Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Olivia Rosenthal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
bertrand-môgendre
Sage de la littérature


Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 61
Localisation : ici et là

MessageSujet: Olivia Rosenthal   Jeu 17 Avr 2008 - 7:25



Biographie de l'auteur

Olivia Rosenthal, née en 1965 à Paris, est maîtresse de conférences en littérature à l'Université de Paris VIII, écrivaine, romancière et dramaturge et performeuse française.

Bibliographie

1999 Dans le temps,
1999 Mes petites communautés,
2000 Puisque nous sommes vivants,
2002 L'Homme de mes rêves ou les mille travaux de Barnabé le sage devenu Barnabé le bègue à la suite d'une terrible mésaventure qui le priva quelques heures durant de la parole,
2004 Les Sept Voies de la désobéissance,
2005 Les Fantaisies spéculatives de J. H. le sémite,
2007 On n’est pas là pour disparaître, Pages 1, 2, 3,
2008 Viande froide : Reportages,
2010 Maison d'arrêt Paris-La Santé, 42, rue de la Santé 75014 Paris dans L'impossible photographie: les prisons parisiennes 1851-2010,
2010 Que font les rennes après Noël ?, Pages 1, 2, 3,
2012 Ils ne sont pour rien dans mes larmes,
2014 Mécanismes de survie en milieu hostile, Page 4,
2016 Toutes les femmes sont des Aliens, Page 4,


Citation :
index mis à jour le 14/09/2016 page 4

On n'est pas là pour disparaître de Olivia Rosenthal

Présentation de l'éditeur (verticales)
On n'est pas là pour disparaître part du portrait d'un homme atteint de la maladie d'Alzheimer pour saisir sur le vif ce qu'est la perte de la mémoire, de la parole et de la raison. Avec ce septième livre optimiste et désespéré, Olivia Rosenthal confirme son talent et son inventivité langagière.

Mon commentaire

Nous avons devant les yeux,
une série à épisodes de la découverte de la maladie d'A (Alzheimer),
un catalogue des effets de ce drame individuel touchant toute la famille, un dictionnaire des maladies portant des noms de médecins,
un exercice de recherche sur le net des pages consacrées au sujet, surement un bon thème pour un magazine hebdomadaire à grand tirage.

Tout cela n'apporte rien au niveau littéraire. Je ne peux dire si les informations diffusées sont exactes, je le suppose.

Heureusement, quelques notes poétiques dans le texte, tirent vers le haut le “roman” de Rosenthal.

Sous couvert d'un fait réel, ou inventé, peu importe, le drame d'un couple reste le fil rouge revenant comme un boomerang.

Est-ce le sujet à la mode qui incite les mauvais génies à produire une “oeuvre ” dans l'air du temps, comme le SIDA, quelques années en arrière, s'est vu porté sur le devant de la scène ?

Je ne recommande pas ce livre, sauf aux proches de l'auteur concernés par ce drame, et intéressés pour feuilleter le carnet intime de Rosenthal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Jeu 17 Avr 2008 - 11:21

bertrand-môgendre a écrit:
On n'est pas là pour disparaître de Olivia Rosenthal

Je ne recommande pas ce livre, sauf aux proches de l'auteur concernés par ce drame, et intéressés pour feuilleter le carnet intime de Rosenthal.

Eh bien dis donc...c'est envoyé! sourire
(Et dire qu'elle se retrouve classée dans les auteurs à découvrir!... Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire


Messages : 4502
Inscription le : 26/09/2007
Age : 44
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Lun 6 Juin 2011 - 21:21

Si j'ai suivi, c'est elle qui a eu le prix inter avec "Que font les rennes après Noël ?" Quelqu'un l'a lu ? Peut en parler en un peu plus positif que Bertrand ?

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire


Messages : 4271
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Lun 6 Juin 2011 - 23:29

Ma reum me l'a offert il y a plusieurs mois déjà
sous haute recommandation de la libraire
me suis fait engueuler ce soir parce que je ne l'ai toujours pas lu...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire


Messages : 4271
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Mar 28 Juin 2011 - 9:26

Donc on suit en parallèle l'émancipation d'une femme de la naissance à l'âge de raison. Le tout est entrecoupé de remarques sur la relations que l'homme entretient avec les animaux, au travers de différents métiers (éleveur, dresseur, chercheur, boucher ...).
Le jeu étant évidemment de nous pousser à faire des rapprochements entre les deux, et soulever pas mal de questions dans nos têtes, donc certaines, politiquement incorrectes.

C'est assez jouissif de se faire manipuler. Le résultat est un ovni, entre roman et documentaire fragmenté. Suivant les points de vues, les conclusions qui s'imposent se contredisent, démontrant toute la complexité des sujets liés aux animaux.
Les parties romancées sont traitée avec beaucoup de distance, ce qui en fait un roman froid, une description clinique de ce qui ferait de nous des hommes.

Le style est très répétitif, comme un martèlement de constats, pourra en rebuter plus d'un.


Citation :
L'ennui n'est pas pire que la mort. il en constitue la forme lente.
En captivité, l'imagination s'épuise.

Citation :
Vous ne désirez rien d’autre que de faire plaisir à votre mère. Vous ne désirez rien d’autre que de vous soustraire au regard de votre mère.Votre propre ambivalence vous empêche de prendre des décisions. Vous gardez le silence. Vous grandissez.

Citation :
Vous avez peur parce que vous êtes comme tout le monde, vous avez besoin de tranquillité, vous avez envie de ressembler aux autres, d’avoir une vie rangée, de construire un foyer, d’avoir des enfants, de nourrir une famille, de faire l’amour en temps et en heure avec un partenaire régulier que les autres honorent et respectent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie
Sage de la littérature


Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Mar 28 Juin 2011 - 15:01

J'avais beaucoup aimé "Que font les rennes après Noël ?" pour m'être souvent posée la question !! rire Et "On n'est pas là pour disparaître" m'attend dans ma PAL.... bounce je fais durer l'attente !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18132
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Mar 28 Juin 2011 - 18:42

A propos de On n'est pas là pour disparaître

alpaugre a écrit:
lu il y a quelques mois déjà, mais pas plus positif que Bertrand. J'ai plutôt eu l'impression d'une expérience de style ou de construction littéraire, et je n'aime pas trop le rôle du cobaye ! heureusement il n'est pas long

D'accord avec Bertrand et toi! Trop peiné avec cette construction qui fait davantage penser à un exercice de style effectivement, et qui a fini par me lasser gravement.

Du coup je ne sais toujours pas ce que font les rênes après noël et je m'en contrefiche absolument (ce livre cerclé est sur ma PAL depuis deux mois)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie
Sage de la littérature


Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Mar 28 Juin 2011 - 20:00

Il en faut pour tous les goûts,c'est la richesse de ce forum,je trouve,de pouvoir échanger et donner ses impressions même si nous ne sommes pas tous du même avis!! C'est réellement un plaisir pour moi. sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire


Messages : 4271
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Mer 29 Juin 2011 - 4:03

Ouais.
Moi je dis juste que dans l'Aisne, les gens ont le goût sûr en littérature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Mer 29 Juin 2011 - 9:14

Noémie a écrit:
Il en faut pour tous les goûts,c'est la richesse de ce forum,je trouve,de pouvoir échanger et donner ses impressions même si nous ne sommes pas tous du même avis!! C'est réellement un plaisir pour moi. sourire
mais oui, quel ennui si on serait toujours tous du même avis Very Happy

Maryvonne a écrit:
Ouais.
Moi je dis juste que dans l'Aisne, les gens ont le goût sûr en littérature.
rire tu veux vraiment avoir ta rencontre près de chez toi diablotin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18132
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Mer 29 Juin 2011 - 11:37

Mais oui Noémie, bien sûr! Je ne me battrai pas pour imposer mes vues, t'inquiète!

Eh oui le goût, Maryvonne, quand on en est démuni hu hu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire


Messages : 7104
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Mer 6 Juil 2011 - 20:03

Que font les rennes après Noël ?

C'est l'histoire en gros de l'affranchissement d'une femme, laborieux mais bénéfique, on la suit depuis son enfance où le désir d'un animal est une obsession contrecarrée par ses parents.
Sa mère tentera de différer ce projet par tous les moyens , maladroitement et ne réussira qu'à provoquer chez l'enfant un rêve un peu fou, celui de partir avec les rennes après Noël.
Dit comme ça, le propos peut sembler bien naïf.

Mais on a un récit à plusieurs voix où l'auteur donne la parole à des professionnels de la condition animale, un dresseur de loups, un soigneur employé dans un zoo, un biologiste chercheur et un boucher d'abattoir.
Un parralèlle pas si anodin que ça, l'emprise sur les animaux et leur conditionnement n'étant pas si lointain que celui que l'on exerce sur un être humain dès son enfance qu'on façonne, sans en avoir l'air.

Mais au final, l'animal sort peu de sa condition et souvent son traitement scientifique ou autre conduira dans la plupart des cas à une perte totale de son identité d'animal sauvage et dans le pire des cas à une mort programmée.

Au prix d'un combat qui semblait perdu d'avance, cette femme va réussir à s'émanciper et à échapper à la mort et au conditionnement, contrairement à tous les animaux dont il est question dans ce livre.

C'est difficile de parler de ce docu-fiction , la construction est déroutante au premier abord, c'est très bien documenté et chaque témoignage des professionnels est intéressant dans la mesure où chacun se justifie à sa façon sur le traitement infligé aux bêtes, on ne tombe pas dans le pathos ou l'apitoiement habituel sur le sort des animaux.

Quelques idées reçues personnelles volent en éclat, c'est une approche originale, assez froide, le ton est juste, bref c'est un bon livre, à recommander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire


Messages : 4271
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Jeu 7 Juil 2011 - 21:25

Oui, c'est froid. Ce qui rend le livre touchant malgré tout.
Tu n'as pas du tout été émue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire


Messages : 7104
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Jeu 7 Juil 2011 - 21:29

Dire que c'est froid ne signifie pas que ça ne m'a pas touchée.
c'est "clinique" comme tu dis plus haut, donc je ne peux pas dire avoir été émue, sensibilisée oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire


Messages : 4271
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Ven 22 Juil 2011 - 15:44

bertrand-môgendre a écrit:
Je ne recommande pas ce livre, sauf aux proches de l'auteur concernés par ce drame, et intéressés pour feuilleter le carnet intime de Rosenthal.

Pas d'accord... si on comprend au travers des phrases que son père en est touché, elle préfère justement prendre le cas de M. T (qui existe apparemment au vu des remerciements) pour limiter l'aspect trop personnel.
Les proches seraient déçus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Olivia Rosenthal   Aujourd'hui à 2:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Olivia Rosenthal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Olivia Ruiz à Nouméa
» Olivia Ruiz à Nouméa en Nouvelle Calédonie
» olivia Chaumont
» MAC Alice + Olivia Collection
» balade a auxerre avec Olivia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: