Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Eric Emmanuel Schmitt - EES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Ven 23 Fév 2007 - 14:01

ERIC EMMANUEL SCHMITT



source : le site officiel.

En une dizaine d’années, Eric-Emmanuel Schmitt est devenu un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés dans le monde.

Né en 1960, normalien, agrégé de philosophie, docteur, il s’est d’abord fait connaître au théâtre avec Le Visiteur, cette rencontre hypothétique entre Freud et peut-être Dieu, devenue un classique du répertoire international.
Rapidement, d’autres succès ont suivi : Variations énigmatiques, Le Libertin, Hôtel des deux mondes, Petits crimes conjugaux, Mes Evangiles, La Tectonique des sentiments
Plébiscitées tant par le public que par la critique, ses pièces ont été récompensées par plusieurs Molière et le Grand Prix du théâtre de l’Académie française. Son œuvre est désormais jouée dans plus de quarante pays.

Il écrit le Cycle de l’Invisible, quatre récits sur l’enfance et la spiritualité, qui rencontrent un immense succès aussi bien sur scène qu’en librairie : Milarepa, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Oscar et la dame rose et L’Enfant de Noé.

Une carrière de romancier, initiée par La Secte des égoïstes, absorbe une grande partie de son énergie depuis L’Evangile selon Pilate, livre lumineux dont La Part de l’autre se veut le côté sombre.
Depuis, on lui doit Lorsque j’étais une œuvre d’art, une variation fantaisiste et contemporaine sur le mythe de Faust et une autofiction, Ma Vie avec Mozart, une correspondance intime et originale avec le compositeur de Vienne et Odette Toulemonde et autres histoires, recueil de 8 nouvelles, 8 destins de femmes, inspiré par son premier film.

En 2006 il écrit et réalise son premier film: Odette Toulemonde. (Sortie le 7 février 2007)

Amoureux de musique, Eric-Emmanuel Schmitt a également signé la traduction française des Noces de Figaro et de Don Giovanni. Toujours curieux, il ouvre en permanence de nouvelles portes, tend de nouveaux miroirs, pour notre plus grand plaisir.

Il vit à Bruxelles et toutes ses œuvres en français sont éditées par Albin Michel.

par Bédoulène

Citation :
Bibliographie/Index (Cliquez sur les chiffres pour accéder directement aux pages)

Romans
1994 - La Secte des égoïstes
2000 - L'Évangile selon Pilate
2001 - La Part de l'autre Pages 1, 4, 7
2002 - Guignol aux pieds des Alpes
2003 - Lorsque j'étais une œuvre d'art Pages 4, 5
2008 - Ulysse from Bagdad Pages 4
2011 - La Femme au miroir Pages 7
Nouvelles
2006 - Odette Toulemonde et autres histoires
2007 - La Rêveuse d'Ostende Pages 3
2010 - Concerto à la mémoire d'un ange Pages 7
2012 - Les deux messieurs de Bruxelles
Le cycle de l'Invisible regroupe plusieurs romans et nouvelles :
1997 - Milarepa
2001 - Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran Pages 7
2002 - Oscar et la Dame rose Pages 3, 6
2004 - L'Enfant de Noé Pages 3, 8
2009 - Le Sumo qui ne pouvait pas grossir Pages 5, 6
2010 – Crime parfait Pages pages 3
2010 – Les mauvaises lectures Pages 3
2010 - La femme au bouquet Pages 3
2012 - Les dix enfants que Mme Ming n'a jamais eus
"Le bruit qui pense"
2005 - Ma vie avec Mozart (+ disque musical) Pages 2, 7
2010 - Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent (+disque musical)
Essai
1997 - Diderot ou la philosophie de la séduction
Théâtre
1996 - L'École du diable
1999 - Le Bâillon
2000 - Mille et un jours
1991 - La Nuit de Valognes
L1993 - Le Visiteur
1995 - Golden Joe
1996 - Variations énigmatiques Pages 7
1997 - Milarepa
1997 - Le Libertin Pages 4
1998 - Frédérick ou le boulevard du crime
1999 - Hôtel des deux mondes
1999 - Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran
2002 - Oscar et la dame rose
2003 - Petits crimes conjugaux Pages 2
2004 - Mes évangiles
2008 - La Tectonique des sentiments
2008 - Le Bossu
2010 - Milady
2010 - Kiki van Beethoven
2012 - Le Journal d'Anne Frank
2013 - Un homme trop facile

Citation :
mise à jour le 03/01/2013 à la page 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Ven 23 Fév 2007 - 14:11

LA PART DE L'AUTRE


EES a écrit:
« 08 octobre 1908 : Adolf Hitler recalé. Que se serait-il passé si l’Ecole des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d’artiste ? Cette minute là, aurait changé le cours d’une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde. »

Je l'ai chroniqué il y a un moment sur mon webzine, aujourd'hui me reste le souvenir de l'histoire d'un personnage empli de frustration, de désir, de peu de talent, de prétention. Une écriture fluide.
Comment l'homme "normal" peut-il être monstrueux. La part de l'autre étant finalement cette part sombre que nous avons peut-être tous en chacun de nous.

A l'époque j'avais apprécié les rapprochements au corps, à tout ce que celui-ci raconte de la personnalité et comment Schmitt le décrit.
Les dialogues m'avaient également plu. souvent un exercice perilleux pour les auteurs je trouve, Schmitt montrait son talent émanent du théâtre.


Dernière édition par Queenie le Sam 11 Mai 2013 - 23:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Ven 23 Fév 2007 - 15:19

La part de l’autre est un très bon roman sur l’ambiguïté existant en tout être humain, sa facilité à réagir à ce qui le touche personnellement et en faire des généralités ; alors qu’il faudrait réfléchir.
La double vie d’Hitler que nous conte EES est crédible, parfois amusante (dans la « bonne » version), parfois pathétique (dans l’autre).
On suit Hitler dans ses 2 vies, pour l’une avide de découvrir ce qu’il va devenir, pour l’autre avide du mécanisme qui va le pousser à devenir ce que l’on sait.
On ne s’ennuie pas et l’on pense à l’aile de papillon, qui demain, changera peut être le monde…

Par contre, j’ai lu Lorsque j’étais une œuvre d’art que j’ai trouvé franchement moyen, voire pire.
Cet écrivain est talentueux, aucun doute là-dessus, mais peut être un peu trop « dispersé »…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Ven 23 Fév 2007 - 15:20

J'ai découvert l'auteur par un morceau de ce que l'on a appelé la "trilogie" : Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran (pour moi, un remake ou un clin d'oeil à La Vie devant soi d'Emile Ajar),
Oscar et la dame rose (trop bonbon, trop pastel pour moi : pourtant je suis une femme sensible),
j'ai craqué pour La Part de l'autre(craqué pour l'idée, superbe rencontre de H avec Freud sur son divan, jubilatoire. Mais je n'ai pas été au bout).
et j'ai persisté avec L'Evangile selon Pilate (agréable de découvrir ou redécouvrir une facette de l'histoire du christianisme énoncée par un personnage clef, surtout par l'interprétation de Weber au théatre ds le rôle de Pilate.
Mais J'ai dit Stop! à la lecture de Odette Toulemonde, même si je ne doute pas qu'au cinéma Frot & Weber (tiens, encore lui?) arriveront à en faire quelque chose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 26 Fév 2007 - 16:07

Comme la plupart d'entre vous ,je reconnais que EES a un talent indéniable et que sa langue est très subtile et riche .

Je l'avais découvert sur Lorsque j'étais une oeuvre d'art , bien apprécié avec La secte des égoïstes ,et carrément adoré dans Le libertin .
Mais La vie avec Mozart a fortement refroidi mon enthousiasme par rapport à cet auteur ,tant le propos m'a paru vain ( alimentaire ? ) : Je n'y ai pas cru une seconde ...
Depuis , je le regarde différemment , comme quelqu'un prêt à gacher son énorme talent pour des raisons plus commerciales et forcément celà me déçoit beaucoup !Crying or Very sad
...Les commentaires de Babelle sur son dernier Odette Toulemonde ne font que confirmer mes craintes ...Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 26 Fév 2007 - 16:13

Je sais que je ne vais pas pouvoir argumenter mon point de vue solidement parce qu'il y a déjà quelques temps que j'ai renoncé à lire Eric-Emmanuel Schmitt...
J'ai renoncé parce que j'ai le sentiment que cet homme écrit beaucoup trop pour écrire très bien...
Il en est résulté pour moi une déception renouvelée qui a fait que je ne lis plus EES...

Il tient à chaque fois un sujet magnifique, le texte se lit vite mais je me retrouve au final déçue parce qu'il n'a pas la force qu'on pourrait en attendre.
Le dernier pour moi a été "Oscar et la dame rose" qui a beaucoup été encensé mais qui, à mon point de vue, ne méritait pas vraiment les fleurs qu'on lui a données. Facile d'émouvoir avec un sujet pareil...Mais encore faut-il aller au fond des choses...surtout lorsqu'elles ont cette gravité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 26 Fév 2007 - 16:30

coline a écrit:
Il tient à chaque fois un sujet magnifique, le texte se lit vite mais je me retrouve au final déçue parce qu'il n'a pas la force qu'on pourrait en attendre. (...)
Facile d'émouvoir avec un sujet pareil...Mais encore faut-il aller au fond des choses...surtout lorsqu'elles ont cette gravité!

Voilà , je pense que tu as très bien résumé le problème :il ne va pas au fond des choses .
Il traite de sujets graves , mais on ne le sent pas totalement impliqué , presque insincère , et celà dérange .
Il tire avantage de ses facilités d'écriture pour nous pondre régulièrement un roman tous les ans , mais va effleurer un sujet de façon alerte et brillante peut-être , mais sur lequel il ne nous restera aucune émotion , aucun souvenir au final... On a la désagréable impression de s'être fait avoir !Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 26 Fév 2007 - 16:37

aérial a écrit:
Il tire avantage de ses facilités d'écriture pour nous pondre régulièrement un roman tous les ans , mais va effleurer un sujet de façon alerte et brillante peut-être , mais sur lequel il ne nous restera aucune émotion , aucun souvenir au final... On a la désagréable impression de s'être fait avoir !Sad

Regardez les dates:
Bibliographie



    Théâtre:
  • La Nuit de Valognes
    Éditions Actes Sud, 1991.
  • Le visiteur
    Éditions Actes Sud, 1993.
  • Golden Joe
    Éditions Albin Michel, 1995.
  • Variations énigmatiques
    Éditions Albin Michel, 1996.
  • Le libertin
    Éditions Albin Michel, 2000.
  • Frédérick ou le Boulevard du crime
    Éditions Albin Michel, 1998.
  • Hôtel des deux mondes
    Éditions Albin Michel, 1999.
  • Petits crimes conjugaux
    Éditions Albin Michel, 2003.

    Essai:
  • Diderot ou la Philosophie de la séduction
    Éditions Albin Michel, 1997.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gambadou
Invité



MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 26 Fév 2007 - 21:45

J'ai découvert EES avant qu'il ne soit connu avec une superbe pièce de théatre "le visiteur" qui raconte la rencontre entre Freud et Dieu.... Je l'ai ensuite suivi dans "la part de l'autre" et "l'évangile selon Pilate", deux très bons livres selon moi... après..... il a commencé à écrire du plus commercial pour finir avec Odette Toulemonde que je n'ai pas du tout apprécié.
N'empêche... que j'ai quand même était le voir récemment lors d'une rencontre dans ma ville. C'est un homme plein de finesse, très érudit, plein d'humour... et même si il a baissé dans mon estime en tant qu'écrivain, il reste un auteur que j'ai apprécié et qui m'a touché.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 26 Fév 2007 - 22:32

Gambadou a écrit:
... après..... il a commencé à écrire du plus commercial pour finir avec Odette Toulemonde que je n'ai pas du tout apprécié.
N'empêche... que j'ai quand même était le voir récemment lors d'une rencontre dans ma ville. C'est un homme plein de finesse, très érudit, plein d'humour... et même si il a baissé dans mon estime en tant qu'écrivain, il reste un auteur que j'ai apprécié et qui m'a touché.

-commercial...le mot est lâché...pour sa production depuis quelques années...

-ce qui n'entame en rien, je suis d'accord avec toi, le capital de sympathie et d'estime que l'on a pour l'homme...érudit, fin et charmant...:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Mar 27 Fév 2007 - 18:12

J'ai lu l'an dernier "Lorsque j'étais une oeuvre d'art"....j'ai autant ri que frémi car cette histoire est dramatique à la limite du sordide. EES nous montre un côté monstrueux de la création artistique, de l'égoïsme du génie créateur qui ne recule devant rien pour parvenir à glaner plus de gloire.
Je me souviens d'une écriture juste, sans fioriture, allant à l'essentiel. Un régal de lecture et des émotions et des sensations fortes garanties!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: La part de l'autre   Mar 27 Fév 2007 - 18:21

La part de l'autre

ou les vies parallèles

Il fallait oser écrire un tel roman !!!
Mission réussie pour l'auteur qui nous fait vivre en parallèle la vraie vie (historique) d'Hitler et celle rêvée de son double, celui qui aurait été reçu à l'Académie des Beaux Arts. Et la face du monde en aurait été changée.
Ce qui est intéressant et captivant c'est de voir que Hitler avait de froids calculs au coeur de sa folie furieuse. Que ce grand psychopathe hypnotisait les foules qui, si elles avaient pu garder leur bon sens, auraient su discerner le hiatus du discours : un homme petit, brun, sans grâce, avec à ses côtés un Goebbels hideux, tous deux éloignés de l'archétype de la race parfaite, l'Aryen, proférant des exigences de perfections physiques. Comme le dit un personnage secondaire, il valait mieux fermer les yeux pour écouter le discours afin de ne pas voir l'incompatibilité qui aurait pu être burlesque si elle n'avait pas envoyé à la mort des millions de personnes.
Un parallèle qui nous fait regretter que l'Histoire n'ait pas préféré la solution imaginée par E.E Schmitt... oui la face du monde n'aurait pas été la même.
On se laisse aller dans cette vie double avec délectation, on rit avec Adolf H. qui est un être humain normal, on tremble d'horreur devant les éructations d'un Hitler qui ne voit que sa propre supériorité, les autres ne sont que des marionnettes, des imbéciles... lui seul est l'Elu. Du coup, on se demande si les grands de ce monde ne sont pas tous un peu au bord du précipice du pouvoir qui peut faire basculer la raison.
Les extraits du journal de l'auteur pendant la période de gestation et de rédaction du livre sont très intéressants et éclairent le lecteur sur ce travail difficile de création... surtout quand on côtoie au quotidien un monstre historique.
On sort ému, touché de cette lecture qui nous entraîne au delà du miroir... comme le dit l'auteur, il y a un Hitler qui sommeille en chacun de nous et c'est cette perspective qui est glaçante !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Gambadou
Invité



MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Mar 27 Fév 2007 - 22:37

J'aimerai bien lire le journal de l'auteur sur "la part de l'autre". Il n'est pas dans mon édition. Je crois que je vais aller l'emprunter en poche pour le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Caro
Posteur en quête


Messages : 50
Inscription le : 08/03/2007
Age : 35
Localisation : Montréal, Québec

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Ven 9 Mar 2007 - 16:25

J'inclus normalement EES dans ma liste d'auteurs préférés, bien que je n'ai pas encore tout lu de lui et que je ne sais pas si je vais le faire.

Ma première découvert se passa avec Le visiteur qui m'avait laissé tout de même une fort bonne impression. Je trouvais que la construction de la pièce était bien et que les réflexions suscitées étaient suffisamment riches.

Par contre, je n'ai pas tout de suite lu autre chose de lui. Il m'a fallu attendre quelques années et les conseils forts éloquents sur l'appréciation de La part de l'autre qu'un de mes professeurs a fait. J'ai donc lu ce roman et je dois dire que c'est à partir de ce moment que j'ai découvert l'affection confirmée pour cet auteur. Je ne répèterai pas tout ce qui a été dit sur ce texte dans les messages envoyés plus tôt, mais j'ai beaucoup aimé ce roman et la richesse de la réflexion qu'il soulève. C'est tout de même audacieux de vouloir enlever l'aura de monstre que l'on donne à Hitler, de vouloir le rapprocher de nous, de l'humanité et du domaine d'un possible recommencement...

J'ai donc commencé à m'intéresser à ces autres textes avec Oscar et la dame rose que j'avais trouvé mignon, léger et rafraichissant, puis avec Lorsque j'étais une oeuvre d'art qui ne m'a pas laissée indifférente. Je l'avais trouvé un peu plus weird, mais j'aimais tout de même la construction narrative et la critique des arts postmodernes, évènements et ou corporels, l'art bête de foire...

Et là, je stagne depuis plusieurs semaines dans Ma vie avec Mozart qui n'est pas porté par la même magie que les autres, que je trouve banal et éparpillé... ce qui est vachement décevant considérant qu'il se vend plus cher que tous les autres...

Je pense que je vais tout de même m'intéresser à Ibrahim et les fleurs du Coran mais que je vais me faire plus critique dans ce que je décide de lire de EES à l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cali
Espoir postal


Messages : 28
Inscription le : 26/08/2007
Age : 30
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Ven 31 Aoû 2007 - 16:09

Encore un auteur dont je n'ai lu qu'un sneul livre...

"La part de l'autre"

Quel toupet ^^
Sans l'avoir lu, on se rend déjà compte que l'approche peut être vraiment très intéressante...
Et en effet, ce roman est on ne peut plus réussi !

J'ai vraiment adoré et meme (oserais je le dire ?) éprouvé un peu de sympathie pour le petit Adolphe (le gentil hein pas l'autre ^^)

Je suppose que c'était la le but recherché !

Pour moi ce but est atteint !
Ca permet de réfléchir sur beaucoup de choses, d'etre plus ouvert !
(Meme si je ne pardonne rien)

En tout cas il a mené ce roman avec un beau style
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animedisney.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Aujourd'hui à 0:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Eric Emmanuel Schmitt - EES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel Schmitt
» Livres de Eric-Emmanuel SCHMITT
» Soutien à Eric Zemmour !
» ERIC DESPERROIS " NORMANDIE"
» Le site d'Eric Hazan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: