Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Notre Mai 68

Aller en bas 
AuteurMessage
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Notre Mai 68 Empty
MessageSujet: Notre Mai 68   Notre Mai 68 Icon_minitimeMer 16 Avr 2008 - 20:32

Notre chronique de MAI sera plurielle car nos mai(s) furent multiples :

vous n'étiez pas encore en gestation, vous aviez 10 ans, vous étiez déjà jeune ado ou étudiant, mère au foyer, actif, amoureux ou déjà parent...
Ce fil est vôtre.
Mais attention, hein, pas de politique et pas d'Histoire avec le grand H :
ici ce sera de la petite histoire, de la Nouvelle histoire (tirée des greniers pour les plus jeunes à la manière des lettres des Poilus pour d'émouvants et véritables témoignages).
Et quand je dis poilus je ne pense pas, mais alors pas-du-tout aux poilus-barbus du premier amour d'Aeriale genre cliquez ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Notre Mai 68 Empty
MessageSujet: Re: Notre Mai 68   Notre Mai 68 Icon_minitimeMer 16 Avr 2008 - 20:57

Moi, j'ai eu dix ans en 68.
Au mois de mai je me souviens qu'au retour de l'école, je restais longtemps dehors, "à la porte", à attendre... car mes parents rentraient beaucoup plus tard que d'habitude et je n'avais pas de clefs...
Je me souviens de grosses et méchantes voisines qui étaient passées devant moi un soir en me dévisageant et disant : "-Pfff, regarde-moi cte gamine, tous les soirs dehors, si c'est pas malheureux!"
Mais je n'en fus pas très affectée, même si c'est resté gravé. Car je sentais bien qu'il se passait quelque chose pour les parents. Un quelque chose qui ne s'est jamais reproduit après.
Si l'air du temps me dépassait, si l'ennui me rattrapait au pied de la cage d'escalier en ces fins de journée, je me sentis forte plutôt qu'abandonnée : car j'avais, pour moi, la liberté de mes dix ans -alors que je n'avais pas eu celle de mes neuf ans, de mes huit ans, de mes sept ans, etc...
Pourquoi était-ce la première fois qu'enfant, je sentais mon enfance et commençais même à la réaliser?
Parce que je savais que ma mère, au bras de mon père, en ce mois de mai, faisait quelque chose d'important. Quelque chose de si important que, pour une fois, ça n'avait rien à voir avec moi (déchaussée, lavée, rendue sage, pas parlé, mangé tout, pas salir, mettre les patins, kilt et jupe plissée, tirée par la main).
Je n'avais pas de devoirs à faire : l'instite était une de leurs copines, elle battait le pavé.
Je ne me souciais de rien : ils finissaient toujours par rentrer.
J'avais la craie blanche pour les marelles et ma corde à sauter. Pas d'inquiétude pour mon cartable vide jeté dans le hall d'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Notre Mai 68 Empty
MessageSujet: Re: Notre Mai 68   Notre Mai 68 Icon_minitimeJeu 24 Avr 2008 - 10:09

En ce mois de mai 68 j'avais 23 ans et notre adorable Pitchoune avait 1 an. J'étais en grève ; plus de prise de sténo, ni de frappe sur machine, plus besoin de courir après les bus pour rentrer chez nous.
Le patron de mon Mari avait préféré arrêter les chantiers (Bâtiment) et renvoyer ses ouvriers à leur foyer. L'air lui paraissait dangereux. Il avança tout de même un peu d'argent pour "tenir".
Nous fouillions parfois les fonds de poches, les sacs, les tiroirs afin de réunir la petite monnaie pour acheter une baguette par exemple, mais sans déplorer cette situation.
Le soir nous étions plusieurs couples amis à nous réunir pour parler de l'air du temps et finir la soirée cartes en mains.
Nos Familles pas mieux loties que notre couple habitaient dans une cité "cheminote" et leurs amis et voisins nous racontaient avec force détails, parfois amusants, ce qui se déroulait "en ville". Nous vivions en banlieue et dans le calme.
Notre jeunesse et notre amour nous ont permis d'être malgré tout heureux et de pouvoir y penser aujourd'hui en se disant que c'était le bon temps.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lekhan
Main aguerrie
lekhan

Messages : 324
Inscription le : 20/08/2007
Age : 30
Localisation : Poitiers-Biarritz

Notre Mai 68 Empty
MessageSujet: Re: Notre Mai 68   Notre Mai 68 Icon_minitimeJeu 24 Avr 2008 - 10:22

Je n'ai pas fait 68 et je pensais y échapper. Mais quand les pavés sont remplacés, on a parfois le temps d'écrire Où est la plage?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

Notre Mai 68 Empty
MessageSujet: Re: Notre Mai 68   Notre Mai 68 Icon_minitimeJeu 24 Avr 2008 - 11:18

Ma première année de fac dans une université tranquille de province, bien jeune encore ; pas beaucoup dévénements.
Deux souvenirs ou trois :

- mon permis de conduiretout juste acquis (feuille rose provisoire) volé avec mon portefeuille au resto U. Devoir aller au commissariat, pas trop fier, faire une déclaration de perte en tant qu'étudiant

- un matin à l'aube réveil par le 'téléphone arabe" : les CRS avaient envahi le campus. ressenti comme provocation, pour la presse Tous se rendent sur les lieux, une résidence enclerclée, quelques grenades lacrymo et galopades

- les exams (de première année) annulés quasiment la veille de la date prévue ; devoir les passer en septembre
.....
(souvenirs)
En août le coup de Prague, en janvier 69 le suicide de Yann Palach ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Notre Mai 68 Empty
MessageSujet: Re: Notre Mai 68   Notre Mai 68 Icon_minitimeLun 28 Avr 2008 - 11:56

plus de 80 titres publiés et vendus en librairie pour parler de mai 68.

"sous les pavets, la page"


des fois, ça fait vraiment trop quand même.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Notre Mai 68 Empty
MessageSujet: Re: Notre Mai 68   Notre Mai 68 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Notre Mai 68
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Notre pain quotidien", un film pour débattre
» Lettre de notre chef de file à Sarko 1er
» On a eu notre réponse!!
» Je ne souhaite pas que la mention "marié" figure dans notre couple.
» notre cocinelle de st valentin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: L'humain, la société, la nature...-
Sauter vers: