Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Barbara Pym

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Lou
Posteur en quête
avatar

Messages : 96
Inscription le : 02/03/2007
Age : 35
Localisation : Paris

MessageSujet: Barbara Pym   Sam 12 Avr 2008 - 23:16



Romancière anglaise (1913-1980), Barbara Pym est connue pour son humour et ses histoires où, dans une petite communauté, chacun s'observe. Pasteur, vieilles dames et vieilles filles sont ses personnages de prédilection.

Un vrai plaisir et une lecture agréable et reposante !



Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

1950 Comme une gazelle apprivoisée,
1952 Des femmes remarquables, page 1,
1953 Jane et Prudence,
1955 Moins que les anges,
1958 Une corne d'abondance, page 5
1961 Les ingratitudes de l'amour,
1977 Quatuor d'automne, pages 3, 4, 6 ,
1978 La Douce colombe est morte, page 4,
1980 Un brin de verdure, pages 1, 4,
1982 Une demoiselle comme il faut,
1985 Crampton Hodnet, page 1, 5 ,6 ,
1986 Une question purement académique,
1987 Adam et Cassandra, page 1,


Nouvelles
1991 Secret, très secret, Page 5

Citation :
Mise à jour le 20/07/2014, page 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myloubook.hautetfort.com
Lou
Posteur en quête
avatar

Messages : 96
Inscription le : 02/03/2007
Age : 35
Localisation : Paris

MessageSujet: Des Femmes Remarquables   Sam 12 Avr 2008 - 23:21

Voilà le journal d’une femme désespérée que j'ai rédigé suite à ma lecture des Femmes Remarquables de Barbara Pym... je sais que c'est un peu bizarre mais ma lecture remonte à quelques mois et je ne servirais pas plus Barbara Pym en faisant une nouvelle présentation Embarassed

Cher Journal,
J’ai décidé de commencer à te tenir parce qu’il est temps que je prenne ma vie en main. (Non, ça ne va pas !) J’ai décidé de commencer ce journal parce que je voulais tenir quelqu’un au courant de ma vie palpitante. Non pas qu’il m’arrive quoi que ce soit digne d’être mentionné, mais après tout, j’ai aussi le droit de considérer ma vie d’un point de vue nombriliste. Sur ce, j’en ai déjà assez avec tes insinuations pernicieuses, je n’ai pas encore lu la note que m’a laissée Maisie et je ne sais toujours pas comment elle réussit cet extraordinaire crumble aux fruits rouges ! Bonne nuit !

Le jour suivant.

Aujourd’hui j’ai fait les courses. (Non, sans intérêt) Aujourd’hui je suis allée voir Julian Malory, notre pasteur. (Affreusement banal). Je rentre tout juste du presbytère où j’ai eu une conversation des plus intéressantes avec Winifred, la sœur de notre pasteur Julian. Nous avons arrêté une date pour la prochaine vente de charité et décidé de nous rendre ensemble au village de X au printemps prochain. Il paraît qu’ils vendent des chrysanthèmes vraiment peu communs !

Le soir.

Mon voisin Rocky est venu. Je me suis sentie un peu bête avec toutes mes culottes étendues dans la cuisine. Heureusement que le thé n’était pas trop fait. Comme je le pense souvent, rien de tel qu’une bonne tasse de thé dans les moments critiques ! Rien de pire qu’un thé trop léger, c’est aussi pour ça que je touillais nerveusement le thé avant de servir Rocky. Sa femme Héléna est encore sortie seule. Ou plutôt non, je crois avoir compris qu’elle était accompagnée d’un collègue… je ne peux pas m’empêcher de penser que sa place est auprès de son mari. Mais je ne devrais pas me mêler de la vie des autres. Oh, au fait ! Rocky m’a donné une adorable tasse victorienne ! Et je préfère ne pas penser que c’est parce que le service était déjà dépareillé.

Le surlendemain.

Il pleut.

Plus tard.

J’ai nettoyé mes vitres. Maintenant j’ai une vue charmante sur le presbytère !

Un jour.

Cela fait quarante ans que je tiens ce journal. Rocky est parti, Winifred et Julian ne sont plus là mais je fais toujours des tasses de thé pour mes voisins. Au moins les deux vieilles demoiselles qui vivent en bas sont charmantes. En revanche elles ont un chat. Je me demande si je peux leur dire qu’il a gratté et dispersé deux fois de suite la terre des jardinières donnant sur la cour.

Voilà qui vous donnera très certainement une meilleure idée du roman Des Femmes Remarquables de Barbara Pym que toutes les critiques que j’aurais pu écrire !

Et le bilan ? Sympathique. British à souhait, sans être absolument passionnant. A prescrire pour une détente immédiate après journée mouvementée de femme pas si désespérée ! ;o)

316 p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myloubook.hautetfort.com
Lou
Posteur en quête
avatar

Messages : 96
Inscription le : 02/03/2007
Age : 35
Localisation : Paris

MessageSujet: Crampton Hodnet   Sam 12 Avr 2008 - 23:25

Et pour ma 2e lecture de Pym j'avais écrit une lettre à Barbara Pym... voui voui, je sais jypeurien

Mais ça vous donnera une idée de mon enthousiasme... je vous recommande ce livre, difficile à trouver (seulement d'occasion en français, je ne sais pas pour la VO) mais vraiment sympathique.

L’introduction présente ce livre comme l’un de vos premiers, une œuvre moins aboutie ponctuée de petites maladresses. C’est aussi le roman que vous jugiez vous-même le plus drôle. Et c’est tout à fait ce qui séduit à la lecture de Crampton Hodnet.

Il ne se passe pas grand-chose en fin de compte : les demandes en mariage n’aboutissent pas, les vieilles filles restent célibataires ; les maris prêts à faire des démonstrations de virilité rentrent la tête basse au foyer (devrais-je utiliser une autre expression plus appropriée ?), quémandant timidement une nouvelle tasse de thé ; un commérage est remplacé par un autre et si quelques changements éphémères viennent troubler l’apparence de cette vie immobile, ce n’est que pour retourner rapidement dans l’ombre et souligner plus crûment encore l’immuabilité de ces petites vies d’Oxford-Nord.

Ce tableau malicieux de vos contemporains sur lesquels vous portez un regard tendrement cynique est ici empreint d’humour et d’espièglerie. La fatuité est tournée en dérision, les travers de chacun ressortent comme par magie sous une plume taquine. Et voilà comment vous piégez vos lecteurs, en les faisant rire de leurs propres travers et en mettant le doigt sur des paradoxes qui font notre quotidien. Avec ironie, et sans vraiment se l’avouer, ne se reconnaît-on pas un peu dans ces aventuriers du dimanche, ces personnages qui veulent refaire le monde et parlent de vivre intensément leurs passions autour d’un Darjeeling ?

Quoi qu’il en soit, à l’avenir, j’aurai certainement une prédilection pour ce roman de vous que je viens de découvrir, et qui n’est que le deuxième d’une longue liste de bonheurs hautement britanniques à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myloubook.hautetfort.com
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Barbara Pym   Dim 13 Avr 2008 - 9:40

C'est vrai que Barbara Pym c'est délicieux ! Je l'avais un peu oubliée, et tu me fais penser que je farais bien de renouer avec la lecture de Barbara Pym, que j'avais beaucoup aimée il y a des années de cela.....

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Barbara Pym   Dim 13 Avr 2008 - 13:24

Moi aussi j'adore Barbara Pym, malheureusement j'ai déjà lu tous ses livres, certains plus d'une fois. Cela semble leger, drôle, mais en réalité elle arrive à saisir toute la compléxité de l'être humain dans des existances ou en apparence il ne se passe pas grand chose, et ça c'est de la grande littérature.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Barbara Pym   Dim 13 Avr 2008 - 14:50

Je pourrais écrire la même chose qu'Arabella - je l'ai découverte il y a tellement longtemps et j'ai adoré et donc (je crois?) tout lu.. mais je suis contente qu'elle a maintenant un fil et que d'autres peuvent la découvrir - et qui sait - un de ces jours une relecture se propose?

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héri
Envolée postale
avatar

Messages : 193
Inscription le : 16/04/2008
Age : 26
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Barbara Pym   Mer 16 Avr 2008 - 20:29

J'avais pris un de ces livres un peu par hasard, c'était : Une demoiselle comme il faut.

Et tout comme vous j'avais beaucoup aimé ! Elle met en place une petite communauté de personnages, tous différents et c'est vraiment très agréable de les voir évoluer.

Vous me donnez envie de découvrir d'autres livres de cette auteur !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://librheri.wordpress.com
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Barbara Pym   Sam 13 Déc 2008 - 20:24

Des femmes remarquables

A coup de petites phrases anodines mais assaisonnées d’arsenic, Barbara Pym symbolise parfaitement l’humour anglais…décalé et parsemée d’autodérision.
Sa plume ne ménage personne et se révèle d’une causticité particulièrement efficace sous un aspect faussement naïve…

Nous suivons Miss Lathbury dans son environnement douillet, sécurisant et ennuyeux au sein d’une paroisse anglicane.
La simplicité de l’histoire ne fait que souligner la finesse des remarques mais en aucun cas le mépris des personnages car il y a une certaine tendresse pour eux dans la prose de l’auteur même si on y sent comme de la déception face à leur auto enfermement…nous partageons alors avec l’auteur le goût ambigu du doux amer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Barbara Pym   Dim 14 Déc 2008 - 20:34

Nous avons exactement la même analyce de l'univers de Barbara Pym Soumarin, tu mets vraiment en évidence tout ce que fait l'art et l'originalité de cet immense écrivain.
Des femmes remarquables est un de ses meilleurs romans, j'aime beaucoup également des romans plus franchement drôles comme Une corne d'abondance ou Moins que des anges, ou très poignants comme La douce colombe est morte.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Barbara Pym   Dim 20 Sep 2009 - 21:42

Adam et Cassandra

4ème de couverture
A Up Callow, petit village du Shropshire, l'arrivée d'un mystérieux Hongrois bouleverse la vie quotidienne des jeunes filles, des vieilles filles et même des femmes mariées. Cassandra, l'épouse dévouée du romancier Adam Marsh-Gibbon, cédera-t-elle à l'entreprenant Mr Tilos qui s'assied toujours derrière elle à l'église et qui lui décoche des coups de chapeau tziganes ? Partira-t-elle pour Budapest, la cité de l'amour ? Ou préférera-t-elle " d'un Hymen fortuné les gages précieux " ?

Ma première rencontre avec Barbara Pym et son premier livre écrit alors qu’elle avait à peine plus de 20 ans.

Les ingrédients habituels propres à un certain genre de littérature anglaise du 19e /début 20e avec son charmant village, son pasteur, ses jeunes et moins jeunes filles à marier, ses veuves désoeuvrées expertes en commérages, l’arrivée de l’étanger qui bouleverse le bon ordre de cette communauté qui s’ennuie et s’occupe en épiant ses voisins. Un univers un peu suranné et tout douillet, en apparence.

J’ai bien aimé toutefois la façon dont tout ceci est traité par B. Pym. Sur un ton un peu ironique, elle se moque gentiment de cette société un peu figée et fermée. C’est souvent drôle même si la satire ne va pas très loin. L’humour, très léger il faut bien le dire, est tout de même bien présent, les descriptions de ce petit monde oisif et la critique (très légère aussi) de cette société avec ses petites intrigues et scandales ridicules, la réflexion (pas très poussée quand même) sur les problèmes de couple ou sur la place de chacun peuvent faire un peu sourire mais c’est délicieux comme un scone à la crème dégusté entre deux gorgées de thé bien chaud et réconfortant.

D'après Arabella, ce livre est un peu différent de ceux qui ont suivis, j'ai donc hâte de les découvrir, son univers me plaît vraiment beaucoup.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Barbara Pym   Dim 20 Sep 2009 - 21:46

Ce sera toujours très britannique dans la suite, mais la satire sera nettement plus poussée, et le côté un peu rose de ce livre va disparaître dans les suivants.
J'aime tout particulièrement La douce colombe est morte, Des femmes remarquables, Une corne d'abondance...Mais ils sont pour la plupart extraordinnaires.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Barbara Pym   Dim 20 Sep 2009 - 21:50

Epi a écrit:
j'ai donc hâte de les découvrir, son univers me plaît vraiment beaucoup.
swing yes!!!

c'est vraiment extraordinaire de retrouver cette auteure que j'ai lu il y a tant d'années.. et qu'elle va encore et encore trouver des lecteurs/lectrices..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Barbara Pym   Dim 20 Sep 2009 - 21:58

Arabella a écrit:
Ce sera toujours très britannique dans la suite, mais la satire sera nettement plus poussée, et le côté un peu rose de ce livre va disparaître dans les suivants.
Alors, ce sera parfait. J'ai dans ma PAL Secret, très secret, des nouvelles, ce sera donc le prochain mais je ne m'arrêterai pas en si bon chemin Wink

kenavo a écrit:
Epi a écrit:
j'ai donc hâte de les découvrir, son univers me plaît vraiment beaucoup.
swing yes!!!

c'est vraiment extraordinaire de retrouver cette auteure que j'ai lu il y a tant d'années.. et qu'elle va encore et encore trouver des lecteurs/lectrices..
Je me demande d'ailleurs comment j'ai pu passer à côté toutes ces années surpris , je ne la connaissais que de nom et j'ai acheté ces deux-là un peu par hasard. Mais je vais vite me rattraper Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Un brin de verdure   Lun 16 Aoû 2010 - 13:50

Un brin de verdure



Citation :
Présentation de l'éditeur

Avec la discrète Barbara Pym, nous voici au cœur de l'Angleterre : villages écologiques, églises anglicanes hantées par de ténébreux pasteurs à marier et par de malicieuses bigotes, ventes de charité où l'on papote et l'on médit et l'on s'épie, salons de thé, bibliothèques, associations universitaires. Et sur tout le monde, la romancière jette un regard ironique et faussement naïf qui ébranle soigneusement les valeurs les plus solides d'une société sclérosée, un regard impitoyable : celui d'une ethnologue.

Des dialogues sans arrêt, très britanniques, l'air de ne pas y toucher. Barbara Pym a une prédilection pour le petit fait vrai.

Cette présentation de l’éditeur touche à l’essentiel de l’écriture de Barbara Pym : humour subtil et finesse psychologique dans les descriptions des personnages qui se dévoilent au détour d’une pensée ou d’un comportement qui pourraient relever de l’anecdotique s’ils ne démasquaient l’abîme existant entre les apparences souvent trompeuses et les révélations les plus intimes. J’ai beaucoup aimé sa manière de disséquer les petits faits et gestes d’une modeste communauté, de révéler les petites lâchetés, jalousies, rivalités mais aussi rêves enfouis des protagonistes. Et si Barbara Pym a une plume affuté pour dépecer les pensées de tout à chacun, ce n’est jamais sans se démunir d’une certaine bienveillance et sympathie envers ses personnages.

Un très agréable roman qui n’a peut-être pas la prétention de faire partie des meilleurs romans de Barbara Pym mais qui constitue une entrée en matière des plus prometteuses.

Extraits :

Citation :
[p. 82] Elle était « bien fichue », pensa Emma, et elle avait manifestement été belle – mais le ver était dans le fruit, bien que ce ne fût pas une chose à dire au cours d’un apéritif. C’était certainement le mot « fleur » qui l’avait fait songer au fruit et au ver…

Citation :
[p. 103 - à l’occasion de la fête des fleurs] « J’aime bien regarder les dames faire des bouquets », dit Adam. « C’était l’un des aspects de mon métier qui me plaisaient le plus ». Tom trouva que c’était une manière inhabituelle de considérer les devoirs d’un pasteur de village, mais il ne fit pas de commentaire.

Un brin de verdure de Barbara Pym, Editions de Poche dans la collection 10/18, ISBN 2264013672, 01/11/1989, 298 pages
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Barbara Pym   Lun 16 Aoû 2010 - 18:43

Même s'il ne fait peut être pas partie des meilleurs des meilleurs de son auteur, Un brin de verdure est quand même très représentatif de l'univers de Barbara Pym, et tu ne sera sans doute pas depaysée dans ses autres livres. A mon sens, il y a en deux qui sont vraiment différents du reste, Adam et Cassadra qui est son premier, et dont la construction est un peu maladroite et dont l'optimisme est par moments bien naïf, et Quatuor d'automne, l'un des derniers sinon le dernier (je ne me souviens plus), qui à l'inverse est très noir, c'est vraiment l'entrée dans la mort.

Mais les autres ont vraiment les qualités que tu soulignes dans Un brin de verdure, et le même univers. J'ai doit dire que c'est un auteur qui a provoqué chez moi une véritable addiction, je ne pouvais plus m'arrêter de la lire, et une fois que j'avais tout lu, j'étais très triste.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Barbara Pym   

Revenir en haut Aller en bas
 
Barbara Pym
Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» A999 Barbara
» Barbara à Saint Amand-Montrond
» Les messagers de l'aube - BarBara MarciniaK
» Dis merci! (Barbara Monestier)
» Une reflexion tres importante de Barbara Nzimbi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: