Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 W.G. Sebald [Allemagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Cachemire
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: W.G. Sebald [Allemagne]   Mar 15 Avr 2008 - 22:35


 
Je voudrais présenter Sebald parce que je le considère comme l'un des plus grands écrivains européens du XXème siècle.
D'origine allemande, né en Bavière en 1944 et mort en Grande-Bretagne en 2001 où il a vécu à partir de 1970 et travaillé à l'université comme professeur de littérature allemande, il ne voulait plus vivre en Allemagne, se considérant un enfant du facisme et dégoûté par les silences de la génération de son père. Il a écrit plusieurs oeuvres marquantes parmi lesquels Les émigrants qui a eu un immense succès.
L'originalité de Sebald et son intérêt, c'est que son oeuvre transcende les genres. Le narrateur se confond souvent avec l'auteur, il intègre dans son récit des éléments autobiographiques et fait un long travail de documentation pour parler d'évènements vécus. Il crée une autre forme de récit en imbriquant des narrations les unes dans les autres, en  passant d'un siècle ou d'un continent à un autre avec une écriture fluide et d'une grande musicalité. Ses thèmes de prédilection tournent autour de son expérience d'expatrié : la disparition, l'oubli, le vide, l'effacement, enfin la mémoire dont il connaît la fragilité.
 
« C'était un promeneur solitaire, un arpenteur de la mélancolie. » Michel Grisola.
 
 
Bibilogaphie:
 
Citation :
Index: cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement
 
2003 Vertiges, Page 3
2003 Les émigrants : quatre récits illustrés, Pages 1, 2, 7, 8, 11
2003 Les anneaux de Saturne, Pages 1, 2
2004 De la destruction comme élément de l'histoire naturelle,
2005 Séjours à la campagne, page 3
2006 Austerlitz, Page 3,
2007 D'après nature : poème élémentaire,
2009 Campo Santo, Page  4
2010 Ombres errantes. Aux limbes de la Création, Revue fario n° 9 (p. 9-53),
2011 Vue cavalière de la Corse, in Revue fario n° 10 (p. 17-92),
 
Citation :
mise à jour le 19/08/13, page 11
 
Nous avons fait une Lecture Commune de : Les Emigrants que vous pouvez retrouver ici 
 
Adaptations:
 
Jérôme Combier, Austerlitz Page 11
 
 
Ce que disent les autres:
 
Magazine Littéraire: Dans l'herbier de Sebald, les « nervures » du passé , Page 6
Rick Moody sur Les Anneaux de Saturne, Page 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Mar 15 Avr 2008 - 22:38

Les Emigrants (1992) a eu un succès considérable.

C'est un livre inclassable, unique en son genre, ni un roman, ni un récit mais un peu des deux. Il nous envoute et les photos qu'il contient, troublantes nous plongent en profondeur dans le monde de l'écrivain.

Voici un extrait de la 4ème de couverture qui raconte le thème du livre, difficile à résumer :

Que la parution des Emigrants de W. G. Sebald ait suscité en Allemagne, aux Etats-Unis et en Angleterre une grande émotion, tient certes à la qualité des critiques ou des écrivains (Susan Sontag, Paul Auster, Arthur Miller…) qui ont désigné ce livre comme une œuvre d’exception. Mais cet accueil, Sebald le doit surtout au si prégnant lyrisme mélancolique avec lequel il se remémore — et inscrit dans nos mémoires — la trajectoire de quatre personnages de sa connaissance, que l’expatriation (ils sont pour la plupart juifs d’origine allemande ou lituanienne) aura conduits — silencieux, déracinés, fantomatiques — jusqu’au désespoir et à la mort.

Susan Sontag : Le livre de Sebald sur ceux qui ont perdu leur monde — serein, élégant, déchirant, exaltant par la sensualité de ses descriptions — constitue le récit définitif et métaphorique de notre condition de sans-abri."

Citation :
Les émigrants
(extrait)
Fin septembre 1970, peu avant de rejoindre mon poste dans la ville de Norwich, à l’est de l’Angleterre, je partis avec Clara pour Hingham, en quête d’un logement. Coupant les champs, longeant les haies, passant sous les amples frondaisons de chênes, contournant quelques hameaux isolés, la route traverse la campagne sur quinze miles, jusqu’à ce qu’enfin surgisse Hingham, avec ses maisons aux pignons irréguliers, sa tour et les cimes de ses arbres dépassant à peine de la plaine. La vaste place du marché, flanquée de façades silencieuses, était vide, mais nous eûmes tôt fait de découvrir la maison que l’agence nous avait indiquée. C’était l’une des plus grandes de l’endroit ; non loin de l’église entourée d’un cimetière gazonné planté d’ifs et de pins écossais, elle se cachait dans une rue tranquille derrière un mur à hauteur d’homme et un fourré inextricable de genévriers et de lauriers du Portugal. Nous empruntâmes l’allée courbe descendant en pente douce jusqu’à l’esplanade uniformément recouverte d’un fin gravier. A main droite, derrière les écuries et les remises, s’élevait dans le ciel clair d’automne un bosquet de hêtres abritant des nids de corneilles, désertés en ce début d’après-midi et dont seules témoignaient quelques taches sombres sous le couvert du feuillage parfois agité par la brise. La vaste façade de la maison néoclassique était tapissée de vigne vierge, la porte d’entrée laquée de noir. Nous frappâmes plusieurs fois au heurtoir, un onduleux corps de poisson en cuivre rouge, sans que rien ne bouge à l’intérieur. Nous reculâmes d’un pas ou deux. Les vitres des fenêtres à douze carreaux semblaient de sombres miroirs teintés. On eût dit que personne ne vivait ici.


Dernière édition par Cachemire le Mer 16 Avr 2008 - 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Mar 15 Avr 2008 - 22:51

drunken Merci pour ce fil, Cachemire! Je n'ai pas osé - mais avec cet auteur il y a vraiment un des meilleurs de la littérature allemande parmi les Parfumés.
Austerlitz étant le livre que je relis à tout les coups quand je réalise qu'il n'y aura plus jamais de nouveaux livres de cette voix unique du monde littéraire.

J'ai déjà fait mon choix pour la nomination du mois - mais je sais déjà qui fera ma N°1 le mois prochain Wink

conciliabule Coline - si tu ne connais pas - décidément un auteur qui devrait te plaire Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Mar 15 Avr 2008 - 23:01

kenavo a écrit:
conciliabule Coline - si tu ne connais pas - décidément un auteur qui devrait te plaire Wink

Avant même d'avoir lu ces mots, je l'avais noté... Very Happy ...Quelqu'un d'autre m'en avait déjà parlé et puis...j'avais oublié... Wink
Merci à vous deux de me rappeler le nom et l'oeuvre de cet auteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Mar 15 Avr 2008 - 23:03

Encore un auteur qui semble passionnant, merci d'avoir ouvert cette discussion.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Mar 15 Avr 2008 - 23:05

Arabella a écrit:
Encore un auteur qui semble passionnant, merci d'avoir ouvert cette discussion.

Et notre LAL s'allonge!... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Mar 15 Avr 2008 - 23:06

coline a écrit:

Et notre LAL s'allonge!... Very Happy

Mais c'est pour ça que je fréquente ce forum Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Mar 15 Avr 2008 - 23:11

Arabella a écrit:
Encore un auteur qui semble passionnant, merci d'avoir ouvert cette discussion.
ah oui.. j'aurais aussi pu penser à toi.. un auteur qui devrait te plaire.. Wink
J'en avais déjà parlé pour un court moment avec Marie - donc je sais qu'elle a au moins déjà lu Austerlitz

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: G W Sebald   Sam 3 Mai 2008 - 17:50

Je suis comme Kenavo, Sebald fait partie des auteurs que j'admire le
plus et que je crains de trahir par les mots...

Je dirais simplement que c'est un écrivain qui m'a beaucoup troublé. Pas seulement par le mélange constant d'images qui parsèment ses textes comme pour les authentifier. Mais bien évidemment par le contenu de
ses textes, le travail sur la mémoire, les procédés narratifs.

Par ce que je sais de lui aussi, qui se considérait comme un produit du fascisme. Et qu'il détestait le silence insupportable observé par
les allemands de la génération de son père qui ne voulaient parler ni des
crimes qu'ils avaient commis, ni des douleurs qu'ils avaient subis.

Rien de ce qu'on dit d'un grand écrivain n'a de l'importance, parce que
aucune lecture ne peut en épuiser les significations. Il faut le lire, et le
relire éventuellement...

Sebald faisait aussi partie de ces écrivains mélancoliques dont j'ai parlé
à propos de Brautigan, et c'est ce qui le rend plus proche de moi.

Je rajoute deux titres d'ouvrages récents parus chez Acters Sud et que je n'ai pas encore lus.

- Séjours à la campagne.

- D'après nature.

colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Sam 3 Mai 2008 - 18:46

Très tentant - merci bonjour

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Mer 7 Mai 2008 - 20:50

Je compte lire "Les anneaux de Saturne" rapporté de la bibli ce soir cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Jeu 8 Mai 2008 - 17:40

Les anneaux de Saturne / traduit par Bernard Kreiss

Un homme décide de faire un voyage à pied dans l'est de l'Angleterre. Il visite certains lieux, fait quelques rencontres, évoque des souvenirs ou plus exactement des réminiscences. Il s'agit en fin de compte d'un voyage intérieur, où les choses se remettent en place, et les significations affleurent.

Je comprends les commentaires précédents qui disaient qu'il était très difficile de parler de Sebald. C'est un écrivain très original, qui a une très grande densité, aussi bien en ce qui concerne l'écrture que la vision du monde. Il ne s'agit pas dans le cas de ce livre d'un roman où même d'un récit, mais plutôt d'un journal de voyage dans lequel l'auteur évoque les sujets qui lui viennent à l'esprit, avec une infinie érudition, et une grande profondeur dans son approche de ses sujets. Cela semble donc par moments un peu décousu, les sujets évoqués semblent venir parfois un peu par hasard, certains m'ont plus captivé que d'autres. En tous les cas il faut une grande concentration pour rentrer dans ce livre. Mais l'effort en vaut la peine, et j'ai passé quelques beaux moments. J'avoue avoir préféré les passages où Sebald parle d'autres écrivains, les pages concernant Conrad et Chateaubriand m'ont terriblement captivée.

Cette lecture me donne en tous les cas envie de continuer à explorer l'univers de l'auteur, car son écriture est véritablement splendide.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Jeu 8 Mai 2008 - 19:08

Arabella a écrit:
Cette lecture me donne en tous les cas envie de continuer à explorer l'univers de l'auteur, car son écriture est véritablement splendide.
Merci de ton aperçu.. et puisque tu as maintenant pris goût je dirais que tu vas adorer Austerlitz aime

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Jeu 8 Mai 2008 - 19:36

kenavo a écrit:
Arabella a écrit:
Cette lecture me donne en tous les cas envie de continuer à explorer l'univers de l'auteur, car son écriture est véritablement splendide.
Merci de ton aperçu.. et puisque tu as maintenant pris goût je dirais que tu vas adorer Austerlitz aime

J'étais sûre que tu allais me dire ça Wink Austerlitz a vraiment l'air de te tenir à coeur.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   Jeu 8 Mai 2008 - 19:41

Arabella a écrit:
J'étais sûre que tu allais me dire ça Wink Austerlitz a vraiment l'air de te tenir à coeur.
innocent cela se voit tant que ça Very Happy
Mais je suis convaincue que tu vas être très, très, très.. reconnaissante après la lecture Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: W.G. Sebald [Allemagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
W.G. Sebald [Allemagne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un paysan normand au STO en Allemagne
» Erdogan en Allemagne exige...
» OGM : L'Allemagne interdit à son tour le maïs transgénique de Monsanto
» vedette MBOOT (Allemagne)
» L'Allemagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: