Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Eric Emmanuel Schmitt - EES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Mer 19 Déc 2007 - 15:14

La rêveuse d'Ostende -

Autant le reconnaître, si la couverture ne m'avait pas attirée et Kenavo proposé, je n'aurais sans doute pas retenté ce dernier EES.Des petites histoires qui se laissent lire, surtout en cette période de fêtes propice aux contes et à la détente. Mais depuis un certain temps, Schmitt ne se foule pas. Des idées et un réel talent de conteur, où perce largement la facilité. On attend bien plus de lui et c'est tout de même dommage ...

Miss tics note:
Citation :
Rien à dire, l'écriture est fluide, mais bon. trop courts. Trop de bons sentiments. J'ai toujours peur que les auteurs contemporains cèdent à on ne sait quelle facilité ou quelle obligation de rendre des manuscrits dans un délai prédéterminé par l'éditeur.
Oui, c'est clair. Alors seulement si vous avez fini vos courses de noël ...

Mot de l'éditeur
Citation :
Recueil de cinq histoires - La rêveuse d'Ostende, Crime parfait, La guérison, Les mauvaises lectures, La femme au bouquet - suggérant que le rêve est la véritable trame qui constitue l'étoffe de nos jours.

Le premier récit est pour moi le plus poétique et celui qui donne son titre au recueil; Déjà un nom évocateur: La rêveuse d'Ostende, la Mer du Nord, ses chansons de Brel et ses vendeurs de moules-frites...Un écrivain y débarque et trouve un logement chez une vieille dame Anna , paralysée sur une chaise roulante et vivant au milieu des livres. D'après les dires de son entourage, elle n'a connu de la vie que les murs de sa bibliothèque et jamais l'amour...Mais le narrateur intrigué se persuade qu'elle garde ses secrets et parvient à les lui faire dévoiler. Vérités ou affabulations de vieille fille frustrée d'amours passionnels? La chute astucieuse et totalement romanesque nous donne la réponse. La moins baclée à mon goût.

Dans le second , Crime parfait, le lecteur se retrouve au haut d'une falaise, sur les pas de Gabrielle qui ne supportant plus un mari autrefois adoré, le pousse sans le moindre remords dans le vide...Qu'a t'il pu se passer pour qu'elle parvienne à ce geste fatal?
De l'humour, un style vif et léger, et une chute plus ou moins attendue pour une histoire plutôt malicieuse là encore.

La guérison nous parle d'une jeune infirmière, Stéphanie, rêvant à l'amour et complexée par ses kilos en trop, qui découvre le désir au travers du regard forcément fantasmé d'un de ses malades, aveugle et paralysé.
Une assez jolie démonstration du pouvoir de l'imaginaire que procurent les sens, et de la découverte de la séduction chez une femme qui ne s'aime pas, même si la fin est un peu baclée et l'ensemble convenu...

Les mauvaises lectures nous montre un vieux garçon, Maurice, intellectuel passionné d'Histoire ou d'essais, et ne portant aucun crédit aux romans populaires (tiens, amusant Wink ) parti en vacances avec sa cousine, son exacte opposée, et qui se retrouve incidemment amené à découvrir malgré lui ce genre nouveau. Mais est-il bon de se laisser aller à l'imagination? Drôle et caustique .

La dernière La femme au bouquet, est une sorte de parabole sur l'imaginaire, comment le même fait peut-il donner lieu à différentes interprétations suivant son propre parcours ou ressenti. Elle laisse le choix de répondre à chacun.
Un récit très court, on sent surtout qu'il cherchait une chute un peu facile pour illustrer son thème central:
"Ce qui est intéressant dans une énigme, ce n'est pas la vérité qu'elle cache, mais le mystère qu'elle contient."

L'idée est jolie mais la façon de l'exploiter moins...innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Mer 19 Déc 2007 - 15:32

Aériale, je suis toute enthousiasmée de ton texte.. il n'y a pas si longtemps que j'ai terminé moi-même ce livre et sinon la première - je n'aurai plus été capable de raconter les autres sans regarder une nouvel fois dans le livre.. Tu les as décris si particulièrement - on a vraiment envie de lire ce livre, mais je dois dire que le meilleur du nouveau livre de EES est le résumé d'Aériale Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Mer 19 Déc 2007 - 15:38

kenavo a écrit:
Aériale, je suis toute enthousiasmée de ton texte.. il n'y a pas si longtemps que j'ai terminé moi-même ce livre et sinon la première - je n'aurai plus été capable de raconter les autres sans regarder une nouvel fois dans le livre.. Tu les as décris si particulièrement - on a vraiment envie de lire ce livre, mais je dois dire que le meilleur du nouveau livre de EES est le résumé d'Aériale Very Happy

C'est gentil Kenavo Very Happy mais c'est exatement ce que j'ai fait! j'avais le livre avec moi, et les noms des personnages aussi...Donc pas trop dur! une fois lus, ces récits se retiennent sans problème tongue (c'est bien ...et moins bien aussi d'un côté Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Mer 19 Déc 2007 - 19:33

kenavo a écrit:
je dois dire que le meilleur du nouveau livre de EES est le résumé d'Aériale Very Happy

On peut donc encore une fois se dispenser de le lire celui-là?...content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Jeu 20 Déc 2007 - 10:40

coline a écrit:
On peut donc encore une fois se dispenser de le lire celui-là?...content
Aériale répond sur cette question:
aériale a écrit:
Des petites histoires qui se laissent lire, surtout en cette période de fêtes propice aux contes et à la détente
Mais les fêtes passées.. je crains qu'il n'y a plus beaucoup d'excuses pour ce livre.. dommage - je suis certaine qu'il peut faire mieux..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Jeu 20 Déc 2007 - 11:10

kenavo a écrit:
Mais les fêtes passées.. je crains qu'il n'y a plus beaucoup d'excuses pour ce livre.. dommage - je suis certaine qu'il peut faire mieux..

Je crains que nous soyons beaucoup à être persuadés de cela...
EES déçoit depuis quelques temps...Mais ses ventes ne baissent pas...Il a le vent en poupe...Romans, nouvelles, théâtre...EES est à la mode...Il est de toutes les émissions littéraires...et les lecteurs ne sont pas tous aussi exigeants que nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 31 Déc 2007 - 17:00

La rêveuse d'Ostende

Je veux d'abord commencer ( en dépit du commentaire pas très gentil que je vais en faire Embarassed ) à remercier Kenavo qui a proposé ce livre au cerclage, ce qui m'a permis de le lire ...
Je n'investis plus dans les ouvrages d'EES...mais parfois je serais tentée parce que leur promotion est efficace...


Je ne consacrerai pas beaucoup de temps à rédiger un commentaire pour ce livre que j’oublierai aussi vite sans doute que je l’ai lu…

Les medias accordent bien assez de place à Monsieur Schmitt…

Je l’aime bien pourtant cet homme…Je le trouve sympathique…Et j’ai été parfois heureuse de le lire…
Mais comme il me déçoit …une fois de plus !…
Comment peut-il faire, tenant un titre aussi merveilleux que La rêveuse d’Ostende pour n’en tirer qu’un récit d’une si grande banalité ?…


Au début l’on croit que… oui… cela va être excitant…mais l’on déchante vite…Ce n’est pourtant qu’une nouvelle !...Il suffisait de quelques pages pour en faire un petit miracle !...

Mais le miracle n’a pas lieu…

Le lecteur tourne les pages…Oh …sans difficulté…ça se laisse lire…Et quand arrive la chute de chacune des six nouvelles, il se dit à chaque fois: ce n’était donc que ça ?

Comment est-ce possible d’être encensé pour si peu ?

Un écrivain qui a la chance de tomber en vrai sur un départ aussi original que cette vieille femme qui attend tous les jours, depuis quinze ans, sur un quai de gare avec un bouquet de fleurs ! …Mais comment et pourquoi ne nous emmène-t-il pas, avec La femme au bouquet, au-delà d’un récit décevant de quinze pages ?

Surestimé EES ?...

La nouvelle que j’ai trouvé la plus intéressante est La guérison. L’histoire d’une jeune infirmière qui ne s’aime pas et qui en guérit à travers « le regard » que porte sur elle un homme gravement accidenté auquel elle apporte ses soins. Aveugle, il lui dit sans cesse : « Quelle chance d’être soigné par une jolie femme !.. » «
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Tics
Posteur en quête


Messages : 92
Inscription le : 03/06/2007
Age : 42
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Jeu 3 Jan 2008 - 14:16

Il faut le lire à sa juste valeur. Difficile d'être aussi bon en quelques nouvelles qu'en un roman.

Moi aussi, je fus ravie de le découvrir au début et je le boude à présent un peu dépitée. Ce côté bâclé domine malgré tout ce dernier ouvrage, pas désagréable à lire pour autant, mais ce que l'on regrette le plus en fait , c'est une sorte de "il aurait pu y arriver, il ne s'en fallait pas de beaucoup, d'un peu plus de temps...peut-être, d'un peu plus de travail..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misstics.canalblog.com
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Jeu 3 Jan 2008 - 14:38

Miss Tics a écrit:
Il faut le lire à sa juste valeur. Difficile d'être aussi bon en quelques nouvelles qu'en un roman.

Moi aussi, je fus ravie de le découvrir au début et je le boude à présent un peu dépitée. Ce côté bâclé domine malgré tout ce dernier ouvrage, pas désagréable à lire pour autant, mais ce que l'on regrette le plus en fait , c'est une sorte de "il aurait pu y arriver, il ne s'en fallait pas de beaucoup, d'un peu plus de temps...peut-être, d'un peu plus de travail..."

Et si je te dis que c'est exactement ce que je pense...laugh (les autres pourront comprendre s'ils vont sur le fil Gavalda Wink )

Je rajouterai juste que les nouvelles ont celà de bon, c'est qu'elles laissent plus notre imaginaire travailler et qu'elles s'impriment mieux dans notre esprit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Jeu 3 Jan 2008 - 18:01

Miss Tics a écrit:
Il faut le lire à sa juste valeur. Difficile d'être aussi bon en quelques nouvelles qu'en un roman.


Je ne suis pas tout à fait d'accord Miss Tics.
Le roman et la nouvelle sont deux exercices littéraires très différents certes mais si un auteur se lance à écrire des nouvelles, il sait qu'en peu de pages il doit faire mouche:accrocher d'emblée le lecteur, lui dresser un récit digne d'intérêt et le surprendre par une chute admirable si possible ...
La nouvelle n'est pas un art mineur, pas plus que le court-métrage au cinéma.

Si EES n'est pas brillant dans l'art de la nouvelle, il faut qu'il n'en publie pas... enfin...surtout pas avec force publicité...
Aucune des très nombreuses nouvelles de Nabokov ne m'a déçue...La plupart m'ont enthousiasmée.
EES déçoit beaucoup de lecteurs ... nouvelles et romans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Jeu 3 Jan 2008 - 18:17

Miss Tics a écrit:
Il faut le lire à sa juste valeur. Difficile d'être aussi bon en quelques nouvelles qu'en un roman.
Depuis que j'ai découvert ce forum, je me suis dit, que je dois vous parler d'Alice Munro - la femme qui a inventé un nouveau genre littéraire - bien qu'elle écrit naturellement des 'nouvelles' - mais la maîtrise qu'elle a atteint dans ce genre est époustouflante.. je vais ouvrir un fil sur elle.. je dois... Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milly
Main aguerrie


Messages : 529
Inscription le : 08/09/2007
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 4 Fév 2008 - 12:37

Oscar et la dame rose :

Il y a des livres qui vous marquent à jamais, qui vous transforment. Ce court roman d'Eric - Emmanuel Schmitt est un de ceux-là.

Ce petit bijou est le recueil des lettres qu'Oscar, petit garçon de dix ans atteint d'une leucémie, adresse à Dieu.
C'est Mamie-rose, une petite vieille qui tient compagnie à Oscar, qui lui a conseillée de les écrires.
Ces lettres, sont les lettres des douze derniers jours d'Oscar, petit garçon extraordinaire. Extraordinaire, car du haut de ses dix ans, Oscar est un enfant beaucoup plus mâture que la plupart des adultes.

Chaque lettre est écrite dans le language d'un enfant de dix ans. Ces lettres sont tantôt drôle, parfois poétique, mais toujours émouvante.
Oscar arrive à donner espoir et confiance en la vie et en Dieu, à ceux qui l'entourent : ses parents, son médecin, Marie-Rose, Peggye Blue et ses amis à l'hôpital, mais aussi à nous lecteurs, qui parfois ne savons plus où est l'essentiel.

Ce livre magnifique, m'a changé, ma "réveillé" à un moment où dans ma vie, je me laissais abattre par quelques "soucis". Ce roman, m'a montré l'essentiel dans la vie, et surtout qu'il ne faut pas s'attarder sur les problèmes, ni s'empêcher de vivre, mais au contraire, mordre la vie à pleine dents et vivre chaque jour comme si c'était le dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 4 Fév 2008 - 15:03

Malorie a écrit:
Oscar et la dame rose :

Ce livre magnifique, m'a changé, ma "réveillé" à un moment où dans ma vie, je me laissais abattre par quelques "soucis". Ce roman, m'a montré l'essentiel dans la vie, et surtout qu'il ne faut pas s'attarder sur les problèmes, ni s'empêcher de vivre, mais au contraire, mordre la vie à pleine dents et vivre chaque jour comme si c'était le dernier.

Aidée par Oscar...courage Malorie!content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lyana79
Envolée postale


Messages : 208
Inscription le : 04/04/2008
Age : 37
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Ven 25 Avr 2008 - 16:34

Je viens de terminer "l'enfant de Noé" , mon premier livre de cet auteur.
L'écriture est agréable , l'atmosphère est mystique et beaucoup de phrases invitent le lecteur à la réflexion au-delà des clichés habituels sur les religions.
On suit à travers l'histoire la souffrance d'un enfant qui paie les frais d'une ségrégation injuste sans bien en comprendre les tenants.Sa relation avec le père Pons qui tel Noé essaie de sauver les rescapés d'un peuple en danger lui sera salutaire.
Le récit est touchant et facile à lire.Un bon moment de lecture et un hymne à la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.partagelecture.forums-actifs.com
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Ven 25 Avr 2008 - 16:50

lyana79 a écrit:
L'écriture est agréable , l'atmosphère est mystique et beaucoup de phrases invitent le lecteur à la réflexion au-delà des clichés habituels sur les religions.
Après avoir lu son 'Cycle sur l'invisible': Milarepa / Ibrahim et les fleurs du Coran / Oscar et la dame en rose je me suis plus concentré sur sa compétence d'écrire des pièces de théâtres que j'aime bien.
Et ma dernière expérience avec le recueil de nouvelles La rêveuse d'Ostende me confirme dans cette idée.
Mais même en tant que 'un peu plus sévère' envers ses derniers écrits, je suis tout à fait d'accord avec le talent de cet écrivain..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Aujourd'hui à 10:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Eric Emmanuel Schmitt - EES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel Schmitt
» Livres de Eric-Emmanuel SCHMITT
» Soutien à Eric Zemmour !
» ERIC DESPERROIS " NORMANDIE"
» Le site d'Eric Hazan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: