Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Claude Ponti

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeJeu 4 Nov 2010 - 8:49

parution le 9/11

Claude Ponti - Page 6 A138
Soeurs et frères
Citation :
Présentation de l'éditeur
Elles et ils sont là, dans nos vies.

Parfois dans notre chambre. Ce sont des personnes comme les autres. Quand ils arrivent, ils ne sont pas finis, pas complets. Elles et ils ont de l’influence sur nous, et réciproquement.

Qui sont-elles et ils ? Des cocktails de traits de caractère, des puzzles de défauts et de qualités.

Il y a le Coeur sur la Main, le Fouilleur, le Pique-Habits, le Chouchou, le Squatteur de télécommande, l’Aîné protecteur.

Comment savoir de quoi sont faits les nôtres, qui elles et ils sont vraiment ? Lisons !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ikebana
Espoir postal
ikebana

Messages : 32
Inscription le : 12/05/2009
Age : 46

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeJeu 20 Jan 2011 - 12:45

je suis fan du "doudou méchant" de Claude Ponti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Le monde et inversement.   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeMar 1 Fév 2011 - 20:06

Claude Ponti - Page 6 Le-mon10
Le monde et inversement.


Vite fait, pour commencer.

Livre ahurissant, qui fait penser aux airs délirants de Vian dans L'écume des jours. Un monde bizarre, avec des poubelles qui se parlent entre elles. Des chiens qui explosent inopinément. Des animaux doudous qui deviennent de vrais tortionnaires affectifs. Des relations ambigües. Une vraie tendresse. Des pointes acides sur les langues de vipères des immeubles. Sur les manigances capitalistes. Sur les petits vieux bien méchants façon Tatie Danielle.

Une écriture qui donne l'impression que ça coule tout seul, qu'on plonge dans un monde où les murs peuvent changer de couleurs, de jolies femmes apparaître soudainement pour humer une bonne tasse de thé, où les gens sont seuls mais arrivent à se croiser.

C'était tout doux, un peu fou. Un peu triste.
Ça remet bien à sa place la société toute pourrie, sans donner de leçon ni fondre dans le mélodrame social.

Je ne m'attendais pas à ça. Merci Rivela !


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeMar 1 Fév 2011 - 20:16

De rien.
C'est bien vrai que Ponti nous a sorti là une bonne histoire. Pour ceux qui veulent quelque chose qui sort de l'ordinaire c'est à lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ikebana
Espoir postal
ikebana

Messages : 32
Inscription le : 12/05/2009
Age : 46

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeMer 2 Mar 2011 - 11:09

tiens, celui-là, il faut que je me le procure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeMar 19 Juil 2011 - 15:21

Je viens de me pencher sur ce fil pour l'index... Seulement 6 pages ! Allez les parfumés, à vos livres, lisez, regardez, carressez les albums ou romans de Ponti. Du bonheur, de la joie et parfois de la poésie. C'estl'été, il ne fait pas beau, allez zou ! A votre Ponti !

Pour ceux qui hésitent, CLaude Ponti, Claude Ponticelli de son vrai nom, doit pouvoir passer lors de la lecture commune Italie. Si, si !

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeMar 19 Juil 2011 - 22:38

Okilélé
Quel drôle de nom. Le pauvre garçon l’obtient à sa naissance, quand le voyant, toute sa famille s’écria : « Oh ! Qu’il est laid ! »

Claude Ponti - Page 6 Okilal10
A travers cet album, on l’a compris, Ponti explore la différence et l’acceptation de celle-ci. Il le fait en faisant appel à l’univers des contes, à la mythologie, aux héros de toutes les époques, des légendes médiévales à ceux de nos films actuels.
Okilélé n’est pas beau, il sera rejeté sur son seul aspect - clin d’œil à Riquet à la houppe. Il s’isolera et développera une intelligence remarquable, cherchant par tous les moyens à s’adapter à cette famille qui ne veut pas de lui. Ses deux frères et sa sœur ne le supportent pas, l’un des frères allant jusqu’à cracher des crapauds et des serpents devant tant de laideur. Dans chaque image, dans chaque choix, Ponti place des relations intimes avec le patrimoine culturel que constituent les contes.
Okilélé devant ce rejet se retrouve dans un monde souterrain, lieu de êtres différents, enfermé sous les éviers. Son énergie créatrice le pousse à chercher à communiquer avec le monde. Il est enfermé mais aussi ouvert sur le monde extérieur.

Claude Ponti - Page 6 Okilal11

Son enfermement se trouve dans bien des mythes fondateurs de notre culture ( Créon enfermant Antigone l’insoumise). On retrouve au fil de pages d’une richesse graphique rare toute une foule de référence (Mercure, messager ailé des dieux revisité sous la forme d’une cafteuse ailé, Gradusse, l’éléphant immobile sur son socle qui n’a pas toujours été immobile nous rappelle le sphinx et son énigme, la Boît-Taréponz, une pythie prête à révélé son oracle à qui connaîtra la réponse... Le fil d’Ariane, les tonneaux de Danaïdes, on retrouve tout ça et bien plus au fil de cet album. Tout ça et aussi maître Yoda, Saint-François d’Assise - comme lui Okilélé apprend le langage des oiseaux pour accéder à la vérité - le Petit Prince. Eléphant man est également convoqué dans l’aspect que donne Ponti à Okilélé...
Et le plus grand mérite de Ponti est de rendre très claires toutes ces références, de les incorporer à son album sans lourdeur aucune. Okilélé est en quête. Il se cherche et pour cela, il doit quitter le monde souterrain pour trouver qui l’appelle, celui qui a besoin de lui. Pour se trouver, il doit se trouver une utilité, un rôle qui lui permettra de se révéler aux yeux de sa famille et de se sentir enfin accepté. Comme souvent, derrière la jubilation provoquée par les images, on découvre un sens profond, sur la différence, la difficulté de se construire une identité et sur la résilience que peut provoquer le rejet. Cette résilience étonnante, Okilélé en fera une force qui lui permettra d’accomplir sa recherche et de conquérir sa famille.
Je pense que si vous lisez cet album, vous découvrirez bien d’autres thèmes encore. Peut-être que chacun, avec ses références culturelles et personnelles y mettra ce qu’il veut.
C’est pour ça que j’aime Ponti !
Claude Ponti - Page 6 Okilal12 Claude Ponti - Page 6 Okilel10

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 18:33

Georges Lebanc

Claude Ponti - Page 6 George10

Georges Lebanc est un banc. Depuis bien des années, Georges vit dans le Square Albert-Duronquarré.

Voilà. C'est la première phrase de ce sublime album "Georges Lebanc". Un album où les illustrations prennent le dessus sur les textes de Ponti. Mais de quelle manière ! On est en présence d'un travail très recherché, fouillé, détaillé. La première image s'ouvre sur le personnage principal, Georges donc, dans son lieu de vie, le square. Mais autant Georges est banc tout simple (deux planches vertes pour s’asseoir, un dossier composé de deux autres planches vertes, un corps d'acier noir), autant Ponti nous fait de suite découvrir son rôle : celui de témoin, témoin de la vie qui l'entoure, de la vie qui passe et se renouvelle sans cesse pareille mais toujours différente. Le square fourmille de détail, avec la cathédrale Notre-Dame derrière. Sur cette première page tout semble immuable, figé.

Claude Ponti - Page 6 Lebanc10

Mais dès les premières pages, tout change, sauf Georges... et la cathédrale : à 4h25 soixante-dix oiseaux chantent dans le petit air frais du matin. Pour chaque page, Lebanc est présent, mais autour de lui, c'est un feu d'artifice de variations, d'apparitions, de disparitions. Il y a des pages sur lesquelles je suis resté très longtemps, à scruter tous les détails ; sur lesquelles j'ai du revenir aussi, m'apercevant que j'avais raté ce détail dans le coin gauche.

12h00. Il est midi. Georges et le Square sont au milieu du jour. D'un côté le matin, de l'autre l'après-midi. C'est l'heure des miroirs, l'heure de l’instant immobile. Pendant une toute petite seconde, rien ne bouge.

Je vous laisse deviner ce que peut faire Ponti de cet instant suspendu. L'album fonctionne comme ça. Un point de départ banal, une phrase qui fait basculer la réalité. Et c'est ce basculement que l'illustration reproduit.

Après avoir déroulé la vie passée de Georges (sa famille chez qui on est siège de génération en génération) : il fut banc au bord de la mer, puis sur l’île de beauté... l'auteur s'attache au déroulement de 24 h dans ce square. Ponti alterne les moments simples d'une grande poésie à des moments plus délirants, plus loufoques. C'est lorsqu'il écrit et illustre les premiers moments que je le trouve inimitable et inégalable. Dans les moments loufoques, parfois, il se laisse aller à faire du Ponti. Mais j'aime tellement que j'y vais à fond avec lui.

Le Square Duronquarré est magique. Lorsque les gens y entrent, ils deviennent la peluche ou la poupée qu'ils préféraient quand ils étaient petits. Le Square a d'autres magies, mais c'est surtout pour celle-là que Georges l'aime

Et moi aussi. Mais si vous voulez découvrir les autres magies du Square, ouvrez cet album magnifique et partez avec lui quelques instants. Vous tomberez parfois sur des surprises, d'autres fois vous passerez à côté, comme si le livre bougeait une fois fermé.

C'est l'heure qui bouge. Elle arrive à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Tout à coup les personnages un peu bizarre de certains livres sortent d'entre les pages et font un petit tour au Square, devant Georges.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unmotbleu
Sage de la littérature
unmotbleu

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 60
Localisation : Normandie Rouen

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 21:03

Chatperlipopette a écrit:

"L'île des Zertes"



Le concept d'île déserte sous la plume facétieuse de Claude Ponti prend une dimension pittoresque au possible en devenant "L'île des Zertes"!

Qu'y a-t-il sur cette fameuse île? Des Zertes, bien entendu! Habitants étranges et rigolos qui zertillonnent, boivent de la pétillonnade ou qui ne font rien du tout!

Claude Ponti embarque son lecteur, enfant comme adulte, à la découverte des Zertes en général et de Jules en particulier. Jules est un Zerte ami avec Diouc le clou. Au fil des historiettes en images, on apprend comment Jules et Diouc se sont rencontrés, ce que déteste ou aime Jules, comment Jules est tombé amoureux et on sait tout sur le jour où Jules a été triste.

L'île des Zertes a ses monstres plus ou moins méchants: le Martabaf qui comme son nom ne l'indique est un outil frappeur aimant clouer tout ce qu'il rencontre (aïe, aïe, aïe), les Trous qui adorent avaler tout ce qui se promène en se dissimulant dans l'herbe (pour en sortir, il faut attendre un certain temps sinon un temps certain....que le trou engorgé explose!) et le Couvetouïour qui croit que les Zertes sont ses oeufs (c'est dire l'esprit de la bestiole!) et les enlève pour les couver ad vitam aeternam!

Jules est un Zerte qui a beaucoup d'occupations: jouer à se faire peur en énervant le Martabaf, aller délivrer les Zertes couvés par le Couvetouïour, déclamer son amour à la Brique... Euh, le pauvre Jules, suite à une rencontre fracasante avec le Martabaf en est ressorti tout "sloumpy-sloumpy" , "est tombé fou-amoureux-fou de la Brique"...qui ne lui répond jamais! Et dire qu'une jolie petite Zerte, se prénommant Roméotte, est invisible à ses yeux...Ah! les garçons, tous les mêmes!

"L'île des Zertes" est un album à plusieurs chapitres que l'on déguste avec un plaisir sans cesse renouvelé: les illustrations sont superbes, drôles, à tiroir et plein de clin d'oeils; le texte d'un humour extraordinaire et aux trouvailles langagières d'une drôlerie inimitable!

Je ne saurais trop vous en recommander la lecture....de 3 ans à pas d'âge!

Voilà! Depuis que le fil Ponti est ressorti, c'est celui là que je cherchais.  aime 
Celui qui me ramène quelques années en arrière quand mon fils était petit.
Combien de fois je lui ai lu cet album...
Je lui en ai parlé tout à l'heure et devinez quoi? Et bien, il s'en souvient!!! joie il a 15ans
Je lui ai rappelé le Martabaf qui poursuivait Diouc le clou, les Zertes qui zertillonent  et... Clic clac, il a dit "mais ouiii, je m' rappelle" avec un sourire...
Sauf, que l'album, je ne le retrouve plus. Qu'est il devenu? J'ai retourné la maison mais, rien.
Enfin si j'en ai retrouvé d'autres avec des souvenirs mais pas celui-là.
Ah, celui là.
L'univers de Claude Ponti, c'est tout un monde.

Sur l'île des Zertes

Claude Ponti - Page 6 Sur_l_10

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 21:15

ça me rappelle terriblement le jardin de Nantes... soupir. rien que pour ça : merci !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unmotbleu
Sage de la littérature
unmotbleu

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 60
Localisation : Normandie Rouen

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 21:23

animal a écrit:
ça me rappelle terriblement le jardin de Nantes... soupir. rien que pour ça : merci !

Y'avait des Zertes aussi dans ce jardin? sourire 

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 21:27

Ponti...quelle pointure! enthousiaste 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 21:31

il y a quelques souvenirs de la chose nantaise grâce à nezumi par ici !

je crois qu'à la longue je me fais plus sensible à ce genre de choses... libératrices ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unmotbleu
Sage de la littérature
unmotbleu

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 60
Localisation : Normandie Rouen

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 21:40

Ah oui, c'est chouette ce jardin! Génial.

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 23:24

animal a écrit:
ça me rappelle terriblement le jardin de Nantes... soupir. rien que pour ça : merci !

Tiens, maintenant que tu le dis.  sourire  J'ai aussi le souvenir de quelques balades dans le magnifique jardin de Nantes.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Claude Ponti - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Claude Ponti   Claude Ponti - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Claude Ponti
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Claude Sauvage steward dans les 70's
» Claude Bultot
» Recherche camarade : Zavatta Claude
» Claude SESSE (Capt. LEGUENNEC)
» CLAUDE LEBET – "Rome est un choix de cœur"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature jeunesse (par auteur, illustrateur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: