violence est encore à un degré supérieur. Et puis la punitions sera aussi terrible...

Mais notre protagoniste écrit en regardant en arrière de cinquante ans, alors nous savons très tôt qu’au moins lui, il aura survécu. Mais avec quels souvenirs, quels regrets ou aussi quel héritage ? « Aujourd’hui » il est devenu et encore planteur et éléveur.

S’il s’agit de la pêche, de certains événements naturels, des descriptions de plantes, d’animaux... - on y reconnaît par épisodes cet auteur de la nature dont j’ai fait connaissance dans les deux recueils mentionnés. Mais l’essentiel ici est ailleurs : comment peu à peu des hommes perdent leur humanité pour devenir, dans l’exercise de la violence, ou la subissant, des fois des spectres. Même si certaines figures restent dans la mémoire dans leur héroïsme plus qu’ambigu.

Qu’est-ce que cela veut dire que Bass dit dans les remerciements qu’il a écrit ce roman avec le début de la guerre d’Irak... : critique ? Invitation ? Rappel ? Dangers ?

En tous cas une lecture prenante et « autre », proche d’un Western spécial. Un de Rick Bass. Et partant de faits réels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeVen 11 Avr 2014 - 7:38

Ca fait envie en tout cas.

Quand tu parles d'anthologie, tu veux dire recueil de nouvelles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeVen 11 Avr 2014 - 14:13

topocl a écrit:
Quand tu parles d'anthologie, tu veux dire recueil de nouvelles?

Oui, tu as raison bien sûr. Je m'excuse pour un manque de précision parfois..., je ne suis pas toujours très fort pour trouver les mots convenables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeMer 30 Avr 2014 - 11:24

Rick Bass - Page 4 Rick_b10 Platte river

Un style au bord de l'indigence, avec des répétitions bien inutiles et des phrases qui pourraient être construites par un enfant de cinq ans.
Mais.
Heureusement chaque histoire de Platte River est comme une petite aventure à lire comme un récit de bagarre, de chasse, de pirates ou de capes et d'épées, une vraie plongée dans un univers bizarre, farfelu, dérangé comme une chambre d'enfant.
Un prédicateur trop vieux qui se met à patiner sur la glace fondante d'une rivière pour aller s'occuper d'un jardin potager. Une femme qui se baigne nue rappelant aux anciens l'époque où pendant une semaine tous les villageois vivaient à la mode d'Adam et Eve.
Un type bien costaud et souvent à poil qui soulève des vaches et ne rentre pas dans les voitures…
Un couple qui se course en pleine forêt pour essayer de s'aimer encore.

C'est assez loufoque pour qu'on oublie assez vite la pauvreté du vocabulaire et l'intérêt  se porte rapidement sur ces drôles de personnages, qui dans leur dinguerie douce apporte un souffle particulier à la lecture. Dépressif ou suicidaire, certains semblent avoir des vies trop grandes pour eux et en souffrir, tous semblent trouver un apaisement dans la nature et cette eau des rivières qui court inlassablement.

Lecture détente qui sous couvert de raconter des drôleries dénude consciencieusement et sans en avoir l'air nos petites frontières, nos petites rigueurs, nos bizarres interdits et nous incite à nous interroger sur ce que la nature sauvage peut apporter de baume à des êtres en souffrance.

Lecture bien plus riche, sombre et éloquente qu'elle ne paraissait l'être au commencement...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille


Dernière édition par shanidar le Lun 5 Déc 2016 - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeSam 11 Oct 2014 - 18:12

Winter

J'ai adoré Winter, où Rick bass raconte comment, à 29 ans, il fait le choix  de vivre avec sa compagne  dans la vallée du Yaak, sauvage, retirée, resplendissante, loin des hommes, fermée par la neige en hiver, à écrire et stocker son bois,

Citation :
C'était comme de partir au combat, ou de tomber amoureux, ou d' émerger d'un rêve délicieux, ou d'y sombrer : comme de marcher dans de l'eau froide par un jour d'automne.

Comment cette expérience l'a transformé, bonifié, l'a inscrit dans sa lignée.

Citation :
je suis l'homme le plus riche du monde


Il raconte cela avec une  poésie chatoyante,

Citation :
Il n'y a rien de plus excitant que le vent. Si, un nouvel amour - et puis le vent. Mais le vent a toujours été là. Avant même de connaître l'amour, vous connaissiez le vent. Le vent était capable de vous griser quand vous étiez petit, et il le peut encore, il ne s'en privera pas.


...un humour léger.

Citation :
Peut-être va-t-il tomber toute la neige du monde, ensevelissant tout, le silence total, et ensuite je ressortirai au printemps différent, plus propre, pas tellement régénéré que renforcé. Je rirai d'un plus grand nombre de choses, et je ne m'emporterai plus autant contre la décadence, la paresse, la tricherie et le temps volé, la vérité volée, en commençant par le président et en descendant tous les degrés de l'échelle jusqu'à l'épicier du coin.

J'ai été embarquée dans ces aventures qui n'en sont pas, cette solitude revendiquée,

Citation :
Je commence me dissocier de la race humaine. Je ne voudrais pas passer pour un malotru - mais ça me plaît. Ça me plaît  même tellement que ça me fait un petit peu peur. C'est un peu comme si en baissant les yeux vers ma main, je voyais pousser un début de fourrure.


...ce froid qui pénètre tout, cet émerveillant silence.

Citation :
Hier matin, je suis allé chercher Elizabeth au train, avant l'aube. Tout le monde devrait faire ça au moins une fois dans sa vie : attendre ainsi, dans l'obscurité. J'entendais des oies sauvages survoler les montagnes, en route vers le sud. C'est quelque chose de merveilleux, d'attendre tout simplement, que le train est en retard - il aurait dû être là à quatre heures trente du matin - et que l'on sait qu'il va arriver, et qu'on voit tout à coup luire ses phares.

Et je remets cette citation qui a déjà été notée, mais qui mérite bien un deuxième passage:

Citation :
J'avais l'habitude de penser que c'était mal, que c'était une faiblesse que d'avoir besoin d'être au milieu de la nature sauvage pour être heureux - loin de la plupart des choses. À présent, je commence à m'apercevoir que sa n'entre même pas en ligne de compte - que ce soit bien ou mal,une faiblesse ou une force, ça n'a aucune importance. Je suis comme je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeSam 11 Oct 2014 - 23:17

Et voilà , j'attendais ton commentaire Topocl , me doutant que ça ne ferait que me rajouter une envie !
Je crois que ça pourrait me plaire ......beaucoup ! Merci (vraiment ? pfffff ce forum !!! hs )

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeDim 12 Oct 2014 - 9:03

Ben , oui, je crois bien que ça pourrait te plaire ( ça y est, tu y es arrivée, je te conseille un livre !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeDim 12 Oct 2014 - 9:44

Histoire d'y voir plus clair, voilà ce que j'ai pu trouver:

Rick Bass - Page 4 Ylan10
élan

Rick Bass - Page 4 Origna10
orignal (qui est l'élan d'Amérique)

Rick Bass - Page 4 Caribo10
Caribou

Rick Bass - Page 4 Wapiti10
Wapiti

C'est pas pour autant que je m'engage à les reconnaître la prochaine fois que je vais en  croiser un dans la nature!
De toute façon, celui que je préfère, c'est celui-ci:
Rick Bass - Page 4 Index129
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitimeDim 12 Oct 2014 - 10:39

topocl a écrit:
Ben , oui, je crois bien que ça pourrait te plaire ( ça y est, tu y es arrivée, je te conseille un livre !!!)
Parfait , je n'en attendais pas moins sur ce coup -là . dentsblanches
Hu hu .....
Abeille

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Rick Bass - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Rick Bass   Rick Bass - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Rick Bass
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Topic Officiel] Je cherche une chanson, aidez-moi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: