Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Juliette Gréco

Aller en bas 
AuteurMessage
K
Main aguerrie
K

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 46
Localisation : Belgique

Juliette Gréco Empty
MessageSujet: Juliette Gréco   Juliette Gréco Icon_minitimeJeu 10 Avr 2008 - 20:08

Juliette Gréco 00410

Juliette Gréco

Entre Barbara et Juliette (tout-court), il manquait un fil consacré à l'autre grande dame de la chanson française (et bien plus encore) : Juliette Gréco. Même si sa voix me touche moins que celle de Barbara, elle reste, par son style fait à la fois de délicatesse et de gouaille, une des mes chanteuses / figures féminines préférées. :heart:
Mais plutôt que de d'écrire un texte de mon cru - une femme comme elle me fait perdre tous mes moyens, les mots me manquent, ma prose se liquéfie - j'ai préféré reproduire un texte écrit par Boris Vian dans les années 50, tiré de son Manuel de St-Germain-des-Prés où il en fait un très joli "portrait d'époque", plein de fraîcheur et loin de l'hagiographie forcément pesante et conventionnelle (façon remise de la Légion d'honneur) :

Juliette Gréco, dite "la Toutoune", née à Monpellier en 1928, teint clair, zyeux bruns (et que de zyeux), cheveux bruns (et que de cheveux), poitrine 90 cm (et que de) et hanches idem. 58 kg, 1,65 m ; pas de signes particuliers ? Si, toujours vêtue de noir. Un autre signe particulier, c'est qu'elle est une très belle Toutoune, mais on a vu tant et tant de fois sa photo dans les divers quotidiens, hebdomadaires et autres périodiques qu'il serait vain d'insister là-dessus. C'est une personne douce à qui il arriva cependant de tabasser l'honorable M. Vallon au Tabou; mais il le méritait et ça n'était pas la faute de cette Toutoune. Quand elle dit de quelqu'un "c'est un chien", c'est qu'elle ne l'aime pas.
Associa longtemps son sort à celui d'Anne-Marie Cazalis comme le jour et la nuit se plaisent à le faire. S'amuse volontiers à s'enlaidir mais y arrive assez difficilement malgré de louables efforts.
Très douée pour le théâtre (elle dit juste), elle a fini par se décider et taquine la chanson sur la scène de la Rose Rouge après plusieurs incursions dans l'art dramatique : elle créa "Quatre femmes", de Mouloudji, pour un quart, et on la voit tenir avec beaucoup de justesse un rôle intéressant dans l'Orphée de Jean Cocteau ; précédemment, elle avait été remarquée dans "Le Royaume des cieux", film de Duvivier : une de ses répliques : "La porte de la sacristie est ouverte", lui valut à jamais l'estime de Raymond Queneau.
Assez fréquemment mentionnée dans l'histoire des caves pour qu'il soit superflu de revenir sur son rôle dans le développement d'icelles. Voudrait être médecin, Dieu sait pourquoi.
Pour l'effet maximum : à considérer de profil, les mains aux hanches, la tête tournée vers vous.
Prévoir des soigneurs pour vous recueillir.


J'ajouterai seulement qu'aujourd'hui encore, malgré le poids des années, Juliette Gréco reste la classe personnifiée et qu'à ses côtés, la plupart des chanteuses françaises actuelles sont des naines de jardins.
Voilà, c'est dit.

Quelques exemples (si besoin était) :

http://fr.youtube.com/watch?v=ilKWl9dCjoU&feature=related

http://fr.youtube.com/watch?v=IbIM3jHTv-8

http://fr.youtube.com/watch?v=nfVlxJDqhAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Juliette Gréco
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cuisine selon Juliette
» comedie muscal "roméo et juliette"
» JULIETTE
» Générique Japonais début et fin Juliette je t'aime / Maison Ikkoku
» musique et cirque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro… :: Chanson/Variété française-
Sauter vers: