Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Goliarda Sapienza [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: L’université de Rebibbia   Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Icon_minitimeMer 23 Oct 2013 - 18:23

une prison en 1980. Moment critique dans la vie de l’auteur: après s’être consacrée
de 1967 à 1976 à l’écriture du monumental roman L’Art de la joie et avoir fait face
à un refus général des éditeurs italiens, c’est une femme moralement épuisée qui intègre l’univers carcéral de Rebibbia, la plus grande prison de femmes du pays. Pour un vol de bijoux qu’il est difficile d’interpréter : aveu de dénuement ? Acte de désespoir ? N’importe. Comme un pied de nez fait au destin, Goliarda va transformer cette expérience de l’enfermement en un moment de liberté, une leçon de vie. Elle, l’intellectuelle, la femme mûre, redécouvre en prison – auprès de prostituées, de voleuses, de junkies et de jeunes révolutionnaires – ce qui l’a guidée et sauvée toute sa vie durant : le désir éperdu du monde.

L’Université de Rebibbia est un nouveau tour de force dans l’œuvre d’une femme au parcours décidément hors norme. Il fut immédiatement perçu comme un texte important en Italie. Publié par la prestigieuse maison d’édition Rizzoli, le livre fut accueilli avec enthousiasme par la critique et le public. On découvrait avec étonnement une écrivaine déjà âgée, partageant avec drôlerie et férocité son expérience d’une prison qui, pour reprendre ses mots, « a toujours été et sera toujours la fièvre qui révèle la maladie du corps social ».
Ironie de l’histoire, L’Université de Rebibbia deviendra ainsi le premier succès de Goliarda Sapienza. Et son dernier. Malgré les bonnes ventes du livre, Rizzoli maintint son refus de publier L’Art de la joie, condamnant encore pour plusieurs années ce texte à l’obscurité d’un tiroir.

Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Couv_universite_de_rebibbia

L’université de Rebibbia
de Goliarda Sapienza,
240 pages - 978-2-37055-002-6 — 19 €

(cliquez le livre pour allez sur le site de l'éditeur).

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Goliarda Sapienza [Italie]   Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Oct 2013 - 13:32

et on profite du jeu des associations d'images pour remonter le fil sans passer par la cave. Wink 

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zazy
Sage de la littérature
zazy

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 70
Localisation : bourgogne

Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Goliarda Sapienza [Italie]   Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Oct 2013 - 13:56

J'ai encore l'art de la joie dans ma PAL que je n'arrive pas à faire diminuer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Goliarda Sapienza [Italie]   Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Déc 2014 - 19:24

Moi, Jean Gabin

Une petite fille dans la Sicile des années trente. Fille de socialo-anarchiste, opposés et persécutés par les fascistes. Qui découvre les films de Jean Gabin, auquel elle s'identifie. Il s'agit d'un récit auto-biographique de l'auteur, qui évoque son enfance à elle.

C'est sympathique, cette petite fille à la forte personnalité, cette famille atypique, et du bon côté si on peut dire. Mais voilà, j'ai trouvé la construction bancale, pour ne pas dire foutraque, et l'écriture ne m'a vraiment pas emballée. Alors j'ai peiné pour le finir. Mais 160 pages, ce fut faisable. Plus, je n'en suis pas sûre. Un livre que je n'ai pas trouvé indispensable, loin s'en faut.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Goliarda Sapienza [Italie]   Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Déc 2014 - 19:59

Bon alors, je n'ai pas de regrets. Merci d'avoir tenté à ma place!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Goliarda Sapienza [Italie]   Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Déc 2014 - 21:16

Je voulais de toute les façons tenter cet auteur, même si au final c'est plutôt décevant. C'est plus intéressant comme portrait d'une époque, témoignage, que vraiment convaincant sur le plan littéraire. Et dans ce type de livres, je reste sur ma faim.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Goliarda Sapienza [Italie]   Goliarda Sapienza [Italie] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Goliarda Sapienza [Italie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» Tremblement de terre en Italie
» Italie: des feux rouges truqués pour multiplier les amendes
» FOOT – Pourquoi l’Italie joue-t-elle en bleu ?
» WESDIEP en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: