Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Tracy Chevalier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Tracy Chevalier   Sam 24 Fév 2007 - 20:03


 
 
J’ai découvert Tracy Chevalier avec La jeune fille à la perle. Un très beau voyage au sein d’une époque, le 17ème siècle, pas franchement accueillant pour les jeunes filles pauvres.
 
L’une d’entre elles, Griet, deviendra le modèle (l’inspiration ?) d’un peintre, d’un grand peintre…Vermeer.
Evidemment tout cela attire des jalousies…
 
Où comment la création se nourrit de petits riens, de fugaces éclairs de luminosité dans l’œil d’une servante…une servante de l’art.
 
 
Bibliographie
 
Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)
 
 
1999 La Jeune Fille à la perle, Pages 1, 2, 3, 4,
2001 Le Récital des anges,
2003 La Dame à la licorne, Page 1,
2007 La Vierge en bleu,
2007 L’Innocence,
2010 Prodigieuses créatures, Page 3,
2013 La dernière fugitive,
 
Citation :
mise à jour le 01/11/2013, page 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Tracy Chevalier   Sam 24 Fév 2007 - 20:16

Un magnifique roman (plein de couleurs)! Mais j'ai eu du mal à me lancer par la suite dans les autres titres de Tracy Chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: La jeune fille à la perle   Sam 24 Fév 2007 - 20:35

J'ai lu ce roman cette semaine et mon impression est :   coeur 
  
J'avais admiré au Louvre le tout petit tableau « La dentellière » de Vermeer, j'avais regardé avec délice des reproductions de « La vue de Delft » ou de « La laitière », je n'avais pas vraiment prêté attention à « La jeune fille à la perle ». J'avais lu « La dame à la licorne » de Tracy Chevalier. Aussi, me suis-je plongée dans la lecture de « La jeune fille à la perle » avec ravissement.
J'aime les ambiances d'ateliers, les descriptions des gestes, des regards des peintres. Tracy Chevalier nous emmène à Delft, au milieu du XVIIè siècle, âge d'or de la peinture hollandaise. J'avais en mémoire,non seulement la lecture de « La prisonnière » de Proust où ce dernier décrit avec minutie et poésie le fameux « petit pan de mur jaune » qui éclaire la vue de Delf, mais aussi le film « Rembrandt ».
J'ai aimé l'allusion, rapide mais élégante, de Tracy Chevalier aux artisans, artistes aussi, faïenciers de Delft...ces bleus si délicats, si multiples faisant la réputation de cette ville portuaire. Cela me rappelait l'atmosphère de « La dame à la licorne » et ses tisserands.
 
La rencontre de Griet, fille d'un artisan faïencier devenu aveugle, et de Vermeer, dans la cuisine avec les légumes épluchés et harmonieusement répartis, montre d'emblée que la sensibilité artistique des héros se trouve au coeur du roman. Griet a des dispositions certaines pour l'agencement des couleurs, pour l'harmonie d'une scène, pour l'équilibre d'un tableau: l'auteur le souligne dans la scène où elle arrange un pan d'étoffe pour équilibrer le tableau mettant en scène la femme du boulanger. On se dit que si elle était un homme, si elle était éduquée et instruite, elle pourrait devenir artiste peintre. Elle comprend ce que dégage les tableaux de son maître, Johannes Vermeer, elle saisit, peu à peu, les subtilités infimes des couleurs: le blanc n'est pas uniquement blanc, il a des nuanges légères de bleu, de jaune voire de vert! D'emblée, ce sens du détail charme et conquiert le peintre Vermeer, lui qui par de petits détails, semblant anodins, sublime ses toiles. D'ailleurs, en lisant cette vie romancée, on peut s'interroger: est-ce l'oeil de la jeune Griet qui ouvre celui du peintre aux détails qui illuminent une scène avec un rien?
 
A mesure que Griet s'immerge dans la vie familiale des Vermeer, on perçoit le malaise qui se tapit: elle est vue comme une menace par Catharine et Cornelia, épouse et fille de Vermeer. Cette dernière n'aura de cesse de la faire chasser. Griet, élément perturbateur, élément qui attise les regards conscupiscents d'un mécène, pour qui une servante est toujours l'occasion de consommer de la chair tendre et fraîche. Griet devient peu à peu l'assistante, jalousée car étant autorisée à entrer dans l'atelier du maître: elle pile, broie les couleurs, les rince, les prépare pour les tableaux...une sensualité transparaît dans la description des gestes, annonçant la scène où Vermeer accroche la perle à l'oreille de Griet. Griet, assistante et modèle du peintre, modèle amoureuse silencieuse de ce dernier...une poussière amoureuse d'un astre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: La dame à la licorne   Sam 24 Fév 2007 - 20:38

"La dame à la licorne"...cette tapisserie en a fait rêver plus d'un à la lecture du Lagarde et Michard, dont moi !!! Ce roman , tissage d'une interprétation au sujet de la genèse de cette tapisserie, nous emporte dans le monde du paraître des puissants qui commandent des oeuvres d'art pour montrer leur pouvoir.
Le lecteur est entraîné dans l'univers des artistes peintres, des lissiers bruxellois, des alliances décidées à l'avance et des frustrations des hommes et des femmes qui voudraient tant vivre leurs amours !!

Ce roman est intéressant par son argument : un livre à plusieurs voix, celles des principaux protagonistes. Ainsi, la génèse de cette tapisserie se déroule selon différents points de vue et différentes interprétations. Un vrai régal !!
On est embarqué dans ces monologues dès les premières pages : on entre dans ce Moyen Âge, dans le monde des artisans et des guildes, dans les secrets de fabrications, dans les modes de vie particuliers des maîtres artisans. Quelques allusions aux Juifs convertis récents (ce qui leur permet d'entrer dans la société), aux couvents prisons des filles nobles rebelles. Ce roman donne envie d'aller au musée du Moyen Âge de Paris (Cluny) pour y respirer cette époque si lumineuse et si sombre à la fois !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Une autre reproduction de Vermeer   Sam 24 Fév 2007 - 20:41



Admirez le fameux petit pas de mur jaune qui éclaire et illumine cette vue portuaire....tout comme la perle éclaire le tableau de "La jeune fille au turban" (ou à la perle) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Tracy Chevalier   Sam 24 Fév 2007 - 20:47

Bien entendu vous aurez tous rectifié la faute: petit pan de mur et non petit pas de mur!!!
Merci pour votre indulgence :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Tracy Chevalier   Dim 25 Fév 2007 - 0:48

J'ai rarement eu une émotion picturale telle que celle qui s'est manifestée lorsque je me suis trouvée face aux tableaux de Vermeer au Rijkmuseum d'Amsterdam...Quel travail sur la lumière!
Dommage que celui-ci ait été utilisé pour les yaourts:


Et mon préféré:


Lorsque La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier est sorti, je me suis précipitée dessus et je l'ai lu avec un vrai bonheur.
(Le film ne m'a pas déplu non plus.)

Par contre, je n'ai pas accroché à La dame à la licorne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Tracy Chevalier   Ven 30 Mar 2007 - 20:59

Je viens de revoir la bande annonce sur allociné de l'adaptation de La Jeune fille à la perle.
Je me souviens que le film m'avait beaucoup déçue. Il n'insistait pas assez sur le travail des artisans évoqué dans le roman de Tracy Chevalier comme le souligne Chaperlipopette.
La dureté du travail des ouvriers artisans, le père faïencier qui en devient aveugle. La vie grouillante sur le marché où la servante achète la viande...
- Mais c'est sans doute parce qu'à la lecture d'un roman l'on s'arrête davantage sur les "scènes" que l'on choisit.
La servante pile, broie les couleurs, les rince; la lumière pénétrant chaque peinture depuis la fenêtre de gauche, tout cela m'avait semblé plus poétique et suggestif à travers la lecture.
Au point biensûr d'aller feuilleter un monographie très illustrée.
- Un beau sujet pour notre fil : "Un peintre, un auteur" (si vous avez le temps).
Dans la belle petite collection Flohic, je crois que c'est Sylvie Germain qui écrit un texte autour des oeuvres de Vermeer.
- J'ai complètement zappé le film "Rembrandt" de 1998.
Je vois qu'il s'agit du même réalisateur d'"H. Lecter", Charles Matton? Pas de bande annonce disponible pour le moment mais je note.
J'ai biensûr été tentée de lire d'autres romans de Tracy Chevalier mais j'ai abandonné de peur de ne pas retrouver l'intensité du 1er roman.
- Bonjour Naniela, et bienvenue parmi nous! Attention! Coline n'aime pas les "faux", kitch, dont on se sert sur les yaourts, dessous de verre et cartes postales... Aussi, ne lui dîtes pas que De keukenmeid est sous verre dans ma cuisine au-dessus des paniers accrochés au plafond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Tracy Chevalier   Ven 30 Mar 2007 - 22:20

Babelle a écrit:
- J'ai complètement zappé le film "Rembrandt" de 1998.
Je vois qu'il s'agit du même réalisateur d'"H. Lecter", Charles Matton?

Tu dois faire erreur Babelle...Charles Matton n'est pas le réalisateur d'Hannibal Lecter!...
C'est un peintre galleriste parisien .
Il a donc tourné "Rembrandt", film uniquement intéressant pour le traitement de l'image à la manière des tableaux de Rembrandt...Un film de peintre avec Romane Bohringer et Klauss Maria Brandauer...

La femme de Charles Matton avait sorti à l'occasion un roman "Moi, la putain de Rembrandt"...ne vous donnez pas la peine de le rechercher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Tracy Chevalier   Ven 30 Mar 2007 - 22:26

Babelle a écrit:
Attention! Coline n'aime pas les "faux", kitch, dont on se sert sur les yaourts, dessous de verre et cartes postales... Aussi, ne lui dîtes pas que De keukenmeid est sous verre dans ma cuisine au-dessus des paniers accrochés au plafond...

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Amandine*
Posteur en quête
avatar

Messages : 56
Inscription le : 18/06/2007
Age : 29
Localisation : Haute-Normandie

MessageSujet: Re: Tracy Chevalier   Lun 18 Juin 2007 - 23:04

La Jeune Fille à la Perle m'avait paru une lecture très agréable, sans être un livre extraordinaire. L'idée de base est originale et m'a permis de me plonger dans le très bel univers visuel de Vermeer. L'histoire d'amour ne sombre pas dans la simplicité et la mièvrerie. Coup du hasard, peu de temps après ma lecture, l'adaptation cinématographique sortait. Je l'ai trouvée plutôt réussie, esthétiquement surtout. Le choix fait pour l'acteur interprétant Vermeer est très bon également... Plus tard ce physique est devenu, dans ma tête, celui qui correspondrait au personnage de Mr Rochester dans Jane Eyre de Charlotte Brontë. J'ai trouvé à ces deux personnages le même genre de caractère.

J'ai lu Le Récital des Anges beaucoup plus récemment, mais, étrangement, j'ai l'impression de m'en souvenir moins bien. Il n'empêche que j'avais beaucoup apprécié ce livre. Là encore, on ne tombe pas dans la mièvrerie et Tracy Chevalier réussie encore une fois à nous plonger dans une atmosphère historique en s'attaquant cette fois à la fin de l'ère victorienne en Grande-Bretagne (au tout début du XXe siècle donc).
Présentation de l'éditeur :
Londres, janvier 1901 : la reine Victoria vient de mourir. Comme la coutume l'impose, les familles se rendent au cimetière. Leurs tombes étant mitoyennes, les Waterhouse et les Coleman vont faire connaissance et leurs petites filles vont immédiatement se lier d'amitié. Pourtant, les familles n'ont pas grand-chose en commun. L'une incarne les valeurs traditionnelles de l'ère victorienne et l'autre aspire à plus de liberté. Dans le cimetière, véritable coeur du roman, Lavinia et Maude se retrouvent souvent et partagent leurs jeux et leurs secrets avec Simon, le fils du fossoyeur, au grand dam de leurs parents. Lavinia est élevée dans le respect des principes alors que Maude est livrée à elle-même : sa mère, Kitty Coleman, vit dans ses propres chimères. Ni la lecture, ni le jardinage, ni même une liaison ne suffisent à lui donner goût à la vie. Jusqu'au jour où elle découvre la cause des suffragettes. La vie des deux familles en sera bouleversée à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Tracy Chevalier   Mar 19 Juin 2007 - 1:54

Personne n'a encore lu "L'innocence" son dernier roman?
La couverture m'attire mais j'ai peur d'être déçue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Tracy Chevalier   Jeu 21 Juin 2007 - 21:57

J'attends que la médiathèque l'acquiert cat Donc, je patiente, je patiente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Tracy Chevalier   Jeu 21 Juin 2007 - 22:05

Chatperlipopette a écrit:
J'attends que la médiathèque l'acquiert cat Donc, je patiente, je patiente.

Alors je compte sur toi...Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grain de sel
Envolée postale
avatar

Messages : 122
Inscription le : 01/03/2007
Localisation : Lyon

MessageSujet: la dame à la licorne de Tracy Chevalier   Jeu 26 Juil 2007 - 17:49

la dame à la licorne de Tracy Chevalier

Comme pour son autre très bon roman "la jeune fille à la perle" on n'a qu'une envie en ayant fini la lecture de ce livre : c'est de voir ces tapisseries de la Dame à la licorne en vrai. Je pense que je les découvrirais ou re-découvrirais d'une toute autre manière maintenant, car même si on sait que toute cette histoire, ces personnages ne sont que fiction, c'est si bien mis en scène et raconté que l'on a très envie d'y croire d'autant plus que Tracy Chevalier se documente bien et que ce roman fait partie des "livres historiques" qui nous apprennent tout en nous divertissant.

A chaque nouveau chapitre, l'auteure fait parler un autre personnage, c'est très plaisant d'autant plus que chacun nous apporte ainsi son éclairage, sa perception des choses par rapport à ces tapisseries mais également par rapport à sa condition sociale dans cette société où le Moyen Âge s'apprête à épouser la Renaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoradeslivres.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tracy Chevalier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tracy Chevalier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» "La Dernière fugitive" Tracy CHEVALIER
» Demande à Charles CHEVALIER - AD Rouen - x Anvéville & Cliponville
» St Léonard- message à Charles Chevalier
» "Le chevalier des Touches" Barbey d'Aurévilly
» Pierre Chevalier ( mr propre )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: