Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Tsushima Yûko

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tsushima Yûko   Sam 12 Avr 2008 - 15:18




Yûko Tsushima (津島佑子) est née en 1947. Elle est la fille du célèbre romancier Osamu Dazai. Étudiante, elle publie ses premières nouvelles qui en firent l'un des jeunes écrivains les plus remarquables du Japon. Elle a publié plusieurs romans et recueils de nouvelles, qui ont obtenu des prix littéraires.


Œuvres traduites en français

* L'Enfant de fortune, 1978 ( Editions Des femmes - Antoinette Fouque)
* Territoire de la lumière, 1979 (Des femmes)
* Les Marchands silencieux, 1979 -1983, (Des femmes)
* La Femme qui court dans la montagne, 1980 (Albin Michel)
* Au bord du fleuve de feu, 1983, (Des femmes)
* Poursuivie par la lumière de la nuit, 1987 (Des femmes)
* Vous, rêves nombreux, toi, la lumière ! 1991 (Picquier)
* O vent, ô vent qui parcours le ciel, 1995 (Le Seuil)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tsushima Yûko   Sam 12 Avr 2008 - 17:16

Territoire de la lumière

Le "Territoire de la lumière" est un appartement aux fenêtres ouvrant sur les quatre côtés, au "sol rouge flamboyant sous les rayons du soleil", où s'installe, avec sa fille de trois ans, une jeune femme que son mari vient de quitter.
Par sa luminosité, l'endroit semble augurer d'une nouvelle vie pleine de promesses. Et pourtant la narratrice découvrira, en même temps que la liberté et l'indépendance, toutes les difficultés de la condition de femme seule, de l'éducation d'un enfant perturbé, le regard peu amène de la société envers les divorcées (à la fin des années 70), la solitude et l'angoisse.

J'ai vraiment aimé les douze chapitres-nouvelles de Territoire de la lumière, leur tonalité intimiste assez particulière, à la fois onirique et prosaïque, la façon dont ils suivent le passage des saisons.
L'univers intérieur de la narratrice, ses rêves, souvenirs et fantasmes se mêlent intimement à l'évocation réaliste du quotidien, et les déboires et désastres se colorent souvent de poésie.

Citation :

Je franchis la première le seuil de la porte qui donnait sur le toit. Je vis alors une chose si étonnante que je laissai malgré moi échapper un cri. Sur le toit qui aurait du être complètement sec, des vagues ondulaient, scintillantes. Une eau transparente, qui s'étendait là à profusion.
"La MER, maman, c'est LA MER. Oh! c'est magnifique! C'est grand!"
Ma fille, pieds nus, se précipita au milieu. Faisant résonner toute seule ses rires, elle barbotait dans l'eau, en recueillait dans ses paumes, s'en inondait le visage. L'eau lui arrivait aux chevilles.
En remontant le courant, nous parvînmes tous les trois devant la citerne. L'eau en jaillissait et son débit était tel que nous en étions, pour ainsi dire, fascinés.
"Ça doit normalement s'écouler par là, mais je suppose que ce qui ne pouvait plus être évacué par la conduite a fui par le bas. Il y a sûrement une fissure quelque part. Tout de même..Il est grandiose ce paysage."

Au fil des difficultés mais aussi de ces "moments de joie" parfois infimes, la mère apprend à vivre avec sa fille et avec elle-même, et à réaliser que, comme l'appartement auquel elle s'identifie étrangement, son corps peut être "source de force et de chaleur", de sérénité.


Dernière édition par Nezumi le Sam 12 Avr 2008 - 17:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tsushima Yûko   Sam 12 Avr 2008 - 17:18

Voilà, encore un écrivain japonais à découvrir absolument, décidement je n'en viendrai jamais à bout (heureusement)

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Tsushima Yûko   Sam 12 Avr 2008 - 17:35

Merci Nezumi pour ce fil
arabella a écrit:
Voilà, encore un écrivain japonais à découvrir absolument, décidement je n'en viendrai jamais à bout (heureusement)
oui je l'avais déjà noté quand Nezumi parlait de ce livre au fil des lectures du mois.. mais avec ce fil cela devient encore plus concret Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tsushima Yûko   Sam 12 Avr 2008 - 20:49

La liste d'auteurs nippons à découvrir ne cesse de s'allonger, Arabella, et c'est bien chouette miammiam .
Tsushima est un auteur intéressant, c'est dommage qu'elle soit peu connue. Je l'ai découverte en tombant sur ce roman par hasard (les hasards heureux d'une librairie nantaise que tu connais, Kenavo Wink.

Un autre romancière plus jeune, Kazumi Yumoto, me fait penser à elle, un des ses romans ressemblant beaucoup à Territoire de la lumière, par le cadre et le thème. Je vais rapatrier ici la note que j'en avais faite sur mon blog.
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Tsushima Yûko   Sam 2 Mai 2009 - 15:59

Album de reves de Tsuchima, Le seuil vient de paraitre, ça fera plaisir à
Nezumi ! pleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tsushima Yûko   Sam 2 Mai 2009 - 16:58

Merci pour l'info, Bix, je jetterai un coup d'oeil.
Comme le smiley que tu as utilisé l'indique peut-être, son thème est bien sombre...

Citation :

" Pourquoi cet enfant n'a-t-il pas laissé de forme concrète de son image ? Je ne voyais absolument aucune réponse à cela. Et pourtant j'avais conservé la sensation nette de sa présence. C'est finalement le rêve qui est mon recours. En rêve, je peux me le représenter aussi souvent que je veux et je le vois grandir avec le temps. En rêve, je peux retrouver le contact de sa peau, entendre sa voix, être convaincue par sa réapparition. Même après mon réveil, je continue à croire à sa proximité physique. Mais ça ne me permet pas d'oublier pour autant le manque que j'éprouve. J'ai beau multiplier les expériences de rêves, je ne peux pas augmenter le nombre des photos en ma possession." Les " rêves " évoquent tous la mort du fils de l'auteur, mais aussi des liaisons sentimentales difficiles, des visions, des souvenirs plus lointains. Jouant sur toute la gamme narrative et réflexive qu'offre la vie rêvée, Yûko Tsushima approfondit la connaissance de soi et n'abandonne jamais pour autant le lecteur.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tsushima Yûko   Sam 2 Mai 2009 - 21:03

J'avais commencé à lire un livre d'elle, il y a quelque temps, mais je n'avais pas du tout accroché.
C'était sans doute "de ma faute", ça n'était pas vraiment le bon moment, j'y reviendrai très certainement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Tsushima Yûko   Ven 19 Fév 2016 - 19:59

30 mars 1947 – 18 février 2016

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tsushima Yûko   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tsushima Yûko
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: